SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 98 - 99  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
98 99
PRODUITS ET TECHNOS Nouveautés CARTES 2D/3D Quand l'union ne fait pas la force I UN DOUTE subsistait, preuve est faite que deux processeurs ne valent pas forcément mieux qu'un. Et c'est l'ATI Rage Fury Maxx qui en apporte la confirmation : malgré ses deux chips Rage 128 Pro et ses 64 Mo de mémoire SDRam, ses performances restent PORTATIF Des doigts sur l'écran en retrait par rapport à une carte équipée d'un GeForce 256 à mémoire SDRam (env. 2 000 F). A titre d'exemple, à une résolution de 800 x 600 en 32 bits, la Fury Maxx se montre 18% moins puissante ; et en 1 024 x 768, elle est de 3% seulement plus performante. Mais si l'on compare L'AFFICHAGE EST le point fort de ce portatif via un écran tactile de 10,4 pouces qui peut atteindre une résolution de 800 x 600. Le pointage s'effectue à même l'écran à l'aide du stylet ou, classiquement, avec l'ergot. Visiblement destiné à la bureautique d'entreprise, la taille et le poids (1,5 kg batterie comprise) de ce portable font qu'il est vraiment portable. Côté moteur, on a droit à un Celeron 400, 64 Mo de mémoire et 6,4 Go sur le disque dur. Si le multimédia est correct, sans plus (le lecteur de CD-Rom 24X est optionnel), on apprécie la présence simultanée d'un modem 56 K et d'un circuit Ethernet de 10/100 Mbps pour se relier à un réseau local. Ainsi que le duplicateur de port. En fait, le point faible de ce bon portatif est sa maigre offre logicielle. R.B. *** Fujitsu Siemens Lifebook B-2130. Prix moyen ITC : 20 000 F. Ordinateur portatif. Celeron à 400 MHz avec 64 Mo SDRam, disque 6,4 Go, vidéo 128XD AGP (2 Mo), écran tactile TIT de 10,4 pouces, CD-Rom 24X (optionnel), système audio Intel 440MX, 2 enceintes intégrées, modem 56 K, Ethemet 10/100 Mbps. Poids : 1,5 kg. Livré avec Windows 98 SE, Word 2000 et divers utilitaires. Indice Sysmark : 133. Autonomie : 3h. POUR : l'affichage, le poids. CONTRE : l'offre logicielle, le lecteur de CD-Rom en option. les résultats de la Fury Maxx aux cartes GeForce 256 dotées de mémoire DDR (env. 2 200 F), là,, tece. point de salut, elle est surclassée de près de 24 dans ces deux résolutions ! Seule consolation, elle est en moyenne 21% plus puissante que toutes les cartes "classiques" à une résolution de 1 024 x 768... mais à quel prix ! Pour le reste, la Fury Maxx supporte l'AGP 4X et conserve la décompression 100% matérielle du Mpeg-2. Mais on note l'oubli d'une sortie TV. En outre, mis à part le pro- 111111=1 » Correct pour de petits travaux SIMPLE À INSTALLER et à utiliser, ce scanner possède une résolution optique de 600 x 1 200 dpi et il scanne les images couleurs sur une profondeur de 36 bits. Si ses performances sont suffisantes pour de petits travaux, il ne peut prétendre produire un rendu de qualité. Son ergonomie est correcte et il dispose d'un bouton marche/arrêt bien pratique et plutôt rare sur ce type de modèle. Côté logiciels, il est livré avec Ulead Photo Express 2.0 pour la retouche d'images et Xerox Textbridge pour la reconnaissance de caractères. Mais il reste tout de même un peu gramme pour la lecture de films DVD, aucun jeu n'était fourni avec la carte testée. Bref, avec un tel rapport prix/équipement/perfor- mances — à moins d'être un inconditionnel des cartes ATI —, mieux vaut soit attendre une baisse substantielle des prix, soit opter pour une carte à base du processeur GeForce 256. R.B. *** ATI Rage Fury Maxx. Prix moyen TPC:2 600 F. Carte graphique avec 2 processeurs Rage 128 Pro, 64 Mo de mémoire SDRam. Affichage jusqu'en 1 600 x 1 200, taux de rafraîchissement vertical maximal 160 Hz en 1 024 x 768. Livrée avec DVD Player et pilotes Windows 95/98/NT4. Score 3D Mark 2000 : 2598. Quake 3 Demo 1 (800 x 600, 32 bits) : 45,4 Fps (images/s). Quake 3 Demo 1 (1 024 x 768, 32 bits) : 41,8 Fps. POUR : la décompression Mpeg-2 100% matérielle. CONTRE : le prix, pas de sortie TV et de jeux. cher si l'on considère que seule sa connexion USB le distingue réellement du Smartscan Personnal, qui coûte environ 200 francs de moins. R.B. Smartscan Office de Boeder. Prix moyen TTC : 800 F. Scanner à plat couleur. Résolution optique de 600 x 1 200. POUR : l'utilisation simple. CONTRE : les performances moyennes. 86 SVM MARS 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR
Avec la technologie Mega Pixel, le Cyber-shot DSC-F505 vous offre des pixels par millions et, si vos exigences sont les plus hautes en matière de photographie, vous apprécierez la précision extraordinaire de son capteur CCD de 2,1 millions de pixels. Le meilleur de l'optique CarlZeiss se retrouve dans des images d'une qualité hors du commun, tout au long de vos séances de prises de vue. Optique CarlZeiss Vario-Sonnar Capteur CCD 1/2" Super HAD, 2.100.000 pixels Résolution 1600 x 1200, XGA, VGA ou UltraVGA Zoom optique x5 (zoom numérique Precision x10) 4 effets spéciaux Modes vidéo et mémo vocal MPEG Mode messagerie électronique Ecran LCD Hybrid 2" Batterie InfoLITHIUM (série S) Memory Stick Sortie AV (PAL/NTSC) Sortie USB PictureGear 3.2 Lite et driver USB fournis Optique Co L'exposition est réglable, comme sur un appareil photo classique, pour un contrôle parfait du diaphragme et de la vitesse d'obturation. Mieux encore, vous pouvez enregistrer des mini-séquences vidéo au format MPEG et même insérer des commentaires à l'aide de la fonction Voice Memo. 11111111111111111111101Mr sony style Belgique : 02 713 16 34 Luxembourg : 34 208 084 18 ou pour plus d'informations, visitez Prix hors livraison. Caractéristiques et spécifications modifiables sans préavis. C2000Sony Corporation. Sony. Cyber-shot. Memory Stick sont des marques de Sony Corporation. Lorsque vos photos vous plaisent, téléchargez vos images sur un Memory Stick. La "mémoire flash" du Memory Stick permet d'enregistrer, de transférer, de stocker et de lire les données audiovisuels sur de nombreux types d'appareils numériques. Memory Stick et Cyber-shot : la promesse d'une créativité sans limite. Direct Service lecteurs n°36 CCD L'écran couleur LCD du Cyber-shot vous permet de visionner et de capturer des images d'une subtilité et d'une précision époustouflantes et cela en tout confort. Vous pourrez ensuite les contrôler ou leur appliquer l'un des quatre effets spéciaux. Et au besoin, si vous n'êtes pas satisfait du résultat, recommencer sans attendre. iummigummummit q du lundi au vendredi entre 9 et 18 heures 0003ADSVMWP



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244