SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
ACTUALITÉS Faits et gestes LE BUG A-T-IL VRAIMENT EU LIEU ? intéressés par ce qu'on disait sur les assurances...", s'amuse-t-il. Pour Jean- Laurent Santoni, le président de la Commission an 2000 du Clusif, également membre de la Commission an 2000 gouvernementale, l'ironie est aussi de mise : "On a une grande chance'en France, c'est la tempête et ses 4 millions de sinistres, qui ont un effet de masquage sur les problèmes liés au bug. La véritéfinalement, on la connaîtra dans 20 ans ! ". Mais encore ? "Entait, après l'hypothèse sécuri taire, on se retrouve dans une problématique de qualité. S'il n:y a pas eu de déclarations de sinistres, tout le monde gère à présent des défauts LES MARCHÉS BOURSIERS ont réagi Tokyo au bug à l'inverse de la tendance prévue : hausse des valeurs avant la fin de l'année, suivie d'une chute marquée dès l'échéance du 31 décembre 1999 passée. Tendance (Les valeurs sont exprimées ici dans les prévue monnaies de chaque pays concerné) résiduels.11n:y a rien de spectaculaire, ni d'invalidant, mais les incidents sont multiples, eus, anormalement devés, même s'ils sont normaux dans la logique de la suite de l'an 2000"... Et de conclure : "Des deux bugs auxquels on pouvait s'attendre, celui de l'industrie informatique et celui de l'industrie utilisatrice de l'informatique, le second n'a pas eu lieu : on constate l'absence de conséquences catastrophiques chez les utilisateurs." Passer au bluff Dans les faits, nombreuses sont les PME qui avaient choisi de faire purement et simplement l'impasse sur toute préparation au bug. Avec juste une précaution minimale une sauvegarde qui permettait de réinstaller les systèmes le 3 janvier 2000 en cas de problème. Mais prenons l'exemple d'une entreprise, anonyme, spécialisée dans la fabrication de fenêtres en bois et PVC et employant quelque 33 personnes. Depuis 1995, elle utilise un logiciel de gestion de production, développé en interne, dont il était avéré qu'il ne passerait pas la date fatidique : "C'était un risque qu'on avait i dentifie, mais sans y croire tout afait, car le logiciel émettait 32 MICHEL DIDIER Directeur de l'Institut de prévisions économiques Rexecode SVM. Les observateurs s'attendaient à une perte de confiance dans les valeurs liées à l'informatique dans les mois précédant le bug. Pourquoi cela n'a-t-il pas eu lieu ? Michel Didier. Les marchés ne se sont pas inquiétés avant le bug, et ils l'ont oublié immédiatement après ! Les instructions que l'on a pu entendre dans les salles de marché en décembre conseillaient d'acheter LE BUG SURPRIS PAR LES PLACES FINANCIÈRES « La Bourse est le plus avant le bug pour pouvoir revendre à la hausse après le 31, car, faute de bug, les souvent rationnelle cours allaient remonter. Or, l'observation et évalue à leur juste est rigoureusement inverse : ça a monté avant, et baissé après ! Selon moi, cet opti- valeur les incidents ». misme de l'avant-bug est tout simplement indépendant du bug lui-même. 50% des gens pensaient que le problème avait été exagéré, les autres pensaient qu'on était préparé. Je pense que la Bourse est le plus souvent rationnelle et qu'elle évalue à leur juste valeur les incidents à l'échelle macro-économique... Par contre, on observe une hausse sur les marchés des taux d'intérêt début octobre, liée à la crainte de manquer de liquidités : les banques ont manifestement emprunté pour être en mesure de faire face à la demande des particuliers. Et très logiquement, on revient à la normale début janvier. Londres New : luta Évolution des marchés internationaux [Cours des actionsl al o3 Enroue 23 Sept 99 00099 Mn 99 Dec 99 lanm 00 580199 00,99 Mou 99 DeC 99 lanu 00 54 8.9 te 83 BO Un bug matériel ? www.fribm.com/france/an2000/index.htm SVM. Peut-il y avoir encore des conséquences du bug à long terme ? Michel Didier. Pas directement. Bien sûr, l'accélération du parc informatique est plutôt une bonne chose, mais il faut prendre en compte son coût. Certains des équipements renouvelés auraient pu encore servir. Economiquement parlant, c'est donc une forme de gaspillage et, paradoxalement, ce n'est pas bon pour la croissance ! L'ENVOLÉE DES TAUX D'INTÉRÊTS quelques jours avant l'échéance est liée aux banques qui se rat en liquidités pour faire face à la demande supposée des particuliers. 60 51 t1 Grande Bretagne [rotulien des taux d'Intérêts svm MARS 2000 HTTP://SVM.VNUNET.FR INFOGRAPHIE FRÉDÉRI C BOUL ANGER
Free, si ce n'était pas gratuit, ce serait une très bonne idée de cadeau. C'est vrai qu'avec 100 Mo pour l'hébergement de votre site Web, des outils pour le gérer et le dynamiser, des adresses e-mail illimitées, une couverture nationale, une tarification téléphonique locale, une hot-line accessible 7j/7 et 24h/24... ça donne vraiment envie de l'offrir. Enfin, vous pouvez toujours essayer. L'accès gratuit à Internet. Service lecteurs n'71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244