SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
ACTUALITÉS L'enquête La trouble histoire de Tegam International Grugé par ceux qui l'avaient accueilli à bras ouverts : une expérience "spéciale" de filiale à la Silicon Valley. C'EST UNE HISTOIRE DE d'ailleurs les initiales de chacun de famille. La firme Tegam International porte ses membres (Tali, la fille aînée, Eyal, le fils, Gali, la cadette, Annie, la mère et Marc, le père). En janvier 1991, fuyant Israël sur un coup de tête pour cause de guerre du Golfe, les Dotan débarquent en France. Ils y installent leur entreprise, qui commercialise un antivirus baptisé Viguard, déN el 0ppé LA SILICON VALLEY DU CÔTÉ OBSCUR N NOVEMBRE dernier p arais- dans le San Esait Francisco Chronicle une série de cinq enquêtes intitulée "The dark side of the Valley". Deux reporters y dévoilaient la face cachée de la Silicon Valley, plutôt réputée Intimidation, tentatives de vol, usage de faux... ggg in, ranrisro Opunit-Ir CHI:ION ICLE SECTIONS d'ordinaire pour son dynamisme technologique. Ils y racontent à merci les histoires de dizaines de start-up dont la technologie a été récupérée par leurs investisseurs, une fois l'inventeur - souvent le dirigeant de la jeune société - mis à la porte par des méthodes peu orthodoxes, voire mafieuses. Certains cabinets d'avocats locaux par Eyal, âgé d'une douzaine d'années à l'époque. Convaincus de détenir une technologie pertinente pour contrer définitivement les virus en tout genre, ils décident, en 1995, d'une nouvelle implantation dans la Silicon Valley. "Nous avons été accueillis à bras ouverts par des investisseurs, un avocat et plusieurs individus se déclarant prêts à se passer de revenus durant la phase de lancement de notre se seraient d'ailleurs fait une spécialité de ces techniques de noyautage, utilisant à loisir les faux documents, les comptes rendus tronqués Le site du journal : www.sfgate.com d'assemblées générales, sans parler d'innombrables abus de confiance à l'encontre de jeunes créateurs d'entreprise enthousiastes et plein d'espoir. Paranos s'abstenir... EYAL DOTAN Inventeur contre profiteurs, un combat qui marque filiale", raconte Marc Dotan. Et en 1998, Eyal, désormais majeur, s'installe en Californie chez Tegam, dirigée sur place par un directeur exécutif américain. La suite est troublante, pour ne pas dire confuse. Eyal ne tient d'ailleurs pas à revenir dessus. Sur cet épisode noir de leur histoire familiale, ce sont ses parents qui parlent pour lui. "Eyal a été victime d'intimidations et de plusieurs tentatives de vol de ses programmes. De leur côté, le dirigeant de Tegam sur place et l'avocat ont multiplié les faux et usages de faux, grâce à des photocopies de ma signature. J'ai découvert que tous ces gens se connaissaient bien avant de se retrouver chez Tegam et qu'ils menaient un travail de sape pour voler la technologie de mon fils, et me faire quitter la société", affirme Marc Dotan. En août 1998, les Dotan plient bagages et rentrent en France. Ils auraient laissé derrière eux 1 million de dollars. Aujourd'hui, la petite société s'est repliée sur le marché français. Quant à Eyal, visiblement marqué, il poursuit ses développements dans un lieu tenu secret. 28 SvM MARS 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR
s. Exatech TRADUCTION AUTOMATIQUE. Information Pour Les Actionnaires Cher actionnaire, M. Paul Solar 3, rue Verte 1 76000 Rouen Le 21 mai 1999 Je vous informe de l'ouverture de notre nouvelle filiale. Exatech, dès le mois (he décembre prochain. Les investissements se dérouleront selon le plan suivant 2 loin luillrl\nia 2000 132,24 KF 188,83 KF 357,63 KF 2001 207,16 KF 328.79 KF 554,52 KF Exatech aura pour rôle de coordonner les activités de nos différentes sociétés dans les domaines de la logistique et de l'informatique. Parallèlement nous arrêterons toute sous-traitance afin de réaliser complètement le montage de nos serveurs ainsi que de nos bacs à cartel au sein de nos ateliers. Je ne sais pas quand je viendr ▪ ai vous présenter plus en détails ces modifications, mais je suis certain que ces changements résulteront en un meilleur service. Je vous prie de croire, cher actionnte, en l'expression de mes sentiments les meilleurs. INNOVATION ET INGEMERJE LOGICIELS re I LIIMMei Lz i La qualité SYSIRAN de traduction de Systran se reconnaît facilement ! FRANÇAIS/ANGLAIS ANGLAIS/FRANÇAIS Le meilleur de la technologie pour des traductions de qualité r ai Bastien Laref En plaçant "rue Verte" dans la liste des mots et expressions à ne pas traduire, on évite que le courrier ne parte..."Green street". 0 Du français en anglais, Systran adapte la typographie afin d'être conforme aux règles de l'anglais. Ainsi l'espace a-t-il été supprimé devant les deux points. Tout l'art de Systran est d'éviter la traduction mot à mot. Les exemples sont nombreux ici comme avec la traduction très fine de "aura pour rôle" par "will have as a role" et non pas "will have for role". En utilisant, avec la version Professional, le filtre informatique, le mot "serveur" n'est pas traduit par "waiter" mais par "serve'comme il se doit dans le contexte du document. Exatech Information For The.Sliareholders Dear sharcholder, Mr Paul Solar 3, rue Verte 1 76000 Rouen May 21, 1999 I informyou of the opening of our new subsidiary company, Exatech, as of next December. The investments will proceed according to the following plan : 2.lune Pah\u 11,1 2000 132,24 KF 188,83 KF 357,63 KF 2001 207.16 KF 328,79 KF 554,52 KF Exatech will have as a role to coordinate the activities of our varions companies in the fields of logistics and data processing. In parallel we will stop any subcontracting in order to completely carry out the assembly of our servers as wellas our carttrays within our workshops. à I do not know when I corne to present to you more in details these modifications, but I am certain that these changes will result in a better service. 7 Sincerely yours S Bastien Laref 0 La traduction correcte de "bac à cartes" par "card tray" reflète une des forces de Systran : son dictionnaire comprend non seulement du vocabulaire général mais également celui de nombreuses spécialités, aussi bien des mots que des locutions. Systran connaît de nombreuses règles spécifiques à l'anglais, comme celle qui veut qu'un verbe au futur en français après "quand" s'utilise au présent en anglais après "when". La mise en forme du document original est parfaitement reproduite. Le temps de finalisation n'en est que plus réduit. Systran peut inclure des parties variables dans les expressions idiomatiques. Ainsi cette formule de politesse sera-t-elle correctement traduite quelque soit le type de personne - ami, actionnaire, etc. - à laquelle Cin s'adresse. Je désire recevoir une documentation gratuite sur Systran Je suis : D utilisateur LI revendeur SVM 03/00 Nom, Prénom Fonction Société Adresse, 1 C o d puatco Ville Tél Fax



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244