SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 236 - 237  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
236 237
INTE Encyclopédie de la micro pend du mode de reproduction. Sur les cartes son d'entrée de gamme, la synthèse FM n'offre qu'une musique "synthétique" et peu naturelle... on croirait un jouet pour enfant. Pour une reproduction Midi de qualité, la carte audio doit ainsi disposer de "tables d'échantillons" : de courtes numérisations de chaque instrument de musique. La différence entre les cartes dotées de tables d'échantillons se joue sur la mémoire allouée aux tables (échantillons plus longs et/ou prise octaves pour un même instrument) et sur la qualité de ces échantillons. Un mot à présent sur l'interface, soit le connecteur prévu pour glisser la carte son sur la carte mère du PC. Les cartes au format Isa sont aujourd'hui abandonnées au profit de celles PCI, plus faciles à installer. On trouve QUI DIT PC BASIQUE dit enceintes médiocres. Une solution e cace et pas chère ? Profiter des enceintes de sa chaîne hi:fi. INCONTOURNABLE pour les émotions fortes le jeu de 5 enceintes, plus caisson de basses... qui convient aussi pour la hi fi. aussi, pour les portatifs, quelques rares cartes son PCMCIA. A l'arrière du PC, en plus des sorties stéréo, la carte audio doit offrir une entrée pour le microphone, des connexions Line In/Out et la prise Midi/joystick pour brancher soit un clavier ou un instrument Midi, soit une manette de jeu. Si des entrées/sorties supplémentaires concerneront surtout les musiciens (voir encadré), les amateurs de DVD-Vidéo apprécieront, eux, une sortie numérique. Et notez, enfin, que les cartes sont souvent livrées avec, outre les indispensables pilotes, des logiciels tels que séquenceur, table de mixage... ainsi que les câbles de liaison et un microphone. Les enceintes Qu'on se le dise : avec de piètres enceintes, la plus géniale des cartes audio ne sert à rien ! Elles sont pourtant souvent le parent pauvre des PC multimédias. Il y a un an, on a cru que les enceintes USB apportaient la solution. Avec elles, plus besoin de carte audio, le PC prenait tout en charge, et le numérique se maintenait tout au long de la chaîne de reproduction sonore. Las, on s'est aperçu que dès que le processeur du micro était très sollicité, cela conduisait à des interruptions sonores. Exit l'USB, et les classiques enceintes analogiques ont donc repris leurs droits. Nous l'avons dit, une paire d'enceintes ne peut suffire que pour des applications multimédias légères. L'apport du caisson de basses est ainsi crucial pour le rendu des graves : il donne du "coffre" au son. Pour les jeux, avec une carte audio offrant deux sorties stéréo, un caisson de basses et quatre enceintes sont un bon choix. Mais pour se concocter une véritable petite salle de projection, les amateurs de DVD-Vidéo opteront pour un système 5.1 (5 satellites + caisson de basses) avec décodeur Dolby Digital. Comme en hi-fi, la puissance est un bon reflet de la qualité globale. Mais attention : en informatique, les données de puissance les plus fantaisistes circulent, car elles se réfèrent, en fait, à des normes peu fiables (puissance de crête, puissance totale...). Au vrai, il faudra se baser sur la puissance RMS ("Root Mean Square"), témoin fidèle de la puissance réelle. Et préférer les enceintes avec, en façade, un bouton de mise en marche, un réglage du volume, de la balance et des basses/aiguës. Ces paramètres peuvent, certes, être réglés par logiciel, mais il n'est pas toujours aisé d'y accéder, certains jeux pou-.111_S M. I à1acIENs sI LES JOUEURS ne jurent le son 3D et les amateurs de Heine Cinema par la sortie numérique S/P- DIF, les musiciens, eux, se fichent de ces gadgets. Pour le Home Studio, c'est le nombre, le type et la qualité des entrées/sorties qui comptent, la connectique étant l'un des points noirs de la musique assistée par ordinateur. Ainsi, la "profondeur" d'analyse des convertisseurs analogique/numérique intervient sur la pureté du son numérisé. Le DSP ("Digital Signal Processor") se doit aussi d'être puissant pour gérer les effets spéciaux et/ou le direct-tn-disc (numérisation enregistrée en temps réel sur le disque dur) multipiste. Interviennent encore la richesse de la gestion Midi et la qualité des paramétrages et des fonctions complémentaires : mixage, échantillonnage, etc. A noter que les prix des cartes audio pour musiciens sont sans commune mesure avec ceux des cartes audio classiques, puisqu'ils s'échelonnent de 2 300 à plus de 10 000 F. vant même planter quand on bascule vers le bureau de Windows en pressant les touches Alt et Tab ! Le microphone Reste le choix du microphone. Ici, tout dépend de l'usage. Pour la reconnaissance vocale ou l'apprentissage de langues étrangères, le casque-micro est le mieux adapté, le maintien d'une distance fixe entre la bouche et le microphone étant primordial. Un microphone sur pied est par contre préférable pour la téléphonie par Internet et la vidéoconférence : il ne vous défigure pas comme le fait un casque, tout en laissant vos mains libres. Et n'oubliez pas le microphone "boule" classique. Indispensable, celui-là... pour vous donner l'air d'un vrai crooner quand vous faites un karaoké 224 SVM MARS 2000 HTTP://SVM.VNUNET.FR
MICROSOFT OFFICE 2000 EDITION PME INCLUS La garantie d'un excellent rapport qualité/prix Processeur Intel Celeron'm 466 MHz Ecran matrice active 12,1" Mémoire 64 Mo Disque dur 6 Go Lecteur de CD-Rom 24X Modem 56 K Batterie Lithium Ion Microsoft Office 2000 Edition PME Windows 98 Service ThinkPad Expressinclus pendant 1 an Réf. 21548FR 1 980,31 PME-PMI, C'EST LE MOMENT IDEAL POUR VOUS EQUIPER ! IBM a sélectionne pour vous deux portables d'exception. Regardez leurs performances, vous serez surpris ! De plus, sur ces deux portables, vous bénéficiez gratuitement de l'offre de service exclusive IBM ThinkPad Express : enlèvement, réparation et restitution de votre ThinkPad où que vous soyez en France métropolitaine et cela pendant toute la durée de la garantie. Le champion de la puissance et de l'élégance Processeur Intel Pentium'III 450 MHz Lecteur de CD-Rom 24X Modem 56 K Batterie Lithium Ion Suite bureautique Lotus SmartSuite Windows 98 Service ThinkPad Expressinclus EQUIPEZ-VOUS MAINTENANT ! International Business Machines 2000. Les logos Intel, Intel Inside et Pensum sont des marques déposées d'Intel Corporation et Celeron est une marque d'Intel Corporation. ThinkPad et le logo "e-business" sont des marques d'International Business Machines Corporation. Windows 98 est une marque déposée de Microsoft Corporation. Les autres marques citées appartiennent à leurs entreprises respectives.'Prix de revente estimatif. Chaque revendeur reste libre de fixer ses propres prix. TVA en vigueur 20,6%.'15 666 Fr" - 2 388,27 Euroec.'24 108 Fu'- 3 675,24 Euros'`.'Outils e-business.'Numéro Azur, prix d'une communication locale.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244