SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
ACTUALITÉS Les hommes BIENVE ANS LA VIRTUELLL ÉCONOMIE... riété de son site et sur sa fréquentation. Pour parler concrètement, c'est au nombre de pages vues rapporté au nombre de visiteurs qu'elle est soupesée. Exemple : si une page lue vaut 1000 $, la valeur marchande d'une entreprise dont le site Web est visité par 1000 personnes visionnant en moyenne 5 pages par visite est de 5 millions de dollars (5 000 pages lues x 1000 $). Peu importe si d'un point de vue strictement comptable, cette société ne vaut que 50 000, 5000 ou même 500 $. Des alliances en quête de richesses L'année 1999 a été riche en exemples de ce phénomène : Yahoo a dû mettre 3,6 milliards de dollars dans la balance pour racheter Geocities (19 millions de visiteurs) ; Disney, plus de 2 mil- liards de dollars pour contrôler Infoseek et atteindre avec go.com, le portail issu de cette alliance, les 22 millions de visiteurs ; USA Networks s'est également allié à Lycos pour 20 milliards de dollars et un potentiel de 30 millions d'internautes... Aujourd'hui, ce sont les valeurs de l'Intern et qui mènent la Bourse. La somme des investissements qu'elles suscitent représente désormais une richesse sans commune mesure avec ce que les entreprises traditionnelles étaient capables de générer jusqu'à Aujourd'hui, ce sont les valeurs de l'Internet qui mènent la Bourse maintenant. En France, d'après les derniers chiffres publiés par la Bourse de Paris, la capitalisation boursière (la valeur de la totalité des actions cotées) de l'année 1999 — 9 650 milliards de francs — a dépassé pour la première fois de notre histoire économique le montant du PIB (produit intérieur brut : 8 245 milliards de francs). Et elle est aujourd'hui près de six fois supérieure aux 1 657 milliards de francs qui constituent le budget de l'Etat. sPÉCt LUI V F. Le miroir aux alouettes de la nouvelle économie ERIC BROUSSEAU chercheur au Centre d'analyse théorique des organisations et des marchés (Paris I) a publié avec Alain Rallet un rapport sur l'impact des nouvelles technologies de l'information sur la productivité et l'emploi. Les nouvelles technologies portent-elles la croissance ? Prenons l'exemple des Etats-Unis, qui connaissent une période inégalée de croissance. Elle s'explique en fait par une foule d'éléments conjugués : outre les nouvelles technologies, notons les bas salaires dans les services, la déréglementation, la baisse du prix de l'énergie, l'immigration... Il y a certainement concomitance entre la diffusion massive des nouvelles technologies et la croissance actuelle, mais c'est tout ce que l'on peut affirmer. N'oublions pas que les technologies de l'information ne sont pas un phénomène nouveau : elles se déploient depuis quarante ans, voire depuis la fin du XIX'pour les télécoms. Votre rapport va plus loin : il doute des effets directs des technologies sur la productivité et l'emploi... Il les relativise tout au moins. Nous savons bien que les résultats d'une mutation technologique sont longs à se déclencher et coûteux en termes de renouvellement des compétences et des structures organisationnelles, et on ignore trop facilement le coût de ces mutations. D'autant plus que nous manquons de recul et d'outils de mesure économique pour juger de leurs effets réels sur la productivité des entreprises, et sur l'emploi. Il ne suffit pas de poser des prises Internet partout. Aussi faut-il former les gens, à commencer par les élites, qui décident de l'équipement. En outre, les nouvelles technologies sont en train de marginaliser une frange importante de la population active que nous appelons les "illettrés numériques". Utiliser un PC, ce n'est pas seule- Renseignements sur le www.univ-parisl.fr, rubrique centres de recherches, puis Atom ment manier une souris et un clavier, c'est aussi gérer une certaine forme d'abstraction. Et ça, ce n'est pas évident pour tout le monde. Les valeurs technologiques mobilisent des capitaux faramineux. Est-ce au détriment des appareils de production traditionnels ou des investissements pour la formation ? Pas nécessairement : la réalité est plus complexe. Nous sommes clairement dans une bulle spéculative sur un marché financier, on n'achète pas en fonction de ce qu'on estime être la valeur réelle des titres, mais en fonction du comportement des autres spéculateurs qui, en achetant, font monter la valeur des titres. C'est un phénomène qui n'est pas basé sur les fondamentaux de l'économie, et qui provoque une sorte de myopie collective, même si chacun sait que la croissance n'est pas infinie, et que les tendances anticipées se retourneront un jour. En attendant, il est exact qu'une partie de l'épargne investie en Bourse permet de financer l'immense effort d'innovation auquel nous assistons. Votre rapport lance quand même un pavé dans la mare. Je n'irai pas jusque-là, mais nos travaux vont certainement à contrecourant de l'euphorie ambiante sur les nouvelles technologies et la croissance. Le problème du discours actuel sur l'impact économique des nouvelles technologies est son caractère technologico-centré, simpliste et trompeur. Propos recueillis parL.D. 22 SVM MARS 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR
30H- 159F, LE FORFAIT INTERNET DE CEUX QUI VONT JUSQU'AU BOUT DE LEURS PAS ONS. France Telecom Wanadoo Intégrale 30H Wanadoo 159/mois tout compris soit 24,24 € Intégrale 15H Wanacfi, PRIX APPEL LOCAL Wanadoo Intégrale 10H 79 Fon tout compris Wanadoo Intégrale 3H 39F tout comprs Les Intégrales de Wanadoo, ce sont 4 forfaits Internet tout compris acces + C0111111UMLdtlOrlS, pour profiter d'Internet à votre rythme avec la garantie d'un réseau fiabLL eL per i ut inat IL C'est aussi l'assurance d'une istan,'rlue 24 hr" (0,99 F TTC/mn). Bref, 4 forfaits pour passer à l'Internet en toute liberté et en toute sécurité. Connectez-vous en Ligne à Wanadoo : www.wano, Agences France Télécom. Grandes surfaces ou magasins spécialisés. anadoo I NTERNET AVEC FRANCE TELECOM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244