SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 212 - 213  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
212 213
INTERACTIF Un logiciel pour construire des pages Web lisibles à partir de tous les navigateurs. L Y A LES MORDUS DU MAC, ceux I qui ne jurent que par le PC, les fondus du dernier navigateur et les autres... tous susceptibles de consulter votre site. C'est dire l'intérêt d'un langage HTML "universel". Cet exercice difficile a fait la renommée des précédentes moutures de Dreamweaver, et risque de faire les beaux jours de cette troisième version. Par exemple, pour les déçus par la diversité des feuilles de style en cascade du HTML 4, le concept de style HTML : les traditionnelles balises de gras, de corps et d'italiques servent ici à définir des styles de texte, certes basiques mais compris par toutes les versions de navigateurs. Dans le même esprit, l'outil correcteur de fichiers HTML générés par Word (mal traduit par Netscape). La grande nouveauté de Dream Weaver 3 est dans la fenêtre Historique, qui consigne toute modification apportée à une page depuis son ouverture. Jouant le rôle d'une commande Annuler, elle permet aussi d'automatiser certaines tâches. Avec Dreamweaver 3, la compatibilité entre produits Macromedia s'accentue... les liens des fichiers Flash sont modifiables directement ; les rollovers et autres barres de navigations générées avec Fireworks, sont intégrées aussi simplement que des images. Bref, sans être révolutionnaire, Dreamweaver poursuit avec intelligence sa progression... J.P. ***** Dreamweaver 3.0.1 inogen 11 (350 F Pour PC el\1.11 (9 ; 98 2(\AI,.\lo limer\\lac OS 8.1.32\lo 21, Ed. par\lacromedia. POUR : la nouvelle fenêtre Hist, wi,it lr CONTRE : pas de t'onction extraordinaire dal, ortie g ersion. 200 Sélection logiciels e ? 4 g. Choa, des paqueta,es e installer Archruage Archkerng 1:2 CPAN D Communications Cit Database, Ettrteurs Esters C71 Emulators I:à Engineering Cà File Gtaaolcs 111.11MIMM hr PRÉSENTATION MULTIMÉDIA Des pages Web Programmation à la souris tout pulDlic Une application qui permet de réaliser facilement des diaporamas ou même un CD-Rom multimédia. POUR CONCEVOIR une présentation multimédia, plus besoin d'une maîtrise en informatique, mais juste de Mediator, concurrent de Powerpoint dont - ghost,1101-S,s1 - p ghostscupt- Prut D Internet image" puis celle du haut-parleur "jouer alors un son" et dans la fenêtre qui surgit on note le fichier l'interface entièrement vi- Wave du comsuelle se passe de langage mentaire préende programmation. On registré. Mediator commence par composer connaît aussi les branche- Un regret, ledit assistant ne graphiquement chaque ments conditionnels (de comporte que deux écrans écran (photos, vidéos ou petites icônes nommées et se termine sur un long Gif animés et textes), puis Si-Alors-Sinon), l'interroga- laïus qu'il vous conseille on définit le comportement tion de bases de données d'imprimer ! A noter qu'il des objets. Tout se joue ici (selon la norme SQL) ou existe une version réduite par glisser/déposer. Dans la la gestion de variables (en- vendue 500 F TTC. J.P. fenêtre des Evénements registrement de scores). *** Mediator 5.0 Pro. associés, on glisse en re- Un assistant permet de Prix nenni.17 ( : 3 000 F. P.or l'C gard de l'image une icône construire automatique- (Pentium.\\indutl. 9. ; ! ». 2 ( (NT, 32\lo\1,d. 1.Id. : \h\\aro. de la souris, pour signifier ment des questionnaires à POUR : la singdicité. CONTRE : les "quand on clique sur cette choix multiples interactifs. assistant, trop sommaires et le prix. errer. Mandrake, le Linux français Mature, cette septième version de la fameuse distribution Mandrake- Linux, se démarque définitivement du Red Hat des débuts. Fichier Rechercher Arborescence ConAgurabon Demonstabons pour Mese (biblrolbegue 3D compatible OpersGLI Version 3 1 -2mdk Taille 1311 KO Mesa est une lugholnegue graphique 3D compatible OpenGL 1 3 Ce package conbent de, programmes de clemonstrabon pour la tmbhothegue Meut Fichiers Os, 1 1R6/01n/bounce usr/X11P6ilmnielearspa ust/X11R6nsirareopm usr/X111a6/01n/gamm a usr/X11Reitan/gears usr/)111R6/bmigtolo Installation A PLUS INTERNATIONALE des distribuim fions Linux est française la Mandrake, préconfigurée en 50 langues ou patois, justifie sa réputation d'être la plus facile à installer et utiliser, la plus ouverte aux débutants, et de plus idéale en réseau. Quatre outils originaux conçus en interne permettent à Mandrake de prendre ses marques par rapport à la distribution Red Hat. La plus spectaculaire de ces innovations est la procédure d'installation, DrakX entièrement graphique et manipulable à la souris, elle est claire, élé- gante ; les différentes étapes y sont symbolisées par une frise et clairement expliquées. Cette procédure inclut Diskdrake qui fait là sa première apparition officielle. Comme le spartiate programme fips (inclus), Diskdrake sert à partitionner le disque dur, c'est-à-dire à faire de la place. Le matériel, même récent (modem ADSL ou carte RNIS), est détecté automatiquement. On peut définir dès l'installation le niveau de sécurité voulu. Les deux autres nouveaux outils, RPMdrake et Drakconf, moins convaincants, sont respectivement un utilitaire d'installation de paquets RPM - moins bien fait que kpackage et un panneau de configuration du matériel. La Mandrake 7.0 est livrée avec neuf environnements graphiques - dont les incontournables KDE, Gnome et Windowmaker - le noyau 2.2.14, XFree86 3.3.6, et tout le nécessaire de connexion à l'Internet. N.R. ***** Linux-Mandrake 7.0. mot-m.1TC : 350 F pour le PowerPack, GRATUIT par teh'iliarp‘ment. Pour PC Pentium uniquement. Ed. par\landrakeS,Ii. POUR : l'installation graphique et la i''"'iguration du bureau KDE. CONTRE : l'impossibilité tic I il istaller sur un autre matériel. S V M " MARS 2 0 0 0 HTTP//SVM.VNUNET.FR
Business Management'f InfoBusiness 20 Suivi de contacts, de clientèle et d'affaires 1/nus vous reconnaissez dans un ou plusieurs de ces points ? Combien de temps me prend la gestion de mes contacts et de mes affaires ? Quel est mon volant d'affaires en cours ou réalisé ? Combien de prospects ai-je à visiter dans une région ? Combien me coûtent en temps et en argent mes mailings, fax-mailings, e-mailings ? Comment optimiser mon planning ? Alors, lnfoBusiness est la solution qui vous manque ! InfoBusiness Visitez notre site Web www.innomatix.com r Pour toute information complémentaire, merci de nous retourner ce coupon-réponse par fax au 01 46 25 09 81, ou par courrier à l'adresse ci-dessous : Société : Fonction : Nom et Prénom : I Adresse : I Que vous soyez Profession I Tél : Libérale, Commercial, Directeur I E-mail : I Commercial, Chef d'entreprise, Itinérant ou Sédentaire, il existe une solution I adaptée à vos besoins en version mono ou réseau, Mac ou PC ! Innomatlx 1 I Code Postal et Ville : 0 2 cn Fax : 1 Je possède un Macintosh 1 Je possède un PC 1 Monoposte Ti En réseau Nombre de postes : CD-ROM Logiciefrançais Microsoft° WInclowe95 Innomatix : 70, rue Rouget de Lisle F-92150 Suresnes - Tél. +33 (0)1 46 25 09 80 - Fax +33 (0)1 46 25 09 81 I Mac Service lecteurs n 53rtui-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244