SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 148 - 149  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
148 149
PRATIQUE ef ? Dossier La phot numérique De la prise de vues à la diffusion de vos images, en passant par leur archivage et leur retouche, tous nos conseils pour obtenir le meilleur de votre appareil photo numérique en évitant un maximum de soucis. PAR GUY TERRIER DANS CE DOSSIER Améliorez vos prises de vues. Pour des clichés de qualité, il faut prendre certaines précautions 136 Cataloguez vos images. Bien stocker ses photos est une étape cruciale. Tout ce qu'il faut savoir 138 Retouchez vos photos. Pour améliorer le rendu de ses clichés et jusqu'à la réalisation de photomontages, les outils sont là 140 Diffusez vos clichés sur le Net. Le mail est l'outil rêvé pour faire connaître ses oeuvres photo- (1,3 td graphiques. Les règles à connaître 142 Imprimez vos photos. Nos conseils pour passer du numérique au tirage papier 144 Améliorez vos prises de vues en amont MÊME S'ILS REMIsent la prise de vues au rang de simple formalité, les appareils photo numériques, récemment baptisés "photoscopes", impliquent de se plier à quelques règles de base. En les respectant, on obtiendra rapidement les clichés souhaités. Premier élément, l'autonomie est le vrai point faible de tout appareil photo numérique. Avant d'entamer une séance de prises de vues, assurez-vous que ses batteries sont suffisamment chargées pour ne pas vous lâcher après quelques clichés. Les appareils rechargeables de dernière génération ne nécessitent pas une décharge totale avant d'être rechargés. Le mieux est donc de les réalimenter après chaque utilisation. Pour des séances en intérieur, pensez à l'alimentation secteur : une rallonge électrique ad hoc vous assurera la liberté de vos mouvements. Image rognée Sachez que si votre engin dépense son énergie aussi vite, c'est surtout pour alimenter son écran LCD. Qui n'offre un réel intérêt que pour consulter les photos prises. N'hésitez donc pas à le désactiver pour vous en remettre au viseur optique, plus efficace pour s'assurer de bons cadrages. La pratique vous amènera d'ailleurs à vérifier qu'un cadrage réalisé à partir de l'écran LCD est plus réduit que la réalité car il rogne les bords de l'image. Concentrez-vous aussi sur votre sujet au moment de le cadrer : cela évitera de saisir des éléments perturbateurs qu'il vous faudrait supprimer lors de la retouche. En respectant cette règle, vos photos ne contiendront que les sujets vous intéressant, tout en gardant la résolution choisie. Il faut en effet savoir que toute opération de retouche logicielle, de type recadrage, visant à supprimer des objets du contour engendre automatiquement une perte de définition. Ainsi, un cliché 136 SVM MARS 2000 HTTP//SVM.VNUNET.FR PHOTOS JACQUES SEINE
4 QUESTION DE MÉMOIRE, QUESTION DE TAILLE ! La résolution et le taux de compression indexent le nombre de clichés que l'on peut prendre LES CARTES mémoires embarquées sur les appareils photo numériques sont les descendantes informatiques des bobines de film traditionnelles. Avec une différence de taille : elles n'offrent pas un nombre fixe de poses, mais étroitement dépendant de la résolution des images choisie et du EN HAUTE RÉSOLUTION maximale, l'image ne présente aucune déformation, mais réclame un espace mémoire important. Plutôt dissuasif sur des appareils équipés en 2 ou 4 Mo qui ne permettent de stocker qu'une ou deux images de cette qualité au maximum. CAPTURER DES SUJETS en mouvement relève encore de la gageure au vu de la technologie qu'embarquent les photoscopes actuels. Un temps de latence est nécessaire à l'appareil pour stocker les clichés dans la mémoire. La vitesse de prises de vues en rafale dépend de nombreux facteurs, dont celui de la résolution d'image choisie. Seuls quelques appareils supportent le mode pris en mode 1280 x 1024 points peut rapidement se retrouver au format 1 024 x 768, ou moins, après rognage. Cela étant, si, dans son état initial, l'image supporte une impression au format A4 sans distorsion, il en ira tout autrement une fois rognée : il faudra l'agrandir artificiellement pour remplir ce format A4 et risquer alors de la pixelliser. Les images de très bonne qualité s'obtiennent dans les plus hautes définitions de l'appareil (les constructeurs parlent ici de résoludon) et avec un faible taux de compression. Pour réaliser de bons clichés, il n'est cependant pas nécessaire taux de compression qui leur est appliqué. En effet, plus le taux de compression appliqué est conséquent, plus vous pourrez stocker de clichés. Attention, toutefois : le choix de la quantité d'images se fait nécessairement au détriment de leur qualité, qui ne peut plus être améliorée par la suite avec un logiciel de retouche. En effet, la com- pression Jpeg est "destructi- ve" et vise à supprimer une UN COMPROMIS ENTRE TAUX de compression et taille de l'image (résolution) permet à la fois de garder de l'espace mémoire et d'obtenir la qualité. Mais la même image nécessite un agrandissement qui laisse apparaître les pixels formant un effet d'escalier. d'utiliser à chaque fois les hautes définitions : à moins que votre appareil n'embarque une carte mémoire de forte capacité, vous seriez vite à cours de support de stockage. Adaptez donc vos prises de vues aux applications auxquelles vous les destinez. Sur écran, pas besoin de dépasser les 72ppp. Réservez les hautes résolutions aux documents à imprimer en grand format, par exemple le 1 280 x 1 024 pour une page A4. Un point faible des photoscopes d'entrée et de milieu de gamme est la capture de la couleur chair. Un Larz en mouvement BONNE VUES 640 x 480 1024 x 768 1280 x 1024 2 Mo 29 vues 5 vues 2 vues 4 Mo 60 vues 10 vues 4 vues 8 Mo 120 vues 20 vues 10 vues 16 Mo 240 vues 40 vues 20 vues Nombre de clichés obtenu selon la capacité de la mémoire embarquée et la définition, pour un taux de compression de 1 pour 6 au format Jpeg. rafale et en basse définition. Pour réussir vos clichés, pensez plutôt à devancer l'action que vous capturez. Si vous constatez que c'est vous qui avez plutôt tendance à bouger et que vos images s'en ressentent, essayez le retardateur ! L'appareil posé sur un support et votre cadrage effectué, vous obtiendrez à coup sûr des images beaucoup plus nettes. truc auquel on ne pense pas toujours mais qui permet d'améliorer les résultats est d'utiliser le flash même en extérieur et de jour. Pour ce faire, situez votre sujet à une distance allant de 1 à 3,50 met débrayez votre flash en mode manuel s'il n'accepte pas les réglages en automatique pour les prises de vues en plein jour. Vérifiez également que nul Des infOs sur les photos en relief www.primenet.com/—deborah/webring/objet brillant ou réfléchissant ne se trouve dans la ligne de visée : un reflet du flash risquerait de "brûler" la capture et empêcherait partie des informations jugées superflues en fonction d'un taux choisi. SANS AUCUN COMPROMIS. Dans ce cas, c est l'espace mémoire qui est privilégié au détriment de la qualité. Dans la résolution la plus basse et au plus fort taux de compression, reffe, mosaïque de la pixellisation est flagrant, tout comme la perte d'information. ensuite toute correction au moment de la retouche. A savoir aussi : la plupart des modèles actuels disposent d'un compteur de poses signalant le nombre de prises de vues restantes ; or, n'oubliez pas que cette information n'est valable que dans la résolution d'image choisie. Ainsi, un cliché restant en mode haute résolution équivaut à bien plus d'images en moindre précision et à plus forte compression. Du coup, n'hésitez pas à jouer avec votre sélecteur pour voir quelles sont les options de captures qui s'offrent à vous. SVM.> MARS 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR 137



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244