SVM n°180 mars 2000
SVM n°180 mars 2000
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°180 de mars 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 244

  • Taille du fichier PDF : 235 Mo

  • Dans ce numéro : ADSL... l'Internet à haut débit.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 120 - 121  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
120 121
FUTUR demain chez nous LES SOUCOUPES VOLANTES ne sont pas des chimères. Lntre/969 et 1989, Paul Moller en a conçues plusieurs. Si la X111-4 (en haut) soufraient de la puissance de ses moteurs, ceux de type Wankel modffiés on permis à la M200X de décoller. ternes et externes capables d'assurer un atterrissage de fortune, son pilotage est loin d'être à la portée de tous. Moller a donc prudemment prévu un système de pilotage automatique "multi-redondant" : quatre ordinateurs seront embarqués dans la version commerciale afin de prévenir d'éventuelles pannes ; de plus, le système prendra en charge les procédures de dé- Desmons à mi-chemin entre la route et le ciel ? httpra.sgip.frimpolacco/images.htm L'OEUVRE D'UNE VIE En 1952, Paul Moller conçoit son premier hélicoptère - il a 14 ans. En 1957, le scientifique allemand Felix Wankel développe le premier moteur rotatif : à la différence des moteurs à pistons, le moteur Wankel repose sur un principe simple et fiable de rotor triangulaire, tournant à l'intérieur d'une chambre à combustion. Moller adoptera ce moteur en l'améliorant : plus léger, le rotor fait tourner un axe connecté directement aux pales du ventilateur qui génère la poussée. Début des années 60 : tout en enseignant l'ingénierie à l'université de Californie, Moller travaille dans son garage à un prototype, ancêtre de la M400. En 1963, il construit des soucoupes volantes assez puissantes pour décoller et atterrir à la verticale, mais trop instables en vol. En 1964, il fonde Moller International Inc. pour développer la Skycar - dont il supportera seul l'essentiel des coûts de développement, à hauteur de 50 millions de dollars - et produire d'autres engins justement inventés pour la financer. En 1989, il utilise ses moteurs rotatifs améliorés pour construire une soucoupe volante à 2 places, la M200x, testée au cours de 200 vols d'essai et capable d'attein- dre une altitude de 20 mètres, mais tout en restant attachée à une grue par un câble faute de licence de vol. Dix ans et des millions de dollars plus tard, la M400 continue de justifier, sans jamais avoir volé, l'optimisme des débuts. Sa forme aérodynamique est le résultat de milliers d'heures de test en soufflerie. But recherché : faire en sorte que chacun des éléments de la Skycar participe à sa sustentation. GLOSSAIRE Volantor : avion à décollage et atterrissage vertical, ou VTOL. VertipOrt surface de décollage et d'atterrissage du volantor. SATS ("Small Aircraft Transportation System") : système avancé de coordination du trafic aérien. FAA ("Federal Aviation Administration") : gère l'accès au ciel américain. collage et d'atterrissage comme la régulation du déplacement dans le trafic aérien. Si un brevet de pilote et une certification spécifiques sont à l'étude, la FAA, qui détient les clefs d'accès au ciel américain, n'a pas l'air pressé d'homologuer un tel prototype de volantor, attendant sans doute que le projet des autoroutes électroniques du ciel, développé en collabora- tion avec la Nasa et le Département des transports, sous le nom de SATS, soit plus avancé. Toutefois, une centaine de clients sont déjà inscrits sur la liste d'attente, pour certains depuis huit ou neuf ans ! Et si la M400 coûte actuellement 1 million de dollars, la produire à grande échelle devrait en abaisser le prix à 60 000 dollars... Les premières Skycar réservées seront vendues d'ici à deux ans en tant que véhicules de démonstration, à titre expérimental, car la FAA ne devrait pas délivrer avant cinq ans de certification, laquelle sera de toute façon limitée : valable pour certains terrains d'aviation, mais sûrement pas pour votre jardin. Dommage pour Moller, lui qui rêve du vol individuel à la portée de tous, ce qui contribuerait, il en est sûr, à résoudre les problèmes de trafic, d'urbanisme et de pollution. Mais pas de bruit : au décollage, la Skycar génère 85 décibels, l'équivalent d'un métro... 108 SVM MARS 2000 HTTP//SVM.VNUNET.FR
réf. 2593 I99F prix constat('CD Audio Créateur 2.0 Alléluia ! Voici enfin le programme capable de restaurer toutes vos sources musicales avec des filtres professionnels, pour ensuite les graver sur CD (jusqu'à 80 minutes). Vous pouvez aussi enregistrer des MP3 et réaliser des compilations musicales à partir de vos CD audio préférés. Comme en studio d'enregistrement, vous pourrez même y appliquer plusieurs effets www.microapp.com Enfin, CD Audio Créateur 2.0 vous offre la possibilité d'imprimer toutes vos jaquettes et étiquettes CD. Vos musiques préférées auront enfin le support complet qu'elles méritent. Micro Application UN NEURONE AVERTI EN VAUT DEUX



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 180 mars 2000 Page 1SVM numéro 180 mars 2000 Page 2-3SVM numéro 180 mars 2000 Page 4-5SVM numéro 180 mars 2000 Page 6-7SVM numéro 180 mars 2000 Page 8-9SVM numéro 180 mars 2000 Page 10-11SVM numéro 180 mars 2000 Page 12-13SVM numéro 180 mars 2000 Page 14-15SVM numéro 180 mars 2000 Page 16-17SVM numéro 180 mars 2000 Page 18-19SVM numéro 180 mars 2000 Page 20-21SVM numéro 180 mars 2000 Page 22-23SVM numéro 180 mars 2000 Page 24-25SVM numéro 180 mars 2000 Page 26-27SVM numéro 180 mars 2000 Page 28-29SVM numéro 180 mars 2000 Page 30-31SVM numéro 180 mars 2000 Page 32-33SVM numéro 180 mars 2000 Page 34-35SVM numéro 180 mars 2000 Page 36-37SVM numéro 180 mars 2000 Page 38-39SVM numéro 180 mars 2000 Page 40-41SVM numéro 180 mars 2000 Page 42-43SVM numéro 180 mars 2000 Page 44-45SVM numéro 180 mars 2000 Page 46-47SVM numéro 180 mars 2000 Page 48-49SVM numéro 180 mars 2000 Page 50-51SVM numéro 180 mars 2000 Page 52-53SVM numéro 180 mars 2000 Page 54-55SVM numéro 180 mars 2000 Page 56-57SVM numéro 180 mars 2000 Page 58-59SVM numéro 180 mars 2000 Page 60-61SVM numéro 180 mars 2000 Page 62-63SVM numéro 180 mars 2000 Page 64-65SVM numéro 180 mars 2000 Page 66-67SVM numéro 180 mars 2000 Page 68-69SVM numéro 180 mars 2000 Page 70-71SVM numéro 180 mars 2000 Page 72-73SVM numéro 180 mars 2000 Page 74-75SVM numéro 180 mars 2000 Page 76-77SVM numéro 180 mars 2000 Page 78-79SVM numéro 180 mars 2000 Page 80-81SVM numéro 180 mars 2000 Page 82-83SVM numéro 180 mars 2000 Page 84-85SVM numéro 180 mars 2000 Page 86-87SVM numéro 180 mars 2000 Page 88-89SVM numéro 180 mars 2000 Page 90-91SVM numéro 180 mars 2000 Page 92-93SVM numéro 180 mars 2000 Page 94-95SVM numéro 180 mars 2000 Page 96-97SVM numéro 180 mars 2000 Page 98-99SVM numéro 180 mars 2000 Page 100-101SVM numéro 180 mars 2000 Page 102-103SVM numéro 180 mars 2000 Page 104-105SVM numéro 180 mars 2000 Page 106-107SVM numéro 180 mars 2000 Page 108-109SVM numéro 180 mars 2000 Page 110-111SVM numéro 180 mars 2000 Page 112-113SVM numéro 180 mars 2000 Page 114-115SVM numéro 180 mars 2000 Page 116-117SVM numéro 180 mars 2000 Page 118-119SVM numéro 180 mars 2000 Page 120-121SVM numéro 180 mars 2000 Page 122-123SVM numéro 180 mars 2000 Page 124-125SVM numéro 180 mars 2000 Page 126-127SVM numéro 180 mars 2000 Page 128-129SVM numéro 180 mars 2000 Page 130-131SVM numéro 180 mars 2000 Page 132-133SVM numéro 180 mars 2000 Page 134-135SVM numéro 180 mars 2000 Page 136-137SVM numéro 180 mars 2000 Page 138-139SVM numéro 180 mars 2000 Page 140-141SVM numéro 180 mars 2000 Page 142-143SVM numéro 180 mars 2000 Page 144-145SVM numéro 180 mars 2000 Page 146-147SVM numéro 180 mars 2000 Page 148-149SVM numéro 180 mars 2000 Page 150-151SVM numéro 180 mars 2000 Page 152-153SVM numéro 180 mars 2000 Page 154-155SVM numéro 180 mars 2000 Page 156-157SVM numéro 180 mars 2000 Page 158-159SVM numéro 180 mars 2000 Page 160-161SVM numéro 180 mars 2000 Page 162-163SVM numéro 180 mars 2000 Page 164-165SVM numéro 180 mars 2000 Page 166-167SVM numéro 180 mars 2000 Page 168-169SVM numéro 180 mars 2000 Page 170-171SVM numéro 180 mars 2000 Page 172-173SVM numéro 180 mars 2000 Page 174-175SVM numéro 180 mars 2000 Page 176-177SVM numéro 180 mars 2000 Page 178-179SVM numéro 180 mars 2000 Page 180-181SVM numéro 180 mars 2000 Page 182-183SVM numéro 180 mars 2000 Page 184-185SVM numéro 180 mars 2000 Page 186-187SVM numéro 180 mars 2000 Page 188-189SVM numéro 180 mars 2000 Page 190-191SVM numéro 180 mars 2000 Page 192-193SVM numéro 180 mars 2000 Page 194-195SVM numéro 180 mars 2000 Page 196-197SVM numéro 180 mars 2000 Page 198-199SVM numéro 180 mars 2000 Page 200-201SVM numéro 180 mars 2000 Page 202-203SVM numéro 180 mars 2000 Page 204-205SVM numéro 180 mars 2000 Page 206-207SVM numéro 180 mars 2000 Page 208-209SVM numéro 180 mars 2000 Page 210-211SVM numéro 180 mars 2000 Page 212-213SVM numéro 180 mars 2000 Page 214-215SVM numéro 180 mars 2000 Page 216-217SVM numéro 180 mars 2000 Page 218-219SVM numéro 180 mars 2000 Page 220-221SVM numéro 180 mars 2000 Page 222-223SVM numéro 180 mars 2000 Page 224-225SVM numéro 180 mars 2000 Page 226-227SVM numéro 180 mars 2000 Page 228-229SVM numéro 180 mars 2000 Page 230-231SVM numéro 180 mars 2000 Page 232-233SVM numéro 180 mars 2000 Page 234-235SVM numéro 180 mars 2000 Page 236-237SVM numéro 180 mars 2000 Page 238-239SVM numéro 180 mars 2000 Page 240-241SVM numéro 180 mars 2000 Page 242-243SVM numéro 180 mars 2000 Page 244