SVM n°18 juin 1985
SVM n°18 juin 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°18 de juin 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 195 Mo

  • Dans ce numéro : l'amour par Minitel / l'Amstrad CPC 664 enfin un ordinateur à prix réaliste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
SSAI COMPLET TANDyà Avec le Tandy 1000, l'un des pionniers de la microinformatique se rallie à son tour au bulldozer de la norme IBM. Un compatible parmi d'autres ? non : cette machine, en plus de sa compatibilité, est très intéressante par son prix si on se contente d'un ordinateur à disquettes, 1 sans disque dur. Une configuration complète coûte 27% de moins que chez IBM... UE SE PASSE-T-IL ? TANDY, L'UN des pionniers de la micro-informatique, l'un des trois précurseurs avec Apple et Commodore, l'un des fidèles de Tincompatibilité lance un ordinateur professionnel doté de la compatibilité maximum avec l'IBM PC I Longtemps, Tandy s'est accroché à son système d'exploitation particulier, le TRS-DOS. Aujourd'hui, à l'exception de quelques innovateurs comme Apple, tous les constructeurs se sont ralliés aux systèmes d'exploitation standard hier CP/M, aujourd'hui MS-DOS. La première machine MS-DOS de Tandy, le modèle 2000, n'a obtenu qu'un succès d'estime. Ses disquettes à haute capacité, son graphisme remarquable, son processeur rapide (le 80186 d'intel) n'ont pas pesé lourd face au corollaire de ces performances ac- crues : une compatibilité réduite avec l'IBM PC, limitée à la lecture des données sur disquette. Le Tandy 1000, lui, peut utiliser aussi les programmes écrits pour l'IBM PC. Il démarre donc dans la vie avec une bibliothèque de logiciels importante, comme tous les compatibles dits à 100% (II n'y a, en réalité, pas de compatibles à 100% ; d'ailleurs, le pourcentage de compatibilité que donnent certains constructeurs n'a aucune signification pratique et, bien souvent, aucun fondement expérimental). Le Tandy 1000 possède un avantage décisif par rapport aux autres compatibles : son prix. Pour 15 000F NT, vous avez un ordinateur qui fonctionne déjà. Evidemment, cette configuration de base est contraignante pour du travail sérieux (128 Ko de mémoire seulement, un seul lecteur de disquettes, une interface parai- Un compatible IBM un prix étonnant 68 SCIENCE & VIE MICRO N°18• JUIN 1985 Photos Thierry h10
ocii******0 je oe lieue imal de*•* mime* Opics ou *lame *******• alla */* 00*. Le clavier du Tandy 1000 n'est pas une copie servile de celui de l'IBN PC. Les touches de fonction sont disposées horizontalement. lèle et un moniteur monochrome). Mais, même si l'on acquiert 256 Ko, un deuxième lecteur de disquettes et une interface série en plus, l'addition ne se monte qu'à 20 000 F NT, soit 27% de moins que l'équivalent chez IBM (27 500 F). La même configuration en couleur ne coûte que 22 600 F (31 800 F chez IBM). Voyons ce que l'on obtient pour ce prix-là. Le Tandy 1000 a un fort air de parenté avec son grand frère le Tandy 2000 : une caisse en plastique d'un gris clair sobre, avec les deux lecteurs de disquettes demi-hauteur. L'écran couleur surprend un peu par une taille et un poids imposants. Les fanatiques du compatible critiqueront le clavier : avec 90 touches, on est loin du clavier IBM strict avec ses 83 touches. Des diodes lumineuses indiquent l'état des touches de verrouillage, CAPS LOCK ET NUM LOCK : cette petite amélioration par rapport à IBM est devenue une norme pour les compatibles. Les touches de déplacement du curseur sont séparées du clavier numérique, éliminant ainsi un défaut majeur du clavier de l'IBM PC. Les douze touches de fonction (au lieu de 10 sur l'IBM) sont alignées sur une seule ligne horizontale. Cette disposition particulière, plus rationnelle, posera des problèmes pour l'utilisation des caches en plastique livrés avec certains logiciels pour IBM, qui rappellent les fonctions attribuées aux touches. Les caractères spéciaux du Basic qui ne figurent pas dans le classique clavier de machine à écrire (crochet, dièse...) sont disposés de part et d'autre de la barre d'espacement. Le clavier se branche à l'unité centrale sur la face avant, ce qui est assez pratique, d'autant qu'un évidement de l'unité centrale permet d'y coller le clavier, le câble devenant alors invisible. La face avant, outre les deux lecteurs de disquettes 5 1/4 pouces, présente une prise DIN de connexion du clavier, ainsi qu'un bouton d'initialisation : il remplace avantageusement la combinaison des touches CTRL ALI DEL des compatibles qui demande parfois des talents de prestidigitateur. Étonnant sur une machine professionnelle, deux prises DIN permettent de brancher deux manettes de jeux ; il est heureusement impossible de brancher le connecteur DIN du clavier dessus par erreur. L'arrière dévoile les trois caches qui correspondent aux cartes d'extension, la sortie vidéo RVB, la sortie vidéo composite assortie d'une sortie audio, un connecteur pour un crayon optique et enfin l'interface parallèle pour l'imprimante. Le Tandy 1000 est peu encombrant, le boîtier de l'unité centrale se pose sur un coin de bureau et peut supporter l'écran sans problèmes. Il est toutefois nécessaire de prévoir deux prises d'alimentation électrique, l'unité Caractéristiques Microprocesseur : Intel 8088, fréquence 4,77 MHz. Système d'exploitation : MS-DOS 2.11. Mémoire : Vive : 128 Ko extensible à 640 Ko. Mémoire de masse : Un lecteur de disquettes 5 1/4 pouces de 360 Ko. En option : un second lecteur ; un ou deux disques durs externes de 15 ou 35 Mo (annoncés). Affichage : Graphisme : 640 x 200 points, 16 couleurs. Clavier : AZERTY avec 92 touches dont 12 touches de fonction. Interfaces : Parallèle, manettes de jeux (deux), crayon optique, trois connecteurs d'extension Internes, sortie vidéo RVB, sortie vidéo composite PAL. En option : série. Logiciels : Fournis : GW Basic Microsoft, logiciel intégré Deskmate. Dimensions : 354 x 290 x 97 mm. Distributeur : Tandy France, centre commercial des Trois-Fontaines, BP 147, 95022 Cergy-Pontoise. Tél. : (3) 073.10.15. Prix : Avec deux lecteurs de disquettes, interfaces série et parallèle, 256 Ko de mémoire vive, moniteur monochrome : 20 000 F HT. Mme configuration avec moniteur couleur : 22 600 F HT. Disque dur externe de 15 Mo : 22 800 F HT avec contrôleur (annoncé). Sur la face arrière du Tandy 1000, trois connecteurs sont prévus pour les cartes d'extension courtes. centrale n'offrant pas de sortie secteur pour alimenter l'écran. A la première mise sous tension, le système demande de placer une disquette vierge dans le lecteur B pour préparer une copie francisée du système d'exploitation. Les lecteurs A et B ne sont pas identifiés, d'où une certaine inquiétude quand le système demande de mettre une disquette à formater dans le lecteur B. Est-ce le lecteur supérieur ou le lecteur inférieur ? C'est le moment de placer une étiquette de protection d'écriture sur la disquette système pour éviter les catastrophes ! Simplicité d'utilisation L'utilitaire de formatage affiche graphiquement les pistes en cours d'écriture ; c'est agréable. Les verrous de trappe sont un peu durs ; en les manipulant, on a parfois peur de casser quelque chose : il faut roder la mécanique ! En fin de séquence, on se retrouve avec une disquette système francisée qu'il faut considérer maintenant comme la disquette système originale. Ce procédé est simple d'utilisation et permet de démarrer très rapidement sur la machine sans entrer dans les subtilités du système d'exploitation MS-DOS. Passons maintenant en revue les différents éléments de la compatibilité. Le Tandy 1000 relit sans problèmes des données inscrites sur disquette par un IBM PC : l'inverse est d'ailleurs vrai également. Le connecteur d'imprimante se branche directement sur la carte mère. Cela amène à douter de la fiabilité à long terme d'un tel montage, car le cuivre SCIENCE & VIE MICRO N°18 JUIN 1985 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 18 juin 1985 Page 1SVM numéro 18 juin 1985 Page 2-3SVM numéro 18 juin 1985 Page 4-5SVM numéro 18 juin 1985 Page 6-7SVM numéro 18 juin 1985 Page 8-9SVM numéro 18 juin 1985 Page 10-11SVM numéro 18 juin 1985 Page 12-13SVM numéro 18 juin 1985 Page 14-15SVM numéro 18 juin 1985 Page 16-17SVM numéro 18 juin 1985 Page 18-19SVM numéro 18 juin 1985 Page 20-21SVM numéro 18 juin 1985 Page 22-23SVM numéro 18 juin 1985 Page 24-25SVM numéro 18 juin 1985 Page 26-27SVM numéro 18 juin 1985 Page 28-29SVM numéro 18 juin 1985 Page 30-31SVM numéro 18 juin 1985 Page 32-33SVM numéro 18 juin 1985 Page 34-35SVM numéro 18 juin 1985 Page 36-37SVM numéro 18 juin 1985 Page 38-39SVM numéro 18 juin 1985 Page 40-41SVM numéro 18 juin 1985 Page 42-43SVM numéro 18 juin 1985 Page 44-45SVM numéro 18 juin 1985 Page 46-47SVM numéro 18 juin 1985 Page 48-49SVM numéro 18 juin 1985 Page 50-51SVM numéro 18 juin 1985 Page 52-53SVM numéro 18 juin 1985 Page 54-55SVM numéro 18 juin 1985 Page 56-57SVM numéro 18 juin 1985 Page 58-59SVM numéro 18 juin 1985 Page 60-61SVM numéro 18 juin 1985 Page 62-63SVM numéro 18 juin 1985 Page 64-65SVM numéro 18 juin 1985 Page 66-67SVM numéro 18 juin 1985 Page 68-69SVM numéro 18 juin 1985 Page 70-71SVM numéro 18 juin 1985 Page 72-73SVM numéro 18 juin 1985 Page 74-75SVM numéro 18 juin 1985 Page 76-77SVM numéro 18 juin 1985 Page 78-79SVM numéro 18 juin 1985 Page 80-81SVM numéro 18 juin 1985 Page 82-83SVM numéro 18 juin 1985 Page 84-85SVM numéro 18 juin 1985 Page 86-87SVM numéro 18 juin 1985 Page 88-89SVM numéro 18 juin 1985 Page 90-91SVM numéro 18 juin 1985 Page 92-93SVM numéro 18 juin 1985 Page 94-95SVM numéro 18 juin 1985 Page 96-97SVM numéro 18 juin 1985 Page 98-99SVM numéro 18 juin 1985 Page 100-101SVM numéro 18 juin 1985 Page 102-103SVM numéro 18 juin 1985 Page 104-105SVM numéro 18 juin 1985 Page 106-107SVM numéro 18 juin 1985 Page 108-109SVM numéro 18 juin 1985 Page 110-111SVM numéro 18 juin 1985 Page 112-113SVM numéro 18 juin 1985 Page 114-115SVM numéro 18 juin 1985 Page 116-117SVM numéro 18 juin 1985 Page 118-119SVM numéro 18 juin 1985 Page 120-121SVM numéro 18 juin 1985 Page 122-123SVM numéro 18 juin 1985 Page 124-125SVM numéro 18 juin 1985 Page 126-127SVM numéro 18 juin 1985 Page 128-129SVM numéro 18 juin 1985 Page 130-131SVM numéro 18 juin 1985 Page 132-133SVM numéro 18 juin 1985 Page 134-135SVM numéro 18 juin 1985 Page 136-137SVM numéro 18 juin 1985 Page 138-139SVM numéro 18 juin 1985 Page 140-141SVM numéro 18 juin 1985 Page 142-143SVM numéro 18 juin 1985 Page 144-145SVM numéro 18 juin 1985 Page 146-147SVM numéro 18 juin 1985 Page 148-149SVM numéro 18 juin 1985 Page 150-151SVM numéro 18 juin 1985 Page 152-153SVM numéro 18 juin 1985 Page 154-155SVM numéro 18 juin 1985 Page 156-157SVM numéro 18 juin 1985 Page 158-159SVM numéro 18 juin 1985 Page 160-161SVM numéro 18 juin 1985 Page 162-163SVM numéro 18 juin 1985 Page 164-165SVM numéro 18 juin 1985 Page 166-167SVM numéro 18 juin 1985 Page 168-169SVM numéro 18 juin 1985 Page 170-171SVM numéro 18 juin 1985 Page 172-173SVM numéro 18 juin 1985 Page 174-175SVM numéro 18 juin 1985 Page 176-177SVM numéro 18 juin 1985 Page 178-179SVM numéro 18 juin 1985 Page 180-181SVM numéro 18 juin 1985 Page 182-183SVM numéro 18 juin 1985 Page 184-185SVM numéro 18 juin 1985 Page 186-187SVM numéro 18 juin 1985 Page 188