SVM n°18 juin 1985
SVM n°18 juin 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°18 de juin 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 195 Mo

  • Dans ce numéro : l'amour par Minitel / l'Amstrad CPC 664 enfin un ordinateur à prix réaliste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
par ordre chronologique, et l'on en voit plusieurs à l'écran dans la limite de la place disponible. Le texte des messages se déroule au fur et à mesure que de nouveaux billets apparaissent. On peut écrire un message qui apparait dans le forum immédiatement. A chaque nouveau texte, le Minitel émet un bip sonore. Pas que pour la drague Chaque type de messagerie correspond à un dialogue différent : le salon ressemble à un café où l'on discute au milieu des autres. La messagerie croisée conduit à des discussions plus intimistes, mais rapides et multiples du fait de la variété des interlocuteurs. La partie de tennis permet une véritable conversation avec un partenaire de hasard. Et le forum cyclique se rapproche de l'agora par la multiplicité des intervenants qui crée le tohu-bohu, 1 BISOU (75) 2 FANTASME NATHALIE (57) 5 TARZOUH (90) <35) 4 ENVIES75 MEOARD (75) 7 JOKER (92) I 6 (69) (34) IO B ALFRED VINCENT (13) 11 X <57) 13 CULOTTE (14) (75) 14 1.1111118.1 12 NUAGE <14) (<75) MOMMMIDNDRE I MOU FANTASME CES) Nous sommes parmi les convives de Turlu. Saluons Fantasme... Allez sur Elletel par exemple : vous n'avez que l'embarras du choix, selon votre intérêt pour l'exhibitionnisme, le spectacle touchant d'un monsieur se livrant à une gymnastique solitaire longtemps associée à la surdité - uniquement devant femme 30-40 ans -, ou le dépannage express d'un autre monsieur rédigeant une thèse sur la fellation. Au vu de ces réjouissances, deux constatations s'imposent : 1) vous n'êtes pas dans Paul et Virginie ; 2) comme dans la vie courante, le genre semble mal réparti, avec une jeune fille pour cinquante mâles en chasse.• Cherche un démarreur de GS. Me répondre sur ma BAL D'où sort-il, celui-là ? Dissimulet-il sous un code secret des propositions vraiment trop• hard• ? Non, il est sincère. On trouve parfois des bricoleurs de ce style, ou des poètes, lançant un SOS incongru au milieu des pires turpitudes. Au fait, BAL signifie boite aux lettres : un sigle utile à connaitre, car il revient constamment et permet par exemple à la messagerie Pluriel (GP) de vous inviter à son bal masqué. Très recommandable, car vous y dialoguez en direct avec des interlocuteurs aussi captivants que• Salope à baiser.,• Yves Mourousi Cannes. ou• Tendre esclave.. A 1 h 30 ce matin-là, dix-sept invités hantaient le bal. Olivier s'y proclamait « Fou de ciné. et conviait les autres à partager sa folie. Comme je m'étonnais auprès deX, musicien, de la présence d'un tel franc-tireur de la culture au milieu de tous ces connectés en rut, il me répliqua : • Et alors ? Le Minitel n'est pas fait que pour la drague ! • OC OOOOO DE:FAHTASME <35) POUR JE CHERCHE PARLER UNE ET F REALE «, SYMPA PAS SI POSSIBLE COINCEE DES OESIRS FANTASMES DE CHACUN COMMUNS TOUT DANS CA LE RESPECT SYMPATHIOUEMENT POSSIBLE PLUS LIBAGE SUIVANT MMIUM REPOUDRE III Fantasme se présente. Un poète ? Il semble nous être connu. « semer DE,PRNTRSME (35) PEUT CHOSE ETRE ON R TON OU DEJP NOM AUSSI CORRESPONDRE ME OIT QUELQUE RENNAIS MOI H 42 1080 80KG CHLITRIN Y BLEUS M IESSAGE SUIVANT IMMME REPOUDRE OMfflla MINIMUM GRETPH (13) iiMitaniailsffluni Fantasme entre dans le détail. Allons-nous goûter de troublantes félicités ? C'est ma foi vrai. Pour nous le rappeler, certaines messageries proposent des thèmes de discussion, imposés ou à créer soi-même. Ainsi Crac : une fois en possession de votre code, consultez la liste des thèmes et faites votre choix. Le hic, ce jour-là, fut qu'à chaque essai, l'écran me renvoyait sèchement la balle en affichant. nom inconnu.. Ça arrive. On s'y habitue, à ces logiciels qui dérapent, à ces commandes qui lambinent ou aux serveurs qui interrompent brusquement la communication, juste quand Helena - 18 ans, yeux verts - allait vous refiler son numéro de téléphone. Ne pleurez pas, respirez un grand coup, et éviter de penser à votre prochaine facture. JF 18 CH RI Allez faire un tour sur les messageries de deux piliers de la presse régionale : P001 du Progrès de Lyon et Dépêche de la Dépêche du Midi. Apparemment, les vieux pots imprimés font les bonnes soupes télématiques. Dans OOOOO ot,rasrasnc (35) CS-TU CHEZ RAUX TOI OU AU BOULOT ? FERAI O QUELLES SONT TES MCNSURRTIONS ? S TU CE ? PUE JE TC OC CAIRE LA DEMANDERAIS TOUT DE SUITE ? CSSROE SUIVANT MM M'OMM• UMM Voilà un homme direct ! Il faut se décider ou parler à quelqu'un d'autre. ■ les deux cas, un bon menu explicatif, des commandes simples et des abonnés surprenants. Une visite à la rubrique loisirs-rencontres de Dépêche est un plaisir rare : ici règnent la haute moralité et les relations durables : « Monsieur, 48 ans, divorcé, libre, sérieux...• Monsieur, 49 ans, ouvrier d'État, etc. Nous sommes loin des jeunes hommes perturbés promettant des centimètres de félicité à la première venue. Mais la haute moralité s'accomode fort bien de la publicité : « Pour une rencontre printanière discrète, téléphonez au (63)...• ou• Pour rencontrer très jolies jeunes femmes sortant de l'ordinaire, Lady Flo (61)... Renseignements pris, il s'agit de• centres de rencontres• locaux.• Bonjour, les amoureux.,• Je m'appelle Fernande, vous m'accueillez ? • On se retrouve au Fou du Roi, rue de Brest à Lyon, OK ?.. Quelle salve de messages ! Décidément mon mari et moi avons tout pour séduire les branchés de Minitel-Progrès (P001). Du calme, j'explique : hier sur Crac, j'étais une jeune fille déçue par l'amour, ce soir je me transforme en couple libre échangiste. L'idée vient d'un copain, vieux routier de l'ancien « réseau téléphonique• et rétif jusqu'à ce soir au Minitel. A l'heure qu'il est, il pianote comme feu Rubinstein, riant convulsivement en retrouvant l'émotion intacte de ses longues nuits d'antan au bout du fil, au bout d'une voix. Donc, nous incarnons un couple jeune et libéré, évidemment beau. 22 h : Eglantine, l'une des douze connectés du moment, nous drague gentiment, nous parle de son mari, de leurs goûts, nous interroge sur ■ ENVOI DE MESSAGES r:rrr:tt°. t émd:Prii. 2-CHARLEMAGNE 1- 9. num CV 111111MM *****
méme position, caractères physiques et situation sociale n'intervenant pas. C'est pourquoi ils vont pouvoir charger leur pseudo de leur identité rêvée, de ce qu'ils voudraient être, ou d'exprimer ce que la vie hors Minitel interdit. Je pense que devant un écran, on est tout simplement plus fort que lorsqu'on a quelqu'un au bout du fil', écrit sur Funi, H., un kinésithérapeute de 32 ans. Sécurité, égalité, anonymat, le jeu permet toutes les règles : on peut rester soi-méme, exprimer ses vrais désirs, ou ses désirs inavoués, conserver le méme pseudo avec ténacité ou en changer souvent. Le dédoublement fait le jeu dans les deux sens : on change de peau, mais l'on cherche aussi à déceler qui est celui avec qui on discute. La question est toujours : vrai ou faux ? Le trouble est d'autant plus grand que le pseudo n'est pas une identité stable. Rien n'est plus facile que d'en changer, et le Lone Wolf d'aujourd'hui n'est pas forcément celui d'hier. Fouet à lier Roulez tambours, crépitez claviers : voici les vedettes, les bien-aimées. Tellement courtisées que leur serveur saute aussi souvent que le standard de Guy Darbois les soirs de Dossiers de l'Ecran. Alors, faute de mieux, les amoureux éconduits se réfugient ailleurs, juste pour communiquer encore entre eux, et s'entretenir anxieusement de l'état de santé des belles indisponibles. En tapotant leurs noms comme des mots d'amour : Reso, SM, PL, Anti, Gretel. Gretel est la reine des messageries : elle s'est avérée tellement au point dans l'art délicat de la communication qu'elle a marié deux LE PRIX VA CHANGER N'oubliez pas les taxes ! L'accès aux messageries conviviales se fait par le 615 - au prix de 60 F de l'heure. Sur cette somme, 22,50 F reviennent aux PTT et à Transpac, 31,60 F au serveur et le solde aux Impôts. Les PTT étudient une nouvelle tarification par palier, où les serveurs choisiraient leur tarif. Sachant qu'il y a peu de chances que les PTT diminuent leur part, les tarifs pourraient s'échelonner entre 30 et 60 F. La réponse appartient aux serveurs et fournisseurs d'informations, mais les PTT ont déjà commencé les travaux permettant ce système. Il faut, en effet, opérer un nouveau câblage pour changer le mode d'affectation des impulsions (qui, dans ce cas, ne seront plus comptées dans l'autocommutateur public de départ, le plus proche de l'abonné, mais dans celui d'arrivée, le plus proche du service, selon le mode d'« impulsions en arrière »). Conséquence indirecte : les 613, 614 et 615 disparaîtraient pour laisser place à un numéro à deux chiffres (comme pour l'annuaire électronique). Date possible de la nouvelle tarification : 1986. CONSULTATION//). N. MESSAGE 1 13/05/95 16H34 TOUJOURS DAE CO NṈEC - TCEO NN E FOO S. P L EN - O TU M p N. MESSAGE 2 13/05/85 16HOS H. 32 ANS CHERCHE AGREADLE RELATION AVEC DAME DISCRETE. Pour eeeeeeee• H* MESSAGE A moins que nous n'allions lire les annonces de Dépêche. de ses habitués, en mars dernier. Ici, ça dialogue dur : votre message tient à l'aise sur dix lignes et la réponse vous parviendra où que vous soyez dans le serveur. Les fonctions MINITEL armes BINGO IMMIM MUSIC HEU :m.. ACTUALITES MIIMM VIE LYONNAISE IMM. PETITES ANNONCES am VIE STEPHANOISE METE0 UMM MESS. bIALOGUE TELEVISION et BOITES A LETTRE RESTAURANTS UMM JEUX HOROSCOPES MM GUIDE SERVICES MU REC. DES CHEFS mua NINITELPROGRESMIM TOPEZ LI NOM CHOISI 4.111111111 La 2e page d'accueil de P001 : la messagerie conviviale s'obtient par DIAL. SERVICE MESSAGERIE CONSULTEZ LE JOURNAL MINIP• MAS DE VOTRE PSEUDONYME MAJ DE VOTRE CURRICULUM VITAE Il ENVOI D'UN MESSAGE 111 RECEPTIOH DE MESSAGES On se crée un pseudo par 1 + ENVOI. Trois pages avant d'en arriver là. C'est un peu long tout ça. poussent comme le houblon et il faudra vraiment y mettre du vôtre pour patauger dans les commandes. Simplicité et efficacité, on vous explique comment dialoguer, on prévoit les pannes éventuelles et on vous gratifie d'un avertisseur sonore de messagerie. Vous ne manquerez pas de correspondants. Quant à la teneur des messages, n'espérez pas une révolution sémantique : ici comme ailleurs, Superpaf proposera gentiment de vous initier aux joies de la sodomie, Fouet et liens vous trouvera très attachant, et Petit Gay comptera sur vous pour élargir le cercle de ses relations. Avisant dans la liste des abonnés une Valentine, je me hasarde à lui demander si elle ressemble plus à celle de Maurice Chevalier qu'à la peinture laquée. La réponse ne se fait pas attendre : • Intellectuel. Pauvre mecs. ■ Sociologues mijotant une thèse sur la minitelomanie, branchez-vous sur Reso. Vous y trouverez un précipité de tout ce qu'on trouve ailleurs, en plus dingue, en plus cru, en plus drôle. Pas compliqué d'y faire son trou. Deux options : le réseau et les petites annonces copain/copine. Choisissez le réseau - donc le dialogue. La liste des branchés annonce la couleur : pseudos évocateurs, annonciateurs de félicités troubles. Impossible de les citer tous, à moins de courir le risque d'une interdiction de vente de SVM au mineurs. Mais si vous avez quelques heures (ou quelques jours) à perdre, parlez du roman Dune avec Leto, des vrais hommes et des lopettes avec Saigon et des différentes races félines avec Minou. Je vais sur SM annonce Untel, en rupture de Reso. Suivons-le vers les salons Agora, Icare, Jamaica ou Mickey. A cinq dans un salon, on goûte mieux les joies du temps réel. Les messages s'affichent les uns au-dessus des autres les réponses fusent et l'humour y gagne. Il y eut ce soir-là promesse de mariage entre [sa et Phil et les trois autres lascars applaudirent en tant que futurs témoins. Charming. Mais déjà le nouveau SM présente des salons « explosifs• de huit convives. Il permet aussi, comme Gretel, de « certifier. son pseudo, c'est-à-dire de s'en assurer l'exclusivité pour éviter les impostures. Liberté conditionnelle ? Le besoin de certification est né du désir d'habitués des messageries d'institutionnaliser leur deuxième identité, afin de se faire reconnaître. Car le jeu ne réside pas que dans le chassé-croisé de l'imaginaire, mais aussi dans la possibilité de rencontrer d'autres inconnus que l'on n'aurait jamais connus autrement. Le Minitel Club de France (1) organise ainsi tous les quinze jours un dîner où les Le salon rouge OUECEOUE TU FAIS A PARIS QUE FAIR SUIS ee CETTE SEMAINE.F."1:tu—Pg8 ; c"° Dans le salon rouge de Anti, nous sommes en bonne compagnie, 5 personnes peuvent converser ensemble. « branchés. se retrouvent - en continuant à s'appeler par leur pseudo. Le risque de cette certification est bien sûr de structurer un mode de communication dont l'agrément provient en grande partie de son caractère anarchique. Une autre menace pèse sur les messageries conviviales : les procès. A Nice, une femme a déposé plainte parce que des plaisantins avaient donné son numéro de téléphone. Gretel, quant à elle, a reçu plusieurs plaintes en raison de numéros SCIENCE & VIE MICRO NO 18 -JUIN 1985 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 18 juin 1985 Page 1SVM numéro 18 juin 1985 Page 2-3SVM numéro 18 juin 1985 Page 4-5SVM numéro 18 juin 1985 Page 6-7SVM numéro 18 juin 1985 Page 8-9SVM numéro 18 juin 1985 Page 10-11SVM numéro 18 juin 1985 Page 12-13SVM numéro 18 juin 1985 Page 14-15SVM numéro 18 juin 1985 Page 16-17SVM numéro 18 juin 1985 Page 18-19SVM numéro 18 juin 1985 Page 20-21SVM numéro 18 juin 1985 Page 22-23SVM numéro 18 juin 1985 Page 24-25SVM numéro 18 juin 1985 Page 26-27SVM numéro 18 juin 1985 Page 28-29SVM numéro 18 juin 1985 Page 30-31SVM numéro 18 juin 1985 Page 32-33SVM numéro 18 juin 1985 Page 34-35SVM numéro 18 juin 1985 Page 36-37SVM numéro 18 juin 1985 Page 38-39SVM numéro 18 juin 1985 Page 40-41SVM numéro 18 juin 1985 Page 42-43SVM numéro 18 juin 1985 Page 44-45SVM numéro 18 juin 1985 Page 46-47SVM numéro 18 juin 1985 Page 48-49SVM numéro 18 juin 1985 Page 50-51SVM numéro 18 juin 1985 Page 52-53SVM numéro 18 juin 1985 Page 54-55SVM numéro 18 juin 1985 Page 56-57SVM numéro 18 juin 1985 Page 58-59SVM numéro 18 juin 1985 Page 60-61SVM numéro 18 juin 1985 Page 62-63SVM numéro 18 juin 1985 Page 64-65SVM numéro 18 juin 1985 Page 66-67SVM numéro 18 juin 1985 Page 68-69SVM numéro 18 juin 1985 Page 70-71SVM numéro 18 juin 1985 Page 72-73SVM numéro 18 juin 1985 Page 74-75SVM numéro 18 juin 1985 Page 76-77SVM numéro 18 juin 1985 Page 78-79SVM numéro 18 juin 1985 Page 80-81SVM numéro 18 juin 1985 Page 82-83SVM numéro 18 juin 1985 Page 84-85SVM numéro 18 juin 1985 Page 86-87SVM numéro 18 juin 1985 Page 88-89SVM numéro 18 juin 1985 Page 90-91SVM numéro 18 juin 1985 Page 92-93SVM numéro 18 juin 1985 Page 94-95SVM numéro 18 juin 1985 Page 96-97SVM numéro 18 juin 1985 Page 98-99SVM numéro 18 juin 1985 Page 100-101SVM numéro 18 juin 1985 Page 102-103SVM numéro 18 juin 1985 Page 104-105SVM numéro 18 juin 1985 Page 106-107SVM numéro 18 juin 1985 Page 108-109SVM numéro 18 juin 1985 Page 110-111SVM numéro 18 juin 1985 Page 112-113SVM numéro 18 juin 1985 Page 114-115SVM numéro 18 juin 1985 Page 116-117SVM numéro 18 juin 1985 Page 118-119SVM numéro 18 juin 1985 Page 120-121SVM numéro 18 juin 1985 Page 122-123SVM numéro 18 juin 1985 Page 124-125SVM numéro 18 juin 1985 Page 126-127SVM numéro 18 juin 1985 Page 128-129SVM numéro 18 juin 1985 Page 130-131SVM numéro 18 juin 1985 Page 132-133SVM numéro 18 juin 1985 Page 134-135SVM numéro 18 juin 1985 Page 136-137SVM numéro 18 juin 1985 Page 138-139SVM numéro 18 juin 1985 Page 140-141SVM numéro 18 juin 1985 Page 142-143SVM numéro 18 juin 1985 Page 144-145SVM numéro 18 juin 1985 Page 146-147SVM numéro 18 juin 1985 Page 148-149SVM numéro 18 juin 1985 Page 150-151SVM numéro 18 juin 1985 Page 152-153SVM numéro 18 juin 1985 Page 154-155SVM numéro 18 juin 1985 Page 156-157SVM numéro 18 juin 1985 Page 158-159SVM numéro 18 juin 1985 Page 160-161SVM numéro 18 juin 1985 Page 162-163SVM numéro 18 juin 1985 Page 164-165SVM numéro 18 juin 1985 Page 166-167SVM numéro 18 juin 1985 Page 168-169SVM numéro 18 juin 1985 Page 170-171SVM numéro 18 juin 1985 Page 172-173SVM numéro 18 juin 1985 Page 174-175SVM numéro 18 juin 1985 Page 176-177SVM numéro 18 juin 1985 Page 178-179SVM numéro 18 juin 1985 Page 180-181SVM numéro 18 juin 1985 Page 182-183SVM numéro 18 juin 1985 Page 184-185SVM numéro 18 juin 1985 Page 186-187SVM numéro 18 juin 1985 Page 188