SVM n°18 juin 1985
SVM n°18 juin 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°18 de juin 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 195 Mo

  • Dans ce numéro : l'amour par Minitel / l'Amstrad CPC 664 enfin un ordinateur à prix réaliste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 166 - 167  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
166 167
Voici quelques exemples des variétées illimitées de polices de caractères que l'où peut utiliser sur la'"3 Plumes" 51 de TOS11113A. Elle vous donne 8 tout instant la possibilité d'utiliser, depuis votre PC CINQ POLICES DE CARACTèRES. v.141).- A.t>z 4 a0treE-,- E£ADY.ael00e—AnIzicw(voprElarex6X1) La "3 Plumes" 51 de TOSHIBA, à partir de 17 750 F HT. Changez automatiquement de caractères avec l'imprimante "3 Plumes" 51 de TOSHIBA I9 imprimante "3 Plumes" 51 de TOSHIBA permet de changer À automatiquement de type de caractères. Ceux-ci dont le nom- -A bre n'est pas limité, sont sélectionnés directement à partir du logiciel de traitement de texte. Pourquoi le nom de "3 Plumes" ? Parce que sa tête 24 aiguilles à "matrice infinie", dote cette imprimante de qualités exceptionnelles au niveau de la vitesse d'exécution, du graphisme et du courrier.• Une bibliothèque de caractères La "3 Plumes" 51 de TOSHIBA peut utiliser toutes les formes de caractères disponibles à partir d'une bibliothèque livrée sur disquette compatible IBM-PCTm. A tout moment, vous pouvez avoir accès à 5 polices de caractères appelées directement par l'intermédiaire du logiciel de traitement de texte.• 2 fois plus rapide qu'une marguerite. Pour une fois la vitesse n'est pas sacrifiée au profit de la qualité. En effet elle peut passer de 100 cps pour une qualité courrier à 192 cps pour une qualité standard.• Le bruit en moins. Beaucoup plus silencieuse qu'une imprimante à marguerite, elle ne dépasse pas 60 décibels. Cil IBM-PC est une marque déposée de International Business Machines. z Lotus 1-2-3 est une marque déposée de Lotus Corporation. Lu o u• La qualité des graphes en plus. La "3 Plumes" 51 imprime aussi les graphes avec une haute résolution graphique de 5022 points par cm2. Elle est compatible avec la plupart des logiciels graphiques dont Lotus 1-2-3TM• Un courrier parfait pour votre PC. La tête d'impression, 24 aiguilles à "matrice infinie" réalise une qualité d'impression parfaite quel que soit le type de caractère utilisé. Grâce à l'émulation de l'imprimante graphique IBM, la "3 Plumes" 51 opère avec la plupart des logiciels de traitement de texte. La "3 Plumes" 51 136 colonnes. TOSHIBA "L'Empire Contre-Attaque" Elle est compatible avec l'IBM-PC"n" et un grand nombre de microordinateurs dont bien sûr le PaP de TOSHIBA. L'efficacité de l'imprimante "3 Plumes" 51 est encore accrue par la possibilité de lui adjoindre un tracteur ou un introducteur feuille à feuille tous deux disponibles en option.• La qualité TOSHIBA Voilà beaucoup de qualités pour une seule imprimante, c'est pourquoi 200 000 utilisateurs dans le monde ont fait confiance à l'imprimante "3 Plumes" 51 de TOSHIBA. Pour obtenir la liste des distributeurs, ainsi q'une documentation, écrivez à ou téléphonez à : CANTOR, service information consommateurs - 11, bd Ney - 75018 PARIS, Tél. (1) 238.83.30 - Télex 220364 F. r ou bien renvoyez ce coupon à CANTOR : Importateur TOSHIBA z Informatique 2 11, bd Ney - 75018 PARISe.) Nom Adresse Ville Code postal Je souhaite recevoir la documentation sur l'imprimante "3 Plumes" 51 de TOSHIBA, ainsi que la liste des distributeurs.
FINDER, UN LOGICIEL DE recherche documentaire destiné aux micro-ordinateurs et ne coûtant que 1000 dollars, vient d'être annoncé aux Etats-Unis. C'est une véritable révolution. Voici pourquoi. Au milieu des années 70, les programmeurs ont mis au point des logiciels de recherche documentaire destinés aux gros ordinateurs des banques de données professionnelles. Leurs noms : Orbit, Stairs, Dialog... Ils étaient capables de consulter plusieurs millions d'enregistrements, et de répondre en une seconde à un interrogateur que, par exemple, le mot dinosaure figure 73 fois dans 41 documents. Cette performance parait miraculeuse à qui en ignore le fonctionnement. En fait, au moment où l'utilisateur pose sa question, le logiciel n'a pas besoin de passer en revue la totalité de la banque, il l'a déjà fait, et il connait la réponse. D'où le délai très court. L'opération qui a permis de passer toute la banque en revue s'appelle une » inversion ». Elle permet de créer des tables où chaque mot constitue une entrée, et dans laquelle on trouve le nombre de fois où il a été rencontré ainsi que l'adresse de ces différents enregistrements. Voilà, grossièrement sim- MICRO-SERVEURS : UNE RÉVOLUTION plifié, le principe de fonctionnement des logiciels de recherche documentaire. L'inversion des fichiers fut longtemps une opération réservée à la grosse informatique, car nécessitant une puissance importante. Elle était réalisée en » batch », c'est à dire en temps différé. Et puis la micro arriva. Il vous est désormais possible de réaliser la même opéra- LES COURTIERS ARRIVENT Le courtier parisien en informations François Libmanndéménage pour s'étendre, preuve que les affaires ne doivent pas aller trop mal. On peut désormais le joindre au 56 ter, rue Perronnet, 92200 Neuilly-sur-Seine, tél. : (1) 738.66.50. Rappelons qu'un courtier en informations, abonné à toutes les grandes banques de données, effectue des recherches documentaires à la demande de ses clients. Dans le même domaine, signalons l'ouverture par Mme Wolff Terroine d'un cabinet de courtage en informations spécialisé dans les domaines médicaux et paramédicaux. Sa responsable a été pendant de nombreuses années responsable de Cancemet, la banque de données française sur le Cancer, morte le 2 mai dernier. 43, rue La Bruyère, 75009 Paris, tél. : (1) 874.67.37. On parle également de l'ouverture prochaine à Paris d'un bureau de SINFONI, société d'origine lyonnaise spécialisée dans la recherche rapide d'informations à l'aide des banques de données. Comme on le voit, l'intérêt porté par entreprises et particuliers à cette nouvelle source d'informations ne fait que croître. Hier le charbon, aujourd'hui le pétrole, demain l'information. tion sur votre micro-ordinateur, et de le transformer ainsi en un véritable centre-serveur, lequel n'aura plus à rougir de la comparaison avec les banques de données professionnelles. (Voir notre dossier du mois précédent sur les micro-serveurs.) Il existe aujourd'hui plusieurs produits réalisant l'ensemble de ces fonctions : Micro BRS, directement issu du logiciel du géant américain, présente l'inconvénient majeur de ne pas avoir été pensé pour les utilisateurs il exige le système d'exploitation Unix, et tourne sur un IBM PC XT ou AT. Son prix frise la provocation : 48 400 F. Issu d'une approche radicalement opposée, Finder constitue, lui, une vraie révolution. Annoncé il y a quelques mois aux Etats-Unis, il a été pensé pour vous et moi. Son prix est abordable : 1095 dollars, soit une dizaine de milliers de francs. Conçu.pour tous les micros dotés du système d'exploitation MS-DOS et de 64 Ko de mémoire seulement, il est aujoiurd'hui adapté à l'IBM PC et aux compatibles. Coté fonctions, tout y est. Un logiciel comme Finder peut, à terme, sonner le glas de ces tristes applications destinées souvent au Minitel, basées sur des enchaînements sans fin de menus, et dont le manque d'intérêt n'a d'égal que la lourdeur. BRS : GCAM, 33, avenue du Maine, 75755 Paris Cedex 15. Tél. : (1) 538.10.30. flnder : Aaron inc, suite 518, 1422 West Peachtree Str, Atlanta, 30309 GA, Etats- Unis. Tél. : 19.1 (404)876.00.85. L'AMÉRIQUE CONTRE-AlTAQUE Il est communément admis que dans bien des secteurs de pointe, les performances des industriels japonais ont été obtenues... à la soviétique I C'est-à-dire en s'inspirant très fortement, mais pas toujours très légalement des réalisations des laboratoires de recherche américains. Selon le Washington Post, le nombre des procès intentés par les compagnies américaines à des sociétés originaires de l'empire du Soleil Levant pour contrefaçon dépasserait aujourd'hui le millier. Les Américains, qui ont bien lu Clausewitz, appliquent désormais son fameux principe la meilleure défense, c'est l'attaque. Ils viennent donc d'ouvrir une nouvelle banque de données consacrée exclusivement à leur ennemi économique : le Japon. Son nom : Japanupdate. 256 publications japonaises seront ainsi dépouillées chaque semaine et chargées sur le serveur INSPEC. Comme vous allez pouvoir le constater par vous-même, les centres d'intérêt ont été choisis complètement au hasard : télécommunications, ordinateurs et logiciels, composants électroniques, applications informatiques... INSPEC : IEEE Service Center 445 Hoes Lane, Piscataway NJ 08854. Amaud DAGUERRE SCIENCE & VIE MICRO N°18 -JUIN 1985 167



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 18 juin 1985 Page 1SVM numéro 18 juin 1985 Page 2-3SVM numéro 18 juin 1985 Page 4-5SVM numéro 18 juin 1985 Page 6-7SVM numéro 18 juin 1985 Page 8-9SVM numéro 18 juin 1985 Page 10-11SVM numéro 18 juin 1985 Page 12-13SVM numéro 18 juin 1985 Page 14-15SVM numéro 18 juin 1985 Page 16-17SVM numéro 18 juin 1985 Page 18-19SVM numéro 18 juin 1985 Page 20-21SVM numéro 18 juin 1985 Page 22-23SVM numéro 18 juin 1985 Page 24-25SVM numéro 18 juin 1985 Page 26-27SVM numéro 18 juin 1985 Page 28-29SVM numéro 18 juin 1985 Page 30-31SVM numéro 18 juin 1985 Page 32-33SVM numéro 18 juin 1985 Page 34-35SVM numéro 18 juin 1985 Page 36-37SVM numéro 18 juin 1985 Page 38-39SVM numéro 18 juin 1985 Page 40-41SVM numéro 18 juin 1985 Page 42-43SVM numéro 18 juin 1985 Page 44-45SVM numéro 18 juin 1985 Page 46-47SVM numéro 18 juin 1985 Page 48-49SVM numéro 18 juin 1985 Page 50-51SVM numéro 18 juin 1985 Page 52-53SVM numéro 18 juin 1985 Page 54-55SVM numéro 18 juin 1985 Page 56-57SVM numéro 18 juin 1985 Page 58-59SVM numéro 18 juin 1985 Page 60-61SVM numéro 18 juin 1985 Page 62-63SVM numéro 18 juin 1985 Page 64-65SVM numéro 18 juin 1985 Page 66-67SVM numéro 18 juin 1985 Page 68-69SVM numéro 18 juin 1985 Page 70-71SVM numéro 18 juin 1985 Page 72-73SVM numéro 18 juin 1985 Page 74-75SVM numéro 18 juin 1985 Page 76-77SVM numéro 18 juin 1985 Page 78-79SVM numéro 18 juin 1985 Page 80-81SVM numéro 18 juin 1985 Page 82-83SVM numéro 18 juin 1985 Page 84-85SVM numéro 18 juin 1985 Page 86-87SVM numéro 18 juin 1985 Page 88-89SVM numéro 18 juin 1985 Page 90-91SVM numéro 18 juin 1985 Page 92-93SVM numéro 18 juin 1985 Page 94-95SVM numéro 18 juin 1985 Page 96-97SVM numéro 18 juin 1985 Page 98-99SVM numéro 18 juin 1985 Page 100-101SVM numéro 18 juin 1985 Page 102-103SVM numéro 18 juin 1985 Page 104-105SVM numéro 18 juin 1985 Page 106-107SVM numéro 18 juin 1985 Page 108-109SVM numéro 18 juin 1985 Page 110-111SVM numéro 18 juin 1985 Page 112-113SVM numéro 18 juin 1985 Page 114-115SVM numéro 18 juin 1985 Page 116-117SVM numéro 18 juin 1985 Page 118-119SVM numéro 18 juin 1985 Page 120-121SVM numéro 18 juin 1985 Page 122-123SVM numéro 18 juin 1985 Page 124-125SVM numéro 18 juin 1985 Page 126-127SVM numéro 18 juin 1985 Page 128-129SVM numéro 18 juin 1985 Page 130-131SVM numéro 18 juin 1985 Page 132-133SVM numéro 18 juin 1985 Page 134-135SVM numéro 18 juin 1985 Page 136-137SVM numéro 18 juin 1985 Page 138-139SVM numéro 18 juin 1985 Page 140-141SVM numéro 18 juin 1985 Page 142-143SVM numéro 18 juin 1985 Page 144-145SVM numéro 18 juin 1985 Page 146-147SVM numéro 18 juin 1985 Page 148-149SVM numéro 18 juin 1985 Page 150-151SVM numéro 18 juin 1985 Page 152-153SVM numéro 18 juin 1985 Page 154-155SVM numéro 18 juin 1985 Page 156-157SVM numéro 18 juin 1985 Page 158-159SVM numéro 18 juin 1985 Page 160-161SVM numéro 18 juin 1985 Page 162-163SVM numéro 18 juin 1985 Page 164-165SVM numéro 18 juin 1985 Page 166-167SVM numéro 18 juin 1985 Page 168-169SVM numéro 18 juin 1985 Page 170-171SVM numéro 18 juin 1985 Page 172-173SVM numéro 18 juin 1985 Page 174-175SVM numéro 18 juin 1985 Page 176-177SVM numéro 18 juin 1985 Page 178-179SVM numéro 18 juin 1985 Page 180-181SVM numéro 18 juin 1985 Page 182-183SVM numéro 18 juin 1985 Page 184-185SVM numéro 18 juin 1985 Page 186-187SVM numéro 18 juin 1985 Page 188