SVM n°18 juin 1985
SVM n°18 juin 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°18 de juin 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 195 Mo

  • Dans ce numéro : l'amour par Minitel / l'Amstrad CPC 664 enfin un ordinateur à prix réaliste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
Compilateur intégral, pour Sinclair Spectrum. Cassette. Prix : 250 F. Ere Informatique, 27, rue de Leningrad, 75008 Paris. Tél. : (1) 387.27.27. Logiciel testé : cassette du commerce avec notice de 4 pages. Odin, pour MSX ou Thomson M05. Cas- Loriciels, 53, rue de Paris, 92100rsette. Boulogne. Tél. : (1) 825.11.33. Prix : 295 F. Logiciel testé : cassette du commerce avec mode d'emploi. COMPILATEUR INTÉGRAL ENFIN POUR LE SPECTRUM, UN compilateur qui compile tout... Enfin, pratiquement tout. Rappelons tout d'abord ce qu'est un compilateur. Les langages des ordinateurs familiaux - le Basic dans la plupart des cas - sont, en général, interprétés c'est-à-dire qu'à chaque exécution, les instructions sont traduites en langage machine. A l'inverse, un compilateur traduit une fois pour toutes : il va donc beaucoup plus vite, mais son emploi est moins commode. Le Compilateur intégral d'Ere Informatique possède ainsi quelques contraintes mineures. Elles sont directement liées au fait que la zone des variables Basic ne doit en aucun cas être modifiée, ni en emplacement, ni en taille. Impossible donc de redimensioner un tableau ni créer une nouvelle variable en cours de programme, sous peine de. planter. le système. De plus, les ordres tels que RUN et CLEAR n'ont plus la même influence sur un programme : au lieu d'être effacées, les variables numériques sont mises à zéro, alors que les variables alphanumériques sont remplies ODIN LOGICIELS PROPOSE DEUX NOUveaux outils de développement pour les ordinateurs au standard MSX et pour le Thomson M05. Bien que ces machines ne soient pas compatibles entre elles, ces deux éditeurs-assembleurs-désassembleurs portent le même nom d'Odin. Leur point commun réside dans leur utilisation : l'écriture, la mise au point et l'exploitation de programmes en langage machine, celui du microprocesseur Z80 pour les MSX et celui du 6809 pour le M05. Chacune des cassettes comporte un moniteur/désassembleur qui permet d'effectuer de nombreuses opérations sur le contenu de la mémoire de la machine. Les commandes de manipulation de données consistent à lire, écrire et modifier le contenu de la mémoire. Elles permettent aussi d'y effectuer des recherches d'occurence d'une suite de données ; malheureusement, seules les données numériques sont admises. Pour chacune des machines, il est possible d'obtenir le résultat des opérations sur l'écran comme sur l'imprimante. Seul l'hexadécimal est utilisé comme base dans les sorties numériques, alors que les entrées de paramètres peuvent se faire en décimal. d'espaces. Cela dit, ce compilateur intégral est très simple d'emploi. Pour l'utiliser, il faut introduire le programme Basic source en mémoire puis taper LOAD CODE. Si tout se passe bien, il ne reste plus qu'à sauvegarder le programme objet sur cassette, comme on l'aurait fait d'un simple programme Basic. Si une erreur survient, la compilation s'arrête, et le message BREAK invite à presser ENTER pour obtenir le numéro de ligne où s'est produite l'erreur. L'utilisateur doit alors recharger le programme source, corriger l'erreur et relancer la compilation. Le choix judicieux de la mémoire écran comme emplacement d'exécution du compilateur a donc ses avantages et ses défauts. Il n'empiète en rien sur la mémoire programme, mais en cas d'erreur, il devient nécessaire de le recharger. Le Compilateur intégral est un très bon outil de programmation. Il donne des programmes exécutables assez rapides, bien que d'autres compilateurs, pas intégraux ceux-là, aient en vitesse pure de meilleurs résultats. Mais la vitesse paie alors son tribut à la facilité d'emploi. Une option permet de reloger les deux moniteurs n'importe où en mémoire. Odin permet en outre de désassembler, (c'est-à-dire de lister sous forme de mnémoniques), le contenu de la mémoire. Le désassemblage est très rapide dans les deux cas, et l'imprimante pourra être utilisée. Le désassembleur pour Thomson MO5 permet en plus de générer des fichiers sources, exploitables par l'assembleur. Deuxième groupe de commandes, les commandes d'exécution de programme. Les deux logiciels permettent à l'utilisateur d'exécuter des programmes en langage machine pas à pas, et, pour les MSX, même en mémoire morte. Les assembleurs sont des assembleurs symboliques conditionnels très performants, en vitesse surtout ; c'est surtout sur le Thomson MO5 que celle-ci se fait sentir. Dans les deux cas, de nombreuses options d'assemblage sont utilisables : l'édition d'une liste d'assemblage, l'assemblage sur cassette, etc. Seul l'éditeur de texte pour MSX pèche par une trop grande rusticité. C'est en effet un éditeur de ligne, alors que les utilisateurs de cette machine sont habitués à l'éditeur pleine page du Basic résident. Jean-Michel COHEN 140 SCIENCE & VIE MICRO N°18 - JUIN 1985
cotre ex macl3e- -..- CX MacBase Le Logiciel Professionnel intégré sur Macintosh Puissant et simple comme... Macintosh CX MacBase est un logiciel intégré d'un genre tout à fait nouveau. Vous passez d'une application à une autre, d'un document à un autre avec une surprenante facilité ; par exemple, pour réaliser automatiquement un graphique à partir d'un fichier, éditer du courrier personnalisé, créer des relations ou des échanges entre fichiers. CX MacBase regroupe graphiques, gestion de fichiers, calculs, traitement de textes, édition automatisée de lettres, d'états et d'étiquettes... Tout celà, en un seul programme puissant et simple comme... Macintosh. Branchez CX MacBase le matin, il vous accompagnera jusqu'au soir ! Apple Computer Inc est licencié de la marque Macintosh. Cx MacBasc est une marque déposée de ContrôleX. Ensemble est une marque déposée de ContrôleX. DATE 0./1711. Mer Ride 11.10.• 1.1111.51M[1. NOM/3■11■10 LAMI, Matricule 2,670 Mie RMOMPle proM Service lp,clels MMM. Mer larlou MIIM a.{ Nate M MECEDMS 10.30 Il change tout sans tout bouleverser Chaque jour, vous créez, échangez, transmettez des documents. Chaque jour, CX MacBase travaille directement sur les documents professionnels qu'il vous a permis de créer et d'illustrer : imprimés, formulaires, rapports d'activités, devis, mémos, etc... Et vous retrouvez sur Macintosh votre cadre naturel de travail. Vous savez tout de suite calculer, classer, retrouver, sélectionner, trier, imprimer, mixer à volonté. 11 Conti role X Les logiciels à tout imaginer Tour Maine - Montparnasse - 33, avenue du Maine, 75755 Paris Cedex 15 - Tél.• (I) 538.98.87 Donnez du tonus à vos documents Communiquez avec votre entourage et valorisez vos performances professionnelles en envoyant de superbes états récapitulatifs extraits de vos fichiers ; toutes sortes de documents où cohabitent votre logo, des dessins, tableaux, graphiques, textes, encadrés, etc... CX MacBase est à l'aise dans tous les milieux professionnels et vous permet de développer vos propres applications. CX MacBase répond vraiment à toutes les promesses de Macintosh ! Renseignez-vous vite auprès d'un revendeur agréé ou adressez-nous votre carte de visite pour recevoir une documentation. e+'version anglaise de CX MacBase, le logiciel Amérique. qui enthousiasme l'P 1 lus ded",eSv ern le na'I. : gue‘ "greeeserr e°Yare Per yden, Leadneern9 : in", te se:O o\rbedm ueinv:na pt ynd uet ; ; enst leigucete n c ; r : « 3 : a : enaucqsr r !. t ece : as p\tns mebt e01 eu : t nu est croire eu tt')°(1 « kacgaseinsrnorteune ! : , l'ere‘esarrieri- aequoies friato.orevisss.t toari Ou. désitS are Îtrietrno-in tormatiou ceine



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 18 juin 1985 Page 1SVM numéro 18 juin 1985 Page 2-3SVM numéro 18 juin 1985 Page 4-5SVM numéro 18 juin 1985 Page 6-7SVM numéro 18 juin 1985 Page 8-9SVM numéro 18 juin 1985 Page 10-11SVM numéro 18 juin 1985 Page 12-13SVM numéro 18 juin 1985 Page 14-15SVM numéro 18 juin 1985 Page 16-17SVM numéro 18 juin 1985 Page 18-19SVM numéro 18 juin 1985 Page 20-21SVM numéro 18 juin 1985 Page 22-23SVM numéro 18 juin 1985 Page 24-25SVM numéro 18 juin 1985 Page 26-27SVM numéro 18 juin 1985 Page 28-29SVM numéro 18 juin 1985 Page 30-31SVM numéro 18 juin 1985 Page 32-33SVM numéro 18 juin 1985 Page 34-35SVM numéro 18 juin 1985 Page 36-37SVM numéro 18 juin 1985 Page 38-39SVM numéro 18 juin 1985 Page 40-41SVM numéro 18 juin 1985 Page 42-43SVM numéro 18 juin 1985 Page 44-45SVM numéro 18 juin 1985 Page 46-47SVM numéro 18 juin 1985 Page 48-49SVM numéro 18 juin 1985 Page 50-51SVM numéro 18 juin 1985 Page 52-53SVM numéro 18 juin 1985 Page 54-55SVM numéro 18 juin 1985 Page 56-57SVM numéro 18 juin 1985 Page 58-59SVM numéro 18 juin 1985 Page 60-61SVM numéro 18 juin 1985 Page 62-63SVM numéro 18 juin 1985 Page 64-65SVM numéro 18 juin 1985 Page 66-67SVM numéro 18 juin 1985 Page 68-69SVM numéro 18 juin 1985 Page 70-71SVM numéro 18 juin 1985 Page 72-73SVM numéro 18 juin 1985 Page 74-75SVM numéro 18 juin 1985 Page 76-77SVM numéro 18 juin 1985 Page 78-79SVM numéro 18 juin 1985 Page 80-81SVM numéro 18 juin 1985 Page 82-83SVM numéro 18 juin 1985 Page 84-85SVM numéro 18 juin 1985 Page 86-87SVM numéro 18 juin 1985 Page 88-89SVM numéro 18 juin 1985 Page 90-91SVM numéro 18 juin 1985 Page 92-93SVM numéro 18 juin 1985 Page 94-95SVM numéro 18 juin 1985 Page 96-97SVM numéro 18 juin 1985 Page 98-99SVM numéro 18 juin 1985 Page 100-101SVM numéro 18 juin 1985 Page 102-103SVM numéro 18 juin 1985 Page 104-105SVM numéro 18 juin 1985 Page 106-107SVM numéro 18 juin 1985 Page 108-109SVM numéro 18 juin 1985 Page 110-111SVM numéro 18 juin 1985 Page 112-113SVM numéro 18 juin 1985 Page 114-115SVM numéro 18 juin 1985 Page 116-117SVM numéro 18 juin 1985 Page 118-119SVM numéro 18 juin 1985 Page 120-121SVM numéro 18 juin 1985 Page 122-123SVM numéro 18 juin 1985 Page 124-125SVM numéro 18 juin 1985 Page 126-127SVM numéro 18 juin 1985 Page 128-129SVM numéro 18 juin 1985 Page 130-131SVM numéro 18 juin 1985 Page 132-133SVM numéro 18 juin 1985 Page 134-135SVM numéro 18 juin 1985 Page 136-137SVM numéro 18 juin 1985 Page 138-139SVM numéro 18 juin 1985 Page 140-141SVM numéro 18 juin 1985 Page 142-143SVM numéro 18 juin 1985 Page 144-145SVM numéro 18 juin 1985 Page 146-147SVM numéro 18 juin 1985 Page 148-149SVM numéro 18 juin 1985 Page 150-151SVM numéro 18 juin 1985 Page 152-153SVM numéro 18 juin 1985 Page 154-155SVM numéro 18 juin 1985 Page 156-157SVM numéro 18 juin 1985 Page 158-159SVM numéro 18 juin 1985 Page 160-161SVM numéro 18 juin 1985 Page 162-163SVM numéro 18 juin 1985 Page 164-165SVM numéro 18 juin 1985 Page 166-167SVM numéro 18 juin 1985 Page 168-169SVM numéro 18 juin 1985 Page 170-171SVM numéro 18 juin 1985 Page 172-173SVM numéro 18 juin 1985 Page 174-175SVM numéro 18 juin 1985 Page 176-177SVM numéro 18 juin 1985 Page 178-179SVM numéro 18 juin 1985 Page 180-181SVM numéro 18 juin 1985 Page 182-183SVM numéro 18 juin 1985 Page 184-185SVM numéro 18 juin 1985 Page 186-187SVM numéro 18 juin 1985 Page 188