SVM n°18 juin 1985
SVM n°18 juin 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°18 de juin 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (203 x 280) mm

  • Nombre de pages : 188

  • Taille du fichier PDF : 195 Mo

  • Dans ce numéro : l'amour par Minitel / l'Amstrad CPC 664 enfin un ordinateur à prix réaliste.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
MICROSOFT VIENT D'ANNONCER AUX Etats-Unis un logiciel intégré pour Macintosh 512 Ko qui va peut-être changer les règles du jeu. Il s'appelle Excel. C'est avant tout le plus grand tableur du monde : il possède plus de 4 millions de cellules, contre 2 pour son plus proche concurrent, Jazz de Lotus. C'est aussi, organisés autour du tableur, un gestionnaire ne antrnen mes•rp. Sales vs. nef Encorne per shore sales Nol income per share =1 g 1.1 11 1MG ; — INI■•11IMP.■ mc mc am 1.1wAl, 3° ■ -" Aam. E=,, ‘,‘S- 11. M"mu IM\'• BE n21'WM‘'\MIM 113111 œill:I M\/..\\M\\I mm eg -'le'‘,.. in'MW Ma\=o00 armino gio de fichiers et un module graphique. Il va peutêtre changer les règles du jeu pour deux raisons. D'abord, son annonce coupe l'herbe sous le pied de Lotus, dont Jazz, l'intégré dérivé de Symphony, était attendu comme le premier logiciel professionnel poids-lourd sur le Macintosh ; désormais, il y a deux prétendants au titre. Lotus, qui avait toujours sorti ses produits à l'heure, a été contraint de retarder la sortie de Jazz de deux mois et de la repousser au 27 mai dernier aux Etats-Unis. Certes, Excel ne sera pas disponible avant septembre. Mais ses caractéristiques supérieures peuvent inciter les acheteurs à attendre. Excel n'a pas simplement un plus gros tableur que Jazz, ravissant ainsi à Lotus un record qui jadis était incontesté. C'est aussi - ironie - le seul logiciel capable d'importer et d'exporter des données de 1-2.3 de Lotus, alors que Jazz, du même Lotus, peut en importer... mais pas en exporter. Excel possède aussi des macro-commandes CLICKWORKS CX MAC BASE POUR APPLE II CONTRÔLE X LANCE CLICKWORKS, UN gestionnaire de fichiers avec tableur intégré. Deux dans un, c'est pratique. Ce nouveau venu utilise la double résolution graphique et, inspiré de CX MacBase pour Macintosh, reprend la « philosophie bureau• dans laquelle différents documents apparaissent sur un mème écran. Clickworks tourne sous le système d'exploitation PRODOS, ce qui le rend compatible avec Epistole, Appleworks, et tous les logiciels sous PRODOS. Le nombre de rubriques n'est pas limité, pas plus que les critères de sélection. Notez cependant qu'un Apple II de 128 Ko est nécessaire. Prix : 1 990 F HT. (Contrôle X : Tour Montparnasse, 33, avenue du Maine, 75755 Paris Cédez 15. Tél. : (1) 538.98.87). EXCEL : BILL GATES CHANGE LES RÈGLES Photo Didier MAILLAC/REA - l'un des attributs les plus appréciés de 1-2-3 -, contrairement à Jazz. Mais elles sont plus faciles à utiliser que celles de 1-2.3 : il suffit de réaliser une fois la séquence d'opérations désirée, elle est automatiquement enregistrée. Excel peut aussi lier deux tableaux de calcul différents par un simple clic de la souris sur les cases concernées, et réaliser des calculs sur plusieurs valeurs à la fois. Il est moins cher que Jazz : 395 dollars contre 595. H est vrai que Jazz possède en plus un traitement de texte et un module de communication. Mais Excel plus Word (le traitement de texte de PREMIER PARI PERDU POUR JACK TRAMIEL : l'Atari ST, cet ordinateur censé faire mieux que le Macintosh pour deux fois moins cher, ne sera pas disponible aux Etats-Unis avant juillet. Le ST a ainsi trois mois de retard. En France, on annonce aujourd'hui son arrivée pour septembre. Second pari perdu : contrairement à ce qui avait été annoncé, Atari n'a pas montré à la foire de Hanovre, en avril dernier, l'ordinateur doté d'un vrai processeur 32 bits qui devrait couronner sa gamme. La firme a annulé, puis rétabli sa participation au Consumers Electronics Show de juin à Chicago. Le vrai 32 bits ne sera pas lancé avant la fin de l'année, au mieux. Curieusement, l'Atari ST (dont on peut voir cicontre deux photos de l'écran) a fait une première apparition furtive à Paris en mai dernier, au Spécial-SICOB, alors qu'Atari n'y avait pas de stand. C'est un petit éditeur de logiciels familiaux spécialisé dans Commodore, Micro-Application, qui a réussi à le montrer sur son stand grâce à des contacts personnels avec Jack Tramiel. Pour la petite Microsoft) coûtent autant que Jazz. Et Microsoft vient d'annoncer son logiciel de communication, Access. De plus, Excel sera livré avec Switcher, un utilitaire d'Apple qui fait beaucoup de bruit en ce moment. En effet, il permettra d'installer plusieurs programmes dans la mémoire d'un Macintosh 512 Ko et de transférer des données de l'un à l'autre très rapidement ; autrement dit, de réaliser son propre logiciel intégré sur mesure. Et voici le deuxième changement de règle du jeu annoncé à SVM par Bill Gates, le président de Microsoft : • La plupart des logiciels intégrés ont échoué, à l'exception de Framework et Symphony. Si vous écrivez un logiciel qui fait tout, vous devez faire des compromis partout. Notre philosophie est de réaliser des logiciels qui fonctionnent en profondeur, avecjuste ce qu'il faut d'intégration. » Moins de fonctions, plus de puissance : c'est Excel. Une philosophie crédible, au vu des mammouths que sont devenus nombre d'intégrés récents. Et SteveJobs, du haut de son fauteuil de président d'Apple, peut constater, goguenard : • Entre Lotus et Microsoft, c'est la guerre ». Tant qu'ils se battent pour lui, c'est bon signe pour le Macintosh... ATARI : PREMIERS RETARDS histoire, le patron d'Atari France s'y était opposé, mais Tramiel lui-même est intervenu ; et quand Tramiel ordonne... Micro- Application en profitait pour vendre à un prix musclé (129 F) un mince livre traduit de Photo Didier MAILLAC/REA l'éditeur allemand Data Becker sur... l'Atari ST. Un record de rapidité. Un tel record qu'on y apprend que c'est Gary Kildare qui a mis au point le système d'exploitation CP/M (et non Gary Kildall, comme on le pensait généralement jusqu'ici), et Seymor Pappert, de l'• Institut de technologie du Massachusset• (sic) qui a inventé le langage Logo (et non Seymour Papert, comme on se l'était imaginé.• LE PREMIER ordinateur sorti par l'anglais Acom après son rachat par Olivetti n'enthousiasme personne : le BBC B Plus n'est qu'une version améliorée du BBC B, avec un prix toujours aussi inaccessible (plus de 5 000 F). On attend toujours le souffle nouveau d'Olivetti. 14 SCIENCE & VIE MICRO re 18 -JUIN 1985
OLIVETTI PRÉSENTE LES ORDINATEURS PERSONNELS EUROPÉENS DOCILES ET COMPATIBLES Vous ne les connaissez peut-être pas. Mais les nouveaux ordinateurs personnels Olivetti, eux, vous connaissent déjà, savent quels sont vos problèmes et comment les résoudre. Olivetti, premier constructeur informatique européen, a mis dans ses ordinateurs personnels toute l'expérience acquise auprès de milliers d'entreprises européennes dont les besoins et les attentes ont servi de base à la mise au point des solutions Olivetti. Ainsi sont nés les nouveaux ordinateurs personnels européens Olivetti. Le matériel et le logiciel sont compatibles avec le standard du marché, mais les ordinateurs personnels Olivetti vont bien au-delà de la simple compatibilité : ils olivetti sont plus rapides dans le traitement des données, des/textes et des graphiques et en assurent une meilleure lisibilité à l'écran./La richesse de la gamme permet d'évoluer vers la/configuration la plus appropriée aux besoins de l'entreprise. Les nouveaux ordinateurs personnels/ os-'d'autres ordinateurs et serveurs de bases de çoi"e" données ; ils peuvent aussi s'intégrer aux/ço‘) ço 0 -.Q" réseaux de communication de l'entreprise./‘1oS\Olivetti : les ordinateurs personnels professionnels. L'alternative européenne./■>c ; b.•.e ?'e-<>9• S‘ 0./e - e'eo>'/\ç\ce•s>•t,`,...-b » 4>.\'..,,• -e,., e° e/,.\c'& sç,/,e1/4'- &, 7-\,,) - -e.e/oe, 0/



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 18 juin 1985 Page 1SVM numéro 18 juin 1985 Page 2-3SVM numéro 18 juin 1985 Page 4-5SVM numéro 18 juin 1985 Page 6-7SVM numéro 18 juin 1985 Page 8-9SVM numéro 18 juin 1985 Page 10-11SVM numéro 18 juin 1985 Page 12-13SVM numéro 18 juin 1985 Page 14-15SVM numéro 18 juin 1985 Page 16-17SVM numéro 18 juin 1985 Page 18-19SVM numéro 18 juin 1985 Page 20-21SVM numéro 18 juin 1985 Page 22-23SVM numéro 18 juin 1985 Page 24-25SVM numéro 18 juin 1985 Page 26-27SVM numéro 18 juin 1985 Page 28-29SVM numéro 18 juin 1985 Page 30-31SVM numéro 18 juin 1985 Page 32-33SVM numéro 18 juin 1985 Page 34-35SVM numéro 18 juin 1985 Page 36-37SVM numéro 18 juin 1985 Page 38-39SVM numéro 18 juin 1985 Page 40-41SVM numéro 18 juin 1985 Page 42-43SVM numéro 18 juin 1985 Page 44-45SVM numéro 18 juin 1985 Page 46-47SVM numéro 18 juin 1985 Page 48-49SVM numéro 18 juin 1985 Page 50-51SVM numéro 18 juin 1985 Page 52-53SVM numéro 18 juin 1985 Page 54-55SVM numéro 18 juin 1985 Page 56-57SVM numéro 18 juin 1985 Page 58-59SVM numéro 18 juin 1985 Page 60-61SVM numéro 18 juin 1985 Page 62-63SVM numéro 18 juin 1985 Page 64-65SVM numéro 18 juin 1985 Page 66-67SVM numéro 18 juin 1985 Page 68-69SVM numéro 18 juin 1985 Page 70-71SVM numéro 18 juin 1985 Page 72-73SVM numéro 18 juin 1985 Page 74-75SVM numéro 18 juin 1985 Page 76-77SVM numéro 18 juin 1985 Page 78-79SVM numéro 18 juin 1985 Page 80-81SVM numéro 18 juin 1985 Page 82-83SVM numéro 18 juin 1985 Page 84-85SVM numéro 18 juin 1985 Page 86-87SVM numéro 18 juin 1985 Page 88-89SVM numéro 18 juin 1985 Page 90-91SVM numéro 18 juin 1985 Page 92-93SVM numéro 18 juin 1985 Page 94-95SVM numéro 18 juin 1985 Page 96-97SVM numéro 18 juin 1985 Page 98-99SVM numéro 18 juin 1985 Page 100-101SVM numéro 18 juin 1985 Page 102-103SVM numéro 18 juin 1985 Page 104-105SVM numéro 18 juin 1985 Page 106-107SVM numéro 18 juin 1985 Page 108-109SVM numéro 18 juin 1985 Page 110-111SVM numéro 18 juin 1985 Page 112-113SVM numéro 18 juin 1985 Page 114-115SVM numéro 18 juin 1985 Page 116-117SVM numéro 18 juin 1985 Page 118-119SVM numéro 18 juin 1985 Page 120-121SVM numéro 18 juin 1985 Page 122-123SVM numéro 18 juin 1985 Page 124-125SVM numéro 18 juin 1985 Page 126-127SVM numéro 18 juin 1985 Page 128-129SVM numéro 18 juin 1985 Page 130-131SVM numéro 18 juin 1985 Page 132-133SVM numéro 18 juin 1985 Page 134-135SVM numéro 18 juin 1985 Page 136-137SVM numéro 18 juin 1985 Page 138-139SVM numéro 18 juin 1985 Page 140-141SVM numéro 18 juin 1985 Page 142-143SVM numéro 18 juin 1985 Page 144-145SVM numéro 18 juin 1985 Page 146-147SVM numéro 18 juin 1985 Page 148-149SVM numéro 18 juin 1985 Page 150-151SVM numéro 18 juin 1985 Page 152-153SVM numéro 18 juin 1985 Page 154-155SVM numéro 18 juin 1985 Page 156-157SVM numéro 18 juin 1985 Page 158-159SVM numéro 18 juin 1985 Page 160-161SVM numéro 18 juin 1985 Page 162-163SVM numéro 18 juin 1985 Page 164-165SVM numéro 18 juin 1985 Page 166-167SVM numéro 18 juin 1985 Page 168-169SVM numéro 18 juin 1985 Page 170-171SVM numéro 18 juin 1985 Page 172-173SVM numéro 18 juin 1985 Page 174-175SVM numéro 18 juin 1985 Page 176-177SVM numéro 18 juin 1985 Page 178-179SVM numéro 18 juin 1985 Page 180-181SVM numéro 18 juin 1985 Page 182-183SVM numéro 18 juin 1985 Page 184-185SVM numéro 18 juin 1985 Page 186-187SVM numéro 18 juin 1985 Page 188