SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 74 - 75  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
74 75
PRODUITS ET TECH NOS RelradAvant-première SYSTÈME D'EXPLOITATION Le Windows Cet été, Windows 98 s'éclipsera au profit d'un nouveau système d'exploitation grand public signé Microsoft. Rien à voir avec Windows 2000 ! Visite guidée de ce système encore en phase de test et connu sous son nom de code : Millennium. LE 7 AVRIL 1999, par la voix de son numéro 2 SteveBallmer, Microsoft annonçait pour l'été 2000 un Windows grand public bâti sur le moteur de Windows 98, tandis que quelques mois auparavant, il avait promis que W98 serait le dernier de la lignée À 1 À en Eh non ! Le descendant de Windows 98 1.1- aura beau sortir en 0 2000, ce n'est pas Windows 2000. Tous deux sont habillés par le même couturier -si bien qu'il n'est pas toujours facile de les différencier (voir ci-dessous)-, mais ne visent pas le même public. Windows 2000, qui sort le 17 février, est l'héritier de "eImeLen. « _jbm.yrs.. >. ; Madmelabore mre P.Kwae.a. dne r Der r/se. P Ta. r Ramera'clX al jr> Li J entm blesLi Li mune ECO Tadla +1 Ote,en des systèmes basés sur MS-DOS (Windows 3.1. Windows 95). Pour ses futures versions grand public, il misait alors sur le coeur de Windows 2000. Mais Microsoft a changé d'avis. Les atermoiements de Windows 2000 (avec une bonne année de retard) n'y sont sans doute pas étrangers. Le futur III Windows NT. Destiné aux entreprises, donc, Windows 2000 est plus gourmand en ressources matérielles (disque dur, mémoire) et n'assure pas une compatibilité idéale avec les anciens matériels et logiciels (voir Dossier dans.51/84 n°175) : pour preuve, tous les jeux ne fonctionnent pas avec lui. En contrepartie, Windows 2000 lm. 3S. CO. 4 Yui 4., 0 m 7,1 POP.O.P.O. - ‘111iiws rew me...oc, e « tteeveer _iDocun Peclwecheie.Rechwatel da. leclmerenttnnw.sischp aux ocet a**. I ro. P tolu uomMa Windows grand public, Millennium, s'appuiera bien sur le moteur de Windows 98, mieux adapté à un usage domestique, estime son créateur. Cette version, en phase de test bêta 2, vise à améliorer la fiabilité du système, à faciliter l'installation des matériels, des logiciels — en particulier d'un réseau domesti- " II est plus stable et ses options de sécurité sont bien plus élaborées que celles de son cousin, plutôt rudimentaires. L'avenir est pourtant à la convergence des deux systèmes : en 2001 ou 2002, le système grand public de Microsoft (Neptune) reprendra le noyau de Windows 2000, sans les fonctions dévolues aux entreprises. Gao. « Desla. AJ f41,00t 1.0605 SYS..Fit KOOS Li 1_1 0..1. 5011 i0.5 Li 1.11, J'aFtoù LONAG Js Li JAVA et. 1...noDIts.v.er flde 12(l4wdriiWO - PAR FRANÇOIS SUPIN que et de la connexion à l'Intemet— et, point le plus spectaculaire, accompagner la vague du tout numérique dans les foyers. Numérisation tous azimuts Dans les pages qui suivent, on découvrira les principaux apports de ce Millennium. Axe prometteur : la numérisation des images de toutes provenances à partir de n'importe quelle application Windows. Une initiative d'uniformisation intéressante, bien que la méthode, nommée WIA (Windows Image Acquisition), requière des matériels certifiés. L'appareil est alors détecté automatiquement et apparaît dans le panneau de configuration sous la rubrique Scanneurs (sic) et appareils photo. Dans la version bêta 2 française, ces matériels reconnus sont chiches, et l'on n'ose croire que la version finale en acceptera si peu. Bill Gates avait aussi annoncé un logiciel d'édition vidéo, Movie Maker, avec Millennium, il n'en est rien dans la bêta 2. Tous les utilisateurs de Windows ont fait la triste
INNOVATION LA PLUS SPECTACULAIRE, la numérisation des images de toute provenance à partir de n'importe quelle application de Windows. expérience d'un système devenant instable, voire inutilisable, à mesure qu'on y installe de nouveaux matériels et logiciels. Microsoft tente d'y remédier par des protections, et permet aux fabricants de faire cer- Uorn de fiche, 159e Favoris réseau Quoi t Poste de travail MONTAGE BÉATRICE PERRET DU CRAY tifier leurs matériels et pilotes par un labo pour s'assurer de leur compatibilité Windows. Côté logiciels, Microsoft entérine doucement la fin de l'ère DOS : le mode réel de MS-DOS disparaît, ce qui ne devrait pas gêner les convertis de frais à la micro. Les programmes ne s'accommodant pas de la boîte DOS sont rares, et on peut démarrer sur une disquette. Tout comme Windows 98 Second Edition, Millennium garde son cap SVM FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP//SVM.VNUNET.FR 75



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240