SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Réf. 2670 199 Fur prix constaté CD Graveur 2M Génération spontanée Simplifiez-vous la gravure des CD 74 ou 80 minutes ! Grâce à l'assistant intégré, vous allez pouvoir sauvegarder vos fichiers, vos répertoires, vos photos numérisées... d'un simple clic de souris. CD G'raveur 2.0 duplique tous les formats de CD reconnus par le PC. Son mode photocopie vous permettra d'effectuer des copies rapides en nombre illimité, mais ce n'est pas tout... son mode best-of vous aidera à créer des compilations audio à la carte. CD-G'raveur 2.0 est l'outil idéal à posséder d'urgence pour graver plus facilement tous vos CD. Micro Application UN NEURONE AVERTI EN VAUT DEUX
Mon PC se meurt. 1. Qu'advient-il de nos vieux micros ? Sontils broyés, enfouis, incinérés ou dûment recyclés ? Existe-t-il des organismes qui se chargent de la collecte d'ordinateurs usagés et de leur redistribution auprès des particuliers ? Et comment faire pour éviter, quand mon disque dur rendra l'âme, que les fichiers personnels qu'il contient ne soient pas lus par un habile bricoleur ? THIERRY, DE SAINT MANDÉ Depuis la loi de 1975, les micros au rebut entrent dans la catégorie des "déchets industriels spéciaux". Ils doivent être confiés à des recycleurs. Pour les particuliers, Triade Electronique et la Compagnie française de ferrailles se chargent de déposer gratuitement les vieux PC dans une décharge agréée. Les industriels, eux, doivent supporter les coûts de recyclage. Ceci en vue des échéances environnementales que la Commission européenne s'est imposées pour 2002. Si vous souhaitez récupérer un vieux PC, surveillez les enchères. Une visite chez UN FIL À LA PATTE e fourbis toutefois : l'industrie engendré par semble s'entendre l'USB est aga- sur la technologie çant. L'infrarouge sans fil Bluetooth. étant encore limité, On verra dès cette on pourrait améliorer année des appareils l'encombrement des communiquer par câbles, non ? cette voie. Mais JACQUES, DE SCEAUX comme avec les Oh que si ! Les autres technologies appareils USB radio, les débits arrivent en masse, et sont chiches, du même si des con- moins pour des prix centrateurs USB raisonnables. Ce rapprochent les n'est donc pas prises de l'utilisa- demain que nous teur, ce n'est pas fo- serons exemptés lichon. Un espoir de câbles. Hélas ! Écrivez-nous ! ene Vous avez une question, un coup de coeur, un coup de gueule ? Écrivez-nous ou envoyez-nous un e-mail à : forumsvm@vnunet.fr FORUM DES LECTEURS les "brokers" (comme LPS, Microstock, Logistore ou Paralel) peut aussi mener à de bonnes pêches, de même qu'une fouille en règle des petites annonces, pour les pièces détachées. Et puisqu'il existe d'habiles bricoleurs, il est sage de vider son disque avant de s'en débarrasser. Des utilitaires écrasent alors les données en les rendant irrécupérables (Wipeinfo de Symantec, Shredder d'Infraworks..). Mais s'il a rendu l'âme, afin de s'assurer qu'on ne pourra pas le relire, à part casser le disque en mille morceaux, on ne voit pas... Inculpé Vos réactions our un clic VOTRE MAGAZINE CONSAcre de nombreux articles sur les immenses possibilités d'Internet. Moi, elles m'étonnent chaque jour. Pour preuve, je vais vous raconter cette petite histoire vraie qui vient de chambouler ma vie... de façon plutôt négative. En stage pour une formation en informatique, on m'explique, comme il se doit, les différents protocoles de l'Internet existants. Parmi eux, Telnet, que je croyais être un utilitaire très rudimentaire et qui ne permettait la connexion à des serveurs qu'en entrant des Ales chiffres. Or, j'apprends qu'on peut se connecter en tapant tout simplement le nom d'une société. Piqué par la curiosité j'essaie spontanément l'utilitaire. C'est très simple. Un clic sur un PC suffit, en fait : on va dans le menu Démarrer et on fait Exécuter sur Telnet. Je teste donc l'outil sur des sites que je connais : TF1, la Fnac, un site américain qui porte mon nom et une société pour laquelle j'avais travaillé. Résultat : des messages d'erreur du genre "connexion impossible". Tout ceci semble relever de l'anecdote. C'est ce que je pensais aussi. Et quelle ne fut pas surprise, quand, une semaine plus tard, je courais à la Poste pour récupérer un recommandé d'avis de mise en examen devant le juge d'instruction du Tribunal de grande instance pour les faits suivants : "Accès frauduleux dans un système informatique, prévu par les articles 321-1 et suivants du Nouveau code pénal". La plainte venait de mon ex-employeur, chez qui j'avais tenté de me connecter lors de mes tests. Je Vous venez de vous introduire sur un site privé. Allez directement en prison. OK venais de me faire licencier de cette "boîte", avant de les avoir fait perdre devant les Prud'hommes... Voici comment j'ai appris, de façon très brutale, qu'un simple clic de souris suffisait à être inculpé. SVM FEVRIER 2000 HTTP://SVM.VNUNET.FR 7 ERIC, D'EVRY



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240