SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
DOSSIER A la une COMMERCIALISATION Intel et ses technologies viennent de mettre à la disposition des marchands une magnifique machine à acheter. Et voilà comment ça va se passer bientôt chez vous. COMMENT ÇA MARCHE DANS CE SCÉNARIO, que nous avons bâti en fonction de ce que les différents acteurs du projet nous ont dit des possibles, le chef de famille vient d'insérer sa propre carte -car chaque membre de la famille a la sienne- dans le lecteur. On lui a envoyé quelques messages urgents, et lui-même s'est servi de l'écran en guise de pense-bête numérique grâce à une fonction "Post-it". Le bouton "courses" lui permet de se connecter directement à ses magasins favoris. Il pourra s'il le souhaite se faire des prélistes de courses, de manière à éviter de saisir toutes les semaines les mêmes commandes à passer au supermarché. Ses sorties, il les programme sur un agenda qui, dans le futur, pourra aussi combiner automatiquement les programmes des cinémas ou des théâtres qu'il fréquente. De même, le chapitre "dépenses" pourra être mis en relation avec le compte bancaire, et réajusté au fur et à mesure des dépenses en courses. Informations, courrier reçu, répertoire téléphonique... et une fenêtre Internet, tout est là pour rester en contact. 100 pts Fidélité ernier Flash MESSAGES A J S B K T C L U D NI V E N W F 0 X G P Y H Q Z I R a Services APPF-L£R Régler facture ORSAY R11WE E.te tls e ettc5 11 r cliatt sIso NOM DE CO- terminal de : Id@o. Définition : transactionnel multimédia à domicile. Vocation : atterrir chez vous dans les deux ans à venir. Ecueil : comment expliquer au grand public ce qu'il pourra en faire ? C'est la question que se pose la société e-La- Ser (pour Lafayette Service. c'est sa filiale), car, une fois n'est pas coutume, les Français seront parmi les premiers servis. Pour son premier tour de chauffe, Intel a annoncé trois accords, l'un aux Etats-Unis, avec US West Il se passe toujours quelque chose sur le terminal web ! — un grand opérateur de téléphonie—, l'autre au Japon, avec Nec (et sa filiale Biglobe), et le dernier avec le groupe Galeries Lafayette, qui veut inonder l'Europe de ses "Id@o". Un test mené à l'échelle mondiale, donc. Mais avec un fournisseur d'accès, un opérateur de téléphonie et une enseigne populaire, Intel veut aussi,de son propre aveu, tester les métiers qui s'arrachent la manne du commerce électronique. Qu'importe le vainqueur, Intel sera avec lui. Le choix des Galeries Lafayette a été motivé deux fois chez Intel. Il y a tout d'abord que la France et son Minitel continue d'étonner, hors frontières, avec près de 10 milliards de francs de chiffre d'affaires réalisés dans le commerce en ligne. De quoi faire saliver. "Les Français sont rompus à l'achat en ligne, même s'ils ne sont pas friands d'Internet, explique Jean-Paul Colin, directeur du développement d'Intel France. C'est un terreau magnifique pour une application comme la nôtre." Le groupe Galeries Lafayette, présent via e-LaSer dans l'activité de services sur le Web pouvait aussi défendre son savoir-faire en matière de vente au très grand public : dans son giron : le BHV, Monoprix- Prisunic, et aussi Télémar- 54 svro FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR
bien compris ‘44 ket, ce supermarché sur Minitel qui compte 20 000 clients réguliers, quand les trois leaders américains de ce secteur ne comptabilisent que 30000 clients. A l'origine de Télémarket il y a quinze ans, Christian Marchandise est aujourd'hui le président d'e-La- Ser. Et le maître d'ouvrage de l'accord signé avec Intel. Pas une machine, mais le meilleur de la high-tech `Intel amis au point des technologies qui paraissent à nos yeux parmi les plus compétitives du marche, notamment concernant la gestion à distance des terminaux. Mais nous ne sommes liés à aucun contrat d'exclusivité, prévient-il. Nous souhaitons donner un grand choix à nos clients, parmi différents terminaux transactionnels, et nous prenons des contacts avec d'autres industriels." g'Christian Marchandise est un vieux de la vieille de l'industrie informatique. Très proche de Jean-Louis Cassée, ex-numéro 2 d'Apple, il fait partie du tour de table de Be Inc. qui finance BeOS. Et Jean-Louis Cassée a récemment présenté, à Paris, un appareil de connexion à l'Internet Compaq tournant sous ce système d'exploitation.. Selon les Galeries Lafayette, il n'y aura donc pas un format de machine, mais tout ce que l'on peut imaginer qui soit high-tech et qui puisse se brancher à une prise de téléphone : portable, terminal, machine de bureau, agenda. Il n'y aura pas non plus un seul circuit de distribution, mais plein : le supermarché du coin, la boutique de téléphone en bas de chez vous, ou mê- me votre carte Cofinoga... Tout est envisagé, selon Christian Marchandise. Et les Galeries Lafayette ne sont pas toutes seules : déjà, Intel amorce des rapprochements avec d'autres entreprises françaises et européennes... Qui inventeront elles aussi des applications et des modes de diffusion pour ces "terminaux transactionnels". Toutes, cependant, auront des plus petits dénomina- UNE CYBER-NOUNOU ACARTE qui vient d'être insérée est celle d'un enfant de Lla maison. L'interface a donc changé. L'enfant n'a par exemple pas accès au chapitre "course", comme ses parents. L'interactivité est partout : les boutons lui rappellent ses dates de devoir écrit, et tout est simplifié pour qu'il puisse entrer en contact téléphonique ou par Internet avec ses amis et parents, d'un simple clic. Les jeux auxquels il a accès sont stockés non pas dans le terminal, mais chez l'opérateur. Il pourra ainsi jouer en réseau contre d'autres enfants de son âge... Un service qui se retrouvera bel et bien dans le chapitre "dépenses" des parents. wersinee..-4N—er—e/firivr J_Li_114_4 111_è 30 1.14"(:) ! FÉLE.NcE cet.-vrà, meelama a ce : va/d.. Ume..cuatc Ilro="eerinamma=leniern= taliktEde. 10111111M11110 ». erebeees toMe.t belgukehe AIUUJ ellImmulasennMens Itze Mo » » mu CerfrettLeYOMMIO Lad Unr.arle.. teurs communs, définis par les technologies. A écouter Intel et e-La- Ser, un "terminal transactionnel" c'est d'abord un téléphone capable de traiter les services de télécommunication les plus sophistiqués du moment : vous gérerez vos appels à distance ; d'un clic vous rappellerez la dernière personne qui vous a joint. Mieux, vous pourrez écouter, via une synthèse voca- Cr"7Metr" txlon mea MIN Soda = omallin.lb » ott.fLlomlnrre...r.se 6.44 Son.J.t : ▪ elelea Gee. t'Yu eeerLeu. Làeime.21_1Jee. tee euzalial...1 Se arc tou erre Due Wire 1446eat...HM hua Set Mas eue. 111 MAMAN PAOÀ MAMIE PEPE DUBOIS LUDO le, les mails qu'on vous aura écrits. Et consulter vos messages, car — ils y ont pensé — le "terminal transactionnel" fera répondeur. Intel continue d'ailleurs de tisser des liens avec ceux qui ont les clés des technologies de télécommunication : Lucent pour la messagerie Internet, Telcordia pour la gestion des appels à distance. Le "terminal transactionnel" est aussi multimé- SVM FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP//SVM.VNLINET.FR 55 d a I



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240