SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
ACTUALITÉS 100% 80% 60% 40% 20% 0% 10500 F 96 L'enquête Einformatique c'est quoi ? Les FIN DES ILLUSIONS... 0 N A BEAU RACONTER les merveilleux usages que les micros autoriseront un jour, en attendant, question service rendu, ils repassent : il devient de plus en plus évident qu'un micro ça sert surtout à ramener du travail à la maison. Vous parlez d'un service ! Peu convaincant. Résultat, plus d'un français sur deux pense qu'un micro c'est trop cher, au vu des services qu'il peut rendre. Mieux que l'an dernier, sans doute : ils étaient près de 70% à le dire... Détail amusant : pendant ce temps-là, le prix moyen d'achat du micro-ordinateur a chuté de 500 francs ! Petit jeu mathématique : 500 F de baisse de prix ont rapporté 10 points de popularité au micro... A ce tarif, il suffirait que le prix d'achat des micros baisse de 3 000 francs pour rafler l'adhésion de 100% des Français ! Patience... A moins qu'il n'en faille plus. Pendant ce temps, les possesseurs restent à 100% heureux. 9075 F 9238 F 97 8733 F 98 99 00 01 5700 F AVIS AUX CONSTRUCTEURS. Un micro ça coûte encore trop cher pour ce qu'on peut en faire (rouge)... Et pourtant : le prix moyen d'achat d'un micro baisse (bleu), et le taux de satisfaction des acheteurs est au top (vert). Simulation (en pointille) : à combien. le prix d'un micro, pour que plus personne ne pense que c'est trop cher ? La France est en retard, et ce sont les Français qui le disent. Un pied dans la société de l'information, l'autre sur leurs doutes, il font le grand écart sur les nouvelles technologies. Ira, ira pas ? LA FRANCE EST EN RETARD en matière d'informatique, monsieur le Président, et ce sont les Français qui vous le disent. Jamais autant de foyers français n'ont été équipés, connectés, et jamais autant de Français — 53% — n'ont redouté le retard pris par notre pays. De même, 70% pensent qu'il est temps de connecter les établissements scolaires à l'Internet — contre 59% l'an passé, alors que le plan gouvernemental n'était pas encore lancé... Un candidat à la prochaine élection serait bien inspiré de regarder de près ce que les Français pensent de l'informatique, car à 75% ils sont convaincus que nous allons tous devoir nous y mettre. Il serait avisé d'y regarder plutôt à deux fois. Car la méfiance de nos compatriotes vis-à-vis de l'informatique n'est jamais très loin : 41% d'entre nous pensent aussi que l'informatique contribue à la dégradation des rapports entre les personnes, 42% lâchent que l'informatique est directement responsable de la montée du chômage. Noble cause cherche politicien motivé pour la défendre. Les micros, un mal nécessaire ? Les Français parlent aussi de la micro en particulier, et plutôt bien, même. Du brouhaha entendu dans les dialogues avec les 1 063 femmes et hommes, équipés ou non, vivant partout en France, ressortent des phrases clés : "Un ordinateur, c'est trop cher pour ce qu'on en fait."Mais ça fait gagner du temps, selon 9 Français sur 10. Comme quoi, le temps, ce n'est pas nécessairement de l'argent. 34 SVM FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR
Français répondent Autre mot entendu : "Le micro, les enfants passent trop de temps devant." Mais 69% considèrent que c'est bon pour le niveau d'instruction des bambins, alors... On va s'y mettre, c'est sûr, mais pas forcément tout de suite. Car un micro ça reste compliqué à utiliser pour la moitié d'entre nous. Aujourd'hui, peutêtre : 12% des non-équipés jurent qu'ils passeront à l'acte aujourd'hui, fin 2000 au plus tard. Ou alors demain ? Pourquoi pas, un jour peutêtre : c'est la position de 31% d'une 50% 40% 30% 6 h 20% 6 h 30 96 97 Vraiment trop compliqué ! Un Français sur deux ne s'y mettra pas 6 h 50 France décidément silencieuse sur la question. Quand elle n'affirme pas, tout de go, à 52%, que l'informatique, ce sera plutôt jamais. La réalité reste donc complexe, souvent paradoxale, mais la vérité selon les Français change peu. L'un des faits marquants de l'étude reste en effet la stabilité de leurs opinions. Alors que partout se dessinent les prémices d'une révolution dans les modes de communication, de consommation, d'apprentissage, de travail, de culture, alors que... ET DES CAUCHEMARS LES FRANÇAIS RESTENT DÉCIDÉMENT réticents vis-à-vis de la chose informatique. Plus que ces chiffres eux-mêmes, c'est leur constance qui est étonnante. Depuis 1996, le taux d'équi- 8 h 10 98 99 PARLE À MON MUR, JE SUIS DEVANT L'ÉCRAN L'informatique contribue-t-elle à la dégradation des rapports entre les personnes ? Pour la première fois, ils sont moins nombreux à le penser (rouge). La faute à l'Internet k temps moyen passe'devant l'ordinateur continue de monter (bleu). 100% SVM FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP//SVM.VNUNET.FR 80% 60% 40% 20% nos sondés eux-mêmes sont passés à l'Internet pour plus de 10% d'entre eux, l'opinion digère le choc : il faut aller chercher le contre-coup de cette révolution dans des pouillèmes de pourcentages, dans les atermoiements des uns ou des autres. Décevant ? Rassurant, au contraire : tandis que la foire à la technologie bat son plein, les Français nous disent qu'en la matière ils ne céderont pas à la mode. Leur choix ne se jouera pas à coups de renversement de tendance, comme cela se fait lors d'une triviale élection, fût-elle présidentielle. On n'est plus dans la chose politique, là, on est dans des choix de société. pement des foyers en micro-ordinateur s est passé de 15% a 26%, l'Internet et le multimédia ont déboulé... mais les opinions des Français n'ont pas bougé d'un iota. 96 97 98 99 DIVORCE À LA FRANÇAISE La moitié des Français k disent tout net : "Un ordinateur, moi, jamais ! " (rouge). Et cependant, il y a toujours près de 80% des Français qui pensent qu'on va tous être obligés de s'y mettre (bleu). Tout est relatif.. 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240