SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
TUALITÉS Faits et gestes Dès cette année, les entreprises pourront louer leurs applications et en disposer en ligne. En attendant que le grand public puisse goûter à son tour à cette formule plus simple et plus économique. PAR LAURE DUMONT BUREAUTIQUE EN LIGNE Des softs à ouer GG E C0 Len Ee l sY t ra DC Le9aG LOGICIEL dI Ci sp I boîte mitre", prévoyait SteveBallmer le numéro 2 de Microsoft, en août dernier. Et effectivement, peu de temps après cette prédiction,les éditeurs Corel et Microsoft se sont lancés : JEAN-FRANÇOIS VERNOCHET directeur général de Rentanet ESJ-:RANÇAIS SUR 111A D dès le milieu de cette année, Wordperfect Suite et Office devraient être disponibles en ligne, en location (voir encadré ci-dessous). Le principe : payer ses applications bureautiques aux alentours de 10 dollars par mois. Au rythme des éditions successives de mises à jour EPUIS QUELQUES MOIS, Corel teste la location de softs en partenariat avec Future Link, un ASP américain, qui propose Wordperfect Suite à ses clients pour la somme de 9,99 dollars par mois. Les deux entreprises attendent le bilan de ce test avant de lancer le concept sur le marché. En France aussi, les ASP font leur apparition. Le premier à être opérationnel, depuis janvier 2000, est Rentanet. Filiale à 51% de Prologue Software et à 49% du Comité d'économie rurale de l'Oise, il propose une offre de services qui décharge totalement le client des coûts liés à un parc informatique. "Notre système permet aussi de récupérer les matériels obsolètes, précise.1.-F. Vernochet, le directeur général. Même avec un 486, simplement doté d'un modem, le client profite -via notre intranet sécurisé - de la puissance de notre serveur NT." Et pour ceux qui n'ont pas encore de micro, cet ASP propose des stations de travail à 2 000 F pièce. (tous les deux ans en moyenne), on voit bien que l'utilisateur final en a pour son argent... et pour son confort. Car, grâce au partenariat des éditeurs avec les ASP (Application Service Providers, ou fournisseurs d'applications hébergées), il peut profiter d'une suite bureautique à la carte, selon ses besoins, et en passant outre les procédures d'installation et de mise à jour. Sans parler du bénéfice direct pour le disque dur de son PC qui s'en trouve largement allégé. "Avec ce système d'applications à distance, commente Pascal Brier, responsable marketing produits chez Microsoft, seulement 600 Ko de mémoire sont nécessaires sur le micro de l'utilisateur final. On arrive là véritablement à la concrétisation du thin PC [le PC allégé, Ndlr]." Chez Microsoft, qui proposera Office On Line dès le mois d'avril aux Etats-Unis et durant l'été en Europe, on reste cependant encore très discret sur le prix de ce service. 24 SVM FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR
"Il faut casser le mythe selon lequel ces services ne seront pas chers, tempère Pascal Brier, d'autant que les ASP envisagent de proposer autre chose que des logiciels bureautiques comme de la place disque, des services de messageries, des applications groupware, de knowledge management (ou gestion de connaissances), ou du chat. Au totah poursuit-il, Office ne représentera que 10% du coût global d'un tel service." Les micro-entreprises pour cible Visiblement, il ne touche actuellement, et ne touchera dans un premier temps que le monde professionnel capable de supporter des coûts de location d'applications relativement élevés. Rentanet (voir encadré ci-contre), le premier ASP français à avoir vu le jour, propose ses services pour 400 F par mois et par poste de travail, soit 4 800 F annuels, à mettre en regard des 50000F par an que coûte un poste de travail géré en interne par une PME, selon Jean-François Vernochet, directeur général de Rentanet. "Avant de toucher les particuliers, il faut que les infrastructures des ASP, très lourdes à mettre en place, soient rentabilisées", conclut Pascal Brier. Les premiers bénéficiaires seront donc les entreprises, essentiellement les PME et les micro-entreprises (10 personnes maximum), éventuellement les professions libérales. Trop petites pour supporter les coûts d'une infrastructure informatique qui leur soit propre, ces structures sont les cibles privilégiées de ce nouveau courant qui agite le monde de la micro. Pour ces microsociétés, en effet, on estime l'économie à 30% au minimum. Un chiffre suffisamment significatif pour justifier l'engouement actuel Des logiciels à la carte, mis à jour et qui n'encombrent pas le disque dur de son ordinateur b f leuit o victg des professionnels de l'informatique à l'égard de ces services d'applications hébergées. De fait, les ASP fleurissent un peu partout : de 30 en janvier 1999, ils sont passés à 305 en novembre dernier rien qu'aux Etats-Unis, et l'Europe en comptait déjà 14 à la même date. Selon le Gartner Group, le marché des ASP qui pesait déjà 2,7 milliards de dollars en 1999, représentera 22,7 milliards en 2003. Déjà, le revenu global généré par ce nouveau secteur d'ac- tivité devrait, au niveau européen, être multiplié par dix entre 1999 et 2000, passant de 9,7 à 97 millions d'euros, avant de connaître un bond qui assurerait aux fournisseurs d'applications hébergées un revenu global supérieur à 300 mil- svra FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR 25 PHOTOS 1 FEINE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240