SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 210 - 211  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
210 211
INTERACTIF Dans leurs versions 2000, Quicken et Money poursuivent leur lutte pour la place de meilleur logiciel de finances personnelles. Tout bon pour le public. PAR JACQUES HARBONN M011 e y 2000S Ultaf. In n a acte'255417 oinc, *rems. de. e/Cep./Mu 11 1.1 12 ». : 1=, ee I foFace à face GESTION PERSONNELLE L'heure des SIL CONSERVE ses grandes lignes, Money recèle pourtant nombre d'améliorations, comme la multiplication des liens contextuels, des aides et assistants plus efficaces, un guide financier très complet réalisé avec la revue 1121.115 Mun.* Dom 1%.111... y... hm,..10 "77 11 -et 0/11.ramta11e-re - - et. 1. Auandale 1.4 lal.e.re ber.. C1=2 : puna 4.F 6 019.99 012.1. 6 046,0 05.6. 1J LA SAISIE DES OPÉRATIONS en francs sectue soit dans le livre de compte, soit dans un formulaire. 4(F 027=1231. D'UN COUP D'ŒIL, on consulte la répartition des revenus et dépenses à l'aide de deérents graphiques. QUAND ON NE JOUE pas sur le PC familial, la probabilité est forte pour que l'on utilise un logiciel de budget personnel. C'est en tout cas ce que disent les sondages. Sans doute parce que ces Le Revenu, une simplification de la structure des rubriques... En outre, l'euro est parfaitement géré, comme une quarantaine d'autres devises. On apprécie les deux modes de visualisation du livre de compte (détaillé ou résumé), ainsi que les deux modes d'entrée/correction des opérations, soit directement au sein du livre de compte, soit par formulaire dédié. A noter que, dans un souci de simplification, il n'existe désormais plus que trois types d'opérations (débit, crédit, virement intercomptes), les sous-types (retrait d'espèces...) étant référencés dans le type correspondant. Différentes facilités (menus déroulants listant les choix, incrémentation automatique des numéros de chèques, remplissage automatique des champs d'après les premières lettres tapées...) accélèrent l'entrée des informations. Et Money est capable de détecter de lui-même les opérations périodiques pour compléter l'échéancier. Mais on regrettera que cet échéancier liste conjointement les opérations de tous les comptes. Cette version propose une large panoplie d'états pour analyser tous les aspects de vos finances : répartition des dépenses/recettes, bénéficiaires, opérations sur les comptes, budget, etc. La rubrique Projets a, elle, été largement simplifiée, qui permet de créer un budget ou un plan de désendettement, de simuler divers scénarios financiers ou de comparer des emprunts automobiles ou immobiliers. Enfin, la gestion des impôts a été refondue : quelques clics suffisent ici pour estimer ses impôts, planifier son paiement, simuler des réductions, préparer un état fiscal... Quant à la rubrique Placements, elle permet une gestion fine des portefeuilles boursiers, des plans d'épargne, etc. A noter, pour finir, que Money existe aussi en version "light", dite Standard (env. 200 F), et dans une version Pro, avec des fonctions dédiées aux artisans et travailleurs indépendants (env. 700 F). logiciels sont, en termes de prix, assez abordables. Surtout parce que l'apport de l'informatique est indéniable comparé à la classique tenue du livre de compte papier. La saisie, le pointage des opérations, la vérification de la concordance des soldes avec la banque sont largement facilités, et encore plus si l'on s'abonne à un service en ligne bancaire et qu'on télécharge les opérations via Internet ou Minitel. Sans compter que le programme gère de lui-même les tâches répétitives : virements, prélèvements... Et que l'ordinateur permet l'analyse très pré- ÉDITEUR Page d'accueil Aide en ligner.i Présentations multimédias Ergonomie A Conseils Livre de compte `t Entrée des opérations Rapprochement bancaire Echéancier Gestion de l'euro Autres devises Téléservices bancaires Portefeuille boursier Epargne Conseils financiers Emprunts Budgétiser les dépenses Suivi de TVA Facturation clients Encours Impôts Etats (tableaux et graphiques) PRIX MOYEN TTC NOTE GÉNÉRALE 210 SVM FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP//SVM.VNUNET,FR I 1 -1 1.1 épartition des dépens
nu dnporebie 131/0 I 7'99 - 31[1 2:99 MONEY 2000 QUICKEN 2000 SUITE FINANCIÈRE MICROSOFT INTUIT ********************************************** oui oui ************************** (surtout en ligne) ********** oui oui non oui non oui 300 F ***** i l cise et instantanée de la répartition des recettes et dépenses. Qui plus est, moult fonctions se sont ajoutées au fil des versions : budgétisation des dépenses, analyse d'un emprunt, gestion de l'inventaire des biens personnels, portefeuilles boursiers et placements, sans oublier, et c'est d'actualité en ce début février, la simulation d'imposition avec aide à la déclaration et à la réduction d'impôts. En outre, pour tout utilisateur européen, la tenue de compte avec de multiples devises, chez nous en francs et en euros, est également indispensable. Depuis des années, deux produits dominent largement le marché : Quicken d'Intuit et Money de Microsoft, si comparables en facilité d'usage et en fonctions que l'on ne sait plus toujours très bien qui a co- L pié sur l'autre. Nous avons opposé ici la Suite Financière de Money 2000 à Quicken 2000. Résultat : si les deux logiciels offrent une gestion efficace des finances personnelles, Money a, in fine, notre préférence car E LOGICIEL S'OUVRE sur une belle page d'accueil, mieux conçue que celle de Money. La création d'un nouveau compte est bien indiquée (mais la fenêtre d'aide de Quicken est un peu moins efficace que l'aide simultanée de son rival). Pour le reste, Quicken multiplie lui aussi menus et onglets pour faciliter l'accès rapide aux fonctions, gère parfaitement l'euro et moult devises (26 "seulement"), et le livre de compte profite d'une présentation agréable. Par contre, l'entrée d'une opération se révèle un poil moins aisée que dans Money. De fait, il n'existe pas ici de formulaires de saisie, l'entrée des opérations s'effectuant directement dans le livre de compte, et la gestion simultanée en francs et euros (un bouton pour chaque devise) peut être source d'erreurs... L'échéancier de Quicken offre une ergonomie plus agréable que celui de Money (choix sur liste et sélection des comptes concernés), mais le programme ne détecte pas automatiquement les opérations répétitives. Le pointage des opérations en vue du rapprochement est aisé ; mais l'entrée d'opérations supplémentaires oblige à des allersretours avec le livre de compte, contrairement à Money qui autorise ces procédures durant l'équilibrage du compte. Quicken dispose, lui aussi, d'états largement paramétrables pour analyser tous les aspects financiers. Et offre plusieurs options de gestion de projets : budgétiser les dépenses, épargne ou emprunts. Le module est bien conçu, avec édition du plan de remboursement et graphiques. Money est toutefois supérieur dans la comparaison de prêts et analyses complémentaires (financement automobile, louer ou acheter sa résidence). Par ailleurs, le logiciel dispose d'une gestion fine des portefeuilles boursiers, moins esthétique mais plus rapide à consulter pour une vue globale que celle de Money. Et la gestion des impôts est bien il s'avère souvent plus ergonomique et plus complet. Mais Quicken dispose, en contrepartie, de fonctions professionnelles, et ses petits "oublis" ne peuvent justifier qu'on l'abandonne au profit de Money. Quicken2000 conçue, avec un assistant efficace pour les déclarations nos 2035 et 2036. Enfin, Quicken ménage différentes fonctions professionnelles (facturation client, gestion des encours, etc.) qui n'existent que dans l'édition Professionnelle de Money. 990 14. you Mt. F.. M04404 MM. 9449 O. 4. O,3.0 07/1),11 P I 54544490. 14441014011109 0400014 0400.444 59.0 F.ia Pan am earreVe/0 0 040444 444055450 4154 16059 04 04 46 4,0,444 19 9 9404 19t,ere.101 51 10 00l.men 00 Re440 49990 30 40 M. Il.* 1, 45 0 05 2964 94 00 0 9, ▪ I...na I reee.E. I.- d. CHAQUE OPÉRATION est reliée à une catégorie, à choisir dans une liste ou s'inscrivant dis les premie,rs lettres tapées. tehe F Sree. F.. 2 Mem , r-rr—g a el 114.444 trom. ev11.1V,MPILM OU. n'uns 40. M.* 414C. 94 9.4 LES GRAPHIQUES mettent le doigt là où ça fait mal : la voiture de Alonueur pèse lourd dans le budget familial. S V M FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP//SVM.VNUNET.FR 211



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240