SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 206 - 207  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
206 207
1.11M111.1.7f7TevreerVerreerr Copie conforme Eme, Ge h Un ES a dietrn 5. Sélection logiciels AVEC UN TAUX de reconnaissance de 99% lorsqu'on lui soumet un document imprimé (de qualité laser) et rédigé dans l'une des onze langues, dont le français, qu'il connaît, Omnipage Pro version 10 n'a plus guère de progrès à faire du côté de l'apprentissage de la lecture. Pour fêter cette dixième mouture, le plus célèbre des logiciels d'OCR attaque donc un nouveau pan de la discipline : après la reconnaissance maîtrisée, le voilà tenté par la reproduction. C'est-à-dire que l'orignal et sa déclinaison numérique doivent se ressembler comme des frères. Pour atteindre cet objectif, Omnipage travaille seul : il pilote le scanner, isole dans le document numérique obtenu les pavés de textes des blocs images, analyse les caractères tout en enregistrant leur aspect. Ainsi, un gros titre de journal aux lettres grasses et empâtées donnera lieu à un pavé de texte inscrit en une police Bookman particulièrement noire... Bloc après bloc, le logiciel parvient ainsi à reconstruire le document d'origine, images comprises. Et pour peu que ce dernier bénéficie d'une mise en forme assez basique, Omnipage réussit sans mal à en générer un sosie approximatif. Sauvegardez ensuite la copie au format Powerpoint afin de conserver la mise en page. Ou au format Word, mais dans ce cas, il se crée un long document plus linéaire. A l'usage de ce nouvel Omnipage Pro, une unique réticence finit par jaillir : certes, le logiciel parvient à recréer sur écran des documents jusque-là conservés sur papier, mais ce faisant, il omet de scanner "proprement" les images d'origine. On sait, en effet, qu'une photo imprimée doit Per !, Ede, fetion Aifiehee D ci : OCR aulomeque I OCR manuel Assettant OCR en,MFel e rape.4= QuIde Daternert &de e P : I 41) Nunérnet en coJeo,eitbr imeedsure à 811 hem mu de newilliam - air du moult beim ai et adobe urdu ploilee* de bile "ide Y aise se pie Id resperetailmele mem « L.tirde les Mem 1100 pnplibpossin « slow « lis OMM di enalsins. I. à witilasi. Ildsmrftar seul illigolless MM « oing «, fappiniliongt *nid futikollon d'Oudh.'Pre tués onniside. raboter » les tableau : it leo faiellles oie ealesi Omo » Vagissons « du *MM « en, tien « el des adula Loi table « Mea « disaient resposent le farm « rew « sont droftensstuillinbl « di « Ose", Pro, Wols End osionsuir± Fe, 1 ; x,.5.jurf 01 Ade appuyez Fl ques. Autres atouts, c'est l'un des rares de sa catégorie à fonctionner sur Mac et PC, et il en existe une version serveur. Dans la version 5, des barres d'outils donnent à l'application un look Office : s'y retrouvent les classiques menus d'un Word ou d'un Excel. Pour la création de formulaires, une ombre portée peut suivre n'importe quel objet de mise en page, tandis qu'avec les nouvelles listes de valeurs, les items seront mis à jour dynamiquement. Citons encore un nouveau pilote ODBC (un standard, en entreprise, pour accéder à des bases de don- ir ? 111->gii. Cokenee multeders/te Emre " Précision supérieure à 99 96. Permdune précision h, econnaissance inconl sur des'apports {rides arides de magazines e dos ph Mocopies et télécopies de fable quafeté Respecte la mise en page Int Conserve l'aspect original de voie document y compris ka colonnes, tes tableaux tes tees k graphiques en couleur elles aïeuls des coud Fade à utdiser ruxrrocs souris tinkrice'Mevesimple rapprends. rend durdsedon dtranlfbge ho bis conoWlale Préserve les tableaux et les feuilles de calcul Cons. e IWgnem du texte elle style r_qms. Mique, etc) des crible Mbkma et kurdes de calcul respecknt k lomat etsont &Mem en t t'Irisables dans Oor niPage Word Excel ou toute aube appliortion Intégration directe avec 21:J D'UN CÔTÉ, L'IMAGE NUMÉRISÉE par Omnipage et, de/autre, sa copie après OCR... Pas de doute, c'est assez ressemblant ! subir un détramage lors de sa numérisation, autrement, et c'est ce qu'on constate le plus souvent ici, l'image souffre d'un vilain moiré qui la rend quasi illisible. A noter, enfin, qu'Omnipage Pro 10 est livré avec Omnipage Web PE 1.0, dont le but est de retranscrire tout document papier en une version HTML. Un but louable, mais le logiciel manque encore de maturité : les pages Web qu'il crée sont, par exemple, exemptes de tableaux, c'est dire si leur mise en forme est rudimentaire ! Trop vouloir offrir, tel est le seul tort de ce dixième Omnipage Pro. J.P. **** Omnipage Pro 10. Prix moyen TTC : 1000 F, si roi, déjà un logiciel d'OCR. quel qu'il soit sinon 4 800 F. Pour PC (Pont W95/98/2000/NT, 32 Mo 90 Mo). Ed. par Caere. POUR : la qualité tic la reconnaissance. CONTRE : Oinnipage Web (en anglais) n'est pas à la hauteur de l'ensemble. ASE DE D Progression à petits pas Une version 5 du célèbre gestionnaire de bases de données qui améliore surtout le travail en réseau. FILEMAKER PRO est un gestionnaire de base de données réputé pour sa simplicité et ses dons graphi- nées de toute provenance). Enfin, Filemaker savait publier ses formulaires de saisie/consultation au format HTML : ces formulaires, affichables dans un navigateur, seront à présent plus fidèles aux originaux grâce au support des feuilles de style (CSS). Au final, cette version 5 n'apporte que des apports mineurs, du moins pour ceux qui ne comptent pas publier leurs bases de données au format du Web ou les interfacer avec d'autres systèmes de l'entreprise. IP. **** Filemaker Pro 5. Prix moyen TTC : 2 400 F. Pour Mac OS 7.6.1 avec PPC 601, 16 Mo/25 Mo ; pour PC (Pentium, W95/98/NT/2000, 16 Mo/25 Mo). Ed. par Filemaker. POUR : la simplicité d'utilisation. CONTRE : peu innovant. 206 SVM r FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP://SVM.VNUNET.FR
ée CEG : et si vos progiciels se souvenaient que votre entreprise est unique On ne gère pas des réservations hôtelières, un atelier de production ou une chaîne de magasins avec des outils informatiques standard... Pour concevoir des progiciels qui tiennent compte des contraintes de votre activité, CEGID a spécialisé son organisation : un métier, une équipe, une solution. Parce que CEGID n'imagine pas de faire son métier en ignorant le vôtre. SERIMMTilSOFT 34 agences en France 0 803 07 25 25* www.cegid.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240