SVM n°179 février 2000
SVM n°179 février 2000
  • Prix facial : 20 F

  • Parution : n°179 de février 2000

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 240

  • Taille du fichier PDF : 196 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... Intel crée l'Internet absolu.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 108 - 109  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
108 109
FUTUR SILENCE.. LE HOMARD CALCULE.ROBOTICS INSTITUTE, CARNEGIE MELLON U NIVE RSITY demain chez nous... Dans l'oeil du Homard, ce triste bureau prend une allure de fête ! MIS AU POINT à Carnegie Mellon par Hans Moravec, le Homard est un logiciel de vision destiné à permettre à un robot de modéliser dynamiquement un environnement complexe avant d'y planifier sa course. Il compare plusieurs clichés Des visages humains factorisés W Les assemblages 2 fantomatiques de pixels qui peuplent cette matrice sont O en fait des parties -J communes à 2 429 Q visages trouvés dans une base de données. Elles ont été découvertes par un logiciel de "factorisation matricielle non-négative" (FMNN) mis au point par Daniel Lee et Sebastian Seung (Bell Labs et MIT). L'intérêt ? Pour recomposer n'importe lequel des visages de départ, il suffit de faire une somme pondérée de quelques-unes des 49 cellules de la matrice. C'est donc bien plus efficace que de stoc- ker tous les visages individuellement ! Est-ce comme cela stéréoscopiques de l'endroit pour construire une matrice tri-dimensionnelle où chaque cellule est associée à un point dans l'espace et dont la valeur reflète la probabilité que ce point est "occupé" par quelque chose. Ici, il a calculé que 3% de l'espace est occupé (les points en couleur), 60% est inoccupé et 37% est inclassable. Les couleurs permettent de restaurer partiellement l'information de profondeur que la page blanche ne saurait accommoder. sir qu'est conçue notre mémoire visuelle ? En tout cas, la plausibilité biologique de l'algorithme FMNN est assurée par son implémentation sous la forme d'un réseau de neurones... 49. 4 -I A Innj... Sony ou le R-100 de Nec, ils n'ont plus aucune difficulté à éviter les pieds de tables. Mais, pour un ordinateur, être doué de vision ne sert pas seulement à se déplacer. La reconnaissance des objets peut aussi permettre d'automatiser la détection des pièces défectueuses dans une chaîne de production ou d'identifier les personnes, soit à leurs visages, soit à leur façon de marcher (qui, selon des chercheurs de l'université de Southampton, est une caractéristique individuelle reconnaissable, même de loin). La surveillance, l'identification sont des domaines aux relents de Big Brother, mais peuvent aussi faciliter la communication homme-machine : quand les ordinateurs sauront lire nos gestes et sur nos lèvres, ils répondront mieux à nos commandes vocales. Quand ils sauront détecter la direction de notre regard et interpréter nos expressions faciales, on n'aura même plus besoin d'élever la voix pour se faire obéir... Quel regard ces machines porteront-elles sur nous ? Dans nos murs, sur les routes, au coin des rues et sur nos bureaux, les machines "voyantes" seront donc rapidement de plus en plus nombreuses. Et, comme toute autre espèce animale, elles percevront le monde à leur façon, peut-être aussi différente de la nôtre que le vol du Concorde l'est de celui d'un condor. Les exemples ci-contre le démontrent bien. Pour ce qui est de la capture même de l'image, pourquoi se limiter à ce qui est devant soi ? L'omnicaméra du Cyclope lui permet de voir dans toutes les directions à la fois. Même chose quand il s'agit d'extraire l'information contenue dans une image : pour planifier les déplacements d'un robot, le programme Homard, de Hans Moravec, n'a besoin que d'une modélisation 3D approximative de l'environnement. Mais le plus étrange reste la représentation des visages que pourraient garder en mémoire ces machines. Décidément, l'oeil du robot ne pardonne pas 108 SVM FÉVRIER 2 0 0 0 HTTP iiSVM.VNUNET.FR
os cotes. Dans une entreprise où la performance prime, il est logique que l'imprimante fasse aussi copieur, scanner et fax. A la fois imprimante couleur, copieur couleur avec vitre d'exposition, scanner à plat couleur et télécopieur, le multifonction MFC 760 sait tout faire et le fait à la perfection. Et s'il est équipé de 4 cartouches d'encre séparées, c'est pour être, en prime, très économique. mmaaaff Pour tout savoir sur les solutions d'impression Brother dédiées à l'entreprise, appelez le 0 803 004 004 ou connectez-vous sur www.brother.fr At your sicle*. 01111.111.iffliiiimemileememmetaineue



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 179 février 2000 Page 1SVM numéro 179 février 2000 Page 2-3SVM numéro 179 février 2000 Page 4-5SVM numéro 179 février 2000 Page 6-7SVM numéro 179 février 2000 Page 8-9SVM numéro 179 février 2000 Page 10-11SVM numéro 179 février 2000 Page 12-13SVM numéro 179 février 2000 Page 14-15SVM numéro 179 février 2000 Page 16-17SVM numéro 179 février 2000 Page 18-19SVM numéro 179 février 2000 Page 20-21SVM numéro 179 février 2000 Page 22-23SVM numéro 179 février 2000 Page 24-25SVM numéro 179 février 2000 Page 26-27SVM numéro 179 février 2000 Page 28-29SVM numéro 179 février 2000 Page 30-31SVM numéro 179 février 2000 Page 32-33SVM numéro 179 février 2000 Page 34-35SVM numéro 179 février 2000 Page 36-37SVM numéro 179 février 2000 Page 38-39SVM numéro 179 février 2000 Page 40-41SVM numéro 179 février 2000 Page 42-43SVM numéro 179 février 2000 Page 44-45SVM numéro 179 février 2000 Page 46-47SVM numéro 179 février 2000 Page 48-49SVM numéro 179 février 2000 Page 50-51SVM numéro 179 février 2000 Page 52-53SVM numéro 179 février 2000 Page 54-55SVM numéro 179 février 2000 Page 56-57SVM numéro 179 février 2000 Page 58-59SVM numéro 179 février 2000 Page 60-61SVM numéro 179 février 2000 Page 62-63SVM numéro 179 février 2000 Page 64-65SVM numéro 179 février 2000 Page 66-67SVM numéro 179 février 2000 Page 68-69SVM numéro 179 février 2000 Page 70-71SVM numéro 179 février 2000 Page 72-73SVM numéro 179 février 2000 Page 74-75SVM numéro 179 février 2000 Page 76-77SVM numéro 179 février 2000 Page 78-79SVM numéro 179 février 2000 Page 80-81SVM numéro 179 février 2000 Page 82-83SVM numéro 179 février 2000 Page 84-85SVM numéro 179 février 2000 Page 86-87SVM numéro 179 février 2000 Page 88-89SVM numéro 179 février 2000 Page 90-91SVM numéro 179 février 2000 Page 92-93SVM numéro 179 février 2000 Page 94-95SVM numéro 179 février 2000 Page 96-97SVM numéro 179 février 2000 Page 98-99SVM numéro 179 février 2000 Page 100-101SVM numéro 179 février 2000 Page 102-103SVM numéro 179 février 2000 Page 104-105SVM numéro 179 février 2000 Page 106-107SVM numéro 179 février 2000 Page 108-109SVM numéro 179 février 2000 Page 110-111SVM numéro 179 février 2000 Page 112-113SVM numéro 179 février 2000 Page 114-115SVM numéro 179 février 2000 Page 116-117SVM numéro 179 février 2000 Page 118-119SVM numéro 179 février 2000 Page 120-121SVM numéro 179 février 2000 Page 122-123SVM numéro 179 février 2000 Page 124-125SVM numéro 179 février 2000 Page 126-127SVM numéro 179 février 2000 Page 128-129SVM numéro 179 février 2000 Page 130-131SVM numéro 179 février 2000 Page 132-133SVM numéro 179 février 2000 Page 134-135SVM numéro 179 février 2000 Page 136-137SVM numéro 179 février 2000 Page 138-139SVM numéro 179 février 2000 Page 140-141SVM numéro 179 février 2000 Page 142-143SVM numéro 179 février 2000 Page 144-145SVM numéro 179 février 2000 Page 146-147SVM numéro 179 février 2000 Page 148-149SVM numéro 179 février 2000 Page 150-151SVM numéro 179 février 2000 Page 152-153SVM numéro 179 février 2000 Page 154-155SVM numéro 179 février 2000 Page 156-157SVM numéro 179 février 2000 Page 158-159SVM numéro 179 février 2000 Page 160-161SVM numéro 179 février 2000 Page 162-163SVM numéro 179 février 2000 Page 164-165SVM numéro 179 février 2000 Page 166-167SVM numéro 179 février 2000 Page 168-169SVM numéro 179 février 2000 Page 170-171SVM numéro 179 février 2000 Page 172-173SVM numéro 179 février 2000 Page 174-175SVM numéro 179 février 2000 Page 176-177SVM numéro 179 février 2000 Page 178-179SVM numéro 179 février 2000 Page 180-181SVM numéro 179 février 2000 Page 182-183SVM numéro 179 février 2000 Page 184-185SVM numéro 179 février 2000 Page 186-187SVM numéro 179 février 2000 Page 188-189SVM numéro 179 février 2000 Page 190-191SVM numéro 179 février 2000 Page 192-193SVM numéro 179 février 2000 Page 194-195SVM numéro 179 février 2000 Page 196-197SVM numéro 179 février 2000 Page 198-199SVM numéro 179 février 2000 Page 200-201SVM numéro 179 février 2000 Page 202-203SVM numéro 179 février 2000 Page 204-205SVM numéro 179 février 2000 Page 206-207SVM numéro 179 février 2000 Page 208-209SVM numéro 179 février 2000 Page 210-211SVM numéro 179 février 2000 Page 212-213SVM numéro 179 février 2000 Page 214-215SVM numéro 179 février 2000 Page 216-217SVM numéro 179 février 2000 Page 218-219SVM numéro 179 février 2000 Page 220-221SVM numéro 179 février 2000 Page 222-223SVM numéro 179 février 2000 Page 224-225SVM numéro 179 février 2000 Page 226-227SVM numéro 179 février 2000 Page 228-229SVM numéro 179 février 2000 Page 230-231SVM numéro 179 février 2000 Page 232-233SVM numéro 179 février 2000 Page 234-235SVM numéro 179 février 2000 Page 236-237SVM numéro 179 février 2000 Page 238-239SVM numéro 179 février 2000 Page 240