SVM n°15 mars 1985
SVM n°15 mars 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°15 de mars 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (206 x 283) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : rencotre avec des génies... Clive Sinclair, Bill Gates, Chuck Peddle, Steve Wozniak, Thomas Kurtz.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
é fl [dit Réelle 1ools 1,1,1 cireuter hélé emellon end., H'el p e I Animation Toolkit filevision Animation Toolkit Mac Slots Poly fiche 1 Polygone, Vifi Nathan 128 I 1 -i 0 j 795 F f f r F"• ++ 1 Complément au bureau du Macintosh, ce logiciel n'est pas un fichier au sens plein du terme. La présentation des fiches est figée et ne comporte qu'un nombre réduit de rubriques, malgré la présence d'un "texte libre". Poly fiche peut servir de répertoire personnel et familial. Bug : la commande d'impression déclenche une erreur système I Think Tank 128 1 Apple, Feeder, Gamic-Distribution 1 128 1 1 1 0 1 1 690 F 1 A"F" 1 Am 1 ++++ Livré avec un manuel en anglais et un manuel en français pour traduire les menus, ce logiciel sert à organiser et à structurer vos idées sur un travail. Le plan sera présenté en titre, sous-titre en gardant une unité de vos pensées. Un Think Tank 512 Ko doit venir pallier au manque d'un traitement de texte de la version 128 Ko. GRAPHIQUES, DESSIN Chart est le seul logiciel qui transforme les tableaux de chiffres en graphiques. Cette lacune semble curieuse. Moi, si j'étais développeur... Jazz, ABC Base et CX Mac Base intègrent aussi cette fonction, mais nous les avons classés dans les catégories "Logiciels intégrés" et "Gestion de fichiers". Dans la bibliothèque des logiciels de dessins, la place est évidemment tenue par Mac Paint.lla donné naissance à une bibliothèque, à prix réduit, de dessins à couper et à coller. Mac Draw, peu orienté vers le dessin technique, n'est toujours pas disponible en France. Nous attendons avec impatience les logiciels à trois dimensions, la résolution du problème de la perspective cachée et aussi des logiciels de dessin assisté par ordinateur. Album 3 I 1 128 1 1 1 N 1 I I A"'I ++++ Ensemble de dessins véritablement soignés réalisés sous Mac Paint. Vous pouvez éventuellement les utiliser avec Mac Puzzle. Chart 1 Microsoft 1128111 0 1 1554F 1 Fm 1 Fm 1 C'est génial, comme tous les produits Microsoft : sans bug ni autres problèmes. La documentation est bien faite et très complète. Le mode d'emploi est intégré dans la disquette. Bref bien. Pour les camemberts, histogrammes et courbes, Chart est actuellement le roi de la mise en graphiques de tableaux numériques. Seule restriction, Chart ne connaît pas la 3e dimension. Click Art 1 Sivéa 1 128 j 1 1 0 1 593 F I I + ++ I Banque d'images créée avec Mac Paint. Click Art est un fourre-tout, où vous trouvez aussi bien des dessins de cartes, de logos, de personnages, que des éléments d'architecture, etc. Da Vinci 1 Gamic-distribution 1 128 I 1 I o I 889 F I 1 1 +++ Première condition : transférer Mac Paint sur une disquette vierge. Ensuite, vous pourrez utiliser les fichiers Da Vinci. Au nombre de 5, ils sont destinés aux architectes. Ces banques d'images et de représentations créées à partir de Mac Paint, facilitent le dessin de paysage, d'immeubles, d'architecture de bureau, d'intérieur et de maison individuelle. tiuman Forms 1 1 128 1 1 1 N 1 I 1 A'1 + L'idée aurait pu être utile aux professions médicales, artistiques, en fait à tous ceux qui ont besoin de représenter le corps humain. Oui mais voilà, le graphisme trop élémentaire en réduit complètement la portée et l'utilisation. Mac Draw 1 Apple 1 128 1 1 1 N I I A 1 A" 1 +++ Dessin moins sophistiqué que Mac Paint, Mac Draw est un outil pour réaliser des organigrammes de société, des arbres généalogiques, des schémas, etc. Mac Paint 1 Apple 1 128 I.1 I 0 1 1 585 F I Fm I Fm Ce logiciel de référence en matière de dessins a été — c'est un hommage — immédiatement plagié par l'IBM PC, mais avec la couleur en plus. Moins simple qu'il n'y parait, il est possible par exemple de déformer les dessins et de les transférer vers Mac Write. Mac Pic 1 Sivéa I 128 I 1 I 1 I I +++ Mac Pic est aussi une banque de dessins rangés par thèmes : fruits, personnages, etc. Ce produit est vendu sur 2 disquettes. Mac the knife 1 BIP 1 128 1 1 1 0 1 507 F I 1 A*** ++++ 2 disquettes sont normalement sur le marché. Le volume 1 est une banque d'images réalisée avec Mac Paint. Le volume 2 est une banque de police de caractères utilisée avec Font Mover. LANGAGES Des Basic, des langagesC, des Pascal, un Forth et depuis peu un Fortran, un Lisp, un Modula 11 et un Experlogo, telle est l'étonnante panoplie des langages actuellement disponibles. Et la liste n'est pas close. Pour très bientôt, le Prolog 11 est annoncé. Alors quand disposera-t-on du Cobol, du PL1 et de l'APL... Resteront-ils parmi les absents ? La qualité de la documentation et l'accès aux procédures résidant en mémoire morte sont plus que jamais indispensables. Mais peut-on réellement développer avec 128 Ko ? A notre avis, les vrais mordus du Macintosh utiliseront l'Assembleur du 68000, les malins achèteront le compilateur du Basic pour récupérer des programmes écrits sur l'IBM PC. Et pourquoi pas ? Basic 1.0 Microsoft 1 128 1 1 1 0 1 1 862 F 1 A" Am Cette version Macintosh vient du classique Basic de Microsoft le plus évolué qui existe sur les autres micros. Le système des fenêtres ajoute un confort fort appréciable par les programmeurs. Ce Basic est compatible avec le Basica de l'IBM. Bientôt un compilateur au nom de Ptérodactyl qui est un logiciel permettant de transférer un programme source Basic d'un PC sur Macintosh et de le compiler. Actuellement PC to Mac and Back fait communiquer des fichiers entre le PC et le Macintosh. 34 SCIENCE & VIE MICRO N°15 - MARS 1985
fflIMM aow Mac Paint Animation Toolkit Transyluania Mac Paint/J 4.) 4.) 4.é., gC"..„ ce « r -#3‘ tci.e qr et.•7•4 ‘-‘ qt• Y44 : c• YQ ‘e ect7 4„ e : 4. 0 £ « 0 er Basic 2.0 Microsoft, Apple, Feeder, Sonotec 128 1 03.85 I 1 862 F I Am I Am Ce Basic abandonne enfin la numérotation des lignes et groupe les instructions par blocs logiques. L'écriture de sous-programmes avec transmission de paramètres est possible ainsi que l'accès à la plupart des fonctions internes du Macintosh. On se rapproche beaucoup du, Pascal. Hippo-C niveau 1 et 2 I Sonotec 1 128 1 2 1 0 I 2 965 F I A" I A m 1 +++ Toute la partie initiation du niveau 1 étant particulièrementsoignée, c'est un fabuleux outil pour débutant du langageC. Le niveau 2 donne accès à presque toutes les fonctions internes du Macintosh. Malgré ses 2 points faibles (impossibilité d'ouvrir des fichiers Macintosh et d'observer les objets : fenêtre, menu, dialogue... du Macintosh), il reste un bon outil de développement. Le Lisp de rInria I ACT informatique I 512 I I 1 4 800 F I A*F I A* 1 La version que nous avons eue est une version provisoire. La documentation française sera disponible sous peu. Ce langage admet des macros, il est interprété et totalemen compatible avec les machines supportant le Lisp (IMP PC, Micro-Mega 32, Vax...). Sa rapidité est telle que certaines fonctions de ce langage testé sur fiBm PC sont plus rapides que sur les machines Lisp. Mac Forth 1 Feeder 128 1 0 1 589 F Am Am +++++ Mac Forth 2 Feeder 128 1 0 2 657 F 2 niveaux de Forth : le niveau 1 c'est l'initiation à ce langage avec possibilité de faire des petits programmes. Le niveau 2 c'est l'outil de développement. Il donne accès à presque toutes les fonctions internes. C'est le seul langage qui vous fera construire pas à pas les différents objets du Macintosh. Là, vous pourrez saisir toute la complexité du Macintosh. Mais ce n'est qu'avec le niveau 3 que vous pourrez peut-être faire le programme de vos rêves à des fins commerciales. Mac Fortran 1 Alpha Systèmes I 128 I 1 I 0 I 6 879 F I A" I Am I C'est probablement une des versions les plus évoluées du Fortran 77 sur micro-ordinateur : pour fanas uniquement. Macintosh Pascal I Apple I 128 I 1 I 0 I 1 550 F I Am I Am I Pascal semi-compilé donne accès au Quickdraw. C'est un bon outil pour apprendre le Pascal. Modula II I Gefi, International Computer I 128 1 1 I 03.85 I 4 744 F 1 F 1 f 1 La version que nous avons reçue ne tournait que sur le Lisa. Bien sûr, la version définitive est destinée au Macintosh : elle sera disponible vers la fin du premier trimestre 1985. Langage qui est l'aboutissement du Pascal avec en plus la possibilité de compiler séparément des parties de programmes. Donne accès à toutes les fonctions internes du Macintosh : existe aussi en outil de développement sur Lisa. Pascal UCSD-System I Bus informatique I 128 I 2 I 0 I 5 811 F I A*" I A" I Version pour Macintosh qui donne accès à toutes les fonctions internes. Quelques bugs au niveau de l'éditeur. Softworks C I Cosmic I 128 1 2 1 0 I 5 692 F I A• 1 A" 1 +++4'Un vrai outil de développement en langageC, donnant accès à toute la librairie Unix. UTILITAIRES Changer d'imprimante, éditer des étiquettes pour disquettes, dessiner sur une table traçante, transformer la mémoire en disque virtuel, voilà des logiciels qui rendent enfin possibles ces opérations. Traç Org vous oblige à programmer proprement (?) en structure mais trace vos organigrammes. Mac Crypt assure la confidentialité de vos données. Un grand manque pourtant auquel il est plus que temps de remédier : un système imparable pour éviter les pirates reste vraiment à inventer. Surtout si ils utilisent la copie bit à bit. Reste que la vitesse d'écriture est contrôlable par microprocesseur et rend donc possibles des méthodes efficaces. Alors pourquoi ne pas concevoir une méthode de codage dont la copie est faisable mais où le programme sabote les résultats. A malin, malin et demi... Animation Publicitaire I RCI Informatique 1 128 1 1 1 0 I 496 F I F" 1 Fm I +++ Ce logiciel charge toutes sortes de documents Mac Paint. En mode automatique, il appelle le lecteur de disquettes à chaque écran au rythme de 1 par seconde. Il pourrait presque devenir un test de résistance du lecteur. Sur un rythme plus lent, il peut s'avérer utile pour feuilleter un album de documents créé avec Mac Paint. Bas Util 1 MCS I 128 I 1 1 02.85 1 1 1 1 ++ Utilitaires de développement pour Basic Microsoft, dont on peut très bien se passer. Graphisme mathématique 1 RCI Informatique 1 128 1 1 1 o I 495 F I re* I Fe* I +++ Quelque 200 programmes Basic pour tracer des courbes mathématiques. Le traçage demande parfois un enregistrement un peu long (5 à 10 mn). Basic 1.0 de Microsoft est nécessaire pour cette application. Mac Crypt I Ceria 1 128 1 1 1 0 I 789 F 1 ri. 1r... 1 ++++ Pour ce logiciel, 2 lecteurs de disquettes sont indispensables. Il protège tous fichiers par mot de passe, les rendant de ce fait inviolables, même par les concepteurs. Alors attention aux trous de mémoire : si vous ne voulez pas courir le risque de perdre l'accès à vos fichiers, les développeurs vous conseillent de conserver dans un coffre les originaux non protégés. Mac DaisywheelC,onnection I International Computer 1 128 1 1 I 0 I 1 067 F 1 F*" I Fm I +++ Pour ceux qui veulent absolument utiliser leur imprimante à marguerite, ce logiciel fourni avec le cordon, connecte la plupart des imprimantes de ce type. SCIENCE et VIE MICRO N°15 - MARS 1985 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 15 mars 1985 Page 1SVM numéro 15 mars 1985 Page 2-3SVM numéro 15 mars 1985 Page 4-5SVM numéro 15 mars 1985 Page 6-7SVM numéro 15 mars 1985 Page 8-9SVM numéro 15 mars 1985 Page 10-11SVM numéro 15 mars 1985 Page 12-13SVM numéro 15 mars 1985 Page 14-15SVM numéro 15 mars 1985 Page 16-17SVM numéro 15 mars 1985 Page 18-19SVM numéro 15 mars 1985 Page 20-21SVM numéro 15 mars 1985 Page 22-23SVM numéro 15 mars 1985 Page 24-25SVM numéro 15 mars 1985 Page 26-27SVM numéro 15 mars 1985 Page 28-29SVM numéro 15 mars 1985 Page 30-31SVM numéro 15 mars 1985 Page 32-33SVM numéro 15 mars 1985 Page 34-35SVM numéro 15 mars 1985 Page 36-37SVM numéro 15 mars 1985 Page 38-39SVM numéro 15 mars 1985 Page 40-41SVM numéro 15 mars 1985 Page 42-43SVM numéro 15 mars 1985 Page 44-45SVM numéro 15 mars 1985 Page 46-47SVM numéro 15 mars 1985 Page 48-49SVM numéro 15 mars 1985 Page 50-51SVM numéro 15 mars 1985 Page 52-53SVM numéro 15 mars 1985 Page 54-55SVM numéro 15 mars 1985 Page 56-57SVM numéro 15 mars 1985 Page 58-59SVM numéro 15 mars 1985 Page 60-61SVM numéro 15 mars 1985 Page 62-63SVM numéro 15 mars 1985 Page 64-65SVM numéro 15 mars 1985 Page 66-67SVM numéro 15 mars 1985 Page 68-69SVM numéro 15 mars 1985 Page 70-71SVM numéro 15 mars 1985 Page 72-73SVM numéro 15 mars 1985 Page 74-75SVM numéro 15 mars 1985 Page 76-77SVM numéro 15 mars 1985 Page 78-79SVM numéro 15 mars 1985 Page 80-81SVM numéro 15 mars 1985 Page 82-83SVM numéro 15 mars 1985 Page 84-85SVM numéro 15 mars 1985 Page 86-87SVM numéro 15 mars 1985 Page 88-89SVM numéro 15 mars 1985 Page 90-91SVM numéro 15 mars 1985 Page 92-93SVM numéro 15 mars 1985 Page 94-95SVM numéro 15 mars 1985 Page 96-97SVM numéro 15 mars 1985 Page 98-99SVM numéro 15 mars 1985 Page 100-101SVM numéro 15 mars 1985 Page 102-103SVM numéro 15 mars 1985 Page 104-105SVM numéro 15 mars 1985 Page 106-107SVM numéro 15 mars 1985 Page 108-109SVM numéro 15 mars 1985 Page 110-111SVM numéro 15 mars 1985 Page 112-113SVM numéro 15 mars 1985 Page 114-115SVM numéro 15 mars 1985 Page 116-117SVM numéro 15 mars 1985 Page 118-119SVM numéro 15 mars 1985 Page 120-121SVM numéro 15 mars 1985 Page 122-123SVM numéro 15 mars 1985 Page 124-125SVM numéro 15 mars 1985 Page 126-127SVM numéro 15 mars 1985 Page 128-129SVM numéro 15 mars 1985 Page 130-131SVM numéro 15 mars 1985 Page 132-133SVM numéro 15 mars 1985 Page 134-135SVM numéro 15 mars 1985 Page 136-137SVM numéro 15 mars 1985 Page 138-139SVM numéro 15 mars 1985 Page 140-141SVM numéro 15 mars 1985 Page 142-143SVM numéro 15 mars 1985 Page 144-145SVM numéro 15 mars 1985 Page 146-147SVM numéro 15 mars 1985 Page 148-149SVM numéro 15 mars 1985 Page 150-151SVM numéro 15 mars 1985 Page 152-153SVM numéro 15 mars 1985 Page 154-155SVM numéro 15 mars 1985 Page 156