SVM n°15 mars 1985
SVM n°15 mars 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°15 de mars 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (206 x 283) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : rencotre avec des génies... Clive Sinclair, Bill Gates, Chuck Peddle, Steve Wozniak, Thomas Kurtz.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
E NCORE UNE MACHINE QUI NE ressemble à rien de connu : l'Organiser de l'anglais Psion, qui pèse 250 g et tient dans la main, n'est pas vraiment un ordinateur, car il n'a qu'un langage de programmation très simplifié. Avec son écran à cristaux liquides et son clavier — hélas de type ABCD — c'est plutôt un bloc-notes sophistiqué associé à une calculette. Il permet de stocker un grand nombre d'enregistrements de 200 caractères chacun de façon très économique. En effet, l'Organiser utilise pour cela non la RAM C-MOS (mémoire vive non volatile), habituelle sur les ordinateurs autonomes, mais des modules enfichables d'EPROM (mémoire morte programmable et effaçable). Les EPROM ont un inconvénient : une fois qu'on a écrit dessus, on ne peut GRIBOUILLE POUR APPLE U N DRÔLE DE NOM POUR UN NOUVEAU traitement de texte réalisé en France pour l'Apple Ile ou Ilc : Gribouille. Pour 1 700 F T.T.C., il comporte des caractéristiques qui le destinent à la fois, selon son auteur, aux rédacteurs, cadres, ingénieurs, artisans et commerçants. On y trouve ainsi des fonctions de calcul, la redéfinition de caractères pour des symboles mathématiques ou spéciaux l'impression de graphismes dans le texte, et un glossaire qui permet par exemple de faire des factures. (Berlingot, 18 rue Émile- Duclaux, 75015 Paris, tél. : (1) 734.65.50.) 111 ANNESMANN-TALLY INTRODUIT EN France une nouvelle version de son imprimante MT 80, la MT 80 S, qui possède une vitesse accrue de 25%, à 100 cps, et un prix réduit de 3 440 F H.T. Il s'agit d'une 80 colonnes pouvant recevoir une interface Centronics ou RS 232C. Elle possède l'impression bi-directionnelle, des caractères double largeur, compressés ou gras, une matrice de 9 x 8 et des aiguilles adressables directement pour le graphisme. (Mannesmann-Tally, 8 avenue de la Liberté, 92000 Nanterre, tél. : (1) 729.14.14). 18 L'ORDINATEUR À ULTRAVIOLETS PLUS ET MOINS les effacer qu'à la lumière ultraviolette. Mais elles ont un avantage : elles sont beaucoup moins chères que la RAM C-MOS. Le module de 16 Ko vaut 290 F I En configuration maximale, l'Organiser offre 32 Ko de stockage pour 2 000 F... Si on ne veut pas acheter l'effaceur à 650 F, il faut retourner chez le revendeur pour faire effacer ses EPROM. En utilisation personnelle, on peut ainsi enregistrer des adresses glanées au cours de rendez-vous, qu'on retrouve par un système de mots clés. Pour des entreprises ou des scientifiques, des applications sur mesure peuvent être programmées sur des modules d'EPROM. Un supermarché anglais utilise des Organiser, couplés à un lecteur de cartes de crédit, pour confronter leur numéro à la liste des cartes volées, stockée dans chaque machine. Une liaison RS 232 C en option permet d'échanger des données avec un ordinateur de bureau. Détail amusant : Direcoassure avoir obtenu l'exclusivité de l'Organiser pour la France. D et L Research promet que Psion va lui livrer la machine, et qu'il n'y a pas d'exclusivité... (Direco, 30 rue de Messine, 75008 Paris, tél. : (1) 256.16.16. D et L Research, B.P. 3, 06740 Châteauneuf-de- Grasse, tél. : (93) 42.49.98.) CX MAC BASE (SUITE) S VM A SIGNALÉ LE MOIS DERNIER UN certain nombre de luge dans Cx Mac Base. La nouvelle version M10, désormais distribuée, comporte encore certains défauts : les dates autour de 1900 sont impossibles, les classements sur rubriques numériques négatives sont faux, il n'est pas possible d'arrêter une impression. La prochaine version M20 devrait corriger ces problèmes. Rappelons que tous les programmes sans exception comportent des erreurs. C'est une des raisons de l'existence des numéros de version qui évoluent à mesure de la détection et de la correction des anomalies. Contrôle X travaille à l'amélioration de son produit qui reste, malgré ses défauts de jeunesse, l'une des plus belles gestion de fichiers sur Macintosh. LA MICRO SANS MICRO A PRÈS LES JEUX D'AVENTURES SUR disquette, voici des jeux d'aventures sur... livre. Plusieurs titres de la collection Folio Junior destinée aux enfants, regroupés sous l'appellation "Un livre dont vous êtes le héros ; reprennent plusieurs principes bien connus des amateurs de l'Aigle d'Or ou de Sorcellerie. Il faut pour les lire une paire de dés et un crayon, pour tirer au sort les points d'habileté ou d'endurance attribués à chacun des personnages. Ensuite, l'ordre de lecture des paragraphes, numérotés, est déterminé par les branchements choisis : vous débarquez sur une planète étrangère, et vous décidez de suivre un extraterrestre ? La suite de l'histoire est au paragraphe 161. Vous préférez faire un tour dans le bâtiment ? Rendez-vous au n°103. Les combats que vous devrez livrer se règlent à coups de dés. L'un des auteurs de cette collection n'est autre que lan Livingstone, créateur anglais connu de jeux pour micros, et notamment d'Eureka, qui fait actuellement l'objet d'un concours en France. Mais la technique dite du livre brouillé est ancienne : les Américains l'utilisaient pour l'enseignement programmé avant la vogue du micro...• CETTE ANNÉE, le Spécial-SICOB (du 6 au 11 mai) copie Micro-Expo, avec une série de 21 conférences pratiques sur des thèmes tels que choisir un tableur ou comment juger le coût d'un matériel. Toutes sont répétées au moins deux fois, et certaines ont lieu 4 fois par jour. Prix : 100 F... par conférence (A Micro-Expo, c'est 100 F pour toutes les conférences.) SCIENCE 8t VIE MICRO N°15 - MARS 1985
ZENITH ET GOLIATH... A l'ère biblique, pas de quartier : pour survivre, David devait tuer Goliath. A l'ère informatique, la stratégie a changé : David utilise la force du Goliath des temps modernes. Ainsi les logiciels et les accessoires développés dans le monde pour le standard du marché tournent tels quels sur les Zenith Z 150 PC et Z 160 PC (portable). Et plus Goliath est puissant, plus ZENITH est puissant. Entre les 2 votre coeur balance ? Alors comparez la configuration de base et les prix et choisissez le plus... amical. Zenith 260 points de vente et de services en France 160 PC portable 7 7 Ion 1.1811111111%1 Documentation et liste des distributeurs sur demande à : ZENITH DATA SYSTEMS 167-169, av. Pablo Picasso 92000 Nanterre Tél. (1) 778.16.03 et à Lyon Tél. (7) 895.03.82 +INDUSTRIE SERVICE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 15 mars 1985 Page 1SVM numéro 15 mars 1985 Page 2-3SVM numéro 15 mars 1985 Page 4-5SVM numéro 15 mars 1985 Page 6-7SVM numéro 15 mars 1985 Page 8-9SVM numéro 15 mars 1985 Page 10-11SVM numéro 15 mars 1985 Page 12-13SVM numéro 15 mars 1985 Page 14-15SVM numéro 15 mars 1985 Page 16-17SVM numéro 15 mars 1985 Page 18-19SVM numéro 15 mars 1985 Page 20-21SVM numéro 15 mars 1985 Page 22-23SVM numéro 15 mars 1985 Page 24-25SVM numéro 15 mars 1985 Page 26-27SVM numéro 15 mars 1985 Page 28-29SVM numéro 15 mars 1985 Page 30-31SVM numéro 15 mars 1985 Page 32-33SVM numéro 15 mars 1985 Page 34-35SVM numéro 15 mars 1985 Page 36-37SVM numéro 15 mars 1985 Page 38-39SVM numéro 15 mars 1985 Page 40-41SVM numéro 15 mars 1985 Page 42-43SVM numéro 15 mars 1985 Page 44-45SVM numéro 15 mars 1985 Page 46-47SVM numéro 15 mars 1985 Page 48-49SVM numéro 15 mars 1985 Page 50-51SVM numéro 15 mars 1985 Page 52-53SVM numéro 15 mars 1985 Page 54-55SVM numéro 15 mars 1985 Page 56-57SVM numéro 15 mars 1985 Page 58-59SVM numéro 15 mars 1985 Page 60-61SVM numéro 15 mars 1985 Page 62-63SVM numéro 15 mars 1985 Page 64-65SVM numéro 15 mars 1985 Page 66-67SVM numéro 15 mars 1985 Page 68-69SVM numéro 15 mars 1985 Page 70-71SVM numéro 15 mars 1985 Page 72-73SVM numéro 15 mars 1985 Page 74-75SVM numéro 15 mars 1985 Page 76-77SVM numéro 15 mars 1985 Page 78-79SVM numéro 15 mars 1985 Page 80-81SVM numéro 15 mars 1985 Page 82-83SVM numéro 15 mars 1985 Page 84-85SVM numéro 15 mars 1985 Page 86-87SVM numéro 15 mars 1985 Page 88-89SVM numéro 15 mars 1985 Page 90-91SVM numéro 15 mars 1985 Page 92-93SVM numéro 15 mars 1985 Page 94-95SVM numéro 15 mars 1985 Page 96-97SVM numéro 15 mars 1985 Page 98-99SVM numéro 15 mars 1985 Page 100-101SVM numéro 15 mars 1985 Page 102-103SVM numéro 15 mars 1985 Page 104-105SVM numéro 15 mars 1985 Page 106-107SVM numéro 15 mars 1985 Page 108-109SVM numéro 15 mars 1985 Page 110-111SVM numéro 15 mars 1985 Page 112-113SVM numéro 15 mars 1985 Page 114-115SVM numéro 15 mars 1985 Page 116-117SVM numéro 15 mars 1985 Page 118-119SVM numéro 15 mars 1985 Page 120-121SVM numéro 15 mars 1985 Page 122-123SVM numéro 15 mars 1985 Page 124-125SVM numéro 15 mars 1985 Page 126-127SVM numéro 15 mars 1985 Page 128-129SVM numéro 15 mars 1985 Page 130-131SVM numéro 15 mars 1985 Page 132-133SVM numéro 15 mars 1985 Page 134-135SVM numéro 15 mars 1985 Page 136-137SVM numéro 15 mars 1985 Page 138-139SVM numéro 15 mars 1985 Page 140-141SVM numéro 15 mars 1985 Page 142-143SVM numéro 15 mars 1985 Page 144-145SVM numéro 15 mars 1985 Page 146-147SVM numéro 15 mars 1985 Page 148-149SVM numéro 15 mars 1985 Page 150-151SVM numéro 15 mars 1985 Page 152-153SVM numéro 15 mars 1985 Page 154-155SVM numéro 15 mars 1985 Page 156