SVM n°15 mars 1985
SVM n°15 mars 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°15 de mars 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (206 x 283) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : rencotre avec des génies... Clive Sinclair, Bill Gates, Chuck Peddle, Steve Wozniak, Thomas Kurtz.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 138 - 139  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
138 139
léphone services MARCHÉ OUVERT Jusqu'à présent, les Allemands ne pouvaient trouver de postes téléphoniques qu'auprès des FIT locaux : pas de choix possible. Les choses com meriLent à changer : fin janvier, les ministres de l'Économie et des PTT de Bonnont décidé de lever, partiellement, ce monopole ; on pourra trouver des téléphones sans fils dans les magasins. AUTOCOMS MOYENS Six mois après leur lancement aux États-Unis, Thomson-CSF Téléphone présente en France ses Opus 40 et Opus 80 : deux autocommutateurs de taille moyenne (de 17 à 80 postes), de type temporel, auxquels peuvent être raccordés des terminaux variés : vidéotex, répondeurs, télécopieurs ou postes téléphoniques. Thomson propose aussi des postes spécifiques, avec afficheur et lecture de la durée de communication. L'objectif en France est de vendre des systèmes Opus 40 et 80 pour un volume de 60 000 lignes en 1985. Prix de base : 1600 F H.T. par ligne. DE LA MER À LA TERRE Depuis le 8 janvier, le dernier satellite d'Inmarsat, Marecs B 2 est opérationnel. Il permet de gérer 50 communications téléphoniques simultanées entre des bateaux du Pacifique et le réseau commuté terrestre, au lieu de dix seulement auparavant. L'organisation internationale est chargée de faciliter les communications directes entre les navires et la terre, par satellite. 2500 bateaux de par le monde utilisent ses services. En janvier, les communications du rallye Paris-Dakar sont aussi passées par le réseau I nmarsaL AGRÉMENT OBLIGATOIRE Ci EST CONFIRMÉ : IL sera bientôt interdit de vendre et d'importer des matériels se raccordant au réseau commuté qui ne seraient pas agréés par les FIT Le décret interministériel qui officialisera cette règle est soumis au Conseil d'État, et, sous réserve de l'approbation de cet organisme, sera applicable d'ici six mois environ. Les douanes seront chargées de le faire respecter en bloquant aux frontières les matériels non agréés. Le décret trouve son fondement juridique dans une loi de 1905 sur les'fraudes et falsifications'. Pour le consommateur, la nouvelle n'est pas très bonne. Il va être privé des postes et autres gadgets téléphoniques à bas prix provenant le plus souvent, du sud-est asiatique. Il risque aussi de ne disposer qu'avec retard des TUMULTUEUX, CE DÉBUT d'année. Avec, enfin, un bon départ de coopération européenne : le 24 janvier, CGE, Siemens, ltaltel et Plessey se sont engagés à étudier en commun la prochaine génération de centraux téléphoniques publics. 48 heures auparavant, la CGE avait signé un contrat de fourniture de 100 000 lignes à la Chine pour 500 millions de francs. Le même jour, Siemens vendait pour 150 millions de francs de centraux à Taiwan. Ericsson a remporté une commande de plus d'un milliard de francs de fourniture de petites merveilles électroniques qui se mijotent dans les confins du Pacifique. Les industriels nationaux, eux, trouvent là satisfaction. Nous subissons les tests très poussés imposés par les PTT, disaient-ils en substance, ce qui nous oblige à un haut niveau de qualité et donc à un prix relativement élevé. Les "pirates'qui ne se soumettent pas à l'agrément nous mangent ainsi des parts de marché.'Leur pression a été d'autant plus forte qu'en 1984, les importations de terminaux téléphoniques ont doublé par rapport à 1983. Les PTT ne se cachent pas de vouloir limiter ces importations : l'industrie nationale en est déstabilisée.'Mais il y a aussi une question de sécurité, explique-ton. La qualité de ces matériels est discutable, notamment sur le ACCORDS EN PAGAILLE matériel téléphonique à Telmex, les P11'mexicains. TRT s'est vu confié par le Cameroun l'extension de son réseau de transmission par voie hertzienne : 200 millions de francs. Un GIE européen a été créé le 21 janvier : ETCO regroupe les principales sociétés européennes de conseil en télécommunications (British Teleconsult, Consultel, Detecon, Nepostel et Sofrecom) ; il s'affirme comme le premier mondial dans son secteur. En Angleterre, les principales banques ont décidé de monter un réseau électronique de paiement par carte magnétique ; les essais doivent avoir lieu fin 1986, et le matériel et les moyens de communication seront fournis par IBM et British Telecom. Enfin ATT a signé avec d'autres compagnies un préliminaire d'accord pour construire un câble sousmarin à travers le Pacifique ; date prévue de mise en service : 1988 ; coût 5,5 milliards de francs. Caractéristique : ce sera le premier câble de cette importance en fibre optique. plan des surcharges électriques.'Les importateurs vont donc devoir commencer à fréquenter la CAITP (Commission d'agrément des installations terminales privées). Il reste à espérer son objectivité (on avoue avoir, dans le passé, accordé la priorité à des constructeurs nationaux de répondeurs téléphoniques) et la plus grande rapidité de ses procédures. A L'ÉTUDE Les PTT étudient la possibilité de rendre libre la modification par l'usager lui-même de ses installations téléphoniques complexes. Concrètement, cela veut dire que l'on pourra bricoler ses lignes ou mettre chez soi un petit autocommutateur (pour intercommunication entre différents postes ou transfert d'appel), sans recourir aux services - payants - d'un installateur agréé. Des contrats d'étude ont déjà été passés avec divers constructeurs pour préparer des mini-autocoms. Mais cette nouvelle liberté ne devrait pas être ouverte avant 1986, au mieux. MATRA SORT DU FLOU Matra achève l'absorption des Téléphones Picart Lebas : ceux-ci disparaissent et depuis le ter janvier, toutes les activités téléphoniques de Matra sont regroupées à l'enseigne de Matra Communications. Premier enfant du nouveau groupe : un poste, le Déclic, lancé en ce moment. 430 F T.T.C., un choix entre quatre couleurs, rappel du dernier numéro..., et une option originale, un deuxième écouteur. Hervé KEMPF. 138 SCIENCE ex VIE MICRO N°15 - MARS 1985
- "Où suis-je ? " demanda Macintosh. - "Dans un nouveau monde" répondit CX MacBase, "Nos esprits viennent de fusionner, rien ne sera plus comme avant". Aujourd'hui, la réalité dépasse la fiction. Cela ne pouvait arriver que sur Macintosh avec CX MacBase, le logiciel qui stimule, accélère et prolonge la pensée. Avec CX MacBase vous saurez tout de suite ficher, texter, tabler, graphiquer, mixer à volonté. Vous avez CX MacBase CX PARTENAIRE D'UN NOUVEAU MONDE champ libre : tout apparaît sur l'écran d'un seul coup de souris "magique'. Quel que soit votre domaine d'activité, sortez du rang ! Vous n'êtes plus fait pour marcher au pas, en ligne et en colonne forcées. Voyagez librement, au gré de votre pensée, de fichier en fichier, de texte en calcul, de tableau en graphe. Vous étonnerez votre entourage par des lettres très personnalisées, des rapports enrichis de tableaux, d'images ou de graphiques en trois dimensions... Tour Maine-Montparnasse. 75755 Paris Cedex 15. Téléphone (1) 538.98.87 é Apple Computer Inc est le licencié de la Marque Macintosh. CX MacBase est une marque déposée de ControleX. xnmzerm,mm CX MacBase, classe, calcule, gère, range, imprime, "coupe et colle" un nouveau monde. CX MacBase, c'est presque de la sorcellerie ! Pourtant ce n'est pas sorcier !... Controle X Les logiciels à tout imaginer o o



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 15 mars 1985 Page 1SVM numéro 15 mars 1985 Page 2-3SVM numéro 15 mars 1985 Page 4-5SVM numéro 15 mars 1985 Page 6-7SVM numéro 15 mars 1985 Page 8-9SVM numéro 15 mars 1985 Page 10-11SVM numéro 15 mars 1985 Page 12-13SVM numéro 15 mars 1985 Page 14-15SVM numéro 15 mars 1985 Page 16-17SVM numéro 15 mars 1985 Page 18-19SVM numéro 15 mars 1985 Page 20-21SVM numéro 15 mars 1985 Page 22-23SVM numéro 15 mars 1985 Page 24-25SVM numéro 15 mars 1985 Page 26-27SVM numéro 15 mars 1985 Page 28-29SVM numéro 15 mars 1985 Page 30-31SVM numéro 15 mars 1985 Page 32-33SVM numéro 15 mars 1985 Page 34-35SVM numéro 15 mars 1985 Page 36-37SVM numéro 15 mars 1985 Page 38-39SVM numéro 15 mars 1985 Page 40-41SVM numéro 15 mars 1985 Page 42-43SVM numéro 15 mars 1985 Page 44-45SVM numéro 15 mars 1985 Page 46-47SVM numéro 15 mars 1985 Page 48-49SVM numéro 15 mars 1985 Page 50-51SVM numéro 15 mars 1985 Page 52-53SVM numéro 15 mars 1985 Page 54-55SVM numéro 15 mars 1985 Page 56-57SVM numéro 15 mars 1985 Page 58-59SVM numéro 15 mars 1985 Page 60-61SVM numéro 15 mars 1985 Page 62-63SVM numéro 15 mars 1985 Page 64-65SVM numéro 15 mars 1985 Page 66-67SVM numéro 15 mars 1985 Page 68-69SVM numéro 15 mars 1985 Page 70-71SVM numéro 15 mars 1985 Page 72-73SVM numéro 15 mars 1985 Page 74-75SVM numéro 15 mars 1985 Page 76-77SVM numéro 15 mars 1985 Page 78-79SVM numéro 15 mars 1985 Page 80-81SVM numéro 15 mars 1985 Page 82-83SVM numéro 15 mars 1985 Page 84-85SVM numéro 15 mars 1985 Page 86-87SVM numéro 15 mars 1985 Page 88-89SVM numéro 15 mars 1985 Page 90-91SVM numéro 15 mars 1985 Page 92-93SVM numéro 15 mars 1985 Page 94-95SVM numéro 15 mars 1985 Page 96-97SVM numéro 15 mars 1985 Page 98-99SVM numéro 15 mars 1985 Page 100-101SVM numéro 15 mars 1985 Page 102-103SVM numéro 15 mars 1985 Page 104-105SVM numéro 15 mars 1985 Page 106-107SVM numéro 15 mars 1985 Page 108-109SVM numéro 15 mars 1985 Page 110-111SVM numéro 15 mars 1985 Page 112-113SVM numéro 15 mars 1985 Page 114-115SVM numéro 15 mars 1985 Page 116-117SVM numéro 15 mars 1985 Page 118-119SVM numéro 15 mars 1985 Page 120-121SVM numéro 15 mars 1985 Page 122-123SVM numéro 15 mars 1985 Page 124-125SVM numéro 15 mars 1985 Page 126-127SVM numéro 15 mars 1985 Page 128-129SVM numéro 15 mars 1985 Page 130-131SVM numéro 15 mars 1985 Page 132-133SVM numéro 15 mars 1985 Page 134-135SVM numéro 15 mars 1985 Page 136-137SVM numéro 15 mars 1985 Page 138-139SVM numéro 15 mars 1985 Page 140-141SVM numéro 15 mars 1985 Page 142-143SVM numéro 15 mars 1985 Page 144-145SVM numéro 15 mars 1985 Page 146-147SVM numéro 15 mars 1985 Page 148-149SVM numéro 15 mars 1985 Page 150-151SVM numéro 15 mars 1985 Page 152-153SVM numéro 15 mars 1985 Page 154-155SVM numéro 15 mars 1985 Page 156