SVM n°15 mars 1985
SVM n°15 mars 1985
  • Prix facial : 16 F

  • Parution : n°15 de mars 1985

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (206 x 283) mm

  • Nombre de pages : 156

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : rencotre avec des génies... Clive Sinclair, Bill Gates, Chuck Peddle, Steve Wozniak, Thomas Kurtz.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 120 - 121  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
120 121
FICHER : A:CLIENIS (281) » f'CLE : ! E$ 1 ENRECISTIMI : 1 DUCE : II 1 Non OTC 5 Ventes HT 117,68 6 I.V.A 21,87 7 Ventes TIC 111,47 2 Adresse 42, a 3 Code postal 7 Votre commit (kyr ICC H -n D ss LISTE DES MODES ET MS MICK (appuyez sur la touche nerresplidomte Enregistrement suivant ou punt Accéder un enregistrement par So. Ki Accéder au Freiner enregistraient Saut en avant de'n'enregistrements Saut en arrière de'n'egregishements Visualiser l'autre pasticrai'n'ember a eareesbenent Gager de zone-cle d'accès Effacer sa réactiver l'imelrenent brimer litimistrenent courant Modifier les âmes de l'earegistr. Saisie, ajout d'striants Travailler sur UR au re Haiti Fin de travail NU CORI Publi-base affiche ses fonctions dans une fenêtre. caractéristiques des différentes zones. La démarche est donc l'inverse de celle suivie par Logifiche. Ici, il faut avoir déjà en tête la liste et les caractéristiques des zones qui composent le carnet d'adresses. Les zones autorisées sont des chaînes de caractères, des nombres ou des dates. Il est possible également de fixer la précision des zones numériques ou de définir des zones logiques ne pouvant contenir que oui ou non. Un fichier peut avoir jusqu'à 40 zones par enregistrement, de 60 à 75 caractères chacune, selon la longueur de l'intitulé. Une fois les zones définies, on passe au dessin du masque de saisie en déplaçant à volonté sur l'écran chaque zone avec son intitulé. En réalité le masque peut s'étaler sur deux écrans de 20 lignes. En mode saisie, le curseur permet tout naturellement le déplacement d'une zone à l'autre. Retrouver une adresse est aussi simple que de feuilleter son carnet. Mais n'importe quelle zone peut servir de clef d'accès, que ce soit le nom de la personne, le nom de sa société ou son code postal. Les sélections peuvent se faire à partir d'un ou de plusieurs critères, connectés entre eux par des opérateurs logiques. Propriété indispensable de Publibase : sa faculté de mémoriser la description d'une procédure de sélection. Imaginons qu'une société veuille sélectionner ses plus gros clients pour leur écrire. On donnera un nom à une procédure du type'clients de la région parisienne, dont le chiffre d'affaires est supérieur à 30000r. Une lettre type personnalisée peut être ensuite éditée automatiquement. L'utilisation de fichiers, de type Basic ou ASCII, élargit les possiblités de ce logiciel. Ainsi Publi-base apparaît comme un gestion naire de fichiers très complet. L'acheter pour gérer un simple carnet d'adresses individuel paraît disproportionné, mais il reste néanmoins accessible pour des tâches simples. Innovation Voyons maintenant Fichierplus. Dans les deux exemples précédents, la création de fichier se fait au moyen d'écrans spécialisés. Fichierplus innove en s'organisant autour d'un traitement de texte. Ainsi le dessin de l'écran de saisie se fait avec toutes les fonctionnalités de ce type de programme. L'introduction dans la page d'une zone de fichier se déclenche par une touche de fonction. Si l'on choisit une zone numérique, le programme demande le nombre de caractères entiers, puis le nombre de caractères décimaux. Un fichier peut contenir jusqu'à 200 zones, réparties sur deux pages écrans. Le traitement de texte s'utilise aussi normalement, par exemple pour créer des lettres circulaires. La sélection peut se - Logifiche. Disquette : 2 900 F LT.C.F.N.1., 115, bureaux de la Colline, 92213 Saint- Cloud. Tél. : (1) 602.41.41. Logiciel testé : Programme du commerce. - Fichierplus. Disquette : 2 900 Ftl.T. 211+, 34, avenue des Champs-Elysées, 75008 Paris. Tél. : (1) 25626.23. Logiciel testé : Programme d'essai. - Publi-base. Disquette : 4200 FII.T. Publi Soft, 18, place de la Madeleine, 75008 Paris. TéL : (1) 26529.14. Logiciel testé : Programme d'essai. faire sur 20 zones du fichier. L'édition d'un fichier ou d'une partie est paramétrable. Fichierplus offre à l'utilisateur de programmer lui-même ses propres menus pour sélectionner des fonctions. En frappant sur une seule touche, le carnet d'adresses est en place, prêt à être édité, consulté ou complété. Fichierplus est un programme simple d'utilisation. Son manuel comporte deux parties. Tout d'abord une série d'exemples, dont un agenda et une gestion de carnet d'adresses, démontrent les possibilités du logiciel, ensuite un manuel d'utilisation qui reprend systématiquement toutes les commandes. Certaines explications gagneraient à être plus précises : la notion de menu d'utilisateur par exemple est laborieusement expliquée. Lequel des trois ? L'heure du choix a sonné. Publi-base est sans doute le plus complet des logiciels présentés. S'il est certainement trop complet pour une application simple comme une petite gestion de fichier personnel, il offre à son utilisateur l'assurance d'une évolution future. Logifiche est plus classique, avec des fonctions minimales pour une petite gestion de fichiers. Il serait parfait avec une documentation digne de lui et des exemples. Fichierplus, très original, ne réalise pas la fusion parfaite entre un traitement de texte au demeurant sommaire et la gestion de fichiers. Ces trois produits présentent tous des lacunes. Même pour une simple gestion de carnet d'adresses, il est par exemple impossible de Fichierplus tente la fusion entre traitement de texte et gestion de fichier. faire suivre chaque adresse d'un petit texte libre, sans limitation de taille, dans lequel il serait possible de faire des recherches. Les manuels, même s'ils ne sont pas comparables, manquent de professionnalisme et de simplicité. Enfin, l'enchaînement des écrans et l'ergonomie de ces trois logiciels laissent à désirer : conseillons simplement à leurs àuteurs de jeter un coup d'oeil à certains logiciels du Macintosh. Il y a là beaucoup à apprendre. Seymour DINNEMATIN 120 SCIENCE & VIE MICRO N°15 - MARS 1985
E O 0'ex*ge4, 4) 1 >,ei er Le nouveau LASER 3000 « X » , „_,% i')/e er,,, lt iNniNF IlleFeF Enfin un « pro » à.J.Z5V ! COMPAREZ ! Processeur : 6502 A/2 Mhz + en option Z80A disponible. Système d'exploitation : Dos 3.3 + en option CPM. Mémoire morte : 32 K ROM. Mémoire vive : 64 K extensible à 192 K RAM. Affichage : 24 lignes. Carte 40 et 80 colonnes incorporées. Graphisme : 280 x 192 et 560 x 192 points. Carte couleur incorporée. Clavier : 81 touches ergonomiques, antifatigue. Qwerty et Azerty au choix, avec pavé numérique + 24 touches de fonction. Son : 4 canaux/6 octaves. Entrée/sortie : Centronics parallèle + en option RS 232 disponible. Livré complet avec manuel technique en français, câble, alimentation... DES MILLIERS DE LOGICIELS AU BOUT DES DOIGTS ! Polyvalent grâce à ses différents microprocesseurs 6502 A et Z80, le LASER 30004X » offre le plaisir d'utiliser les meilleurs logiciels de langages, de gestion, d'organisation, de calculs scientifiques, de musique, soit des milliers de programmes : — PRACTICALC, — MULTIPLAN, — SAARI, — ZAXXON... ENCORE UNE RÉALISATION VIDEO TECHNOLOGIE FRANCE 19, rue Luisant - 91310 Montlhéry Tél. (6)901.93.40 - Télex : 692 169 F Documentation couleur et liste des revendeurs, sur simple demande.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 15 mars 1985 Page 1SVM numéro 15 mars 1985 Page 2-3SVM numéro 15 mars 1985 Page 4-5SVM numéro 15 mars 1985 Page 6-7SVM numéro 15 mars 1985 Page 8-9SVM numéro 15 mars 1985 Page 10-11SVM numéro 15 mars 1985 Page 12-13SVM numéro 15 mars 1985 Page 14-15SVM numéro 15 mars 1985 Page 16-17SVM numéro 15 mars 1985 Page 18-19SVM numéro 15 mars 1985 Page 20-21SVM numéro 15 mars 1985 Page 22-23SVM numéro 15 mars 1985 Page 24-25SVM numéro 15 mars 1985 Page 26-27SVM numéro 15 mars 1985 Page 28-29SVM numéro 15 mars 1985 Page 30-31SVM numéro 15 mars 1985 Page 32-33SVM numéro 15 mars 1985 Page 34-35SVM numéro 15 mars 1985 Page 36-37SVM numéro 15 mars 1985 Page 38-39SVM numéro 15 mars 1985 Page 40-41SVM numéro 15 mars 1985 Page 42-43SVM numéro 15 mars 1985 Page 44-45SVM numéro 15 mars 1985 Page 46-47SVM numéro 15 mars 1985 Page 48-49SVM numéro 15 mars 1985 Page 50-51SVM numéro 15 mars 1985 Page 52-53SVM numéro 15 mars 1985 Page 54-55SVM numéro 15 mars 1985 Page 56-57SVM numéro 15 mars 1985 Page 58-59SVM numéro 15 mars 1985 Page 60-61SVM numéro 15 mars 1985 Page 62-63SVM numéro 15 mars 1985 Page 64-65SVM numéro 15 mars 1985 Page 66-67SVM numéro 15 mars 1985 Page 68-69SVM numéro 15 mars 1985 Page 70-71SVM numéro 15 mars 1985 Page 72-73SVM numéro 15 mars 1985 Page 74-75SVM numéro 15 mars 1985 Page 76-77SVM numéro 15 mars 1985 Page 78-79SVM numéro 15 mars 1985 Page 80-81SVM numéro 15 mars 1985 Page 82-83SVM numéro 15 mars 1985 Page 84-85SVM numéro 15 mars 1985 Page 86-87SVM numéro 15 mars 1985 Page 88-89SVM numéro 15 mars 1985 Page 90-91SVM numéro 15 mars 1985 Page 92-93SVM numéro 15 mars 1985 Page 94-95SVM numéro 15 mars 1985 Page 96-97SVM numéro 15 mars 1985 Page 98-99SVM numéro 15 mars 1985 Page 100-101SVM numéro 15 mars 1985 Page 102-103SVM numéro 15 mars 1985 Page 104-105SVM numéro 15 mars 1985 Page 106-107SVM numéro 15 mars 1985 Page 108-109SVM numéro 15 mars 1985 Page 110-111SVM numéro 15 mars 1985 Page 112-113SVM numéro 15 mars 1985 Page 114-115SVM numéro 15 mars 1985 Page 116-117SVM numéro 15 mars 1985 Page 118-119SVM numéro 15 mars 1985 Page 120-121SVM numéro 15 mars 1985 Page 122-123SVM numéro 15 mars 1985 Page 124-125SVM numéro 15 mars 1985 Page 126-127SVM numéro 15 mars 1985 Page 128-129SVM numéro 15 mars 1985 Page 130-131SVM numéro 15 mars 1985 Page 132-133SVM numéro 15 mars 1985 Page 134-135SVM numéro 15 mars 1985 Page 136-137SVM numéro 15 mars 1985 Page 138-139SVM numéro 15 mars 1985 Page 140-141SVM numéro 15 mars 1985 Page 142-143SVM numéro 15 mars 1985 Page 144-145SVM numéro 15 mars 1985 Page 146-147SVM numéro 15 mars 1985 Page 148-149SVM numéro 15 mars 1985 Page 150-151SVM numéro 15 mars 1985 Page 152-153SVM numéro 15 mars 1985 Page 154-155SVM numéro 15 mars 1985 Page 156