Stylist n°65 16 oct 2014
Stylist n°65 16 oct 2014
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de 16 oct 2014

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (220 x 297) mm

  • Nombre de pages : 78

  • Taille du fichier PDF : 24,6 Mo

  • Dans ce numéro : quand la personnalité prend toute la place.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
NEZ POUR Veste en flanelle de laine, Christian Dior. Robe en laine, Maison Martin Margiela. Boucle d’oreilles Grace en or blanc et diamants, Stone Paris. Main Gauche : bracelet, Aimée.Aimer. Mise en beauté : Ismael Blanco @ Agence Aurélien, assisté de Sarah Atallah FAI RE
mise au parfum Nouvelle discipline en vogue, le design olfactif met le monde en odeur pour une signature qui ne se voit pas mais ne s’oublie jamais. photographe Nick Haymes - Par Marie-Élise Cobut Février 2014, le show Prabal Gurung commence. Dans l’air, des effluves de rose bulgare et d’ambre, une animalité diffusée par ventilateurs, incarnant parfaitement la collection au tempérament « jolie mais badass ». Zac Posen, Rodarte, Thakoon, Peter Som, Altuzarra, Givenchy… Aujourd’hui, les designers ont compris que le son et la vue ne suffisent plus de Colette. Or, qui associe désormais l’odeur de cette figue verte et musquée à autre chose qu’au 213, rue Saint-Honoré ? Sculpteur d’air Pour raconter une identité, il faut donc un fil conducteur (une vision, un scénario, un ADN) mais on doit aussi savoir faire « bouger » l’odeur pour ne pas saturer l’atmosphère. Pour Rodarte, Mettre son nez partout 4 clefs olfactives pour déverrouiller une histoire qui grince… Le premier date Vous l’avez repéré/stalké/attrapé sur Internet ? Embrouillez-le en lui faisant croire qu’avec vous, ce sera la vida loca tous les jours. à retranscrire un univers, quand on ne dispose que de quelques minutes. Défilés mais aussi boutiques, expos, hôtels… Chacun y va de sa mise au parfum, comme à la dernière Biennale 12.29 avait placé une dizaine de diffuseurs à des points stratégiques, sous certains sièges, qui envoyaient la fragrance en diagonale. « Comme en musique, il y a une rythmique, notamment + = vous êtes LA PLUS BONNE DE LA PLUS BONNE de vos copines. des Antiquaires, où le nez Francis Kurkdjian a transformé le Grand Palais en jardin à la française, grâce à une composition de roses avec des silences », souligne Clémence Besse, designer olfactif chez Parfums en scène. Autre point important : l’unicité. « Quelque chose Des fleurs charnelles Diffuseur d’Ambiance Jasmin, Fragonard, 26 €, fragonard.com Des épices piquantes Bougie Gingembre Rose, Mizensir, 26 € chez Colette, colette.fr et de feuillages. Ça donne le pire (l’AVC olfactif chez Abercrombie), comme le meilleur (le mariage de Poppy Delevingne, curationné par les colognes Peony & Blush Suede et Orange Blossom de Jo Malone). Cette manipulation d’inconnu, qu’on ne retrouvera pas ailleurs pour personnifier et créer un attachement subliminal », précise le parfumeur Blaise Mautin, à qui l’on doit l’odeur de « luxe » du Park Hyatt Vendôme. Le dernier secret est l’harmonisation des sens, faire Le « ce soir, j’vais pécho ! » On veut bien vous aider mais si vous en êtes à utiliser le mot « pécho », on vous prévient quand même qu’il ne va pas se passer grand-chose… du subconscient ne date pas d’hier. matcher l’odorat avec la vue et l’ouïe. Bauhaus de 12 février 1947, Christian Dior embaume le 30, avenue Montaigne d’un nuage de Miss Dior, à l’occasion de son défilé. La différence (oui, la sensorialité, le collectif Noise I Nose a imaginé le SensoryPod, une tablette permettant de visualiser un défilé, tout en humant son mood. + = un fumoir intime et tamisé. PLUS CHAUD, TU M’APPELLES. il y en a une, on ne va pas vous faire un papier sur un sujet vieux comme un dinosaure, merci), c’est qu’aujourd’hui, il ne s’agit plus de faire découvrir un parfum pour donner envie de le porter mais de bien sentir pour mieux ressentir. Faiseur d’histoires Pionnières dans le genre, deux duos de sœurs : Un métier qu’on sent bien Pourquoi ça marche ? « Parce que l’odeur ne ment pas », tranche Francis Kurkdjian. En effet, l’olfaction se linke directement au cerveau limbique, bénéficiant d’un accès premium à notre mémoire émotionnelle, sans le filtre de l’interprétation. Un café brûlant Bougie Coffee Shop, Lola James Harper, 28 € chez Colette, colette.fr Des bois épicés Parfum d’Intérieur Santal 26, Le Labo, 105 € -100 ml, lelabofragrances.com L’embrouille À part si vous travaillez pour une mauvaise boîte de prod’, vous n’avez aucun intérêt à rajouter de l’huile sur le feu. les Mulleavy de Rodarte et les Goldwormde 12.29. Les premières ont appelé les secondes pour parfumer le show printemps-été 2010. En sentant, on ressent forcément quelque chose de puissant. Ensuite, parce que le nez est un outil plus subtil et efficace que l’œil ou l’oreille. + = DÉFIBRILLEZ, ça va bien se passer. Le résultat, l’odeur d’un feu de camp aux bois fumés et épicés, illustrant une sombre histoire de condors dans une nature minimale et dark. Depuis, 12.29 s’est fait sentir chez Jason Wu, Selon l’étude du chercheur Andreas Keller, du laboratoire de neurogénétique du comportement de l’université Rockefeller, on distinguerait environ 1 milliard de senteurs distinctes (et pas 10 000, Du citron purifiant Bougie Citron Citron, Miller Harris, 57 €, millerharris.com Du néroli apaisant Bougie Oranger en Fleurs, L’Artisan Parfumeur, 45 €, artisanparfumeur.fr Thakoon, Zac Posen et tout le cool pack de la mode. « Tout réside dans la faculté à créer une senteur éphémère pour un moment tout aussi éphémère, explique Dawn Goldworm, un parfum de runway doit se sentir pendant vingt minutes quand un parfum de marque doit se sentir vingt ans. » On parle donc de parfumage, plutôt que de parfum, quelque chose qu’on ne retrouvera pas mais dont on se souviendra toujours. « Il s’agit comme on le pensait depuis 1927). À côté, ne voir qu’entre 2,3 et 7,5 millions de couleurs et n’entendre que 340000 tonalités, ça fait vraiment capacités bas de gamme. Celle qui a bien compris le pouvoir de l’odorat, c’est l’artiste Sissel Tolaas, qui a recréé l’odeur des tranchées de la Première Guerre mondiale pour le Musée d’histoire militaire de Dresde. Bien sûr, ça plombe un peu l’ambiance. Mais La réconciliation Oui, vous avez voulu lui crever les yeux. Oui, vous avez le droit de changer d’avis. Non, ça ne fait pas de vous une folle (juste la cousine de Miley Cyrus, douteux mais c’est une autre histoire). + = il est à une moustache DE VOUS ÉPOUSER (le pauvre). PHOTOS : DR d’instaurer une relation entre le consommateur et la marque », confirme Nicolas Chabot, architecte olfactif à qui l’on doit l’ambiance un voyage dans le temps, ça n’a pas de prix. Merci à Alice Malléjac, co-fondatrice de Noise I Nose. La douceur de la fleur d’oranger Bougie parfumée APOM, Maison Francis Kurkdjian, 55 €, franciskurkdjian.com La gentillesse sirupeuse de la vanille Bougie Vanilla & Anise, Jo Malone, 50 €, jomalone.fr 71



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 1Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 2-3Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 4-5Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 6-7Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 8-9Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 10-11Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 12-13Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 14-15Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 16-17Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 18-19Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 20-21Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 22-23Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 24-25Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 26-27Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 28-29Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 30-31Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 32-33Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 34-35Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 36-37Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 38-39Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 40-41Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 42-43Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 44-45Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 46-47Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 48-49Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 50-51Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 52-53Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 54-55Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 56-57Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 58-59Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 60-61Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 62-63Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 64-65Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 66-67Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 68-69Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 70-71Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 72-73Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 74-75Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 76-77Stylist numéro 65 16 oct 2014 Page 78