Stylist n°6 23 mai 2013
Stylist n°6 23 mai 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de 23 mai 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 31,9 Mo

  • Dans ce numéro : tour du monde des destinations les plus dépaysantes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
Je jetterai en prison ces spectateurs qui envoient des mails depuis leur téléphone durant une représentation théâtrale. Le pire, c’est qu’ils pensent qu’on ne les voit pas ! Les mangeurs bruyants de pop-corn au ciné seront aussi condamnés. Et puis, ceux qui utilisent le mot « cougar » seront jetés dans la fosse aux lions. Je supprimerai tous ces remixes atroces qu’on entend dans les magasins, du genre Bob Marley revu par David Guetta. C’est horrible. J’interdirai aussi la musique lounge. C’est de la nonmusique, je préfère encore écouter une playlist de mauvais goût ! J’interdirai la tendance hippiechic, ce style baba-bobo, semi-apprêté semi-désinvolte… Celles qui persisteront à adopter ce look devront porter des vestes à épaulettes années 1980 et marcher en talons aiguilles 24 heures sur 24 pendant un an. Je créerai des mugs à l’effigie de moi-même avec mon chien Lolo. C’est un bâtard, un peu moche mais très gentil. On sera déclinés en médaillons sur des objets du quotidien et en plusieurs séries : Lolo et moi à la plage, Lolo et moi dans Paris… En fait, Lolo fera l’objet d’un culte de la personnalité. J’encouragerai les excentricités vestimentaires. En revanche, toutes les dames qui portent des manteaux de fourrure devront ramasser les crottes de Lolo. Les gens devront vénérer un genre de Shiva de l’humour et de la distance que j’aurai créé. J’inventerai des jours fériés : la Saint-Pierre-Desproges, la Saint-Coluche, la Sainte-Valérie- Lemercier, la Saint-Peter-Sellers, 54 STYLIST.fr Le Dictateur À quoi ressembleraient nos vies si on lui confiait le pays ? LÉA DRUCKER Comédienne et Normande « celles qui portent des manteaux de fourrure devront ramasser les crottes de mon chien » et aussi la Saint-Pierre-Richard. J’imposerai l’épicurisme. Les gens mangeront tout ce qu’ils veulent sans sentiment de culpabilité. Mon meilleur ennemi sera Sacha Baron Cohen. Nos conflits seront outranciers et irrévérencieux, avec ce qu’il faut de trash. Ça collera parfaitement à ma religion et à l’état d’esprit de ma dictature. Je déplacerai la capitale au pays Basque. Je ne sais pas encore où exactement, mais on y fera la fête. On se couchera ◆ propos recueillis par antoine leclerc–mougne tard et on mangera du jambon. Je ferai beaucoup d’alliances avec l’Espagne. Je pourrais aussi l’envahir et l’annexer d’ailleurs… Pour torturer les gens, je leur ferai écouter en boucle l’intro au saxophone de Careless Whisper, de George Michael. Ça doit être à ce jour la meilleure et la plus irritante instru de lover qui existe. Personne ne peut y résister. Je détournerai l’argent de l’État pour produire mes potes. Tous ceux qui bossent dans le cinéma ou le théâtre et qui sont mes amis auront droit à ce privilège. Une sorte de népotisme culturel en somme. J’obligerai tous les enfants à voir des films lents et en noir et blanc. Ils devront tous regarder les œuvres de Fritz Lang, d’Alfred Hitchcock… Il faut leur apprendre l’éloge de la lenteur, les basiques du cinéma et leur faire oublier un peu les blockbusters au montage rapide et surexcité. Dans mon équipe, on trouvera Édouard Baer au ministère des Affaires étrangères. Il pourrait séduire une chèvre, donc il fera un excellent porte-parole. Ça mettra un peu de panache sur la scène diplomatique. Et aussi Marina Foïs au ministère de la Communication, pour qu’on s’amuse un peu plus. Pain, Amour et Fantaisie seront les trois piliers de ma dictature. Pain, parce que j’aime manger une bonne baguette et boire un bon pinard. Amour, ça se passe de commentaires. Et Fantaisie, pour être ouvert aux autres, aux excentricités et pour que les gens cultivent leur propre personnalité. Léa Drucker est à l’affiche de Je suis un supporter du Standard, de Riton Liebman, qui sort en salles le 29 mai. ILLUSTRATION : jeanne detallante
o É SUSHI SHOP DEVELOPPEMENT - SAS AU CAPITAL DE 37000 € - RCS PARIS 493 549 349. a I• t 0 0 or 0 di -• e• ► „ dl te e• b ✓• SUSHISHOP'T HE KATE MOSS BO% SUSHISHOP e• » ak g• 4IP• LA• KATE MOSS BOX POUR SUSHI SHOP DÉCOUVREZ DES CRÉATIONS INÉDITES DANS UN COFFRET EN ÉDITION LIMITÉE SIGNÉ PAR KATE MOSS. DISPONIBLE DANS TOUTES LES BOUTIQUES DÈS LE 13 MAI. WWW.SUSHISHOP.FR• 10•



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :