Stylist n°2 25 avr 2013
Stylist n°2 25 avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de 25 avr 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 35 Mo

  • Dans ce numéro : quand la mode renonce au XXS et part à la conquête de l'espace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 68 - 69  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
68 69
1 LIVRE VOIR LA VIE EN TROUBLE À First Sister (Vermont), le jeune Bill est troublé par les « béguins contre nature » qu’il éprouve pour Miss Frost, la bibliothécaire aux petits seins, ou le capitaine de l’équipe de lutte de son campus… Mais, très vite, Billassume sa bisexualité. De la frénésie orgiaque des sixties aux ravages du sida sous Ronald Reagan, John Irving livre la chronique tragi-comique de l’émancipation sexuelle d’un homme pluriel. CONCEPT STORE 68 STYLIST.FR D es idées pour se coucher moins bête À moi seul bien des personnages, de John Irving, éd. Seuil, 470 p., 21,80 €. PRENDRE LA VAGUE ESTIVALE EN AVANCE Un concept store dédié au surf ? A priori, à moins de pratiquer ou d’être restée scotchée à notre période Kelly Slater, on se sent peu concernée… Sauf que. Julien Tual et Antoine Mocquard, les créateurs de la marque de lunettes Waiting for the Sun, ont imaginé ce lieu beau et cosy comme un cabanon au bord de l’océan. On vient y prendre un café, fouiner dans les griffes sélectionnées et rêvasser à l’été devant les jolies planches de surf et de skate accrochées au mur. Et on n’est pas près d’arrêter de surfer sur cette vague : Julien et Antoine lancent à partir de septembre leur propre ligne de prêt-à-porter masculin, 100% made in Bretagne et inspirée des vêtements marins. Bon take-off ! Wait, 9, rue Notre-Dame-de-Nazareth, Paris-3e. (wait-paris.com). T’ES CASSÉ ! L 7 A genda To Do List EXPO TRIPER EN RESTANT CLEAN Avant de mener à l’extinction synaptique ou au caniveau, la drogue est parfois susceptible de donner accès à l’initiation, l’épiphanie ou l’hallucination. Autant de promesses que d’artistes tentés par le voyage. Ces temps-ci, La Maison Rouge se penche sur le rapport entre les arts plastiques et les produits psychotropes. Au-delà du cliché, Sous influences est l’occasion de découvrir la représentation plastique des produits et des usages (affiches psychédéliques, documentaires), des installations produisant chez le visiteur des effets proches de ceux du LSD et des œuvres créées sous l’effet de substances psycho-actives. De Henri Michaux à Yayoi Kusama, via Jean-Michel Basquiat et Carsten Höller, cet itinéraire fait planer, sans crash à la sortie. Sous influences. À La Maison Rouge, 10, bd de la Bastille, Paris-12e. Jusqu’au 19 mai (lamaisonrouge.org). LILLY WOOD & THE PRICK, À BOURGES LE 25 AVRIL. CONCERTS PARTIR EN LIVE Comme tous les ans au mois d’avril, la ville de Bourges ouvre ses portes aux pointures et aux jeunes talents de la scène française et internationale. Et comme toujours, il y en a pour tous les goûts. Les grands buzz VOU MÉ RÉCONÉSSÉ ? DE PHILIPPE MAYAUX. du moment (Woodkid, Breakbot), quelques icônes (Public Enemy, Cody ChesnuTT), des filles qui chantent en douceur (Mesparrow, Lou Doillon), des rappeuses qui envoient (Keny Arkana, La Gale)… Et cette année, il y a même Alpha Blondy ! Le Printemps de Bourges, du 23 au 28 avril (printemps-bourges.com).
photos : JEAN-MARIE PÉRIER/POLKA GALERIE ; THE ANDY WARHOL FOUNDATION FOR THE VISUAL ARTWORK 1987-2011 ; PASCALE CHOLETTE ; JULIEN PANIE ; MARK MAGGIORI ; FABRICE GOUSSET/ADAGP ; ANTO HINH-THAI ; DR café–SHOP Dire pardon et merci aux hipsters On a beau parfois se laisser aller au hipster-bashing, le branché à lunettes a du bon et produit parfois des lieux qui évoquent le cool nordique. La Bicycletterie lyonnaise, mi-café mi-shop, sait que le hipster, à force de porter toutes ses couches de vêtements et de se déplacer à vélo, a besoin de réconfort. Ici, après avoir confié son fixie à l’atelier de réparation, il peut se sustenter côté salon de thé autour d’un chocolat et d’une délicieuse part de gâteau. Le cliché passe vite à la trappe et on tombe sous le charme de ce lieu reposant au design frais et chic. Quand on partait de bon matin… mode Retomber en enfance Après la collection capsule de la maison Kitsuné (toujours disponible en boutique), Petit Bateau fête ses 120 ans en grandes pompes en invitant Hervé Tullet, auteurillustrateur, à squatter ses T-shirts avec dix motifs bariolés, purs et poétiques, spécialement créés pour la marque. Une jolie idée de cadeau pour appeler l’été. Petit Bateau, 9, rue du 29-Juillet, Paris-1er (petit-bateau.fr). cinéma Changer de monde La Bicycletterie,
 16, rue Romarin, Lyon-1 er. Tél. : 04 37 92 04 96. On le sait, de Il reste du jambon aux Kaïra, le cinéma dit « communautariste » remplit bien les salles. Il n’y a pourtant aucun calcul chez Ruben Alves, le réalisateur de ce premier long-métrage qui parle de Portugais installés en France. C’est un milieu que celui-ci connaît bien puisqu’il y a grandi ! Ses héros sont un couple – un chef de chantier et une concierge – à qui un héritage donne accès au rêve de leur vie : rentrer au pays… au grand dam de leurs enfants, voisins, amis et patrons, tous prêts à n’importe quoi pour les retenir à Paris, chacun avec ses raisons plus ou moins égoïstes et tordues ! Le genre de très bonne surprise qui ne s’appuie pas musique Pogoter comme en 1993 H-Burns Les patrons de So Foot ne font pas que des magazines démentiels (So Foot, So Film, Pédale…), ils produisent aussi de la musique. Leur première signature est H-Burns alias Renaud Brustlein, nourri au folk rock US. Pour Off the Map, son quatrième album, ils ont fait appel à SteveAlbini, le producteur mythique des années 1990 (Nirvana, Pixies, PJ Harvey…). Résultat : un album franc, urbain, tragique, qui donne envie de ressortir ses Van’s pour aller pogoter. Off the Map, H-Burns, Vietnam. En concert le 29 avril à La Péniche, avenue Cuvier, à Lille (lapeniche-lille.com). sur une vieille recette à la française (gros casting, punchline en série), mais sur des comédiens justes (Chantal Lauby et Roland Giraud entre autres) et une histoire finement construite. On rit, on sourit, on verse une larme. Que demander de plus ? La Cage dorée, de Ruben Alves, avec Rita Blanco, Joaquim de Almeida… Durée : 1 h 30. En salles. par Léonard Billot, Thierry Cheze, Zoé Chilavski cheese ! Choper la rock’n’rollattitude en trois expos Fan club Des demoiselles en hyperventilation à la vue du King aux admirateurs tatoués de notre Johnny national, une expo qui rend hommage à cet être aussi fascinant que fasciné qu’est le fan. Fans Attitudes, images de l’adoration, au 106, quai Jean-de-Béthencourt, à Rouen. Jusqu’au 4 mai (le106.com). Légendes du rock C’est pour le magazine Salut les Copains, dans les années 1960-1970, que Jean-Marie Périer tire le portrait de ceux qui écrivent l’histoire du rock… Rock’n’roll, à la Galerie Polka, 12, rue Saint-Gilles, Paris-3e. Jusqu’au 4 mai (polkagalerie.com). Rock et Pop Art Le lien entre la musique du diable et le mouvement initié par Andy Warhol ? Réponse avec cette expo regroupant les pochettes créées par le maître du pop art lui-même et les œuvres de l’Anglais Russell Young qui détourne les images de ses idoles de jeunesse. Mick jagger, par andy warhol. johnny, par un fan. james brown, par jean-marie périer. Rock, à la Galerie Taglialatella, 13, rue de Picardie, Paris-3e. Jusqu’au 5 mai (djtfa-paris.com). STYLIST.fr 69



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :