Stylist n°2 25 avr 2013
Stylist n°2 25 avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2 de 25 avr 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 35 Mo

  • Dans ce numéro : quand la mode renonce au XXS et part à la conquête de l'espace.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
avantageux AVANTAGEUX pour POUR sécher S CHER les LES cheveux, CHEVEUX, plus PWS compliqué COMPUQU pour POUR LE le décolleté. DÉCOLLETÉ. 52 STYLIST.fr « En séminaire jusqu’au 30. Laissez un message. » Biiiip Il se dit que Berlin, adoubé capitale de la fête, s’embourgeoise. Stylist a déniché huit villes où passer désormais vos nuits blanches. par Déborah Malet
photo : jennifer livingston/trunk archive/photosenso Lifestyle A vant, Berlin c’était le tableau. En janvier, même le les apéros à un euro Berghain et le Watergate, hauts au Weinerei, les lieux du clubbing mondial, squats improvisés menaçaient de fermer leurs au Rio et les fêtes de vingtquatre heures au Panorama bar. Gema (l’équivalent de la Sacem portes. En ligne de mire : la Mais ça, c’était avant. Entre en France) qui a pour projet de embourgeoisement des taxer les boîtes (selon leurs quartiers populaires, hausse des tailles, horaires, prix d’entrée) prix et actions anti-hipsters et les DJs pour pallier aux visant la classe créative locale dérives du téléchargement. La et les fêtards débarqués par fête semble ici toucher à sa fin Easy Jet, la capitale allemande mais que l’on se rassure, il y a n’est plus aussi « sexy et une vie (nocturne) après Berlin. pauvre » qu’elle le prétend. à l’Est, au Sud, partout dans Et les fermetures de lieux le monde, d’autres villes mythiques, comme le Bar 25 et se réveillent pour prendre le squat artistique Tacheles, dignement le relais. viennent régulièrement noircir La preuve par huit. S R ti fille d S 7-'iiiie lArvie Orgie cachée, à Bucarest Point de chute Pour retrouver un peu des nuits underground berlinoises, ça se passe ici. On a l’embarras du choix entre le bar clandestin Cool Cat, le bien nommé Club Fabrica, installé dans une fabrique délabrée, ou le Goblin, labyrinthe sousterrain aménagé en boîte d’after. Point de rupture Paradoxalement, les clubs les plus connus de la capitale roumaine, comme le Kristal Glam Club et The Office – où des gogo-dancers se trémoussent sur de la turbofolk (électro-dance des Balkans, au secours !) dans des nuages de fumée et de paillettes –, sont à éviter purement et simplement. Cheap et surtout très cher. › Cool Cat : Strada Zborului 2. › Club Fabrica : Strada 11 Lunie 50 (fabrica-club.ro). › Goblin : Strada Smardan 30. bucarest roumanie STYLIST.fr 53



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :