Stylist n°19 26 sep 2013
Stylist n°19 26 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de 26 sep 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 40,7 Mo

  • Dans ce numéro : Guillaume Henry, l'homme de Carven, rhabille Stylist.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
expo Rendre hommage à un vivant Pour fêter sa réouverture tant attendue après de longs travaux, le musée Galliera a mis les petits plats dans les grands avec une rétrospective consacrée à l’un des derniers grands couturiers parisiens, Azzedine Alaïa. Alors que Jean Paul Gaultier, l’autre surdoué de la mode des années 1980, avait eu droit en 2011 à un hommage au musée des Beaux-Arts de Montréal et qu’il avait déclaré « Une rétrospective, c’est pour un enterrement ! », Azzedine Alaïa se réjouit Cinéma 60 STYLIST.fr t 0 d 0 l i de la sienne : « Moi je préfère vivant, comme ça au moins j’aurai vu comment c’est fait. Mort, je m’en tape ! » Olivier Saillard, le commissaire de l’exposition a sélectionné 70 pièces emblématiques de ce génie visionnaire, originaire de Tunis, et qui fait ses armes chez Dior en arrivant à Paris dans les années 1950. Sur les conseils de son ami Thierry Mugler, Azzedine Alaïa se lance seul en 1979. Depuis, il traverse les décennies tel un OVNI de la mode en travaillant s t d es idées pour se coucher moins bête Cate Blanchett robes Alaïa par gilles bensimon, elle, france 1990. dans son atelier, à l’ancienne. Indomptables, sculpturales, sexy et complexes, les robes d’Alaïa sont une déclaration d’amour à la femme forte et indépendante qu’il chérit tant (à l’image de ses BFF : Naomi Campbell, Grace Jones, Tina Turner, Farida Khelfa, des filles à ne pas contrarier) et dont il sait mettre les courbes en valeur. Azzedine Alaïa au Palais Galliera, du 28 septembre 2013 au 26 janvier 2014
. Musée de la Mode de la Ville de Paris, 10, avenue Pierre I er de Serbie, Paris-16e. S’embourgeoiser puis se déplumer Oubliées les cartes postales européennes anecdotiques, Woody Allen reparle enfin de ce qu’il connaît le mieux : la grande bourgeoisie, à travers Jasmine (Cate Blanchett), une New-Yorkaise en plein doute existentiel, fuyant son mariage avec un homme d’affaires magouilleur, incarné à la perfection par Alec Baldwin. En débarquant chez sa sœur, caissière sur la côte Ouest, pour se refaire une santé, Jasmine retombe dans le milieu modeste duquel elle avait su s’extraire et dénigre à tout-va cette couche sociale. Mêlant brillamment humour, cruauté et moments d’émotion pure, Woody Allen dresse le portrait d’une Amérique en pleine crise financière et morale. Le tout porté par une Cate Blanchett magistrale qui pourrait bien rafler un Oscar. Blue Jasmine, de Woody Allen. Durée : 1 h 38. En salles. Photos : gilles bensimon, louis vuitton by marc jacobs/craig mcdean/taschen ; astrid di crollalanza ; frankeidel ; elisabeth carecchio ; dr
BEAU LIVRE FESTIVAL LIVRE CAMPAGNE LOUIS VUITTON BY MARC JACOBS. TESTER SON QF (QUOTIENT FASHION) Même les plus obsessionnels des ÉLECTRISER LA RENTRÉE Depuis dix ans, la pilule de la rentrée passe mieux avec Elektricity, JOUER AVEC LES NERFS Paris, 2013. Théo est ludopathe blogueurs seraient bien incapables de citer les cent designers qui ont façonné la mode du XXI e siècle. Mais grâce au grand Terry Jones, ils vont pouvoir bûcher tranquille. En deux volumes, le magiciencréateur d’i-D a su compiler, avec subtilité et exigence, les images et les forces créatrices qui font la mode d’aujourd’hui et de demain. 100 Contemporary Fashion Designers, Terry Jones, éd. Taschen, 720 p., 19,99 €. AGNES OBEL CHERCHER LE NORD Pour ce deuxième album, suite de Philharmonics, qu’elle a entièrement composé, Agnes Obel nous plonge plus loin dans son classicisme envoûtant. Une rythmique sèche qui rappelle le grand Nord dont elle est originaire et qu’elle tente de réchauffer par ses mélodies et sa voix hypnotique. Le précédent opus s’étant écoulé à plus de 450 000 exemplaires en Europe, la chanteuse est la preuve que le grand public n’a pas seulement envie de twerker (ouf !). Aventine d’Agnes Obel (Pias). ELEKTRICITY, LE FESTIVAL ÉLECTRO-POP DE REIMS. le festival électro-pop qui retourne la ville de Reims. Les musiciens de la région sont bien nourris et la scène rémoise est un des épicentres de la créativité musicale nationale. Yuksek, créateur de l’affaire en 2003, fête cette année son nouveau projet, le label Partyfine, avec Juveniles, Get A Room et DJ Falcon. On croisera avec plaisir 2 Many DJ’s, Simian Mobile Disco, Breakbot et Chilly Gonzales. Festival Elektricity, du 20 au 28 septembre à Reims. MUSIQUE LIVRE MUSIQUE CÉLINE MINARD VISER JUSTE Des plaines sauvages du grand Ouest au zinc élimé d’un saloon, de duels de cow-boys en attaques de diligences, dans Faillir être flingué, Céline Minard convoque l’imagerie populaire américaine et s’approprie les codes du western traditionnel. Tour à tour lyrique, brutale ou burlesque, elle nous raconte ici les élans visionnaires et les querelles au Colt d’une poignée de pionniers partis à la conquête de l’Ouest. Sanguin et réussi. Yeehaa ! Faillir être flingué de Céline Minard, Rivages, 336 p., 20 €. (dépendant au jeu). Basket, PS3, weed, vacances à Phuket, il aime à se présenter comme un véritable Jean-Foutre professionnel. Ce court roman est construit comme une comédie romantique inversée. Théo rencontre Diane, tombe amoureux. Problème, elle est avec Max, un mec plus sérieux que lui. Théo les sépare, pour rire. Et ça ne se termine pas très bien. Le héros ressemble au style de l’auteur : ludique et attachant. Parce que tu me plais de Fabien Prade, éd. du Nil. 120 p., 14 €. ARRÊTER LE LITHIUM Anciennement baptisé ♦ PAR LÉONARD BILLOT, THIERRY CHÈZE, ♦ JEAN-ALAIN PAR LISA AGOSTINI, LABAN, LAUREEN THIERRY CHÈZE, PARSLOW, JOACHIM RONCIN FABIEN PRADE LE GROUPE GRIEFJOY Quadricolor, le groupe Griefjoy signe un premier album électro-pop éponyme, en noir et blanc, bon à vous faire pleurer sur le dancefloor ou danser à l’annonce de la mort d’un proche. Dans l’ombre de la joie, le producteur Stéphane Briat (Air, Phoenix…). Dans la lumière des chagrins, saluons les quatre garçons de Nice qui balancent un opus cérébral et aérien rappelant M83 ou Metronomy. Griefjoy de Griefjoy (Arista).up down culture Baromètre PHOTOGRAPHES, CLIPS ET P’TITES PÉPÉS JEAN-BAPTISTE MONDINO JUSTIFY MY LOVE, Madonna Sans ce clip réalisé en 1990 et censuré sur MTV, les pages mode de Carine Roitfeld et le mummy porn n’auraient peut-être jamais existé. NICK KNIGHT PAGAN POETRY, Björk La chanteuse islandaise a choisi en 2004 le photographe britannique pour rendre sexy ce qui ne l’était pas chez elle : sa voix et son visage sans âge. DAVID LACHAPELLE DIRRTY, Christina Aguilera Ou la définition de l’érotisme d’une confrérie Alpha Omega de campus américain : grosses bagnoles, filles prépubères, et rappeurs à grillz. TERRY RICHARDSON WRECKING BALL, Miley Cyrus Terry et Miley, ça aurait pu faire des étincelles de stupre. Finalement, le léchage incongru de marteau et la nudité androgyne de l’ex-enfant Disney seraient parfaits pour promouvoir l’égalité des sexes dans le secteur du BTP. baromêtre STYLIST.FR 61



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :