Stylist n°19 26 sep 2013
Stylist n°19 26 sep 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°19 de 26 sep 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 40,7 Mo

  • Dans ce numéro : Guillaume Henry, l'homme de Carven, rhabille Stylist.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
LA QUESTION D’ACTU À QUOI SERT LE MODEM ? Ce week-end, le parti de François Bayrou tiendra son université de rentrée dans l’indifférence générale. Directeur du Centre de recherche et d’étude du centrisme (CREC), Alexandre Vatimbella explique comment ce parti s’est démonétisé. « Politiquement, le MoDem est en état de mort clinique. Le responsable de ce fiasco est son propre chef. En 1998, quand François Bayrou a pris la tête du mouvement centriste (l’UDF, à l’époque), le parti comptait une centaine de députés. À cette époque, le centre infléchissait la politique des gouvernements, de gauche et de droite, dans le sens de l’équilibre et de la modération. Fort de ses 18% à l’élection présidentielle de 2007, Bayrou a fondu l’UDF dans le MoDem, dans le seul but de le faire devenir chef d’État. Il ne s’est jamais intéressé aux scrutins intermédiaires. Par exemple, il a toujours refusé de faire des alliances localement au nom de l’indépendance de son mouvement. Mais c’était confondre indépendance et isolement ! Et mettre en danger les mandats des élus de son groupe. Du coup, les cadres qui, eux, cherchent avant tout à conserver leurs postes de député ou de maire ont quitté le navire. Et rejoint les rangs de l’UMP ou de l’UDI, le courant centriste bénéficiant du soutien de la droite. Résultat : très vite, le MoDem n’a plus été qu’une coquille vide. Ajoutez à cela l’échec de François Bayrou à la présidentielle de 2012 et nous sommes face à un parti qui ne sert plus à rien. » 14 STYLIST.FR CARLA BRUNI « JE TRAVAILLE TOUS LES JOURS ENTRE 22 HEURES ET 2 HEURES. » 5 6 Brèves Le Grand Ba z a r [FOOD] ENCORE. MERCI. BEAUCOUP ? Grazie, Merci, Beaucoup, Manger, Grillé : les nouveaux venus de la restauration choisissent des noms d’une sobriété exemplaire. Franck Aboudarham, fondateur de Encore, un néo-bistro ouvert en août, explique : « J’avais envie de simplicité. Moi quand c’est bon, j’en veux encore : je voulais un nom qui évoque ce plaisir. » Une simplicité lancée par Starck avec Bon il y a quelques années, et qui va désormais avec l’esprit de crise, selon Vincent Grégoire, tendanceur de NellyRodi. « Ces mots naïfs font tilt dans l’inconscient du client et correspondent à l’esprit néo-bistro : produits locaux, carte écrite sur ardoise. À une époque, il fallait un bac + 12 pour lire un menu, c’est l’inverse aujourd’hui. » Jusqu’à ce que les clients y voient davantage de monotonie que de simplicité et aspirent à un retour de fantaisie. « C’est déjà le cas dans les pays anglo-saxons, selon Grégoire. D’ici deux ans, cela devrait arriver en France. » Encore, 43, rue Richer, Paris-9e. [HIGH-TECH] JUSTE UN DOIGT ? Nouvelle étape franchie vers un monde hyper-technophile pas loin de Minority Report : l’identification des empreintes digitales (Touch ID) qui va largement se populariser grâce FINGER TRICK (ou à cause) d’Apple et de son iPhone 5S. Microsoft avait même déjà instauré un « picture password » (soit un Pictionary en clef d’entrée) sur Windows 8, et Google travaille dans ce sens. Comprenez vers l’abandon progressif de la sécurisation par mot de passe. Quant à Bill Gates, il avait déjà prédit la fin du code d’accès en 2004… Certes, on ne risque plus de se faire pirater son compte Linkedin, Facebook, etc. mais on n’aura plus le plaisir de taper de nos petits doigts « password » ou « 123456 » (ce sont les plus utilisés à travers le monde). Et puis, qui nous dit qu’en fin de soirée, les mains moites et l’œil vitreux, on sera apte à faire fonctionner cette reconnaissance digitale ? DANS LA BOUCHE DE… BERNARD DE LA VILLARDIÈRE MIKA « QUAND ON VOUS MET UNE ÉTIQUETTE, IL FAUT L’ACCEPTER ET FERMER SA GUEULE. » ◆ PAR CHARLOTTE PUDLOWSKI, ANTOINE LECLERC-MOUGNE, DÉBORAH MALET, ANNA TOPALOFF 7 [PEOPLE] IGGY POP, L’E M P L O Y É DU MOIS L’iguane du rock prête sa voix rauque à la chenille dans la série féerique inspirée d’Alice au pays des merveilles, Once Upon a Time in Wonderland (le 10 octobre sur ABC). Petit récapitulatif de ses multiples hobbies. LE FASHIONISTO Iggy qui nous avait habitué à exhiber ses tablettes de chocolat invisibles à l’œil nu sur scène s’est fait rhabiller par les marques Converse et Eleven Paris. On l’a également vu jouer les égéries pour les Galeries Lafayette. À 66 ans, Iggy a peut-être raccroché les guitares mais pas sa carrière de mannequin. Papy fait de la résistance ? IGGY LES BONS TUYAUX Pas né de la dernière pluie, Monsieur Pop a rajouté du beurre dans ses épinards en apparaissant dans une pub pour la compagnie d’assurances Swiftcover, pour SFR mais aussi pour Le Bon Coin. ACTEUR DANS L’ÂME Après notamment quelques apparitions au ciné (dans Coffee & Cigarettes de Jim Jarmusch ou en tant que gueststar dans Les Gamins avec Alain Chabat) on attend avec impatience qu’Iggy tienne son plus grand rôle. Dans nos rêves les plus fous, ce serait un mix improbable entre Mrs. Doubtfire (Iggy a déjà porté des robes pour un shooting Lady Dior) et Marianne Faithfull en serial branleuse (au premier sens du terme) dans Irina Palm, l’histoire d’une mamie qui s’adonne à des pratiques sexuelles manuelles pour arrondir ses fins de mois. Un rôle à Oscar ? IGUANE OU LIMACE ? « J’ADMIRE LA PUISSANCE VOCALE DE GAROU ET DE FLORENT PAGNY. » PHOTOS : GETTY IMAGES ; MARTIN DIEBEL/GETTY ; DR.
PHOTOS : DR MACÉDOINE ÇA RAME GRAVE À PERDRE LA RAISON (PURE). Pour entrer au Guinness Book des records, certains sont prêts à tout et surtout n’importe quoi. Un ressortissant bulgare de 59 ans a ainsi eu la brillante idée de s’enfermer dans un sac et de « nager » plus de deux kilomètres dans le lac d’Ohrid (soit deux heures et cinquante-cinq minutes). Malheureusement, son rêve est tombé à l’eau puisque son « exploit » n’a pas été mentionné dans la dernière édition du Guinness. L’essentiel, c’est d’avoir participé. ROYAUME-UNI LE PLASTIQUE, C’EST FRIC La banque d’Angleterre pourrait introduire des coupures en polymère en 2016. Pourquoi ce tournant vers le plastoc pas toc ? Parce que c’est plus propre (ça évite la propagation de maladies type grippe), plus résistant (ces billets en plastique auraient une durée de vie six fois plus longue) et surtout plus difficile à falsifier. À noter que le fric plastique existe déjà au Canada, en Australie ou encore au Mexique. News D’ailleurs Un tour du monde très barré RUSSIE KANT, LE DÉBAT DUR En Russie, on ne rigole pas avec la vodka, ni même avec Poutine et encore moins avec la philosophie. C’est dans une épicerie de Rostov-sur-le-Don (si, si, cette ville existe) que deux hommes en sont venus – on ne sait ni pourquoi ni comment – à débattre sur la critique kantienne de la raison pure. Une discussion qui a tourné au règlement de comptes puisque l’un d’eux a sorti une arme et tiré sur son contradicteur. Heureusement, les balles étaient en caoutchouc. Note pour plus tard : éviter d’aborder le sujet des Femen et autres pensées féministes de Simone de Beauvoir avec une connaissance russe. CHINE HÔPITAL CHERCHE VIERGES L’hôpital de cancérologie de l’université de Pékin a déclenché un tollé en lançant un appel aux dons de sang à l’attention des femmes vierges, dans le cadre de recherches axées sur le papillomavirus. Ce virus transmis lors de rapports sexuels est aussi responsable du cancer du col de l’utérus et, dans une moindre mesure, de celui de la gorge. Sur les réseaux sociaux, certains se sont offusqués de cette requête pourtant conforme, selon l’hôpital, « aux pratiques internationales » dans le cadre de telles recherches. CECI EST UN GOBELET D’ARGENT. ARGENTINE HAWAÏ EN TOUTES LETTRES MYTHE DE L’ATLANTIDE Epecuén, une ville au sud-ouest de Buenos Aires qui avait été rayée de la carte il y a vingt-huit ans, émerge petit à petit des eaux qui l’avaient engloutie. En 1985, le lac voisin avait débordé à la suite de pluies torrentielles, provoquant l’explosion du mur de soutènement. Son unique habitant, Pablo Novak, 81 ans, joue les guides touristiques de cette ville fantôme qui accueillait dans les années 1970-1980 près de 20 000 touristes par saison. ◆ PAR ANTOINE LECLERC-MOUGNE ET DÉBORAH MALET Pire que le « Supercalifragilisticexpialidocious » de Mary Poppins : le nom de famille de cette Hawaïenne qui ne voulait plus voir le patronyme de son défunt mari amputé de quelques lettres sur les documents officiels. Madame Janice Keihanaikukauakahihuliheekahaunaele a réussi à convaincre les autorités hawaïennes de changer le format des cartes d’identité et des permis de conduire. Le compte est (enfin) bon. SANG POUR SANG DÉVIANT. BELLE-ÎLE-EN-MER. ÉTATS-UNIS AVOIR LA CARTE. LA SCIENCE POUR LES NULS La 23 e édition des Ig Nobel a récompensé la semaine dernière, lors d’une cérémonie à l’université d’Harvard, les Pieds nickelés de la science, c’est-à-dire ces scientifiques qui mènent des recherches plutôt singulières. La France a ainsi reçu le prix de psychologie pour son étude prouvant que plus on a un coup dans le nez, plus on se trouve beau. Quant au prix ultime, celui de l’Ig Nobel de la paix, il a été remis au président bélarus Alexandre Lukachenko qui a décrété qu’il était interdit d’applaudir en public depuis 2011, année durant laquelle une amende avait même été infligée à un manchot… qui applaudissait en public. Le monde est fou ? Oh oui. TOUS MARTEAUX. STYLIST.FR 15



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :