Stylist n°115 3 déc 2015
Stylist n°115 3 déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°115 de 3 déc 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 21,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Père Noël se confie... bon courage à celui qui va reprendre les rennes !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 88 - 89  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
88 89
expo cinéma EMBRASSER MAMAN Mia Madre fait graviter deux films autour d’un seul personnage, une cinéaste prénommée Margherita. Le premier la suit sur le tournage de son dernier film, où rien ne va, entre une star américaine qui ne sait pas son texte (génial John Turturro) et plus généralement une sorte de perte de repères, un effritement des idéaux artistiques sous l’usure du travail. Le second retrace la fin de vie de sa mère, professeure de latin jadis brillante, se laissant aujourd’hui peu à peu emporter par la sénilité, sous l’œil triste et bienveillant de ses deux enfants. Passant de l’un à l’autre, le film invente un cinglant mélodrame tiraillé entre le public et le privé, l’intime et le collectif, mis en scène avec la rigueur, l’humour et le sens politique aigu de Nanni Moretti, qui signe une de ses œuvres les plus déchirantes. T.R. Mia Madre de Nanni Moretti. Durée  : 1 h 51. 8 8.LS3L7A.LS3 t 0 empiler les clichés Yeondoo jung.b camera the birds left d 0 0400 l i s t d es idées pour se coucher moins bête jean-luc verna paramour natacha lesueur sans titre esther ferrer métamorphose (ou l’évolution). Il y a dix ans, en plein pendant les émeutes des banlieues françaises, naissait le MAC/VAL. Un îlot de verdure coincé entre les tours de Vitry, fruit de la réflexion d’un élu communiste. Huit cent mille spectateurs plus tard, l’expérimentation coco file le vertige. Pour son anniversaire, le musée prend encore plus de hauteur et passe son catalogue XXL (2500 œuvres, 300 artistes) à L’Effet Vertigo, façon Hitchcock. Résultat  : une puissance visuelle sans pareille, dès l’entrée avec L’Écriture nocturne de Renaud Auguste-Dormeuil, soit une salle recouverte de noms de batailles historiques en braille et pleine de néons aveuglants. La force de frappe se répercute dans des œuvres fortes, comme l’installation White Building, où Jean-Luc Vilmouth documente le squat de familles cambodgiennes dans un bâtiment inachevé, combinant Lévi-Strauss x Le Corbu. Intelligente, quoiqu’un peu bordélique, cette expo Vertigo a le bon goût de mettre en avant les artistes gaulois et d’exciter la rétine des Franciliens. M.C. L’Effet Vertigo au MAC/VAL, place de la Libération, Vitry-sur-Seine, jusqu’au 31 décembre. Mia madre Photos  : Julia hetta ; le pacte ; lorenzo mattotti ; rex features ; dr
EXPO RÉUSSIR SON COUP DE CRAYON Lorenzo Mattotti est partout, affichant ses grandes silhouettes arrondies et colorées sur les unes du New Yorker et de Télérama, sur les affiches de concert de Lou Reed et Jean-Jacques Goldman, et même aux côtés des cinéastes Wong-Kar-wai et Steven Soderbergh. Dessinateur accompli et bardé de prix, le bédéaste italien s’expose pour la première fois en France (et en Bretagne) dans une rétrospective immense. M.C. Mattotti Infini, Fonds Hélène et Édouard Leclerc, rue des Capucins, Landerneau, jusqu’au 6 mars. LISEZ INSPIRÉ Une satire fine et féroce. Une satirp Delphine Peras, L’Express www.10-18.fr HANSEL ET GRETEL, 2009 ff Une leçon d’humour ravageur. Samuel Loutaty, Biba LIVRE BD JOUER AU DUR Auteur culte, homme à femmes et alcoolique pas franchement anonyme, Dashiell Hammett a inventé le roman noir en six ans et cinq romans. Puis plus rien. Panne d’inspiration ? Malédiction ? À partir du « mystère Hammett », Owen Fitzstephen joue avec l’histoire littéraire et les codes du genre hard boiled et signe un thriller musclé à l’ambiance savamment fifties. Jolie surprise.L.B. Le Dossier Hammett de Owen Fitzstephen, Rivages-Noir, 261 p., 9 € . chic, il pleut dehors ! DEHORS ! (efidéai. MURAKA CincoloreTsukuriJTazaki et ses âmi e\wr Un récit poignant. Un récit ff Stéphanie de Saint Marc, Le Monde des Livres SÉRIE ENTRER DANS LA FRONDE Mad Men vous manque ? Good Girls Revolt prend la relève de Don Draper à une époque où tout est à conquérir. Le pitch  : au sein de la rédaction de Newsweek début seventies, des journalistes talentueuses tentent de s’imposer face à leur chefferie misogyne. Tirée d’une histoire vraie (quarantesix femmes ont attaqué Newsweek en 1970 pour discrimination), Good Girls Revolt reprend même des personnages réels (comme Nora Ephron, devenue la réal de Quand Harry rencontre Sally). Épatant. M.C. Good Girls Revolt, sur Amazon Prime. Un roman subtil, attachant. Alexis Liebaert, Marianne GOOD GIRLS REVOLT TIMUR DERMES IL EST DE RETENIR Un véritable tour de force. Jérôme Dupuis, L’Express culture AVOIR LA CUISSE LÉGÈRE Dargaud publie l’intégralité de La Mondaine, l’histoire d’un jeune inspecteur à « la Mondaine », Aimé Louzeau, qui dans le Paris de l’Occupation, va voir sa droiture et la devise de ses supérieurs « pas de vice, pas de police » disparaître sous les draps des lupanars qu’il fréquente hors service. Entre faits historiques et polar, on retient quelques punchlines digne de Seth Gueko (« On passe la journée à fouiller les fonds de culottes rances… »). D.M. La Mondaine - L’intégrale de Jordi Lafebre et Zidrou, éd. Dargaud, 136 p., 19,99 € , dargaud.com LE DOSSIER HAMMETT LA MONDAINE Un livre fort, poétique, déjanté. Brigitte Kernel, Cosmopolitan



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 1Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 2-3Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 4-5Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 6-7Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 8-9Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 10-11Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 12-13Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 14-15Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 16-17Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 18-19Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 20-21Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 22-23Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 24-25Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 26-27Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 28-29Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 30-31Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 32-33Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 34-35Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 36-37Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 38-39Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 40-41Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 42-43Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 44-45Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 46-47Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 48-49Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 50-51Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 52-53Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 54-55Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 56-57Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 58-59Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 60-61Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 62-63Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 64-65Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 66-67Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 68-69Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 70-71Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 72-73Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 74-75Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 76-77Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 78-79Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 80-81Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 82-83Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 84-85Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 86-87Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 88-89Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 90-91Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 92-93Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 94-95Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 96