Stylist n°115 3 déc 2015
Stylist n°115 3 déc 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°115 de 3 déc 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 21,4 Mo

  • Dans ce numéro : le Père Noël se confie... bon courage à celui qui va reprendre les rennes !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
3 0 eST YL7cST Billet Mauvaise Habitude Négliger l’amitié NÉGLIGER L'AMITIÉ u es assise face à lui, c’est un vieil ami. Dix ans au moins te séparent de votre dernière rencontre, douze peut-être, T et il te semble étrange d’avoir déjà l’âge de ce genre de constat, d’avoir eu à ce stade quelques vies antérieures et pu perdre de vue depuis si longtemps des êtres autrefois adorés. Tu ne peux t’empêcher de jouer au jeu des différences, d’ausculter les détails, une ride sur le front, les lunettes derrière lesquelles il cache ses yeux rieurs. Tu crains, sans le manifester, la discussion qui va s’amorcer, le contexte particulier des retrouvailles et la peur de ne plus trouver ce qu’au fond tu es venue chercher. Un morceau d’hier. Aucun d’entre vous n’impose à l’autre la rétrospective de son passé en trois actes, ceux qui restreignent le réel aux faits d’état civil, célibataire temporaire, marié, divorcé, avec ou sans enfants, en CDI ou en recherche d’emploi. Non, très vite, l’ami bouscule les codes astreignants de ce moment particulier, il te parle d’abord des raisons sous-tendues, irrationnelles peut-être mais fondamentales, qui font que soudain deux amis qui se sont éloignés, vivant pourtant à trois rues de distance, doivent se retrouver soudain. Puis il glisse vers ce qui l’anime vraiment, sur la multitude des signes qui influencent le réel, il te parle de physique quantique, il te parle de chamanisme. Et soudain, il annule le temps écoulé, il brise la clepsydre et le miracle survient. Tu as 20 ans. Tu déambules dans par Audrey Diwan « l’heure se prête aux nids affectifs, à la douceur humaine… » N°97 une rue de Levallois où tu fais tes études. Et, en dépit de ce morne contexte, tu écoutes ton grand ami qui parle avec les mains, les poings serrés comme si chaque discussion était un combat vital, et tente d’enfoncer les portes un peu étroites de ton existence, partageant avec toi tout ce qu’il a compris de Deleuze, de Bourdieu. Comme par un fait exprès, dans le bar où vous vous trouvez ce soir, on passe des morceaux de Peter von Poehl, une compil de Nova, l’un des premiers numéros, la trois, crois-tu te souvenir. La bande-son souligne joliment ce flash-back. Tu sais parfaitement qu’il n’y a pas de hasard, au moins en ce qui concerne la nécessité de vous voir aujourd’hui. Tu penses à cette valeur refuge que constitue l’amitié, la vraie, celle qui, datée d’avant la vie professionnelle, ne dépendit jamais d’autre chose que d’une envie commune de savoir. Tu jettes un œil à la ronde. Tu as le sentiment que vous n’êtes pas les seuls à ressentir ce besoin de rassemblement et de vérité. Tu n’es sûrement pas seule non plus à rechercher la compagnie de ses héros de l’adolescence, ceux qui traçaient pour les autres un chemin initial. Tu dois admettre que l’heure se prête aux nids affectifs, à la douceur humaine et à l’intelligence aussi, autre valeur en hausse qu’on avait un peu négligée à ne plus savoir prendre le temps, à brûler des feux rouges, sans regarder ni devant, ni derrière. Tu es joyeuse, tu lèves ton verre et tu trinques, sans angoisse, vraiment, du moins en cet instant, aux dix prochaines années. Photo  : Jean Baptiste Guy. Mise en beauté  : Mademoiselle Mu
NIXON 6 MALIA JAMES & THE KENSINGTON LEATHER see the film on nixon.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 1Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 2-3Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 4-5Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 6-7Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 8-9Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 10-11Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 12-13Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 14-15Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 16-17Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 18-19Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 20-21Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 22-23Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 24-25Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 26-27Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 28-29Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 30-31Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 32-33Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 34-35Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 36-37Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 38-39Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 40-41Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 42-43Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 44-45Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 46-47Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 48-49Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 50-51Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 52-53Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 54-55Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 56-57Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 58-59Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 60-61Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 62-63Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 64-65Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 66-67Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 68-69Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 70-71Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 72-73Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 74-75Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 76-77Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 78-79Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 80-81Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 82-83Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 84-85Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 86-87Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 88-89Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 90-91Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 92-93Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 94-95Stylist numéro 115 3 déc 2015 Page 96