Stylist n°114 26 nov 2015
Stylist n°114 26 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de 26 nov 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : ce n'est pas parce qu'il est faux qu'il n'a pas de valeur...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 72 - 73  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
72 73
musique L sA eSTYLICST 1 t r'd es idées pour se coucher moins bête PRENDRE SA DOUBLE DOSE D’AMOUR expo 7 2 t ugo rondinone 0 d 0 l i s t Dans la droite lignée d’une MC Lyte, Queen Latifah ou de Missy Elliott, Lizzo débarque rageusement avec un deuxième album qui la place un peu plus au centre de la production actuelle RnB/hip-hop. Après des mixtapes et un premier album qui ont eu du mal à s’exporter au-delà de Minneapolis, sa ville d’adoption, Lizzo envoie du lourd. À ses côtés, des noms à la hauteur de son envie de dévorer les scènes internationales  : Justin Vernon de Bon Iver et Laserbreak du groupe Doomtree. Une production alternant rythmiques architecturées et mélodies RnB miel triple couche ; bousculez pas, y en aura pour tout le monde. Alors oui, on aime Lizzo parce qu’elle dépoussière le genre avec une envie communicative et qu’elle trace un nouveau sillon sans oublier ses pairs, mais aussi parce qu’elle aime tellement l’esprit de Paris (comprendre boire du vin à même le goulot et danser sur des voitures) qu’elle en a fait une chanson. Bref, elle a tout compris. J.R. Big Grrrl de Lizzo (Small World). AIMER COMME DANS UN FILM FRANÇAIS Il y avait les bars à chats, il y a désormais les refuges pour âmes esseulées  : les trois expos du Palais de Tokyo version A-H 2015/16 débordent d’amour. Un peu comme ce personnage de Desplechin qui demande si « quelqu’un t’a déjà aimé plus que sa vie », le Suisse Ugo Rondinone frise l’envolée de colombes dans l’expo qu’il consacre à son amoureux, le poète John Giorno, légende vivante de la beat generation et adepte des formules qui claquent (« je préfère pleurer dans une limousine que rire dans un bus »). La Française Mélanie Matranga exhibe un lit encore tout défait des amours de la veille, quand le performeur islandais Ragnar Kjartansson, star en puissance, fait jouer une scène de première rencontre à un couple d’acteurs dans un décor de maison de poupées que ne renieraient pas les animateurs de Disney. Est-ce que quelqu’un t’a déjà aimé plus que sa vie ? Le Palais de Tokyo, en tout cas, en a très envie. M.C. Ugo Rondinone  : I <3 John Giorno ; Ragnar Kjartansson, Seul celui qui connaît le désir ; Mélanie Matranga, [fanfu]. Palais de Tokyo, 3, avenue du président Wilson, Paris-16e, jusqu’au 10 janvier. lizzo photoS  : DR
PHOTOS  : DJAMEL BOUCHY ; J.J. CAGNART ; REX ; SHOWTIMES ; DR BEAU LIVRE PHOTO DE J-J. CAGNART PRENDRE L’AVION Petit garçon né au Bourget, Jean- Jacques Cagnart regarde le bal des avions qui décollent et atterrissent sur la piste de l’aéroport. Le photographe en a gardé une passion dévorante pour les avions et les Bouts du monde. Détroit de Magellan, Lago Grey, Atacama, Perito Moreno… moins tu sais où c’est, plus ça sonne comme ce qu’on appelle le trou du cul du monde, plus il veut y aller. Mieux  : il veut s’y implanter, s’y fondre pour se frotter à la démesure et à l’âme du lieu. Puis saisir son souffle furtif et vital et nous en faire cadeau. Z.C. Bouts du monde de Jean-Jacques Cagnart, éd. Gourcuff Gradenigo, 272 p., 35 € . MUSIQUE AVOIR QUELQUE CHOSE DE TENNESSEE Enfant bercé par les Jets ou Big Soul, le duo parisien No Money Kids sort son premier album. Il n’est donc pas nécessaire de biberonner du whisky via le sein maternel au Tennessee pour fabriquer un blues électrique qui donne envie de faire du stage-diving en pleine rue. Bon, on vous laisse, parce que comme disaient les autres  : « Branchez la guitare, entonnez le tambour, moi j’accorde ma basse, 1,2,3,4… » J.R. I Don’t Trust You de No Money Kids. (Roy Music). NO MONEY KIDS DVD SE SOUVENIR DES BELLES CHOSES Noah a la belle vie  : une femme riche qu’il aime et qui l’aime, quatre enfants, une brownstone à Brooklyn, et même un roman sur le feu. Mais en vacances aux Hamptons (il a vraiment une belle vie), il rencontre Alison, une serveuse hyper-moulée dans ses robes. Une balade nocturne plus tard, l’adultère commence. Cliché ? Non  : l’épisode bascule en adoptant le point de vue d’Alison. Exit la tentatrice, dans son souvenir c’est une femme endeuillée par la mort de son fils qui rencontre un charmeur sûr de lui. Écrite par Hagai Levi et Sarah Treem (In Treatment), The Affair s’aventure à la fois sur le terrain du drame domestique, du polar (les deux racontent en fait leurs souvenirs à un policier), et même du soft-porn. Intense, compliquée, cette série menée par un casting fantastique (Dominic West, Ruth Wilson) se dévore d’un coup. M.C. The Affair, saison 1 en DVD. 26,99 € . DOMINIC WEST ET RUTH WILSON CINÉMA ♦ PAR LISA AGOSTINI, THIERRY CHÈZE, JOACHIM RONCIN —.7.41111 LÉGENDES LÉGENDES JEAN-LUC GODART REFAIRE L’HISTOIRE Il faut saisir l’occasion qu’offre le Forum des images de voir les Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard, ce dimanche. Travail de plasticien et de philosophe plutôt que d’historien, qui, par un montage très riche et élaboré, fait du cinéma le cœur d’une réflexion bien plus vaste sur l’image, le XX e siècle, l’art, le tout mené avec cette vivacité de pensée et ce sens de l’humour propres au cinéaste. T.R. Histoire(s) du cinéma de Jean-Luc Godard, au Forum des images, le 29 novembre à 14 h 30. EXPO BALANCE FROM WITHIN DE JACOB TONSKI ENVOYER VALSER SON CANAPÉ Avis à toutes les amatrices de Scrabble, on a trouvé le mot compte triple de la saison  : prosopopées. Ou une figure de style qui consiste à faire parler les inanimés. En vrai, ça donne un affichage d’aéroport, un évier, un canapé, une cocotte… soit une panoplie d’objets foutraques auxquels le CentQuatre insuffle un élan vital. Ce n’est plus une expo, c’est un asile pour meubles schizophréniques. À la fois poétiques et angoissantes, ces Prosopopées flirtent avec la magie. M.C. Prosopopées, au CentQuatre, 5, rue Mercurial, Paris-19e, jusqu’au 31 janvier. culture sorties de groupe L’équipe du documentaire Amy est en préparation d’un film sur Oasis. Pour patienter, deux docus et un livre sur la vie de groupe. Par Zoé Chilavski DAFT PUNK Tourné à Los Angeles, UNCHAINED New York, Tokyo et Paris, le temps de rencontrer tous ceux qui ont croisé et nourri le duo masqué (Giorgio Moroder, Michel Gondry, Peter Lindbergh, Pharrell Williams…), un documentaire tente pour la première fois de saisir le mystère d’une paire qui, depuis vingt ans, parvient à rester libre et en phase avec ses aspirations de jeunesse. En vrai. Daft Punk, Unchained d’Hervé Martin Delpierre (BBC worldwide/Universal). NIRVANA Il a fallu huit ans à Brett Morgen pour monter cette folle plongée intime dans l’âme de l’idole des 90’s, Kurt Cobain. Rien de bien étonnant lorsqu’on découvre le travail d’archives, d’interviews de la famille et des très proches (avec des instants de grâce ; notamment avec son père et Courtney Love) et surtout le travail d’animation des dessins de Kurt. Puissant. Cobain-Montage of Heck de Brett Morgen (Universal). NEW ORDER Kevin Cummins a eu la chance (ou pas) d’être le photographe officieux du groupe culte des années 80. De leurs débuts à Manchester jusqu’à leurs grandes tournées en Europe et aux US, puis à leur séparation en 1993, une centaine de photographies à la lumière théâtrale et crépusculaire célèbre une époque et un son à la fois mécaniques et immensément joyeux. New Order de Kevin Cummins (Rizzoli). cS T YL7c.ST 73



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 1Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 2-3Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 4-5Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 6-7Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 8-9Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 10-11Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 12-13Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 14-15Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 16-17Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 18-19Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 20-21Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 22-23Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 24-25Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 26-27Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 28-29Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 30-31Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 32-33Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 34-35Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 36-37Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 38-39Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 40-41Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 42-43Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 44-45Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 46-47Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 48-49Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 50-51Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 52-53Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 54-55Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 56-57Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 58-59Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 60-61Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 62-63Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 64-65Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 66-67Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 68-69Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 70-71Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 72-73Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 74-75Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 76-77Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 78-79Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 80