Stylist n°114 26 nov 2015
Stylist n°114 26 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de 26 nov 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : ce n'est pas parce qu'il est faux qu'il n'a pas de valeur...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 60 - 61  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
60 61
Xoxoxoxo Malgré la guerre, elles avaient toujours le sens du style, de la beauté et de l’humour. Elles savaient aussi garder un certain calme. B Inela Nogic  : J’étais morte de trac. Avant la compétition, j’ai même bu un peu d’alcool que m’avait apporté une amie. Et j’enchaînais les cigarettes. J’étais la numéro 6. Quand mon tour est arrivé, j’avais l’impression d’avoir la tête qui tournait. Mais miraculeusement, j’ai réussi à marcher sur le podium. B Marija Hudolin  : Ça peut sembler bizarre mais j’étais bien plus nerveuse à l’idée de monter sur cette scène que lorsque je marchais dans les rues de Sarajevo, où j’aurais pourtant pu à tout moment me prendre une balle en pleine tête. « Dehors, tout pétait » B Ana Kovacevic  : Elles ont d’abord fait un premier tour sur scène. C’était un moment très fort. J’ai trouvé que chacune d’entre elles dégageait une forme de bonheur et de paix intérieure qui tranchait avec Sarajevo. Dehors, tout pétait. On pouvait quasiment entendre les bombes exploser tout en les regardant marcher sur la scène. B Hanka Paldum  : C’était comme si la guerre s’était arrêtée à l’entrée du bâtiment. B Inela Nogic  : Dans les vestiaires, la styliste Gordana Magas a ensuite appelé les six filles sélectionnées pour le second tour. J’étais tellement excitée que je n’ai même pas entendu mon nom. Ça m’a rendue très triste et 6 0 eST YL7cST j’ai commencé à ranger mes affaires. Pensant que j’abandonnais, les autres filles sont tout de suite venues me voir pour me remotiver et j’ai finalement compris que j’étais prise pour le second tour. B Hanka Paldum  : Inela Nogic et Marija Hudolin font partie de celles qui nous ont vraiment conquis. Elles avaient toutes les deux beaucoup de charme. Inela avait surtout une sorte d’assurance dans sa beauté. Je pense que c’est ce qui a séduit les juges. B Inela Nogic  : Après le second tour, le jury a commencé à annoncer les gagnantes. Marija a fini deuxième, puis j’ai entendu mon nom. J’ai eu l’impression de sentir le sol se dérober sous mes pieds. Il y a eu beaucoup de bruit. J’ai regardé le public. Je me disais « Souris Inela ! Jette les fleurs ! Salue ! » B Bill Carter  : C’était totalement surréaliste de voir ces femmes habillées ainsi. On se serait cru dans une représentation dada. Mais il y avait un symbolisme très fort, on avait l’impression d’observer Sarajevo en train de rappeler son existence au monde entier. Surtout quand les filles ont déplié la bannière. Ici Sarajevo B Hanka Paldum  : Sachant que l’événement attirerait des journalistes des médias étrangers, l’activiste Janez Tadic a eu l’idée de fabriquer cette bannière « Don’t let them killus ». C’était une manière d’envoyer un message au monde entier, pour faire bouger les gens et éviter un génocide. « à ce moment-là, je ne savais même plus comment je m’appelais » inela Nogic B Ana Kovacevic  : C’était incroyable. J’ai failli pleurer en voyant cette bannière. B Marija Hudolin  : J’ai appris plus tard que cette image avait fait le tour du monde. Ce jour-là, nous sommes devenues un symbole de la résistance dans Sarajevo assiégé. Le groupe U2 en a même fait une chanson nommée Miss Sarajevo. B Hanka Paldum  : Ce n’est que plus tard que le monde a réalisé l’importance de cet événement. Sur le coup, je me rappelle avoir eu un très mauvais retour des médias, qui ne comprenaient pas pourquoi nous organisions un concours de beauté alors que des innocents mourraient au coin de la rue. B Marija Hudolin  : Après le concours, Miss Sarajevo s’est retrouvée en Une de toute la presse. Mais juste derrière, les pages suivantes continuaient de faire le décompte quotidien des morts et des blessés. C’était toujours notre vie de tous les jours, notre routine. Nous n’avions toujours ni eau ni électricité. C’est un sentiment terrible de s’endormir le soir sans savoir comment trouver à manger pour tes enfants... Je me souviendrai toujours des pleurs de ma mère. B Bill Carter  : Le concours de Miss Sarajevo a été très vite oublié par tout le monde et la vie a repris son cours comme dans n’importe quelle ville en guerre. Ce n’est que rétrospectivement que l’on a pu réaliser l’importance de cet événement. Sur le coup, ce n’était qu’un jour de survie de plus dans Sarajevo. Ce n’était qu’un bouquet de fleurs déposé au milieu de la guerre. photos  : corbis
UNEXPECTED* DAYS - 20%, - 30%, - 50% **… SUITE À LEUR CHUTE, LES PRIX SONT CASSÉS ! DU VENDREDI 27 AU DIMANCHE 29 NOVEMBRE BÉNÉFICIEZ D’OFFRES EXCLUSIVES DANS UNE CENTAINE DE BOUTIQUES** ET DÉCOUVREZ LA SÉLÉCTION SHOPPING, PAR WILLIAM CARNIMOLLA. LES 4 TEMPS/SO OUEST/PARLY 2/VÉLIZY 2 *JOURNÉES INATTENDUES. **OFFRES SOUMISES À CONDITIONS VALABLES SUR UNE SÉLECTION DE BOUTIQUES PARTICIPANT À L’OPÉRATION UNEXPECTED DAYS*. VOIR MODALITÉS À LA RÉCEPTION DE CHAQUE CENTRE. ESPACE EXPANSION SAS – RCS 323 998 690 Paris - Capital 464 910 euros – 7, place du chancelier Adenauer 75016 PARIS.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 1Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 2-3Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 4-5Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 6-7Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 8-9Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 10-11Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 12-13Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 14-15Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 16-17Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 18-19Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 20-21Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 22-23Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 24-25Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 26-27Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 28-29Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 30-31Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 32-33Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 34-35Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 36-37Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 38-39Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 40-41Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 42-43Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 44-45Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 46-47Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 48-49Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 50-51Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 52-53Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 54-55Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 56-57Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 58-59Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 60-61Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 62-63Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 64-65Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 66-67Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 68-69Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 70-71Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 72-73Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 74-75Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 76-77Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 78-79Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 80