Stylist n°114 26 nov 2015
Stylist n°114 26 nov 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°114 de 26 nov 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 14,7 Mo

  • Dans ce numéro : ce n'est pas parce qu'il est faux qu'il n'a pas de valeur...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
2 2 eSTYL7cST Comment elle en est arrivée là ? Arbia A S A SmitiS m T La LA fondatrice FOIMDATMCE du IDS site SITE Carnet CARNES de DIE Mode, MODE, marketplace MARKESPLACE de DE créateurs, CRÉATEURS, investit PNVEST1TJU)SQU'A jusqu’À Noël NOËL des DES pop-up POP-S)P stores STORES à À Paris PARM ET et Cagnes-sur-Mer. CAGNIES-SUR-MER. Fille aînée de fonctionnaires tunisiens tradis, sa seule ambition était de partir  : « J’ai travaillé comme une acharnée pour obtenir une bourse dans une école d’ingénieur. Mais j’adore ce pays, la Révolution de jasmin et le prix Nobel de la paix sont une grande fierté. » Elle y rencontre son futur mari Ronan Pelloux, fondateur de Creads, plateforme de plus de 50 000 créatifs  : « On a fait un deal, je travaillais deux ans, le temps qu’il crée sa boîte, puis c’était mon tour. Aujourd’hui, on partage les mêmes locaux. » Arbia et son mari Elle a raflé le prix Création au Féminin, celui du Paris-Saclay Invest, de meilleure start-up de l’ESCP et de meilleure start-up innovante européenne. « Pour dénicher des pièces à moindre prix, je suis tombée dans l’univers des jeunes créateurs, un marché peu mature avec des créatifs nuls en business. Mon idée  : permettre aux clients de précommander des produits pour financer les productions. » Naissance le 7 novembre 1983 à Tunis 2004 Étudiante à l’École supérieure du Bois à Nantes, elle multiplie les stages rémunérés autour du monde. 2008 Aspirant à un univers plus féminin et créatif, elle passe un master de marketing-communication à L’ESCP, à Paris. 2009 Elle entre en stage chez L’Oréal comme chef de produit cosmétiques pour le Moyen-Orient, l’Afrique du Nord et l’Océanie. 2010 Elle quitte L’Oréal avec l’idée de créer une start-up dans l’e-commerce et intègre le site fashionshopping.com le temps de se former au digital. 2011 Avec mille euros en poche, elle lance de son salon Carnet de mode, première plateforme de crowdfunding appliquée à la mode. 2012 Elle transforme Carnet de mode en marketplace, véritable salle de distribution pour les talents émergents. 2013 Après avoir convaincu une poignée de business angels de soutenir son aventure, elle lève un million d’euros auprès d’un fonds d’investissement. 2015 En attendant le nouveau corner lifestyle du site en décembre et une appli mobile en janvier, elle squatte les marchés de Noël branchés du parvis de la gare Saint-Lazare et du Polygone Riviera à Cagnes-sur-mer. y propos recueillis par aurore merchin Au lycée, elle reçoit un prix national de théâtre. Son professeur croit pouvoir lui décrocher des rôles, suscitant l’effroi de sa famille. Ayant enfin la liberté de s’aventurer où elle veut, elle sillonne la Nouvelle- Zélande, Salzbourg, Hambourg, Bologne, l’Australie, Fidji, la Pologne, le Vietnam, l’Afrique du Sud, le Canada, les États-Unis, gérant chantiers et ouvriers le jour, travaillant comme serveuse le soir. « Il faut parfois dix ans pour que les clients entendent parler d’une marque. Nous prospectons les KarlLagerfeld de demain et mettons à leur disposition notre visibilité et notre e-shop. À travers nous, un créateur de Rio peut livrer un client à Dubaï avec son propre packaging. » Carnet de mode y présente vingt créateurs français, les sneakers équitables de Twins for Peace, les sacs de Paulette et Simone… Carnet de mode, c’est aujourd’hui 350 créateurs de 36 pays (certains ont été spottés par Macy’s, Bloomingdale’s, Les Galeries Lafayette ou Le Bon Marché), 70% du trafic à l’international et six salariés. Membre de la délégation française du G20 entrepreneurs à Moscou en 2013, à Sydney l’an passé et Istanbul en septembre, elle fait part de ses réflexions à Emmanuel Macron ou Nathalie Kosciusko-Morizet. PHOTOS  : ISTOCK ; CARNET DE MODE.COM ; DR
Loiita Lempicka



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 1Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 2-3Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 4-5Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 6-7Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 8-9Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 10-11Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 12-13Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 14-15Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 16-17Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 18-19Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 20-21Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 22-23Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 24-25Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 26-27Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 28-29Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 30-31Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 32-33Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 34-35Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 36-37Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 38-39Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 40-41Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 42-43Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 44-45Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 46-47Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 48-49Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 50-51Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 52-53Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 54-55Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 56-57Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 58-59Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 60-61Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 62-63Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 64-65Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 66-67Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 68-69Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 70-71Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 72-73Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 74-75Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 76-77Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 78-79Stylist numéro 114 26 nov 2015 Page 80