Stylist n°105 17 sep 2015
Stylist n°105 17 sep 2015
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°105 de 17 sep 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 14,6 Mo

  • Dans ce numéro : Kwamie Liv, il faut retenir ce visage plutôt deux fois qu'une...

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
2 2 TANK YOU VERY MUCH DAD ! UKRAINE ARRÊTE TON CHAR Qui n’a jamais pleuré/beuglé/fait pipi dans son slip un jour de rentrée des classes ? Dans la ville de Donetsk, en Ukraine, un soldat et père de famille a trouvé la parade. Pour aider son fils à affronter cette journée particulière, il l’a tout simplement déposé à l’école en tank. Vitaly Dolgorukova, un autre parent d’élève, a affirmé qu’il était fréquent de croiser ce type de véhicule dans les rues du pays en conflit avec la Russie voisine, mais jamais sur le trajet de l’école. Le garçonnet a rapidement été rejoint au sommet du char par ses petits camarades, devenant instantanément la star de la cour de récré. Il faut dire qu’un tank, ça claque quand même plus qu’un album de vignettes Panini. MEXIQUE COFFRÉ Si le reporter ne va pas à l’info, l’info ira au reporter. C’est le calcul de ce chauffeur de taxi bolivien décidé à alerter sur l’insécurité dans Santa Cruz. Il a donc conduit jusqu’aux bureaux de la télévision locale, avec, dans son coffre, le voleur qu’il venait de capturer. Flairant le scoop, la chaîne a lancé un direct au cours duquel le chauffeur a raconté son histoire. Selon le justicier du dimanche, l’agresseur l’aurait menacé une semaine auparavant avec un tesson de verre, avant de le dépouiller. C’est bien connu, le karma est une garce, et les hommes se sont recroisés par hasard. Assommé à coup de bâton puis exhibé face caméra, le voleur a pu profiter d’un second trajet gratuit – dans une voiture bleue qui fait pimpon, cette fois. News D’ailleurs Un tour du monde très barré CHINE ICE CRIMES Pour fêter le 70 e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale et du conflit entre la Chine et le Japon, une marque de crème glacée basée à Shanghai lance une nouvelle création  : UN PORTRAIT BIEN LÉCHÉ une glace représentant le visage du Premier ministre japonais de l’époque. Le hic  : le général Hideki Tojo, surnommé « le Rasoir » a été pendu pour crimes de guerre en 1948. Fabriquée à 10 000 exemplaires grâce à l’impression 3D, elle reproduit la tête de Tojo jusque dans les moindres détails – petites lunettes, moustache et rides comprises. Le prix de cette « douceur » ? Trente yuans, soit environ quatre euros, pour une version vanille, mangue ou tiramisu du meilleur goût. ÉTATS-UNIS BELGIQUE TATTOO FAUX On se souvient de Kimberley, la jeune Belge qui s’était retrouvée la tête couverte d’étoiles après s’être endormie sous l’aiguille du tatoueur Rouslan Toumaniantz. Eh bien ce dernier a récidivé. Joyce Noppe, cliente qui voulait un petit tatouage près de l’oreille, a désormais le côté droit du visage recouvert d’un phénix géant à l’exécution douteuse. Détail qui tue, le dessin mêle les initiales de Joyce à celles de son mari, qui l’a quittée en voyant le résultat. La jeune femme, qui a également dû renoncer à son travail dans la vente, fait depuis des séances de laser et a demandé une frange à son coiffeur en guise de cache-misère. BARBAQUE À PAPA Lorsque Robert Wright, père de famille californien, a été pris d’une fringale à 3 heures du matin, il s’est lancé dans un barbecue. Et quand un incendie (sans lien avec la grillade nocturne) s’est déclenché dans son appartement, il n’a pas perdu son sang-froid, sauvant des flammes ses enfants, puis sa femme… puis ses côtes de porc. N’écoutant que son estomac et malgré l’épaisse fumée qui envahissait son domicile, il a pu récupérer sa viande très à point, qu’il a ensuite exhibée dans une interview télé surréaliste. « Je ne voulais pas laisser mes côtes brûler. Je suis quelqu’un de fier, mec », GRILLÉ a déclaré Robert. PAR COLINE CLAVAUD-MÉGEVAND ROYAUME-UNI JAPON DE QUOI S’ARRACHER LES CHEVEUX CHAT MARCHE ! TOURNER EN RONRON Voir la ville sous un angle nouveau ? C’est ce que propose l’office du tourisme d’Onomichi, au Japon. La cité, déjà célèbre pour ses 150 000 chats (bonjour les odeurs de litière), lance une carte virtuelle inspirée par Google Street View et située à hauteur de félins. L’utilisateur y prend la place de Lala, matou touffu aux yeux émeraude qui vit dans un salon de coiffure local et observe le monde à vingt centimètres au-dessus du sol. Les autorités municipales espèrent que ce « cat street view » dopera le nombre de visiteurs, affirmant que le chat est l’animal idéal car il connaît Onomichi jusque dans ses moindres ruelles. Seulement deux rues sont visibles pour le moment, mais en même temps, on aimerait bien vous y voir avec des pattes aussi courtes. ŒDIPE IS YOUR LOVE ? Lassée d’être célibataire (et sans doute, comme nous, des conversations Tinder initiées par un « slt, on bèse kan ? ») , Jodie BLIND DATING Edwards a décidé de laisser son père aux commandes de l’appli. Stuart, 53 ans, s’est donc mis en quête d’un prétendant digne de sa fille, n’hésitant pas à flirter et à proposer cash des rendez-vous au resto. Et si la magie n’a pas opéré avec le premier rencard sélectionné par daddy, « un mix entre Zac Efron et Chris Pine », Jodie a craqué sur son second choix, « un type couvert de taches de rousseur discrètes et de tatouages », a-t-elle confié au magazine Cosmo UK. Un succès logique, selon la jeune femme  : « Mon père est en couple avec ma mère depuis plus de trente ans, donc il sait de quoi il parle. » Allo, Docteur Freud ? PHOTOS  : AFP ; ISTOCK ; DR
Suivez nous sur Découvrez OMAYA Et achetez la Nouvelle Collection geox.com/omaya RESPIRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 1Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 2-3Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 4-5Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 6-7Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 8-9Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 10-11Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 12-13Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 14-15Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 16-17Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 18-19Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 20-21Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 22-23Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 24-25Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 26-27Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 28-29Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 30-31Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 32-33Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 34-35Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 36-37Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 38-39Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 40-41Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 42-43Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 44-45Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 46-47Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 48-49Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 50-51Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 52-53Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 54-55Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 56-57Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 58-59Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 60-61Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 62-63Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 64-65Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 66-67Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 68-69Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 70-71Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 72-73Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 74-75Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 76-77Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 78-79Stylist numéro 105 17 sep 2015 Page 80