Stylist n°1 18 avr 2013
Stylist n°1 18 avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 18 avr 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 55,5 Mo

  • Dans ce numéro : une génération de filles frappées du syndrôme Wonder Woman.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
82 STYLIST. CO.UK Interview Ill Culturist III La vie n’est qu’une question de goût Valérie Donzelli Entre le classique Les Temps modernes de Charlie Chaplin et le tube pop Firework de Katy Perry, le cœur de l’actrice-réalisatrice balance… par Antoine Leclerc–Mougne L’héroïne ou le héros de fiction qui vous ressemble le plus ? Sans hésiter, Fantomette. Je ne dirais pas qu’elle me ressemble à 100% mais j’ai la même déformation : comme elle, je m’amuse parfois à résoudre des énigmes. Encore plus fort : ce sont souvent des énigmes avec peu d’indices. L’héroïne ou le héros de fiction que vous avez le plus envie de brûler sur un bûcher ? Facile : T’choupi et toute sa famille ! Vous ne connaissez pas T’choupi ? C’est un personnage qui tient autant de l’ourson, du singe et de l’enfant. Il y a eu une longue série de livres avec cette créature pour héros [T’choupi aime la galette, T’choupi fait son spectacle, T’choupi fête son anniversaire…ndlr]. Le dessin est laid et les histoires neuneues. Je ne comprendrai jamais pourquoi ce genre de truc marche si bien auprès des enfants. Quelle œuvre a bouleversé votre vision du monde ? Les Temps Modernes, de Charlie Chaplin. Le disque qui a changé votre adolescence ? J’ai des souvenirs très précis de moi en train d’écouter l’album The Wall, des Pink Floyd. À l’époque où je l’ai découvert, j’avais du mal à saisir les paroles, mais l’idée du mur que l’on doit détruire et l’ambiance du disque véhiculaient quelque chose de très fort pour moi : un véritable appel à la révolte et à la transgression. L’artiste maudit qui vous ressemble le plus ? Le singer-songwriter américain Sixto Rodriguez. On l’a redécouvert à l’occasion de la sortie
,F44.41Le% le — hleT GE EIIIM ORGt PHOTOS : THIERRY LEBRALY/CONTOUR BY GETTY IMAGES ; BENAROCH/SIPA/REX FEATURES ; SUNSET BOULEVARD/CORBIS ; DR CHI - me la galett de ce documentaire splendide, Sugar Man, réalisé par Malik Bendjelloul. OK, c’est sans doute exagéré de dire qu’il me ressemble. Je ne me considère pas comme une artiste, encore moins comme quelqu’un de maudit mais, depuis que j’ai vu ce film, j’aimerais lui ressembler… Autant pour sa liberté que pour son élégance. C’est quelqu’un qui, je trouve, dégage une dimension extrêmement humaine. La série qui, à un moment, vous a fait renoncer à toute vie sociale ? J’ai du mal à trouver une vraie série, alors je vous dirais bien The Staircase (Soupçons) [réalisé par Jean-Xavier de Lestrade,ndlr]. Ce n’est pas vraiment une série mais plutôt un documentaire construit comme une véritable enquête. Il y a plusieurs épisodes et, honnêtement, cela m’a totalement scotchée. Ça raconte tout le procès d’un homme accusé d’avoir tué la femme de sa vie. Palpitant et bouleversant. La chanson nulle que vous aimez ? Firework, de Katy Perry, elle a tout de la chanson populaire qui vous soulève et vous donne envie de danser. Est-ce qu’il y a une œuvre qui vous excite sexuellement ? Toute la série des films Emmanuelle. Je les ai revus récemment, c’est de l’érotisme pur, même si aujourd’hui beaucoup de personnes pourraient aussi vous dire que c’est aussi très désuet, mais moi, c’est justement leur côté hors du temps qui me plaît. « OMAR SY A SIGNÉ UN AUTOGRAPHE POUR MON FILS. QUAND JE LE LUI AI DONNÉ, IL M’A RÉTORQUÉ : « MAMAN, C’EST TROP LA HONTE D’AVOIR DEMANDÉ ! » » Avez-vous déjà demandé un autographe à un artiste ? Si oui, racontez-nous… L’année dernière, Omar Sy a signé un autographe pour mon fils. Mais quand je le lui ai donné, il m’a rétorqué : « Maman, c’est trop la honte d’avoir demandé ! » Ça m’apprendra, tiens… Même si, en vrai, il était hypercontent ! Vous êtes-vous déjà rebellée contre les goûts culturels de vos parents et, si oui, comment ? Ma première rébellion contre mes parents, c’est moi, ado, enfermée dans ma chambre en train d’écouter et de réécouter la chanson Marian de ce groupe culte chez les gothiques, The Sisters of Mercy. Évidemment, je la mettais à fond, histoire de bien énerver tout le monde. Identifiez une œuvre qui vous a rendue plus intelligente ? Le Gai Savoir, de Friedrich Nietzsche. Je ne suis pas sûre que ce livre m’ait rendue plus intelligente mais il m’a rendue moins seule. Quel art vous laisse de marbre ? D’une manière générale, l’art contemporain, et particulièrement quand il est sous forme de performances. C’est quelque chose qui me laisse toujours une drôle d’impression… ne) Ufflar.ort 4,4 VOYAI Vr4U B OU N IJ ROMAN.ndeaspbq NOUVELLE ÉDIT 4 15 DESSINS DE 939hit'mem Existe-t-il un film dont vous auriez aimé changer la fin ? Ça n’a l’air de rien dit comme ça, mais la fin du premier film La Boum m’a toujours fait sortir de mes gonds. Pour une raison très simple : le garçon blond sur lequel Sophie Marceau flashe ne m’a jamais fait rêver… mais alors jamais ! Le livre que vous n’avez jamais réussi à terminer ? Depuis des années, c’est Voyage au bout de la nuit, de Céline. Le livre que vous faites semblant d’avoir lu ? Il est fort possible que j’ai déjà raconté avoir lu Les Mille et Une Nuits… Ce qui est, bien sûr, un mensonge. L’œuvre ou l’artiste le plus sous-estimé selon vous ? Luc Moullet, qui est un cinéaste contemporain, burlesque, intelligent et surtout drôlissime. Le morceau dans lequel vous noyez votre tristesse ? La chanson Des ronds dans l’eau, de Françoise Hardy. Elle déclenche toujours quelque chose de très bouleversant en moi… Il faut dire que ce morceau est associé à un souvenir précis dans ma vie et, à cause de ça, la voix de Françoise Hardy et ses textes sont à jamais, pour moi, synonymes de tristesse. Sortie de son dernier film en tant que réalisatrice, Main dans la main, avec Valérie Lemercier et Jérémie Elkaïm, en Blu-Ray et DVD (Wild Side), le 19 avril. STYLIST.FR 83 1 DE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 1Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 2-3Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 4-5Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 6-7Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 8-9Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 10-11Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 12-13Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 14-15Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 16-17Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 18-19Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 20-21Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 22-23Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 24-25Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 26-27Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 28-29Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 30-31Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 32-33Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 34-35Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 36-37Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 38-39Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 40-41Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 42-43Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 44-45Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 46-47Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 48-49Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 50-51Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 52-53Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 54-55Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 56-57Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 58-59Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 60-61Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 62-63Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 64-65Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 66-67Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 68-69Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 70-71Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 72-73Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 74-75Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 76-77Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 78-79Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 80-81Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 82-83Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 84-85Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 86-87Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 88