Stylist n°1 18 avr 2013
Stylist n°1 18 avr 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°1 de 18 avr 2013

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Timar

  • Format : (225 x 297) mm

  • Nombre de pages : 88

  • Taille du fichier PDF : 55,5 Mo

  • Dans ce numéro : une génération de filles frappées du syndrôme Wonder Woman.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 66 - 67  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
66 67
CULTURE GÉNÉRALE 66 STYLIST.FR Ernet Hemingway Le ardin d'Eden LE LIVRE QUI REND MASO Albert Cohen Belle du Seigneur Belle du Seigneur d’Albert Cohen Le livre. Le pavé d’Albert Cohen sort en 1968 et devient le livre favori de plusieurs générations de pucelles. Sur plus de 1000 pages, on suit la passion d’Ariane et Solal, punks avant l’heure. De la conquête à la mort des amants, Belle du Seigneur est le roman de l’amour fusion. Le syndrome Anne Sinclair. Le lien d’Ariane, l’exaltée soumise, et de Solal, le womaniser cynique, inocule dans l’esprit de la jeune lectrice ce constat plutôt radical : l’amour est l’équivalent d’une drogue dure. Exaltation/fusion avec le monde/méchante gueule de bois. Si votre corps n’est pas couvert de bleus, c’est que vous n’aimez pas assez. « J’ai lu Belle du Seigneur une dizaine de fois. Je ne crois qu’à l’amour passion à tendance destructrice », raconte Line, 28 ans. D’accord, mais de quel amour parle-telle ? « Celui qui naît dans le feu et se règle dans les cris et la casse. Je ne supporte pas la moindre minute de calme. » Ce qui pousse à la mise en scène permanente du couple pour demeurer, aux yeux de tous, les plus grands amoureux du monde. Passionnant. Et épuisant. LE LIVRE QUI REND SCHIZO Le Jardin d’Éden d’Ernest Hemingway Le livre. Le Jardin d’Éden est le récit de la brûlante lune de miel de David, jeune écrivain, et de Catherine, sa femme, jalouse de son succès. Pour s’approcher de son mari, Catherine décide de faire comme lui, se coupe les cheveux à la garçonne, porte des marinières et séduit Marita, une brunette cueillie sur une plage. Le twin’s syndrome. Plus qu’un livre prônant le triolisme, Le Jardin d’Éden est le récit d’un amour en miroir. Imiter l’autre pour le connaître. Quitte à verser dans le trip JF partagerait appartement… Marie, 34 ans, connaît bien ce livre. « Comme Catherine, j’ai souvent eu tendance à chercher des points de ressemblance chez les hommes, quitte à me mettre à adorer le hip-hop hardcore et le free fight ! » LE LIVRE QUI REND OBSESSIONNELLE Histoire d’amour de Régis Jauffret Le livre. Un professeur d’anglais tombe raide dingue d’une femme qu’il a croisée dans le métro. Il se met à la suivre comme on pourchasse un oiseau de proie. Dans ce bref roman publié en 1998, Jauffret offre une plongée dans le noir désir. Une histoire de domination et de possessivité plutôt terrorisante. Le syndrome du stalker. Qui n’a jamais développé une fixette amoureuse au point de passer ses nuits à éplucher un compte Facebook ? « J’ai lu ce livre alors que je développais une terrible obsession sur le grand frère d’une amie, raconte Anna, 28 ans. Je le suivais dans la rue, je fouillais dans sa chambre… Sans aller jusqu’aux atroces dérives du héros, je me suis pas mal identifiée au désir de possession de ce personnage malsain. » LE LIVRE QUI REND COUPABLE La Pitié dangereuse de Stefan Zweig Le livre. Anton, un jeune officier de garnison, voit son existence basculer le jour où il fait la gaffe de sa vie : inviter une fille paraplégique à danser. Rongé par la culpabilité, il entame une relation trouble, entre pitié et amour, avec Édith, la jeune handicapée. giSJauffr [istoire d'amour Le syndrome Intouchables revient à flancher pour les hommes blessés, les orphelins, les alcooliques, les drogués, les instables… « J’ai été bouleversée par ce livre qui faisait totalement écho à mon histoire avec un garçon toxicomane que j’étais sûre de pouvoir aider », se souvient Myriam, 31 ans. Car celles qui en souffrent sont généralement persuadées de pouvoir sauver ces chiens errants. Ce qui se solde souvent par un échec : soit l’homme blessé va mieux et devient dénué d’intérêt, soit il va de plus en plus mal et part en quête d’une infirmière plus efficace. LE LIVRE QUI REND LIBRE Une vie de Guy de Maupassant Le livre. Ce roman culte de Guy de Maupassant aurait pu s’appeler Une vie de merde. Dès sa sortie du couvent, Jeanne voit ses rêves écrabouillés par un mariage forcé avec une sale bête égoïste et violente : Julien de Lamare. Un mariage qui ressemble à l’enfer : son mari la trompe avec la domestique, elle accouche d’une enfant malade, perd le deuxième et se retrouve seule comme un rat. Le syndrome du muppet consiste à se laisser instrumentaliser par son entourage, au point de sacrifier son identité. « Ce livre a été un déclic quand je l’ai lu à 18 ans, raconte Chantal, 33 ans. J’étais avec un mec autoritaire qui avait réussi à tuer tout ce qu’il y avait de positif en moi. Je me souviens d’une scène où l’on voit Jeanne, supernaïve, qui se laisse embrouiller par son mari. J’ai eu envie de l’étriper, et quelques semaines plus tard, j’ai trouvé la force de quitter mon mec. » Note pour plus tard : annuler notre rendez-vous chez le comportementaliste et lire les Contes grivois du même auteur. PHOTOS : DR
BENSIMON COLLECTION PRODUITE PAR LA COOPÉRATIVE SOLIDAIRE CREATIVE HANDICRAFTS 11RONOPR1X À partir du 17 avril 2013 Short•17 € (2) Fouta• 29 € (2) Jeté de lit• 70 € (2) Trousse à maquillage• 11 € 90 cl) RETROUVEZ LA COLLECTION PRET-A-PORTER ET DÉCORATION BENSIMON EN MAGASIN ET SUR MONOPRIX.FR Disponibilité produits selon les magasins 1. 100% coton enduit - 2. 100% cotona 10096 coton, Intérieur 100% polyester



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 1Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 2-3Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 4-5Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 6-7Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 8-9Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 10-11Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 12-13Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 14-15Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 16-17Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 18-19Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 20-21Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 22-23Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 24-25Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 26-27Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 28-29Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 30-31Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 32-33Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 34-35Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 36-37Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 38-39Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 40-41Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 42-43Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 44-45Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 46-47Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 48-49Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 50-51Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 52-53Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 54-55Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 56-57Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 58-59Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 60-61Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 62-63Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 64-65Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 66-67Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 68-69Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 70-71Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 72-73Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 74-75Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 76-77Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 78-79Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 80-81Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 82-83Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 84-85Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 86-87Stylist numéro 1 18 avr 2013 Page 88