Stop Arnaques n°85 mai/jun 2012
Stop Arnaques n°85 mai/jun 2012
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°85 de mai/jun 2012

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 11,5 Mo

  • Dans ce numéro : crédit et surendettement, comment s'en sortir.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
auto STOP ARNAQUES VOUS EN DIT PLUS Contestation, vous êtes fichés Voici l’un des sujets les plus polémiques de ce début d’anné : la création d’un fichier ARES. Cette base de données « Automatisation du Registre des Entrées et Sorties des recours en matière de contravention » permet de recenser tous les contestataires de PV en archivant les informations relatives à votre vie personnelle, à votre véhicule, à l’amende mais également à votre vie professionnelle. Bien qu’en cours d’expérimentation, certains, comme Rémy Josseaume, président de l’Automobile Club des Avocats, s’élèvent déjà contre ce dispositif. Selon eux, l’État profiterait de cet outil pour ficher ces automobilistes. Une enquête qui en dit long Axa Prévention présente les résultats de son 8 ème baromètre du comportement des Français au volant. L’enquête, réalisée par TNS Sofres, démontre que, pour tout âge confondu, l’individualisme règne et les règles de bonne conduite sont trop souvent ignorées concernant la conduite en ville. Ainsi, ne pas s’arrêter au feu orange s’impose comme la dégradation la plus marquée au fil des ans. En effet, près de 8 conducteurs sur 10 ne s’y arrêtent pas. Par ailleurs, plus de 1 Français sur 2 néglige l’usage du clignotant. Les statistiques sont les mêmes pour les automobilistes roulant à plus de 65 km/h en ville. Diesel : une fin proche ? Le mois dernier, les pro-diesel ont encore dû subir une attaque. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a fait paraître un rapport selon lequel les moteurs diesel seraient responsables de 380.000 décès prématurés par en an en Europe. En effet, avec des particules beaucoup plus fines, les voitures fonctionnant au diesel polluent plus que les véhicules à essence, et ce malgré les efforts des constructeurs. À noter que ces dernières favorisent les troubles respiratoires surtout chez les enfants et les personnes âgées. 6 Stop Arnaques - mai-juin 2012 Réparation : les gros pièges du garagiste Votre automobile est en panne ? Vous devez la faire réparer mais vous avez peur de vous faire arnaquer ? Voici quelques conseils pour éviter les malversations et connaître les obligations des garagistes. Mise en évidence des informations Votre réparateur est tenu d’afficher dans ses locaux et à la vue de ses clients les prix TTC pratiqués. Il se doit de vous informer préalablement sur la nature et le coût des réparations qu’il compte effectuer. Un devis précis Avant d’y laisser votre véhicule au professionnel, il est conseillé d’établir un devis. Celui-ci représente un engagement de prix. Il doit impérativement comporter la description précise des travaux à réaliser, le coût et les temps de main-d’œuvre, la liste des pièces détachées nécessaires, le montant de la TVA, les délais de réparation ainsi que la durée de validité du devis. Il faut savoir que ce document est souvent gratuit. Des résultats à la hauteur Concernant les interventions sur votre voiture, des résultats sont exigés auprès du réparateur. En effet, ce dernier est présumé responsable de la mauvaise réparation de l’automobile. Ainsi, pour se dégager de cette responsabilité, il doit apporter la preuve qu’il a procédé à des ouvrages dans les règles de l’art, conformément aux instructions du constructeur et que la panne est due à une erreur d’utilisation de la part du client ou sans lien avec son intervention. La conservation Si les travaux exigent plusieurs jours pour leur mise en œuvre, le garagiste est tenu de veiller sur la voiture qui lui a été confiée. En d’autres termes, il engage sa responsabilité en cas de vol, de détérioration, de perte (partielle ou totale) de l’auto sauf s’il prouve que cet acte est dû à un cas de force majeure. De même, si vous recevez un PV alors que votre véhicule se trouvait au garage au moment de l’infraction, vous avez la possibilité de vous retourner et demander des comptes au professionnel. La restitution Une fois l’intervention terminée, le garagiste doit vous rendre la voiture. Cependant, si vous ne vous acquittez pas de la facture, ce dernier peut faire jouer son droit de rétention. Par ailleurs, si vous contestez le montant de la facture, vous devez d’abord payer la note pour reprendre votre bien puis, par la suite, adresser au professionnel un courrier en recommandé avec accusé de réception en y exposant vos contestations. Enfin, si le garagiste a effectué des réparations supplémentaires non stipulées sur le devis, il n’a pas le droit de garder votre véhicule.
STOP ARNAQUES VOUS EN DIT PLUS 35 repères pour mieux travailler chez soi Vous êtes indépendant ? Auto-entrepreneur ? Alors cet ouvrage vous est spécialement destiné. En effet, dans ce domaine, il faut savoir que plus de 350.000 personnes travaillent depuis chez elles et ce chiffre est en constante augmentation. En effet, ce guide pratique vous aide à être plus performant et plus organisé. En 35 repères, vous apprenez à concilier votre vie personnelle et professionnelle. Ce livre vous aide aussi à lutter contre la procrastination en vous proposant de mettre en place de nouvelles habitudes. Auteures : Christie Vanbremeersch, Marie Bousquet Éditeur : Leduc.S Éditions Prix : 19 € environ Manque de candidates En France, 47,7% des actifs sont des femmes. Or, elles ne représentent que 14,61% des managers dans les entreprises comptant moins de 35% de femmes, tous secteurs confondus. Avec l’étude de plus 200.000 actes de candidatures envoyées via son site dans ses différentes branches, jobintree.com a remarqué qu’il existe un profond déficit de candidatures féminines aux postes de management. Plusieurs filières sont touchées par ce phénomène, comme les métiers juridiques ou comptables qui révèlent ainsi des décalages marquants entre le nombre total de candidatures féminines et celles de managers, tandis qu’à l’inverse certains secteurs comme la distribution, la création et l’audiovisuel semblent moins effrayer les candidates qui postulent essentiellement à ce type de poste. vie pro Salaire : vérifiez les charges Avant de signer un contrat de travail, il est impératif de connaître les subtilités du monde de la paie pour éviter une fois embauché de se retrouver face à une rémunération qui n’est pas celle attendue. Salaire brut : quèsaco ? Il s’agit du salaire « de base » que l’employeur paie à son employé. Il inclut les montants versés aux différentes caisses des systèmes de solidarité telles que la Sécurité sociale, prévoyance, chômage mais également la retraite. Il est fixé soit par le contrat de travail, soit par décision de l’employeur (usages, barèmes d’entreprises, directives...) mais ne peut en aucun cas être inférieur au Smic. Il dépend en principe de la qualification de l’employé et du poste occupé. Ainsi, il peut être calculé en fonction du temps de travail effectif, du rendement ou encore d’un forfait résultant d’une convention établie par écrit, entre l’entreprise et le futur salarié. Toutefois, faites très attention car depuis le 1 er octobre 2007, les heures supplémentaires effectuées sont exonérées d’impôt sur le revenu. Il en est de même en ce qui concerne les heures complémentaires effectuées par les salariés à temps partiel, même si des rumeurs courent concernant la suppression de cette loi peu de temps après les élections présidentielles. Les compléments Dans ce domaine, il est primordial de noter que le salaire de base (brut) peut aussi être complété par des primes ou des gratifications qui peuvent être : - distribuées au travailleur de manière obligatoire comme stipulé dans le contrat de travail, la convention, l’accord collectif, l’accord d’entreprise ou l’engagement de l’employeur ; - versées exceptionnellement et laissées à la discrétion de l’employeur. Enfin, il peut également être complété par des avantages en nature comme les repas, le logement de fonction, la voiture de fonction ou encore les pourboires, notamment dans le secteur de l’hôtellerie. Et le net ? Pour cette somme, il s’agit de la différence entre le salaire brut et les différents prélèvements. C’est celle-ci que le travailleur perçoit réellement. Dans ce domaine, il ne faut prendre en compte que les cotisations et primes versées au titre de régimes collectifs à adhésion facultative ou de contrats individuels souscrits à l’initiative du salarié tels que les mutuelles par exemple qui ne sont pas déductibles du salaire imposable. Pour résumer, pour vous aider à réaliser un calcul approximatif de votre revenu net, il vous suffit de soustraire 23% environ à la rétribution brute. Stop Arnaques - mai-juin 2012 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 1Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 2-3Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 4-5Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 6-7Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 8-9Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 10-11Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 12-13Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 14-15Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 16-17Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 18-19Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 20-21Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 22-23Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 24-25Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 26-27Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 28-29Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 30-31Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 32-33Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 34-35Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 36-37Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 38-39Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 40-41Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 42-43Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 44-45Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 46-47Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 48-49Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 50-51Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 52-53Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 54-55Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 56-57Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 58-59Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 60-61Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 62-63Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 64-65Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 66-67Stop Arnaques numéro 85 mai/jun 2012 Page 68