Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°107 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : grandes surfaces, où payer moins cher ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 44 - 45  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
44 45
ASSURANCE CONSEILS PRATIQUES - Relisez le contrat de souscription de la carte bancaire que vous possédez. Prenez bien soin de noter ce à quoi vous avez droit, mais aussi toutes les prestations qui ne sont pas incluses ! - Vérifiez la date d’expiration de votre carte bancaire, vos garanties prenant fin à la date d’expiration de celle-ci. - N’oubliez pas que la totalité de votre achat doit être réglée au moyen de votre carte bancaire. ceux-ci, ainsi que les frais d’hospitalisation ; - la prise en charge de la venue d’un proche en cas d’hospitalisation supérieure à 10 jours ; - les différents rapatriements de vos proches ou de vousmême. D’ailleurs, en cas de décès d’un de vos proches pendant votre déplacement, il est aussi prévu la prise en charge du retour anticipé ; - l’envoi de médicaments, de lunettes ou de prothèses au besoin (uniquement pour les cartes Mastercard) ; - le rapatriement de vos animaux domestiques (uniquement pour les cartes Visa). Garanties d’une carte Visa classique Assurance  : - personnes assurées  : le titulaire de la carte et sa famille ; - garanties  : en cas de décès ou d’invalidité suite à un accident à bord d’un transport public ou d’une location de voiture  : indemnisation jusqu’à 46.000 € . Assistance voyage  : - personnes assurées  : le titulaire de la carte et sa famille ; - garanties  : pour tout déplacement d’une durée inférieure à 90 jours, sans condition d’utilisation de la carte  : en cas de maladies ou de blessures, de poursuites judiciaires à l’étranger ou de décès. Garanties d’une carte Visa premier Assurance  : - personnes assurées  : le titulaire de la carte, son conjoint ou concubin et ses enfants de moins de 25 ans fiscalement à charge, voyageant ensemble ou séparément et les petits-enfants célibataires de moins de 25 ans, dès lors qu’ils voyagent avec le grand-parent titulaire de la carte. - garanties  : - modification ou annulation de voyage  : jusqu’à 5.000 € par assuré et par an ; - retard d’avion, de train ou de bagages enregistrés de plus de 4 heures  : jusqu’à 250 € par retard ; - perte, vol ou détérioration de bagages par avion  : jusqu’à 800 € par bagage ; - responsabilité civile à l’étranger  : jusqu’à 1.525.000 € par événement ; - assurance location de voiture  : dommages accidentels ou vol du véhicule ; - assurance décès-invalidité  : jusqu’à 310.000 € par famille ; - assurance neige et montagne  : accident de ski, vol ou détérioration du matériel de ski (personnel ou loué), non-utilisation des forfaits ou des cours de ski en cas d’accident. Assistance  : - personnes assurées  : le titulaire de la carte, son conjoint ou concubin, ses enfants et ceux de son conjoint de moins de 25 ans fiscalement à charge, voyageant ensemble ou séparément et les petits-enfants célibataires de moins de 25 ans (à condition de voyager avec le grand-parent titulaire de la carte), ses ascendants à charge fiscalement ; - garanties  : en France et à l’étranger, pour un séjour n’excédant pas 90 jours consécutifs. En cas de maladie ou de blessures, Premier Assistance prend en charge  : - les frais de transport à l’hôpital ; - le rapatriement médicalisé ; - les frais médicaux et d’hospitalisation à l’étranger (jusqu’à 155.000 € ). En cas de poursuites judiciaires à l’étranger, Premier Assistance prend en charge  : - les honoraires d’avocat  : jusqu’à 3.100 €  ; - l’avance des honoraires d’avocat  : jusqu’à 16.000 €  ; - l’avance de la caution pénale  : jusqu’à 16.000 € . Garanties d’une carte Mastercard classique Assurance  : - personnes assurées  : le titulaire de la carte et sa famille ; - garanties  : - décès/invalidité en transport public. Versement maximal d’un capital jusqu’à 95.000 € par famille et par événement ; - décès/invalidité en véhicule de location et pour tout trajet de pré ou post-acheminement. Versement maximal d’un capital jusqu’à 46.000 € par famille et par événement. Assistance  : - personnes assurées  : le titulaire de la carte et sa famille ; - garanties  : pour tout déplacement d’une durée inférieure à 90 jours, sans condition d’utilisation de la carte  : en cas de maladies ou de blessures, de poursuites judiciaires à l’étranger ou de décès. Stop 2015 44 arnaques
45 CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR L’HYPOTHÈQUE L’hypothèque est une garantie contre le risque de non-remboursement d’une dette ; c’est ce qu’on appelle une sûreté. Quand est-il utile de souscrire une hypothèque ? Quels en sont les avantages et les conséquences ? PAR ALICE BELMONT L’hypothèque est une sûreté réelle immobilière encore largement utilisée aujourd’hui. Selon le Code civil, l’hypothèque est un « droit réel sur un immeuble affecté à l’acquittement d’une obligation ». Elle fait intervenir 2 acteurs  : - un débiteur ou emprunteur qui doit prouver la sûreté de sa capacité de remboursement ; - un créancier, celui qui prête ou à qui on doit de l’argent (une créance). L’hypothèque permet au débiteur de mettre en garantie un bien immobilier pour couvrir le risque de sa dette ou de son emprunt auprès d’un créancier. Contrairement au gage, l’hypothèque permet au débiteur de conserver son bien immobilier. Elle peut avoir plusieurs origines  : - conservatoire  : mesure judiciaire qui permet à un créancier d’obtenir l’inscription d’une hypothèque sur le bien immobilier de son débiteur. S’obtient en cas de risque prouvé de non-remboursement d’une dette ; - conventionnelle  : le créancier signe un contrat avec PRÊT SUR HYPOTHÈQUE Avantages Inconvénients L’emprunteur et les héritiers sont protégés, car la banque ne pourra jamais exiger plus que la valeur du bien immobilier donné en garantie. Même si la valeur du bien s’effondre ou si l’emprunteur vit très longtemps. L’emprunteur a la possibilité de vendre ou de donner son bien, à condition de rembourser le prêt (capital et intérêts). Il peut également le louer s’il ne s’agit pas de sa résidence principale. Le prêt viager hypothécaire est souvent la seule possibilité pour les personnes âgées d’emprunter à une banque. La capacité d’emprunt est réduite. L’emprunteur a une obligation d’entretien du bien immobilier  : il ne peut diminuer la valeur du bien hypothéqué et doit permettre au créancier de vérifier le bon état du bien. Les taux d’intérêt sont élevés et les frais de dossier et d’hypothèques s’y ajoutent. ARGENT le débiteur affectant le bien immobilier à la garantie de la dette ou de l’emprunt ; - judiciaire  : elle permet au créancier de se rembourser en faisant vendre le bien immobilier de son débiteur. Cette vente fait suite à un jugement condamnant le débiteur ; - légale  : les hypothèques légales sont accordées à certains créanciers par la loi. Par exemple, l’hypothèque légale des époux permet à chacun de garantir les dettes de l’autre sur ses biens. Que signifie hypothéquer ? Hypothéquer c’est mettre en garantie un bien immobilier. Ainsi, le débiteur qui possède un bien immobilier peut l’hypothéquer pour répondre à la demande de garantie de son créancier. La procédure d’hypothèque nécessite 2 formalités indispensables sous peine de nullité  : - la rédaction d’un acte devant notaire ; - l’inscription de cette sûreté au fichier du service de publicité foncière (ex.  : conservation des hypothèques). Le propriétaire d’un bien immobilier grevé d’une hypothèque conserve son bien, tant qu’il honore ses obligations envers son créancier. Les raisons pour hypothéquer sont multiples  : - ne pas parvenir à rembourser son crédit immobilier ; - avoir besoin d’un prêt d’argent ; - avoir besoin d’une garantie pour acheter un 2nd bien immobilier. Les conséquences de l’hypothèque - Pour le débiteur, le bien immobilier perd en valeur  : - sa revente est donc une perte d’investissement, d’autant qu’il faut rembourser la dette ; Stop 2015 arnaques



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 1Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 2-3Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 4-5Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 6-7Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 8-9Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 10-11Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 12-13Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 14-15Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 16-17Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 18-19Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 20-21Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 22-23Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 24-25Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 26-27Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 28-29Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 30-31Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 32-33Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 34-35Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 36-37Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 38-39Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 40-41Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 42-43Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 44-45Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 46-47Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 48-49Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 50-51Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 52-53Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 54-55Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 56-57Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 58-59Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 60-61Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 62-63Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 64-65Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 66-67Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 68