Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°107 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : grandes surfaces, où payer moins cher ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
CONSO reçoivent et échangent des informations sur les réseaux de manière quasi permanente par l’intermédiaire d’une application Web ou mobile. Ces multiples échanges rendent possible le détournement des données personnelles au profit de tiers non autorisés, l’utilisation malveillante des données interceptées, voire la prise de contrôle de l’objet connecté ou encore l’usurpation d’identité dans un cas extrême. Il faut savoir que n’importe quel échange de données peut être intercepté. Au regard de tout cela, on peut imaginer que des entreprises spécialisées sont tout à fait capables de suivre votre quotidien. Elles peuvent ainsi collecter des informations concernant votre santé ou votre mode de vie. On peut tout à fait entrevoir les dérives que cela peut entraîner  : une assurance santé qui ne vous proposerait un tarif avantageux qu’à condition que vous accomplissiez un certain nombre d’activités physiques ou que vous fassiez l’objet d’une discrimination à l’embauche. De multiples scénarios sont envisageables ; - les risques de piratage. De plus en plus d’objets connectés sont victimes de cyberattaques. Ces attaques touchent les particuliers mais aussi les entreprises pour qui le piratage peut avoir des conséquences dramatiques. Les concepteurs de systèmes de sécurité planchent afin d’augmenter la sécurité de ces objets. Les exemples de démonstration de piratage sont nombreux  : la prise de contrôle d’un véhicule à distance ou encore le détournement d’un fusil. Dès lors qu’un objet est connecté, il devient potentiellement la cible des pirates. Caméra de vidéosurveillance, réfrigérateurs, babyphones… ont fait l’objet d’attaques. Comment limiter les risques ? Perte, vol ou hacking d’objets connectés peuvent entraîner le piratage de nos données personnelles. D’ici quelques années, bon nombre d’appareils de la maison devraient être connectés à Internet, du frigo à la machine à laver sans oublier le déclenchement du système de chauffage. Si les objets connectés sont destinés à nous faciliter le quotidien, il ne faut pas qu’ils transforment notre vie en enfer. Afin de limiter les risques de piratage, mieux vaut commencer à prendre les bonnes habitudes. Dans un 1er temps, il convient de lister les objets connectés de la maison et de regarder à quoi ils sont connectés (à Internet ou à d’autres objets). Il faut ensuite barrer la route aux hackers potentiels en installant régulièrement les mises à jour logicielles, en changeant le nom et le mot de passe par défaut de chaque produit connecté. Il faut également limiter l’accès d’un objet connecté aux autres objets connectés de la maison. Les hackers exploitent, dans la SMARTPHONE  : UN INTERMÉDIAIRE QU’IL FAUT PROTÉGER POUR ÉVITER LE PIRATAGE Compagnon indispensable des objets connectés, il faut également veiller à le sécuriser afin de ne pas être victime de piratage. Voici quelques conseils de base pour vous aider  : - protégez votre mobile par un code. Cela permet d’éviter le vol de données en cas de perte ou de vol ; - modifiez régulièrement les mots de passe de vos applications (consultation de vos comptes bancaires, réclamation en ligne…). Pensez à ne pas utiliser des mots de passe faciles comme votre date de naissance ; - désactivez la fonction Bluetooth lorsque vous n’en avez pas l’utilité. C’est en effet une porte d’entrée pour les pirates ; - soyez prudents avec les accès gratuits des bornes Wi-Fi publiques généralement peu protégées ; - lisez bien les informations concernant l’application que vous souhaitez télécharger, notamment en ce qui concerne ses fonctionnalités (accès aux contacts, aux données du téléphone ou à la localisation), avant d’effectuer un téléchargement ; - téléchargez sur des portails réglementés uniquement ; - méfiez-vous des réceptions de SMS, MMS ou appels inconnus. Il est préférable de les supprimer sans les ouvrir ; - ne laissez pas traîner votre portable n’importe où. plupart des cas, le manque de vigilance des utilisateurs. Bon nombre d’entre eux n’utilisent pas de mot de passe pour protéger l’accès à distance des équipements ou laissent les identifiants fournis par les fabricants. Sachez qu’avec certains moteurs de recherche spécialisés, tous les appareils connectés possédant une adresse IP visible sont répertoriés sur le Web. Il est alors possible à des cybercriminels de prendre de contrôle d’objets non protégés par un mot de passe. Pour le choix des mots de passe, évitez les combinaisons trop simples comme 123456, votre date de naissance ou les noms de vos proches car un hacker les craque très rapidement. Préférez des associations de chiffes, lettres minuscules et majuscules. Pensez aussi à configurer et activer le pare-feu. Il permet de limiter l’accès et bloque certaines menaces. Stop 2015 42 arnaques
43 LES ASSURANCES CACHÉES DE VOTRE CARTE BANCAIRE Pratique, votre carte bancaire n’est pas qu’un simple moyen de paiement ! Vous êtes, en effet, peu nombreux à savoir que, en réalité, ce bout de plastique offre d’autres services. PAR ALICE BELMONT Savez-vous que le fait de posséder une carte bancaire vous donne certains avantages, plus ou moins importants selon le type de carte que vous détenez (Visa, Mastercard, American Express...) ? Parmi ces avantages figurent plusieurs types de prestations d’assistance et d’assurances disponibles pour vous et/ou vos proches, en France et/ou à l’étranger. Utiles, ces prestations sont pourtant rarement utilisées. Pire, vous cumulez sans doute 2 assurances sans même le savoir ! Attention cependant, la validité de ces prestations d’assistance et d’assurances n’est effective que pendant la durée de la validité de la carte. Une fois celle-ci expirée, vous ne pouvez donc plus en profiter. Principes de base  : - les garanties d’assurance sont impérativement liées au paiement avec la carte ; - les garanties d’assistance sont liées à la détention de la carte. Assurance et assistance Selon votre carte, vous avez accès à un certain nombre de garanties. Cela va de l’assurance contre les pertes de bagages à une indemnisation en cas de décès ou d’invalidité. Attention cependant, des justificatifs sont sans doute nécessaires. Mais les assurances proposées par votre carte bancaire sont parfois plus généralistes, leur but premier étant de faciliter la vie de tous les jours. Ainsi, vous pouvez être assuré contre la perte de documents officiels tels que votre carte d’identité ou votre permis de conduire, contre la perte de vos clés... Si vous avez besoin d’une aide juridique, vous pouvez aussi compter sur votre carte bancaire. Bref, elle est là pour tous les petits soucis du quotidien ou presque ! En ce qui concerne les prestations d’assistance, selon la gamme choisie, votre carte bancaire propose souvent une aide médicale, notamment lors de vos voyages à l’étranger. Sont alors inclus des services comme le rapatriement et l’envoi de certains types de médicaments ou d’objets tels que des lunettes de vue, par exemple. Si vous optez pour des services plus étendus, la possibilité de faire venir sur place un de vos proches est même envisageable. Enfin, sachez que, selon le contrat auquel vous avez souscrit auprès de votre banque, la couverture à laquelle vous avez droit personnellement peut également s’étendre aux membres de votre famille. Ainsi, en cas d’accident, des démarches telles que l’organisation du rapatriement de la personne peuvent se faire automatiquement. Types de cartes ASSURANCE D’une manière générale, toutes les cartes bancaires nationales prévoient au minimum une assurance décèsinvalidité pour les accidents en France et à l’étranger. En revanche, aucune assurance n’est prévue pour leur utilisateur. Dès l’instant où vous êtes titulaire d’une carte utilisable à l’international, alors le panel de garanties et de prestations d’assistance s’étend. À ce titre, les cartes Visa et Mastercard vous proposent, en plus de l’assurance décès-invalidité en France ou à l’étranger  : - l’assistance juridique à l’étranger ; - l’assistance rapatriement médical en France et à l’étranger (option France à demander pour les cartes Visa) ; - l’avance des frais médicaux ou le remboursement de Stop 2015 arnaques



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 1Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 2-3Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 4-5Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 6-7Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 8-9Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 10-11Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 12-13Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 14-15Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 16-17Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 18-19Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 20-21Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 22-23Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 24-25Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 26-27Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 28-29Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 30-31Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 32-33Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 34-35Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 36-37Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 38-39Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 40-41Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 42-43Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 44-45Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 46-47Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 48-49Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 50-51Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 52-53Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 54-55Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 56-57Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 58-59Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 60-61Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 62-63Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 64-65Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 66-67Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 68