Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
Stop Arnaques n°107 oct/nov 2015
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°107 de oct/nov 2015

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 10,8 Mo

  • Dans ce numéro : grandes surfaces, où payer moins cher ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
BANQUE d’imposition, titre de propriété, attestation d’assurance, quittance de loyer, facture…), ainsi qu’un spécimen de signature (en cas d’un compte joint, chaque cotitulaire doit apposer sa signature). La banque est susceptible de vous demander de justifier de vos revenus avant de vous offrir des moyens de paiement. Elle vérifie ensuite que vous pouvez réaliser des actes tels que l’ouverture et l’utilisation d’un compte bancaire (réglementation spécifique pour les mineurs et les majeurs protégés), et que vous pouvez utiliser des moyens de paiement, notamment que vous n’êtes pas interdit bancaire. L’établissement doit vous remettre en échange une convention de compte, que vous devez signer. Celle-ci reprend les caractéristiques du compte et les modalités de son fonctionnement, et est à conserver précieusement. Il vous remet également la liste des prix des services bancaires qu’il propose, ainsi que des RIB en quantité suffisante. Transfert de compte Jusqu’à présent, tous vos prélèvements automatiques s’effectuaient à partir de votre ancien compte. La démarche la plus longue consiste désormais à prévenir tous les organismes débiteurs de votre changement d’établissement bancaire en organisant leur transfert vers votre nouvelle banque. Cette opération doit intervenir avant la clôture de votre ancien compte. Vous pouvez effectuer ces démarches vous-même. Pour cela, il vous faut envoyer le RIB de votre nouvel établissement bancaire dans un courrier de changement de domiciliation bancaire, en recommandé avec accusé de réception, à tous ces organismes ou sociétés responsables de prélèvements ou de virements (RSA, allocation chômage, prime pour l’emploi, bourse étudiante…) sur votre ancien compte. Il est donc important d’en dresser une liste exhaustive afin de vous assurer de n’en oublier aucun. Vous pouvez aussi avoir recours au service d’aide à la mobilité, proposé par les banques, afin que votre nouvel établissement se charge lui-même de toutes ces formalités pour vous. Les démarches de clôture Afin de pouvoir fermer votre ancien compte, plus aucun paiement ne doit être effectué à partir de celui-ci. Ainsi, après avoir annulé vos virements permanents, vous devez restituer vos moyens de paiement à votre ancien banquier. Il est fortement déconseillé de les envoyer par courrier. Votre ancien établissement bancaire peut éventuellement vous demander de les détruire vousmême. Dans ce cas, il vous faut couper la carte bancaire en 2 avec des ciseaux au milieu de la puce et de la bande magnétique, et rendre irrecevables vos chèques en y DEMANDE DE CLÔTURE DE COMPTE Nom, Prénom Nom de la banque Adresse Nom du conseiller Code postal, Ville Adresse de la banque Code postal, Ville Objet  : Demande de clôture du compte n°… (saisissez le numéro du compte à clôturer) Ville (précisez la ville), date (indiquez la date) Madame, Monsieur, Je vous prie de bien vouloir clôturer sans frais pour moi mon compte à vue n°… (saisissez le numéro du compte à clôturer) et de virer le solde vers la banque… (indiquez le nom de la banque détenant le nouveau compte à créditer). Vous trouverez les références nécessaires sur le RIB ci-joint. Veuillez noter que je vous ai restitué toutes les formules inutilisées de chèque en ma possession ainsi que ma carte bancaire. Par ailleurs, j’ai fait le nécessaire auprès de vos services pour constituer sur vos livres, en dehors du compte, une provision suffisante pour payer le montant total des chèques et des factures carte encore en circulation. Je vous remercie par avance et vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de ma considération distinguée. (P.J.  : nouveau RIB) Signature Lettre recommandée avec accusé de réception opposant en gros caractères le mention « ANNULÉ » sur chacun d’entre-eux. Vous devez cependant être vigilant, un chèque est encore valable 1 an et 8 jours à partir de son émission et peut être remis à l’encaissement à n’importe quel moment durant ce délai. Pour éviter les mauvaises surprises, pensez donc à lister tous vos chèques toujours en circulation en reprenant le talon de votre carnet de chèques et en pointant vos relevés de compte. Notez les numéros de chèques que vous ne retrouvez pas débités sur votre compte, leur montant et leur date d’émission. Additionnez leur somme, et laissez sur votre ancien compte les provisions nécessaires pour leur encaissement à venir. Vous pouvez demander à votre ancien banquier la clôture de votre compte une fois que toutes les opérations par carte et chèques qui étaient encore en circulation ont été réglées et tous les mouvements automatiques redirigés. La banque ferme votre compte gratuitement dans un délai de 10 jours ouvrés. L’ensemble des services associés est alors résilié d’office. Attention, la mise à zéro d’un compte ne correspond pas à sa clôture définitive. Ainsi, certains établissements peuvent toujours vous prélever des frais même pour des comptes inactifs, ne vous laissez pas avoir. Stop 2015 26 arnaques
27 CONTRÔLER LES PRESTATIONS D’UNE MAISON DE REPOS Pour se remettre d’une hospitalisation ou pour gérer une fatigue psychologique, il existe de nombreuses structures pour récupérer de pathologies variées. PAR MARIE DEALESSANDRI Qu’est-ce qu’un SSR ? Les centres de Soins de suite et de réadaptation (SSR) ont généralement pour but d’accueillir les patients venant de faire un séjour hospitalier et qui nécessitent un suivi dans leurs soins et un bon repos, encadrés par du personnel compétent. Leur mission est d’éviter que le séjour hospitalier du patient, qui peut avoir subi une intervention chirurgicale par exemple, n’ait des conséquences. À terme, l’idée est d’aider le patient à se réadapter et se réinsérer sans problème dans son quotidien. « Une structure autorisée en SSR assure les missions suivantes  : des soins médicaux, curatifs et palliatifs ; de la rééducation et réadaptation ; des actions de prévention et d’éducation thérapeutique ; la préparation et l’accompagnement à la réinsertion familiale, sociale, scolaire ou professionnelle », précise le Syndicat des soins de suite et de réadaptation. Entre les soins de longue durée et le médico-social, les SSR aident le patient à se sentir mieux, tout simplement  : c’est un vrai centre de convalescence et de repos, qui a principalement 3 missions, indique le Syndicat  : - « À travers la rééducation, les SSR aident le patient à recouvrer le meilleur potentiel de ses moyens physiques, cognitifs et psychologiques. L’objectif est, autant que possible, la restitution intégrale de l’organe lésé ou le retour optimal à sa fonction » ; - « les SSR assurent la réadaptation du patient, si les limitations des capacités du patient s’avèrent irréversibles. Le but est de lui permettre de s’adapter au mieux à ses limitations et à pouvoir les contourner autant que possible » ; - « les SSR ont pour objectif final d’assurer sa réinsertion, au-delà des soins médicaux et après stabilisation de l’état de santé du patient. Pour lui garantir une réelle autonomie, dans sa vie familiale et professionnelle, les établissements vont le rapprocher au maximum des conditions de vie qui précédaient son séjour hospitalier. La réinsertion représente donc l’aboutissement d’une prise en charge totalement personnalisée du patient ». Spécialisations et prise en charge en SSR SANTÉ En dehors des SSR polyvalents, la majorité de ce type d’établissement, il existe des centres plus spécialisés (SSR adultes spécialisés), est regroupée par thématiques de soins  : appareil locomoteur, système nerveux, conduites addictives ou encore à destination des seniors dépendants ou à risque de dépendance. Les SSR adultes spécialisés peuvent également prendre en charge des personnes en éveil d’un coma, des malades du cancer, des accidentés de la route en convalescence, ou des greffés. Il existe également des centres uniquement consacrés aux enfants (SSR pédiatriques). À noter qu’il n’est pas nécessaire d’avoir été hospitalisé pour prétendre à ce type d’encadrement, même si, le plus souvent, les SSR reçoivent des patients qui leur ont été directement adressés par un hôpital. Sinon c’est votre médecin traitant qui prescrit votre prise en charge dans le centre. Votre séjour est pris en charge à 100% par la Sécurité sociale s’il est en relation avec une maladie ouvrant droit à l’exonération du ticket modérateur. Vous avez Stop 2015 arnaques



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 1Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 2-3Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 4-5Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 6-7Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 8-9Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 10-11Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 12-13Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 14-15Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 16-17Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 18-19Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 20-21Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 22-23Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 24-25Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 26-27Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 28-29Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 30-31Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 32-33Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 34-35Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 36-37Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 38-39Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 40-41Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 42-43Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 44-45Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 46-47Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 48-49Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 50-51Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 52-53Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 54-55Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 56-57Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 58-59Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 60-61Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 62-63Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 64-65Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 66-67Stop Arnaques numéro 107 oct/nov 2015 Page 68