Stop Arnaques n°101 oct/nov 2014
Stop Arnaques n°101 oct/nov 2014
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°101 de oct/nov 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : assurances mutuelles, qui paye le mieux ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
enquête 2/Une couverture optimale La mutuelle ou assurance complémentaire santé est un poste de dépense auquel il est difficile d’échapper. Limitez les frais imposés par les organismes en examinant précisément votre couverture. Les formules au crible Si aucune mutuelle n’est prévue par votre entreprise, vous devez souscrire une complémentaire santé à titre individuel. Décrypter les offres et le jargon de chaque mutuelle peut se révéler difficile, mais ne renoncez pas à comparer. Concentrez-vous sur les postes essentiels : frais courants et pharmacie, mais aussi et surtout les soins et les services les moins biens remboursés par la Sécurité sociale comme l’hôpital, l’optique et le dentaire. À savoir : gare à l’indication « Prise en charge à 100% » dans les tableaux de prestations des différentes complémentaires. Elle ne signifie pas une couverture intégrale, mais 100% du tarif conventionnel de la Sécurité sociale. Lorsque le TC est très loin de la réalité des dépenses, ce 100% devient dérisoire. Un remboursement du type 400% du TC n’a rien d’impressionnant sur le dentaire, par exemple. Si la pose de votre couronne vous coûte 600 € et que le TC est de 100 €, Généralisation en 2016 la mutuelle vous rembourse 4 fois 100 €, donc 400 €. Pour éviter que trop de frais ne restent à votre charge, un forfait annuel est généralement ajouté par la mutuelle, du type « 400% du TC + 200 € ». Privilégiez les notions d’assistance et de réactivité (remboursement sous 48h). Le tiers payant doit entrer dans vos exigences. Grâce à ce mécanisme, il vous suffit de présenter votre carte de mutuelle chez le pharmacien, mais aussi dans les laboratoires d’analyses ou en radiologie, pour ne pas avoir à avancer d’argent. Prévue par la loi sur la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013, la généralisation de la couverture complémentaire santé, à l’horizon du 1er janvier 2016, impose aux employeurs d’assurer aux salariés qui n’en bénéficient pas déjà, une couverture collective minimale des frais de santé (ticket modérateur, forfait journalier hospitalier, soins dentaires, forfait optique...). L’employeur doit en financer la moitié du coût, quelle que soit la taille de l’entreprise. Des négociations doivent être ouvertes afin de préciser le contenu et les niveaux des garanties, la répartition des cotisations, les dispenses d’affiliation à l’initiative du salarié... 54 Stop Arnaques - octobre 2014 Demander des devis Une fois les formules sélectionnées sur les sites des différents organismes, l’arbitrage se joue entre vos besoins et vos moyens financiers. Les sites comparateurs de produits sont assez nombreux à proposer la comparaison des assurances gratuitement en ligne. Du côté des sites Internet des complémentaires, réalisez plusieurs devis en ligne. Complétez ce petit tour d’horizon par une visite chez l’assureur ou la banque près de chez vous et vous pourrez faire votre choix l’esprit serein. Le juste prix Différentes catégories de complémentaires existent. En général, malgré une offre extrêmement diverse, plusieurs grandes formules sont identifiables : élémentaire, intermédiaire et haut de gamme et aussi jeune, famille ou senior. Trois critères entrent en compte pour évaluer vos besoins : - votre situation familiale : pour attirer les jeunes parents, les organismes proposent des formules spécifiques avec un tarif avantageux, voire la gratuité des cotisations pour les enfants de moins de 1 an ou pour le 3 ème enfant, des tarifs régressifs à chaque enfant, un service d’assistance retourmaternité et la prime à la naissance… - vos habitudes de consommation médicale : avez-vous des problèmes de vue ? Si c’est le cas, un bon remboursement des frais d’optique (à partir de 300%) est essentiel. Avezvous des enfants en bas âge nécessitant des visites régulières chez le pédiatre ou des ados ayant un gros travail d’orthodontie devant eux ? Êtes-vous accro à l’homéopathie et aux médecines alternatives ? Les remboursements sur tous ces postes varient énormément ; - la région où vous habitez. À Paris par exemple, les dépassements d’honoraires sont courants. Il ne vous reste plus qu’à hiérarchiser les volets-clés de votre couverture. Sur les postes sensibles, privilégiez les prestations à la hauteur. Conseil : vous prévoyez d’importants soins de santé dans l’année ? Anticipez en modifiant votre contrat. Personnes à faible revenu L’aide pour l’acquisition d’une assurance complémentaire santé, dite ACS, permet, sur critères de ressources, d’alléger le prix de sa complémentaire santé par une prise en charge d’une partie de la cotisation par l’État.
Marine Robert, responsable marketing santé pour April Santé Prévoyance « Vérifiez bien les délais de remboursement » Comment définir son niveau de garantie et de remboursement en matière de complémentaire santé ? Il est nécessaire de faire le point sur vos besoins, en intégrant tous les membres de la famille à assurer. Ces besoins doivent être en priorité orientés sur les garanties importantes et/ou coûteuses. Le minimum vital concerne les garanties liées à l’hospitalisation ; il est primordial d’être couvert sur ce volet (honoraires chirurgicaux, frais d’anesthésiste, chirurgien...), notamment en cas d’accident, très impactant pour le budget. Les questions à vous poser : de quel équipement optique avez-vous besoin ? Verres simples ou progressifs ? Avez-vous changé votre équipement récemment ? Quels types de spécialistes consultezvous et à quelle fréquence ? Prévoyez-vous des travaux dentaires, de l’orthodontie adulte ? Avez-vous recours aux médecines naturelles (homéopathe, ostéopathe...) ou aux cures thermales ? À qui s’adressent les offres à bas prix ? Elles peuvent convenir à des personnes recherchant des garanties plutôt minimalistes (pas ou peu de dépassement d’honoraires, peu ou pas de garanties optiques, des remboursements en dentaire très peu couvrant sur les soins onéreux type prothèse) et moins de services. Elles sont donc plutôt adaptées pour des personnes jeunes, seules ou en couple, sans problématique de santé particulière. À déconseiller, donc, à des personnes ayant des problèmes de santé connus, à des seniors, ou à des familles avec enfant. Vérifiez toujours les délais de remboursement, et que vous bénéficiez des standards de marché inclus dans le contrat : tiers payant, un site avec espace assuré pour faire des démarches en ligne, des conseillers accessibles par téléphone. Pourquoi passer par un courtier en assurances ? Le courtier est un partenaire conseil, expert des assurances de personnes. Il vous permettra de réaliser le recueil de vos besoins, en vous posant toutes les questions nécessaires, afin de bien cerner votre profil, vos attentes, votre budget. Connaisseur des offres du marché, il saura ensuite vous orienter sur une proposition en adéquation avec vos besoins. Dans la vie de votre contrat, il sera également disponible pour ajuster la proposition, ou pour réaliser d’autres démarches. Stop Arnaques - octobre 2014 55



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 1Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 2-3Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 4-5Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 6-7Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 8-9Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 10-11Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 12-13Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 14-15Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 16-17Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 18-19Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 20-21Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 22-23Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 24-25Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 26-27Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 28-29Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 30-31Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 32-33Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 34-35Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 36-37Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 38-39Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 40-41Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 42-43Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 44-45Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 46-47Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 48-49Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 50-51Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 52-53Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 54-55Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 56-57Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 58-59Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 60-61Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 62-63Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 64-65Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 66-67Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 68