Stop Arnaques n°101 oct/nov 2014
Stop Arnaques n°101 oct/nov 2014
  • Prix facial : 3,90 €

  • Parution : n°101 de oct/nov 2014

  • Périodicité : bimestriel

  • Editeur : Lafont Presse

  • Format : (210 x 270) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 16,4 Mo

  • Dans ce numéro : assurances mutuelles, qui paye le mieux ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 auto 80 km/h ! Certains pays européens pratiquant des limitations plus élevées que la France sur leurs routes secondaires obtiennent de meilleurs résultats en termes de sécurité routière, comme l’Angleterre (97 km/h) et l’Allemagne (100 km/h) et dénombrent moins d’accidents. Mieux, le Danemark expérimente avec succès une hausse de 80 à 90 km/h. Faut-il en conclure que les études françaises qui affirment que « 1 km/h de vitesse en moins, c’est 4% de tués en moins » sont obsolètes ? PV en baisse La plupart des procès-verbaux dressés sont en baisse en 2013, selon le rapport de la Sécurité routière. 300.000 « prunes » ont été établies, 13,1% de moins qu’en 2012. Près de 1 million de PV concernent les règles de conduite (téléphone au volant, franchissement de ligne continue, sens interdit...), en baisse de 10%, et 500.000 des défauts d’équipement (port de la ceinture, du casque, pneumatiques...), 14,1% de moins qu’en 2012. En revanche, les PV pour défauts de contrôle technique, d’assurance et de papiers sont en hausse de 6%. Mais ne vous réjouissez pas, un retour à la hausse est prévu en 2014. Les raisons ? Les radars automatiques sont désormais régulièrement réparés et la limitation de vitesse de 90 à 80 km/h sur certains tronçons de route. Assurance sans franchise ? La plupart des assureurs auto proposent des formules « sans franchise » mais cette prise en charge à 100% se répercute dans le coût des cotisations, nettement plus élevé ! À vous de voir si l’absence de franchise en cas d’accident est plus rentable qu’un contrat d’assurance avec franchise à bas prix. Sachez qu’en cas de catastrophe naturelle, une franchise obligatoire de 380 € est appliquée quel que soit le contrat d’assurance, même s’il est « sans franchise », une obligation légale prévue par l’article annexe I à l‘article A125-1 du Code des assurances. Stop Arnaques - octobre 2014 STOP ARNAQUES VOUS EN DIT PLUS Assurance auto : peuton payer moins ? Dépense contrainte puisqu’elle est imposée par la loi, l’assurance voiture peut rapidement peser lourd sur le budget auto. Il existe pourtant des astuces pour faire des économies sur votre contrat. Les tarifs de l’assurance auto n’étant pas fixes, ils sont susceptibles de varier du simple au double d’une compagnie à l’autre. En dépit du fait qu’elle constitue une dépense obligatoire, il est possible de faire des économies. Faites jouer la concurrence Au royaume de l’assurance, la concurrence est reine. Chaque assureur fixant ses prix, la première astuce pour trouver une assurance auto pas chère est de jouer sur ce terrain. Cela signifie qu’il est dans votre intérêt de faire jouer la concurrence entre les assureurs auto et pour ce faire, le seul moyen connu à ce jour qui soit gratuit et non chronophage reste de passer par un comparateur d’assurances, idéal pour comparer plusieurs offres (quels sont les prix généralement appliqués ? Combien coûte telle garantie d’assurance ?...) et évaluer le niveau des garanties de chaque contrat (dans quelle mesure telle garantie auto joue-t-elle ? Cette garantie s’accompagne-t-elle d’une franchise ?...). Choisissez l’assurance au kilomètre si vous roulez peu Les assureurs sont de plus en plus nombreux à proposer des offres d’assurance au kilomètre. Sachez que le forfait kilométrique proposé par certaines compagnies peut s’avérer intéressant si, et seulement si, vous êtes un petit rouleur. En effet, clairement destinée aux conducteurs qui parcourent peu de kilomètres dans l’année, l’assurance au kilomètre consiste à déclarer à son assureur un certain nombre de kilomètres et à s’engager à ne pas dépasser ce seuil préfixé. Il existe également une autre formule. Celle-ci passe par l’installation d’un boîtier électronique dans la voiture afin de permettre à l’assureur de vérifier le nombre de kilomètres parcourus et d’adapter le prix de l’assurance en conséquence. Ainsi, l’assurance auto au kilomètre permettrait de réaliser des économies de 10 à 35% sur le prix du contrat pour la formule forfait kilométrique et de 12 à 40% pour la formule avec boîtier. Évaluez l’assurance au tiers La loi française vous oblige à assurer votre voiture. Toutefois, cette obligation est strictement limitée à la garantie responsabilité civile, également appelée assurance auto au tiers. C’est la plus basique et du coup, c’est aussi la moins chère. Attention, l’indemnisation qu’elle induit ne s’applique qu’à des tiers, auxquels vous auriez causé des dommages. Il n’est pas toujours judicieux d’opter pour cette formule si vous avez une voiture neuve, une voiture de sport. En revanche, si vous conduisez un véhicule d’occasion, un vieux modèle de 5 ans... n’hésitez pas.
STOP ARNAQUES VOUS EN DIT PLUS Renouvellement payant du permis de conduire Vous avez perdu votre permis de conduire, il a été volé ou accidentellement détruit ? Depuis le 1er septembre, son renouvellement (demande de duplicata) est payant : 25 € si l’ancien permis ne peut pas être présenté. Réduction d’impôt Vous êtes peut-être concerné par la réduction d’impôt, qui peut s’élever à 350 € pour une personne seule (célibataire, divorcée ou veuve) et à 700 € pour un couple ayant une imposition commune (marié ou pacsé). La réduction maximale bénéficie aux célibataires dont le revenu fiscal de référence (avec 1 part) n’excède pas 13.795 € et aux couples dont le revenu (avec 2 parts) ne dépasse pas 27.590 €. Entre 13.795 et 14.144 € pour un célibataire, la réduction décroît de 350 à 1 €. Entre 27.590 et 28.289 € pour un couple (avec 2 parts), la réduction décroît de 700 à 1 €. Plafonnement des honoraires de location Depuis le 15 septembre, un décret prévoit le plafonnement des honoraires de location (frais d’agence) demandés au locataire par les professionnels de l’immobilier. Ce montant doit être inférieur ou égal à un plafond établi par mètre carré de surface habitable du logement loué. Les montants plafonnés, selon la zone géographique dans laquelle est situé le bien, sont les suivants : 12 € /m² de surface habitable maximale en zone « très tendue » (Paris et communes limitrophes), 10 € /m² de surface habitable maximale en « zone tendue » (Lyon, Marseille, Bordeaux, Lille, Toulouse...), 8 € /m² de surface habitable maximale ailleurs. Les frais liés à l’établissement de l’état des lieux d’entrée ne peuvent excéder 3 € /m² sur l’ensemble du territoire. Renégocier votre crédit : c’est possible ! Durant l’été, les taux de crédit immobilier ont atteint un niveau historiquement bas offrant aux emprunteurs de nouvelles possibilités de faire baisser le taux de leur prêt immobilier. Argent En juillet et août, les taux de crédit immobilier ont encore baissé pour atteindre en moyenne 2,75% sur 15 ans, 3% sur 20 ans et 3,40% sur 25 ans. « Mais durant l’été, nous avons réussi à obtenir 2,35% sur 15 ans, 2,45% sur 20 ans et 2,75% sur 25 ans », indique Jérôme Robin, président et fondateur de Vousfinancer.com. Ces taux historiquement bas offrent ainsi la possibilité aux emprunteurs qui ont souscrit un crédit – même récemment – de le renégocier. Cette opération peut se révéler particulièrement intéressante, avec par exemple plus de 20.000 € d’économies pour un crédit de 200.000 € pour les crédits obtenus en 2008 (à plus de 5% en moyenne sur 20 ans), 2009, 2011 et au 1er semestre 2012 (à plus de 4% en moyenne) car l’écart de taux avec ceux proposés aujourd’hui est d’environ 1 point. Des économies substantielles à la clé ! Les crédits souscrits en 2003, 2004, 2007, 2008, 2009, 2011 et même désormais ceux de 2012 peuvent potentiellement être renégociés. « On considère qu’il faut 1 point d’écart au minimumentre le taux du crédit à renégocier et les taux actuels pour que l’économie générée rende l’opération intéressante, compte tenu des frais engendrés qui peuvent atteindre jusqu’à 4,5% du capital restant dû... Mais un écart de 0,70 point peut suffire pour les crédits récents, de plus de 300.000 € ou ayant des durées supérieures à 20 ans, d’où la nécessité d’étudier la pertinence de l’opération pour ne pas passer à côté d’une opportunité », détaille Sandrine Allonier, responsable des relations banques de Vousfinancer.com. En effet, pour les crédits de moins de 5 ans, l’opération est d’autant plus intéressante car c’est en début de prêt que l’on rembourse le plus d’intérêts (jusqu’à 50% de la mensualité les 2 premières années pour les crédits sur 20 ans et même jusqu’à 60% pour les crédits sur 25 ans). C’est donc à ce moment-là qu’un rachat a le plus d’impact sur le coût total du crédit... Mais même les crédits de 2003 ou 2004 (à plus de 4%) peuvent être renégociés car compte tenu du niveau historiquement bas des taux, un rachat sur la durée restante du prêt (moins de 10 ans pour les crédits sur 20 ans) permet d’obtenir des taux à 2,50% sur 10 ans, soit un écart de plus de 2% avec les taux obtenus à l’époque sur 20 ans, générant une économie de plus de 8.000 € pour un crédit de 200.000 €. Stop Arnaques - octobre 2014 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 1Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 2-3Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 4-5Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 6-7Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 8-9Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 10-11Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 12-13Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 14-15Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 16-17Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 18-19Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 20-21Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 22-23Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 24-25Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 26-27Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 28-29Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 30-31Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 32-33Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 34-35Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 36-37Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 38-39Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 40-41Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 42-43Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 44-45Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 46-47Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 48-49Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 50-51Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 52-53Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 54-55Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 56-57Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 58-59Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 60-61Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 62-63Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 64-65Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 66-67Stop Arnaques numéro 101 oct/nov 2014 Page 68