Stemp Caen n°7 avril 2012
Stemp Caen n°7 avril 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de avril 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Air de Com

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 26,2 Mo

  • Dans ce numéro : mode printemps... ambiance vitaminée et légère.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
MODE MODE 8- Avril/mai 2012 - STEMP CAEN N°7 TATq M3T2 Mode printemps Ambiance vitaminée et légère Adieu la grosse maille, les écharpes et la fourrure de tous poils, bonjour robes, jeans et jupes légères ! Le printemps annonce un festival de couleurs douces, et une invitation au voyage, toutes les inspirations des continents (de l’Afrique, à l’Asie, en passant par la cordillère des Andes et le far West) se déclinent sur les tenues de la saison. Quant aux accessoires, il ne sont pas en berne non plus. Le bracelet manchette, en résine, en bois, en métal ajouré, devient un indispensable de notre garde robe. Les colliers plastrons se veulent colorés et caracolent sur les poitrines graciles, enfin les plumes, tendance retour du tipi, sont toujours un top depuis cet hiver, arborés sur les boucles d’oreilles ou les bracelets ! Nous avons sélectionné pour vous les trois principales tendances phares qui vont agrémenter joyeusement nos penderies jusqu’à la fin de l’été. STEMPTATIONS STEMPTATION STEMPTATION Par El Chat
TEMPTATIONSTEMPTATIONSTEMPTATIONSTEMPTATIONSTEMPTATIONSTEMPTAT NSTEMPTATIONSTEM Un printemps en version pastel Vous êtes prévenues, on n’échappera pas au déferlement de ces teintes douces et tendrement régressives. Pas de panique, le rétro fifties est revisité avec succès, et surtout sans mièvrerie ! Le color block de cet hiver laisse peu à peu la place à la candeur et la fraîcheur. Si nous en jugeons par la vague de teintes sorbets déferlant sur les collections Topshop, COS, American Vintage, nul doute que l’on va leur emboîter le pas rapidement. Rien de tel que ces pièces couleur barbe à papa pour s’offrir un petit shoot de douceur. Une friandise fashion particulièrement bienvenue en ces temps d’incertitudes économiques pour le moins anxiogènes. D’inspiration romantique sans jamais viré « fifille », les notes de transparence seront à l’honneur. Du jupon jaune jonquille, à la pochette vert amande, au jean rose guimauve, en passant par la robe bleu tendre, on assiste à toutes les déclinaisons de ces notes délicates, ambiance « Demoiselles de Rochefort » librement assumées. Le pastel est ultra facile à porter. Harmonieux et lumineux, il se mixe à merveille avec un jean brut ou une jupe en cuir par exemple. Revue de détails  : Short en jean rose tendre, Mango, Esprit, Jean flare bleu pastel, Gérard Darel, Jean slim, rose Chamallow Cimarron, Les Petites, Sac Vélo mauve doux, Balenciaga, Robe manches courtes menthe à l’eau, Tara Jarmon. Invitation au voyage Le thème des grandes migrations est à l’honneur. L’hiver avait déjà annoncé la couleur avec les imprimés sauvages (python, zèbre, léopard), mais désormais, ce sont toutes les tendances exotiques qui sont invitées à célébrer la féminité, dans toute sa splendeur. Burberry a lancé la robe boubou, Carven revoit l’imprimé inca, Chisato se réapproprie le pyjama chinois, Etro, ou Paul&Joe rendent hommage aux Indiens avec la robe et les coiffures Apache, tandis que Emilio Pucci signe avec brio le jupon de gitane. Le raphia, la paille, le coton tressé sortent des ornières. Du coup, toutes les marques et les enseignes se sont données le mot pour lancer à leur tour le thème de ces belles migrations. Démonstration chez Etam avec la robe africaine, Isabel Marant et les imprimés indiens, la veste en maille qui deviendra sûrement un must-have d’ici à la fin de l’année, ou encore Maje (avec le blazer en coton brodé aux motifs incas) et Sandroqui orne ses pièces par des impressions aztèques et mayas. Un voyage immobile qui nous laisse aller doucement au rêve et à la contemplation. Pas de printemps sans fleurs Elles sont partout, elles renaissent enfin de leurs cendres après un rigoureux hiver. Mais le timide « liberty » de l’année dernière semble bien fade face à la déferlante en masse d’imprimés fleuris ! Cette fois, laissons place aux toiles de coton qui arborent de larges pans de couleurs, ne laissant aucune place au blanc, les végétaux sont taille XXL. Sportmax a lancé la tendance avec un total look pantalon-chemise renversant, Sandronous immerge en version bleu et rose shoking où planent de grandes pivoines ! Bref, les fleurs sont partout et n’ont peur de rien, ni de la couleur, ni du vide. fi - STEMP CAEN N°7 - Avril/mai 2012 - 9



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :