Stemp Caen n°3 sep/oct 2011
Stemp Caen n°3 sep/oct 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de sep/oct 2011

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Air de Com

  • Format : (192 x 271) mm

  • Nombre de pages : 56

  • Taille du fichier PDF : 27,3 Mo

  • Dans ce numéro : Deauville... de plaisirs en découvertes.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
32 - Sept/oct 2011 - STEMP CAEN N°3 EVEN Francis Ford Coppola
EMENT EVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEM 1 DA OLOiL7-'1 P.7 011 Franck Castel photographies festival 37 ème Festival du Cinéma Américain de Deauville Le regard artistique du cinéma indépendant comme une vérité sur le monde Pour découvrir les nouveaux talents La Compétition, coeur artistique du Festival, illustre la vitalité et la diversité des sensations visuelles d’une Amérique qui se regarde. Cette édition marque l’importance de cette section en présentant pour la première fois 14 films dont 9 premiers films. Du 2 au 11 Septembre, Deauville a vécu au rythme du 37ème festival du film américain avec cette année encore un jury expert et des invités d’honneur mythiques comme Francis Ford Coppola et Abel Ferrara. Le Jury Le Jury de la 37 ème édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville était présidé par le réalisateur et scénariste français, OLIVIER ASSAYAS entouré de NATHALIE BAYE, CLAIRE DENIS (Réalisatrice et scénariste), NICOLAS GODIN (Auteur, compositeur, interprète et membre du groupe AIR), CHIARA MASTROIANNI, ANGELIN PRELJOCAJ (Chorégraphe, directeur artistique du Ballet Preljocaj et réalisateur), JEAN ROLIN (Ecrivain), BRUNO TODESCHINI (Comédien) Le Jury Révélation Le Jury Révélation de la 37 ème édition du Festival du Cinéma Américain de Deauville fut présidé par le réalisateur, comédien, écrivain et metteur en scène, SAMUEL BENCHETRIT. Il fut épaulé par LEILA HATAMI (Comédienne), SABRINA OUAZANI (Comédienne), ELISA SEDNAOUI (Comédienne), BENJAMIN SIKSOU (Comédien). Le Jury Révélation récompense, lors de cette même cérémonie du Palmarès, un film de la Compétition pour ses qualités novatrices, en lui remettant LE PRIX DE LA REVELATION CARTIER. En créant le trophée du Prix de la Révélation, Cartier « griffe » Deauville et scelle ainsi, à l’occasion du Festival du Cinéma Américain de Deauville, son engouement pour le 7 ème art et sa passion pour l’Amérique du cinéma. Les plus de festival Le Festival du Cinéma de Deauville est le Rendez-vous de tout ce qui fonde le cinéma américain à travers les diverses sections qui le constituent aujourd’hui. Soucieux de se renouveler et d’être à l’écoute de cette cinématographie toujours mouvante, le Festival a initié cette année de nouveaux rendez-vous cinéphiles et professionnels. C’est sa façon d’observer et de dialoguer avec une culture cinématographique qu’il met à l’honneur, de façon unique, depuis 37 ans. Le Nouvel Hollywood Cette 37 ème édition du Festival souhaitait honorer l’avenir en accueillant une comédienne et un comédien, fleurons du cinéma américain de demain. Le Nouvel Hollywood est un prix qui salue le talent, la passion et l’engagement de comédiens et comédiennes sur le sentier de la création. Saluer ces talents émergents, visages du cinéma de demain, confirme l’ambition du Festival. Pour cette première, les trophées du NOUVEL HOLLYWOOD ont été attribués à  : JESSICA CHASTAIN RYAN GOSLING « THE TREE OF LIFE « RYAN GOSLING « CRAZY, STUPID, LOVE. » Carte blanche Pour la première fois, le Festival a offert une Carte blanche à une personnalité du monde des arts et des lettres qui a fait découvrir et partager, à travers une sélection de films de son choix, sa préférence de cinéma, son Amérique personnelle. Le Festival était heureux de confier cette première Carte blanche au créateur français JEAN-CHARLES DE CASTELBAJAC. « Le cinéma américain a très tôt été l'une des pierres angulaires de mon imaginaire. La conquête, le désir, le pouvoir, le mystère et la peur, "la démesure du trouble" est mon lien à lui. Les chefs d'oeuvres sont ceux de l'audace, de la différence, habités d'une dimension expérimentale et novatrice. Le cinéma américain est immortel comme les fantômes qu’il projette dans le futur ». Jean-Charles de Castelbajac La table ronde professionelle Pour la première fois, le Festival du Cinéma Américain de Deauville avait le plaisir de présenter la table ronde du PRODUCERS GUILD OF AMERICA et de l’ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE CINEMA  : « Produire en 2011  : les nouvelles règles du jeu » La leçon de sénarion Pour la première fois, le Festival du Cinéma Américain de Deauville accueilliait le réalisateur, scénariste et producteur Roger Avary pour une Leçon de scénario. Roger Avary est scénariste des films PULP FICTION de Quentin Tarantino (1994), pour lequel il reçoit l’Oscar du Meilleur Scénario, SILENT HILL de Christophe Gans (2006) et BEOWULF de Robert Zemeckis (2007). Il est également le scénariste et le réalisateur des longs métrages KILLING ZOE (1994) et LES LOIS DE L’ATTRACTION (2003). Tous ces films lui ont permis d’obtenir une reconnaissance internationale et un statut d’auteur à part entière. STEMP CAEN N°3 - sept/oct 2011 - 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :