Stemp Caen n°13 jan/fév 2013
Stemp Caen n°13 jan/fév 2013
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°13 de jan/fév 2013

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Air de Com

  • Format : (210 x 298) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : shopping... idées cadeaux pour la Saint-Valentin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
PETITE ENFANCE SAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFA REPORTAGE• Bienvenue à la crèche "les p'tits pots rouges" Horaires ouvert du hindi au vendredi de 7h15 à 19h30 Renseignements au  : 0811 096 669 ou sur vohvg Laetleo.mm P ReserVé exclusivementnne aux familles, au p et a la clientèle de la crache. Frédéric Thomas et Eric Delbergue peuvent se féliciter d’avoir créé des maison…où chacun s’y retrouve ! AiRo. ifte 16 - Janvier/février 2013 - STEMP CAEN N°13
IRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRESAVOIRFAIRES ` 11Oh.• - „ ; y I11111 1111011 ! 1Il11 1EIIII 1l':11i II I Trrrr►e.•..•'.-• ! "ill 11111111111 111111 4'4.'11"uiw.u1. Léa et Léo, A vue d’œil et AirdeCom.A CRECHE FOUR 6if0. GFAF ; pin Léa et Léo Espace Robert Schumann7 place de ! °Europe l’Europe 14200 Hérouville Saint Clair Tél  : 02 02 31 47 98 81 www.leaetleo.fr. j.n,..-..- -.. yllI ` ! i1ll LE GROUPE Léa et Léo L'équipe dirigeante de Léa et Léo Eric Delbergue, Dolorès Lelièvre et Frédéric Thomas Pionnières dans le Calvados, les crèches Léa et Léo accueillent les enfants des salariés. Depuis 2007, Frédéric Thomas et Eric Delbergue gèrent et créent des crèches destinées aux entreprises et aux collectivités. Face à une demande croissante, leur groupe Léa et Léo a été le premier à apporter ce nouveau service aux sociétés du Calvados en offrant une solution de proximité adaptée aux parents salariés et à leurs employeurs. D’un besoin né un projet… En 2003, alors directeur du développement international d’un fabricant de jouets, Frédéric Thomas cherche un mode de garde pour sa 2ème fille Camille dans la région de Falaise. Il se rend vite compte des difficultés et de la pénurie de places pour un mode de garde collectif. Ce papa bienveillant tombe alors sur les conclusions de la conférence de la famille 2003 et les textes de lois qui en ont découlé. En effet, annoncé lors de cette conférence, le dispositif d'aide à l'investissement petite enfance (DAIPE) est mis en place à compter d'avril 2004 et prévoit la création de 20.000 places nouvelles  : 16.000 places traditionnelles et 4.000 places destinées aux « entreprises de crèches », financées par une enveloppe gérée directement par la Caisse nationale d’Allocations Familiales. Cette ouverture au secteur privé permettait de compléter l’offre publique. « J’étais à un moment de ma vie où j’avais envie de me poser, de faire quelque chose qui ait du sens. Habitué aux réglementations, me pencher sur tous ces textes ne m’a pas dérangé ». Souhaitant rester dans le domaine de l’enfance, Frédéric se lance dans ce nouveau challenge et en parle à Eric Delbergue, ancien collègue et surtout son ami. Ce dernier est tout de suite convaincu…L’aventure Léa et Léo commence ainsi dès mai 2004. Les deux associés suivront scrupuleusement toutes les étapes pour faire naître leur projet. Après les démarches administratives et la sécurisation financière, les deux hommes accompagnés d’une puéricultrice expérimentée réalisent une étude de marché et se lancent à la recherche d’un terrain pour implanter leur première crèche. « Nous cherchions une zone tertiaire arrivée à maturité, facile d’accès et bien située. Spécialisée dans l’aménagement urbain et partie prenante dès la gestation du projet, la SHEMA leur vend un terrain dans la zone du Citis à Hérouville Saint Clair. L’étape suivante  : prospecter les entreprises et leur présenter cette nouvelle opportunité. Le groupe Batteur, la mairie d’Hérouville, Webhelp, Renault trucks, NXP… de grosses locomotives comme des PME adhèrent à la démarche. Durant cette phase de prospection, Frédéric et Eric se rendent vite compte que la demande est bien là et que les entreprises sont séduites par cette nouvelle solution de garde « clefs en main ». L’histoire commence « Au bord de l’eau » Après 3 années à concentrer leurs énergies sur leur projet, le 25 août 2007, Frédéric et Eric voient l’aboutissement de leur implication. Première crèche pour entreprise en Basse-Normandie, l’aînée de la société Léa et Léo, baptisée Au bord de l’eau, ouvrent ses portes aux bambins dans le parc tertiaire du Citis. Répondant aux normes de la petite enfance, elle a été pensée et est dirigée par une infirmière puéricultrice entourée d’une équipe de professionnels diplômés de la petite enfance et engagés dans le projet de l’établissement. Devant l’engouement des entreprises, cette première « maison » Léa et Léo a vu naître de nombreuses petites sœurs. En effet, un an après, en 2008, Les Petits Pots Rouges accueillent à son tour les enfants dans la zone du Libéra à Colombelles. En 2010, Léa et Léo rachète First Baby School, crèche bilingue à Caen, alors en difficulté. Après l’avoir remise aux normes, elle est rebaptisée Happy Babies. Le bilinguisme reste sa particularité, il est proposé aux enfants de manière ludique afin de les sensibiliser à l’apprentissage de l’anglais dès le plus jeune âge. En 2011, les pères fondateurs décident de sortir du département et ouvrent des crèches à Lyon, à Strasbourg et à Grenoble. En 2012, retour aux sources…La benjamine de Léa et Léo est depuis 2012, à Vire. Aujourd’hui, Frédéric et Eric ont permis l’ouverture de 10 crèches et fait le bonheur de centaines de parents et d’entreprises. Comme un enfant, chaque crèche est unique Chaque établissement est basé sur un projet d’aménagement et pédagogique, répondant aux normes strictes de la petite enfance. Comme le bilinguisme d’Happy babies, la crèche les Petits Pots Rouges, à Colombelles, a choisi une thématique liée à la nature. Toutefois, les maisons Léa et Léo répondent aux normes définies par Frédéric Thomas et Eric Delbergue  : qualité, respect des règles de vie et aide au développement de l’enfant, innovation dans les projets pédagogiques. En 2013, 3 nouvelles crèches ouvriront leurs portes sur le territoire national. Engagé dans une démarche de qualité sur l’ensemble des prestations, le groupe Léa et Léo a fait le choix de mettre le développement durable au cœur de son action à travers ses constructions, ses projets pédagogiques et bien sûr, à l’éveil des toutpetits. Frédéric Thomas et Eric Delbergue peuvent se féliciter d’avoir créé des maisons…où chacun s’y retrouve ! Vanessa Riaboff STEMP CAEN N°13 - Janvier/février 2013 - 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :