Stemp Caen n°12 décembre 2012
Stemp Caen n°12 décembre 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°12 de décembre 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Air de Com

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 62

  • Taille du fichier PDF : 11,9 Mo

  • Dans ce numéro : événement... élection de Miss Caen.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
TOURISME VOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESV AILLEURS...Marrakech, la « ville rouge », a su se moderniser tout en conservant son âme... 34 - Déc.2012/Janvier 2013 - STEMP CAEN N°12 Encore trois destinations de rêves selectionnées par STEMP. Bonnes vacances !.. Car il fait toujours beau quelque part dans le monde. MARRAKECH FASCINANTE ET ATTACHANTE Avec ses remparts en terre ocre, le labyrinthe de sa médina ancestrale, les charmeurs de serpents de la magnifique place Djemma el Fna et ses dizaines de jardins secrets, Marrakech est la plus fascinante et la plus attachante des villes marocaines. Son atmosphère diffère beaucoup de celle de Fès, ville culturelle, ou de celle de Casablanca, ville cosmopolite. Jadis capitale du royaume, Marrakech, la « ville rouge », a su se moderniser tout en conservant son âme et ses traditions. MOSQUEE DE LA KOUTOUBIA Le minaret de la Koutoubia, culminant à 70 mètres, est un point de repère visible à des kilomètres à la ronde. La mosquée a été érigée au XIIème siècle par le sultan almohade Yacoub el-Mansour. Aujourd’hui, la mosquée est devenue le symbole de la ville TROIS destinations de rêve PLACE DJEMAA EL-FNA Centre névralgique de Marrakech, l'immense place Djemaa el-Fna, au cœur de la médina, offre un spectacle à ciel ouvert incroyable. Animée à toute heure de la journée, la place s'éveille pleinement à la tombée de la nuit. Jongleurs, conteurs, charmeurs de serpents, musiciens et acrobates occupent alors l'espace, offrant aux passants une animation nocturne inoubliable et haute en couleurs. LES SOUKS Marrakech doit autant sa renommée à la beauté de ses monuments qu'à l'animation pittoresque de ses célèbres souks, réputés pour la qualité des articles artisanaux que l'on y trouve  : forgerons, tanneurs, ébénistes, bijoutiers, tisseurs, potiers…  : ce sont plus de 40.000 échoppes qui attendent le client, à travers un labyrinthe de ruelles étroites. JARDIN MAJORELLE ET MUSEE D'ART ISLAMIQUE Le splendide jardin Majorelle et le musée d'Art islamique furent conçus par le peintre français Jacques Majorelle. Au milieu des cactus, des bambous et des cascades de bougainvillées se cache une villa d'un bleu intense qui abrite aujourd’hui le musée. Les collections incluent des tapis, des ceintures, des bijoux et des manuscrits rares et précieux.. INFOS PRATIQUES Le passeport en cours de validité est exigé. Dans certains cas, une carte d'identité peut suffire si vous avez acheté un séjour auprès d'une agence de voyage. - Si vous avez plus d'un an de permis, vous n'aurez aucun problème pour louer un véhicule. L'heure au Maroc est calculée sur l'heure GMT. Par rapport à la France, le décalage est de 1 heure en hiver et 2 heures en été. La monnaie marocaine est le dirham (DH) qui se divise en 100 centimes. 1 € = 10,72 DH. 1 DH = 0,093 € . Les devises doivent être changées au Maroc, dans les banques ou les établissements agréés (panonceau doré). Il vous sera remis un bordereau de change indispensable à la fin de votre séjour pour reconvertir votre reliquat de dirhams en monnaie d'origine. La solution la plus simple est d'utiliser les guichets automatiques bancaires.
OYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAGESVOYAG...ses récifs coralliens, ses plages de sable blanc et ses eaux turquoise paradisiaques... ZANZIBAR UN TABLEAU IDYLLIQUE Partie intégrante de la Tanzanie, cet archipel africain, situé dans l’océan Indien, a vu se succéder des générations de voyageurs venus du monde entier depuis le XIIe siècle. Carrefour de l'or et des épices, point central du trafic d'esclaves, Zanzibar garde des traces de son passé. Dans les vieux quartiers de Stone Town, la capitale de l’île, les vestiges ne manquent pas. Autre richesse de l’île  : ses récifs coralliens, ses plages de sable blanc et ses eaux turquoise paradisiaques, qui en font le bonheur des baigneurs et des amateurs de plongée. STONE TOWN La vieille ville de Stone Town recèle bon nombre de trésors. Déambulez au hasard des ruelles pour découvrir l'incroyable mélange des styles architecturaux, d'inspiration arabe, indienne, européenne et africaine qui caractérise ce labyrinthe où se succèdent les maisons anciennes aux façades de corail, aux portes en bois précieux et aux vérandas suspendues dans les airs. ILES ET ILOTS L’archipel de Zanzibar compte de nombreuses îles et îlots. Beaucoup servaient jadis à parquer les esclaves rebelles. Et, pour les amateurs de faune, Changuu abrite des familles de tortues géantes. PEMBA Située à une cinquantaine de kilomètres de Zanzibar, l’île de Pemba mérite le détour. Verdoyante et vallonnée, elle possède aussi de magnifiques fonds marins. La culture du clou de girofle, spécialité de l'île, lui donne un parfum aussi inhabituel qu'agréable ! Enfin, Pemba est aussi réputée pour ses rites vaudous. KIGOMASHA Bien que l'archipel de Zanzibar recèle déjà son lot de plages magnifiques, une petite escapade dans la péninsule de Kigomasha, au nord-ouest de Pemba, s’impose ! La plage de Vumawimbi, sur la côte orientale, est à elle seule un paradis terrestre  : sable blanc, palmiers et eaux turquoises forment un tableau idyllique. INFOS PRATIQUES Les prix incluent la TVA. Les pourboires sont toujours appréciés. Après un safari, la coutume est de donner un pourboire au chauffeur. Le vaccin contre la fièvre jaune est redevenu obligatoire en 2008. Vaccins conseillés  : hépatite A et B, DTP, typhoïde, méningite. Un traitement antipaludéen est impératif, surtout pour les séjours balnéaires. D'une manière générale, ne pas manger la peau des fruits et des légumes, éviter les glaçons et de boire de l'eau en bouteilles. Dans sa trousse d'urgence, prévoir antibiotiques, seringues jetables, pastilles pour désinfecter l'eau. Si vous suivez un traitement médical, procurez-vous des médicaments pour toute la durée du séjour. Les chèques de voyages sont acceptés ainsi que les cartes de crédit dans les hôtels, les lodges et quelques boutiques de souvenirs. Les distributeurs automatiques de billets commencent à apparaître dans le pays mais ils sont encore peu nombreux. Vous en trouverez uniquement à Dar es-Salaam et à Arusha. Munissezvous de dollars US en petites coupures qui servent à payer les taxes d'aéroport ou de port si vous allez à Zanzibar en bateau. Dans les boutiques, le dollar US est plus facilement négociable que l'euro. STEMP CAEN N°12 - Déc. 2012/Janvier 2013 - 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :