Stemp Caen n°10 sep/oct 2012
Stemp Caen n°10 sep/oct 2012
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°10 de sep/oct 2012

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Air de Com

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 12,2 Mo

  • Dans ce numéro : événement... le 38ème Festival du Film Américain de Deauville.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
%Di 20 - Sept./Oct. 2012 - STEMP CAEN N°10 z EVEN Liam Neeson ► LLLLLU.•
EMENT EVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEMENTEVENEM Agence Franck Castel photographies festival 38 ème Festival du Cinéma Américain de Deauville L’exploration de la société américaine à travers ses cinéastes La compétition, les premières, les documentaires, les séries télévisées nous font sociologues et spectateurs de l’Amérique. Les films présentés inclinent à penser un cinéma indépendant fort et dominant. La sélection cannoise battait déjà ce pavillon. Le Festival de Deauville a toujours souhaité repousser toute frontière du genre ou de production. Seuls les films comptent et Deauville se veut le Festival du Cinéma Américain, pas le festival du cinéma américain indépendant, pas le festival du cinéma américain de studio, pas le festival du cinéma américain des riches ou des pauvres, pas le festival du cinéma américain d’auteur. Accompagner les talents dans leur expression cinématographique, à travers les œuvres ou à travers la transmission par le verbe (conférences, tables rondes, rencontres, leçons de cinéma…), reste la priorité. Dans un monde où la dispersion de l’image occulte la puissance du regard, il incombe de révéler et de faire découvrir les beautés de demain. La diversité et la richesse de la compétition, aujourd’hui mature avec 14 films dont 7 premiers, vont dans ce sens. LE JURY Le Jury de cette 38ème édition était présidé par la comédienne et réalisatrice SANDRINE BONNAIRE. Dans sa fonction de présidente, elle était épaulée par SAMI BOUAJILA (Comédien), CLOTILDE COURAU (Comédienne), PHILIPPE DECOUFLÉ (Danseur, chorégraphe, metteur en scène, directeur artistique et réalisateur), ANAÏS DEMOUSTIER (Comédienne), CHRISTOPHE HONORÉ (Réalisateur, scénariste, metteur en scène et écrivain), JOANN SFAR (Réalisateur et dessinateur de bandes dessinées), FLORENT EMILIO SIRI (Réalisateur et scénariste) et ALICE TAGLIONI (Comédienne). LE JURY REVELATION CARTIER Le Festival du Cinéma Américain de Deauville a offert cette année la présidence du Jury Révélation à Frédéric Beigbeder, touche à tout qui, après 12 romans et de multiples récompenses a encore changé de rôle pour se lancer dans l’aventure de la réalisation de son premier film cette année… et a eu l’audace de le réussir. Il était entouré par Astrid BERGÈS- FRISBEY (Comédienne), Mélanie BERNIER (Comédienne), Ana GIRARDOT (Comédienne) et de Félix MOATI (Comédien). Le Jury Révélation récompense, lors de la cérémonie du Palmarès, un film de la Compétition pour ses qualités novatrices, en lui remettant LE PRIX DE LA REVELATION CARTIER. En créant le trophée du Prix de la Révélation, Cartier « griffe » Deauville et scelle ainsi, à l’occasion du Festival du Cinéma Américain, son engouement pour le 7 ème art et sa passion pour l’Amérique du cinéma. LE NOUVEL HOLLYWOOD Le Nouvel Hollywood est un prix initié l’année dernière par le Festival du Cinéma Américain de Deauville qui salue le talent, la passion et l’engagement de comédiens et comédiennes sur le sentier de la création. Pour la deuxième année, le Festival confirme son ambition de saluer ces talents émergents, visages du cinéma de demain en élisant le comédien PAUL DANO. Dans le cadre du Nouvel Hollywood, le Festival a proposé au public de (re)découvrir ce comédien prometteur dans deux de ses prochains films  : FOR ELLEN de So Yong Kim, en Compétition, et ELLE S’APPELLE RUBY de Jonathan Dayton et Valerie Faris, présenté en avantpremière avant sa sortie le 3 octobre 2012. CARTE BLANCHE Depuis l’année dernière, le Festival offre une Carte blanche à une personnalité du monde des arts et des lettres qui fera découvrir et partager, à travers une sélection de films de son choix, sa préférence de cinéma, son Amérique personnelle. Cette année, le Festival ne pouvait passer à côté de celle qui depuis tant d’années imprime sur ses créations son grand cri d’amour au cinéma et lui apporte chaque jour son soutien, la créatrice AGNES B. « J’aime le cinéma ! »  : cette exclamation est un autre de ses credos. En 1997, agnès b. a créé sa propre structure de production, Love Streams. « A force d’aider des films à se finir, d’intervenir de différentes manières sans être vraiment impliquée, j’ai décidé finalement d’affirmer d’une autre manière un vrai amour pour le cinéma. Nous l’avons baptisée Love Streams car le cinéma exige sans doute beaucoup d’amour... Un hommage à John Cassavetes, à sa vision de la vie, des êtres et du cinéma. » Elle a ainsi coproduit - ou simplement aidé - divers longs métrages, courts métrages et films d’artistes, comme dernièrement Jonathan Caouette, qui présentait à Cannes cette année son deuxième film WALK AWAY RENÉE, salué par la presse. On retrouve aussi le nom de Love Streams à l’affiche de nombreux festivals qu’agnès b. soutient à travers le monde. DEAUVILLE SAISON 3 Fort du succès de ses deux premières éditions qui ont accueilli quelques-uns des plus grands scénaristes américains et français du petit écran, DEAUVILLE SAISON 3 a accueilli une nouvelle fois les séries télévisées et leurs créateurs lors du week-end de clôture. Au programme, de nombreuses AVANT-PREMIÈRES, des SERIES INÉDITES et des RENCONTRES autour de l’écriture. La programmation de Deauville Saison 3 s’est attachée à confronter, analyser et rapprocher les différentes passerelles entre l’écriture européenne et la plume made in USA. LE PRIX MICHEL D’ORNANO Le Prix Michel d’Ornano est composé de journalistes anglo-saxons et présidé par Jean-Guillaume d’Ornano et récompense un premier film français. L’équipe du film lauréat RENGAINE a reçu officiellement le Prix lors de la cérémonie du Palmarès du Festival du Cinéma Américain de Deauville. STEMP CAEN N°10 - sept./oct. 2012 - 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :